Perfectionner ses méthodes et évaluer la qualité

L'Insee et la statistique publique
Dernière mise à jour le : 11/12/2015

L'Insee a également pour mission :

  • le développement des méthodes statistiques les plus efficaces, que ce soit pour le tirage d’échantillon, le traitement de la non-réponse ou la collecte multimode ;
  • l'évaluation de la qualité de la production statistique ;
  • la coopération internationale : formation et appui méthodologique.

Méthodes et qualité

De nombreux travaux sont consacrés à la méthodologie des enquêtes auprès des ménages ou des individus et auprès des entreprises. Le développement d'un cadre d’assurance qualité de l’Institut, en particulier dans le domaine des enquêtes ménages et des sources administratives, est une priorité pour l'Insee.

La coopération internationale de l’Insee

Dans le cadre de ses relations internationales, l'Insee coopère avec des organismes internationaux (OCDE, Onu, ...) ainsi qu'avec des Instituts nationaux de la statistique. À ce titre, il contribue à la construction et à la mise en œuvre du système statistique européen et fournit l'expertise nécessaire au développement et à l'harmonisation de la statistique officielle au niveau international. Les experts de l'Insee participent à des conférences internationales dans lesquelles ils présentent les méthodes et bonnes pratiques de l'institut. L'Insee prend ainsi une part active à la définition des indicateurs Onu du développement durable.

La coopération technique internationale de l’Insee répond aux objectifs suivants :

  • aider techniquement les pays bénéficiaires à construire un système statistique qui respecte les standards internationaux ;
  • participer dans ses domaines de compétence à la politique de coopération bilatérale de la France.

La stratégie de coopération internationale de l'Insee est définie annuellement.

Trois zones sont privilégiées : l’Europe hors Union européenne (UE), le Maghreb et l’Afrique subsaharienne. La coopération avec cette dernière passe par des actions conduites en collaboration avec Afristat, l’Observatoire économique et statistique d’Afrique subsaharienne dont les dix-neuf États membres sont majoritairement des pays francophones.

Cette coopération technique couvre la plupart des domaines de la statistique, avec cependant une forte proportion d’actions en comptabilité nationale où la coopération passe par la mise en place et le développement dans les pays bénéficiaires de l’outil d’appui à l’élaboration des comptes nationaux Eretes.

Les activités sont menées soit dans le cadre de la coopération bilatérale, qui est essentiellement financée à partir du budget de coopération technique des ministères économiques et financiers, soit en participant à des projets réalisés sur des financements multilatéraux provenant généralement de l’UE. Ces derniers sont réalisés le plus souvent sous forme de jumelages ou de contrats suite à des appels d’offres. Pour ces financements multilatéraux, l’Insee intervient toujours en concertation avec Expertise France, agence française d'expertise technique internationale.

Des publications accompagnent cette coopération technique.

L'Insee publie :

Et co-édite :

Pour en savoir plus