Tableaux de l'Économie FrançaiseÉdition 2014

Les tableaux de l'économie française s'adressent à tous ceux qui souhaitent disposer d'un aperçu rapide et actuel sur la situation économique, démographique et sociale de la France.

Insee Références
Paru le : 19/02/2014
Consulter
Sommaire

Pétrole - Charbon

Présentation

En moyenne sur 2012, le Brent atteint un nouveau record historique, à 111,7 dollars courants le baril. Le niveau des prix du pétrole reste élevé, malgré une morosité persistante de la conjoncture économique mondiale et une offre des pays non-membres de l’Organisation des pays exportateurs du pétrole (Opep) en hausse, en lien avec l’augmentation de la production américaine.

Alors que la production de pétrole brut en France ne représente qu’une part marginale de la consommation nationale, les quantités de pétrole brut importées pour le raffinage chutent de nouveau en 2012. Le raffinage en France, et plus généralement le raffinage européen, ne semble plus en mesure de concurrencer les installations géantes du Moyen-Orient et de l’Asie. Le raffinage français fait de surcroît face à une baisse de la demande et se trouve en surcapacité. En outre, la forte diésélisation du parc automobile national nécessiterait des investissements très coûteux dans les installations existantes afin de produire plus de gazole, et moins d’essence pour répondre à la demande.

Avec la diminution de l’utilisation des capacités de production, les importations de produits finis augmentent nettement et les exportations reculent fortement. En 2012, le déficit des échanges s’accentue pour la majorité des produits et passe de 17,7 à 22,6 millions de tonnes (Mt). Il est dû pour l’essentiel au gazole/fioul domestique qui représente près de 55 % des importations.

En 2012, la consommation primaire de pétrole et de produits pétroliers, corrigée des variations climatiques, recule fortement. La consommation finale énergétique baisse elle aussi. La consommation de fioul domestique pour le chauffage diminue régulièrement depuis les années 80 et disparaît de la construction neuve. La consommation des transports chute. Elle représente cependant toujours un peu plus de 70 % de la consommation finale, contre 11 % pour le résidentiel et 8 % pour l’industrie.

L’extraction de charbon s’est arrêtée en France en 2004. Toutefois, il existe encore une petite filière de production via la valorisation du charbon contenu dans les terrils du Nord et du Gard et les schlamms de Moselle. Ces produits de récupération continuent d’être exploités pour être utilisés dans les centrales thermiques. Les importations de combustibles minéraux solides (CMS) augmentent de 7 % en 2012. Mesurées en équivalent énergétique, elles représentent 10,5 millions de tonnes-équivalent pétrole (Mtep). La houille représente 94 % des CMS importés.

La consommation primaire de charbon corrigée des variations climatiques rebondit en 2012, en raison d’un fort accroissement de l’utilisation du charbon dans les centrales électriques. La consommation finale continue de reculer approchant son point bas de 2009. Son évolution est en effet fortement corrélée à celle de la demande de la sidérurgie qui s’est de nouveau repliée.

Tableaux et graphiques

T14F192T1 – Consommation de produits pétroliers

en millions de tonnes
Consommation de produits pétroliers
1973 1985 2012 12/11 en %
Gazole 6,5 10,9 34,1 0,2
Fioul domestique (1) 37,2 20,7 7,8 n.s.
Supercarburants 15,8 18,0 7,3 – 6,5
Bases pétrochimie (2) 5,4 7,1 8,3 – 0,6
Carburéacteurs 1,8 2,6 6,3 – 1,2
Fiouls lourds 34,1 8,2 1,4 – 15,6
Gaz (GPL) 2,7 2,9 2,1 1,0
Autres produits (1) 8,3 4,7 9,0 n.s.
Consommation intérieure (2) 111,8 75,1 76,3 – 1,7
  • n.s. : Résultat non significatif.
  • (1) : Rupture de série en 2011.
  • (2) : Données estimées en 2012.
  • Source : Comité professionnel du pétrole.

T14F192T2 – Provenances du pétrole brut importé en France

en %
Provenances du pétrole brut importé en France
1973 1985 2010 2012
Afrique 24,6 30,7 32,1 36,9
dont Libye 4,8 4,2 16,0 11,2
Ex-URSS 2,5 5,5 32,8 32,4
dont Russie 11,1 14,6
Moyen-Orient 71,4 29,9 17,4 17,2
dont Arabie saoudite 22,4 8,1 9,3 13,8
Mer du Nord 0,1 26,0 16,6 10,7
Autres provenances 1,3 7,8 1,1 2,9
Total 100,0 100,0 100,0 100,0
Ensemble des importations (en millions de tonnes) 134,9 73,9 64,1 56,8
  • … : Donnée non disponible
  • Source : SOeS.

T14F192T3 – Consommation de pétrole dans le monde

en millions de tonnes
Consommation de pétrole dans le monde
1973 1985 2012 2012 (en %)
États-Unis 818 720 820 19,8
Chine 54 90 484 11,7
Japon 269 206 218 5,3
Inde 43 172 4,2
Ex-URSS 303 421 206 5,0
Allemagne (1) 150 126 112 2,7
Canada 84 69 104 2,5
France 127 84 81 2,0
Italie 104 84 64 1,6
Royaume-Uni 113 77 69 1,7
Reste du monde 777 881 1 801 43,6
Total monde 2 798 2 803 4 131 100,0
dont Europe 738 580 880 21,3
  • … : Donnée non disponible
  • (1) : Ex-RFA pour 1973.
  • Sources : Comité professionnel du pétrole ; BP Statistical Rewiew of World Energy.

T14F192T4 – Production et réserves de pétrole brut dans le monde

en millions de tonnes
Production et réserves de pétrole brut dans le monde
Production en 2012 Réserves prouvées au 1er janvier 2013
en % en %
Amérique du Nord 526 13,1 26 438 11,8
Canada 119 3,0 23 616 10,6
États-Unis 407 10,1 2 822 1,3
Amérique latine 506 12,5 45 865 20,5
dont : Mexique 137 3,4 1 400 0,6
Venezuela 140 3,5 40 596 18,2
Afrique 452 11,2 17 406 7,8
dont : Algérie 73 1,8 1 664 0,7
Libye 71 1,8 6 550 2,9
Nigeria 116 2,9 5 075 2,3
Europe 822 20,4 17 859 8,0
dont : Norvège 86 2,1 732 0,3
Royaume-Uni 45 1,1 426 0,2
CEI (1) 660 16,4 16 217 7,3
dont Russie 522 13,0 10 914 4,9
Proche-Orient 1 329 33,0 109 435 49,0
dont : Arabie saoudite 547 13,6 36 550 16,4
Irak 152 3,8 19 284 8,6
Iran 175 4,3 21 089 9,4
Koweït 153 3,8 14 188 6,3
Extrême-Orient et Océanie 394 9,8 6 442 2,9
dont Chine 208 5,2 3 490 1,6
Total monde 4 028 100,0 223 445 100,0
dont OPEP 1 778 44,1 164 353 73,6
  • (1) : Communauté des États indépendants (11 des 15 anciennes républiques soviétiques).
  • Sources : Comité professionnel du pétrole ; Oil and Gas Journal.

T14F192T6 – Consommation de charbon par secteur

en millions de tep
Consommation de charbon par secteur
1973 1990 2002 2012 12/11 en %
Branche énergie 10,0 8,7 6,1 5,6 28,1
Consommation finale 17,7 10,2 6,5 5,2 – 3,2
Sidérurgie 9,5 5,5 4,8 3,7 – 3,8
Industrie (hors sidérurgie) 2,6 2,9 1,2 1,3 – 2,0
Résidentiel-tertiaire 5,6 1,8 0,5 0,3 – 0,2
Non énergétique 0,2 0,2 0,1 0,1 8,1
Total consommation primaire 27,8 19,2 12,8 10,9 10,8
  • Note : données corrigées des variations climatiques.
  • Source : SOeS.

T14F192T7 – Prix moyens des énergies importées

en euros courants CAF par tonne
Prix moyens des énergies importées
1973 1985 2000 2012
Charbon (1) 22 80 49 134
Pétrole brut 18 281 228 650
Produits pétroliers raffinés 31 295 278 726
  • (1) : Houille, lignite, coke et agglomérés.
  • Sources : SOeS ; DGDDI.

T14F192G1 – Provenance des importations de charbon en 2012

en %
Provenance des importations de charbon en 2012
Autres 2,9
UE à 27 8,2
Afrique du Sud 11,0
Russie 15,1
Colombie 18,8
Australie 20,0
États-Unis 24,0
  • Sources : SOeS ; DGDDI.

T14F192G1 – Provenance des importations de charbon en 2012

Pour en savoir plus

« Chiffres clés de l’énergie – édition 2013 », Repères, SOeS, décembre 2013.

« Bilan énergétique de la France pour 2012 », Références, SOeS, juillet 2013.

« Bilan énergétique de la France en 2012 : une consommation en baisse sous l’effet de la morosité économique », Le point sur n°168, SOeS, juillet 2013.