Tableaux de l'Économie FrançaiseÉdition 2014

Les tableaux de l'économie française s'adressent à tous ceux qui souhaitent disposer d'un aperçu rapide et actuel sur la situation économique, démographique et sociale de la France.

Insee Références
Paru le : 19/02/2014
Consulter
Sommaire

Dépenses de santé

Présentation

En 2012, la consommation de soins et biens médicaux (CSBM) est évaluée à près de 184 milliards d’euros, soit 2 806 euros par habitant. Elle représente 9 % du PIB en 2012, comme en 2011. La dépense courante de santé (DCS) s’élève à 243 milliards d’euros en 2012, soit 12 % du PIB. La croissance de la CSBM reste sensiblement inférieure à 3 % depuis trois ans, soit une croissance beaucoup plus faible que celle du début des années 2000. L’augmentation en volume est de 2,7 % en 2012 tandis que le prix moyen diminue de 0,3 % : la hausse du prix des soins de ville liée à la revalorisation des tarifs des auxiliaires médicaux ne compense pas les baisses des prix des médicaments et des soins hospitaliers.

La croissance des soins hospitaliers se stabilise tandis que celle des soins de ville ralentit. La consommation de médicaments, qui représente 34 milliards d’euros en 2012, soit près de 19 % de la CSBM, recule de 0,9 % en valeur. En revanche, les dépenses liées aux autres biens médicaux gardent une progression soutenue depuis 2010.

Le recul inédit de la consommation de médicaments résulte d’une diminution des prix et d’un net tassement des volumes, en lien avec les importantes baisses de prix mises en œuvre en 2012, la générication de spécialités très consommées et le renforcement de la mesure « tiers payant contre génériques », à partir de juillet 2012. Outre les effets de substitution des génériques, le ralentissement de la croissance des volumes est lié à la diminution des prescriptions, ainsi qu’à des modifications de comportements. Les prix, dont l’évolution suit globalement celle des prix des médicaments remboursables, sont en diminution continue, en particulier en raison des baisses de prix ciblées et du développement des génériques. Lorsqu’ils peuvent se substituer à des princeps, les génériques voient leur part de marché s’accroître. La part des génériques dans l’ensemble du marché des médicaments remboursables progresse : elle est passée de 4,1 % en valeur en 2002 à 15,7 % en 2012.

En 2012, la part de financement de la consommation de soins et de biens médicaux des divers organismes reste stable. La part de la sécurité sociale est de 75,5 %, celle des organismes complémentaires de 13,7 % et le reste à charge des ménages s’établit à 9,6 %, comme en 2011.

Dans tous les pays de l’OCDE, depuis 20 ans, la dépense totale de santé (DTS) progresse plus rapidement que l’activité économique, entraînant une hausse de la part du PIB consacrée à la santé. En 2011, la DTS de la France représente 11,6 % du PIB, ce qui la situe au 3ème rang des pays de l’OCDE, derrière les États-Unis et les Pays-Bas, et devant l’Allemagne. La hiérarchie des pays est modifiée lorsque l’on compare leur dépense totale de santé par habitant exprimée en parité du pouvoir d’achat (PPA). La France se situe alors au 10ème rang, niveau un peu supérieur à la moyenne de l’OCDE.

Tableaux et graphiques

T14F094T1 – Consommation de soins et de biens médicaux

en milliards d'euros courants
Consommation de soins et de biens médicaux
2005 2012 12/11
en %
Soins hospitaliers (1) 68,5 85,1 2,4
Secteur public 52,8 64,9 2,4
Secteur privé 15,7 20,2 2,6
Soins de ville 37,4 47,3 3,2
Médecins 16,5 19,7 2,4
Auxiliaires médicaux 8,1 12,4 7,2
Dentistes 8,7 10,5 2,2
Analyses de laboratoires 3,8 4,3 -1,8
Cures thermales 0,3 0,4 6,1
Médicaments 30,7 34,3 -0,9
Autres biens médicaux 8,8 12,8 5,1
Optique 4,2 5,6 4,0
Prothèses, orthèses, VHP (2) 1,6 2,4 6,6
Matériels et pansements 3,0 4,9 5,6
Transports de malades 2,8 4,1 5,3
Consommation de soins et de biens médicaux 148,1 183,6 2,2
  • (1) : Court et moyen séjour, psychiatrie.
  • (2) : Véhicules pour handicapés physiques.
  • Source : Drees, comptes nationaux de la santé.

T14F094T2 – Dépense courante de santé

en milliards d'euros courants
Dépense courante de santé
2005 (r) 2012 12/11
en %
CSBM 148,1 183,6 2,2
Soins de longue durée (1) 12,2 18,5 3,6
Indemnités journalières 10,4 12,5 -0,8
Prévention 5,1 5,8 0,1
Subventions au syst. de soins 2,3 2,7 3,8
Recherche 6,6 7,5 0,2
Formation 1,1 1,9 1,6
Coût de gestion syst. de santé 12,5 14,4 2,1
Double compte (rech. pharm.) - 3,5 - 3,9 - 0,7
Dépense courante de santé 194,8 243,0 2,1
  • (r) : Donnée révisée par rapport à l'édition précédente
  • (1) : Soins aux personnes âgées ou handicapées en établissements et services de soins infirmiers à domicile.
  • Source : Drees, comptes nationaux de la santé.

T14F094T4 – Dépense de recherche médicale et pharmaceutique

en millions d'euros courants
Dépense de recherche médicale et pharmaceutique
2005 2012 (p) 12/11
en %
Financements budgétaires 3 096 3 568 1,3
Budget civil de R&D 1 993 1 982 2,3
Universités et hôpitaux 1 103 1 586 0,0
Autres financements 3 524 3 901 - 0,7
Industries pharmaceutiques 3 398 3 793 - 0,8
Secteur associatif 126 108 0,0
Dépenses totales 6 621 7 469 0,2
  • (p) : Donnée provisoire
  • Sources : Drees ; ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche.

T14F094T6 – Poids de la CSBM et de la dépense courante de santé

en % du PIB
Poids de la CSBM et de la dépense courante de santé
2005 2008 2011 (r) 2012 (p)
Consom. de soins et de biens médicaux 8,62 8,57 8,97 9,04
Dépense courante de santé 11,34 11,29 11,90 11,96
  • (r) : Donnée révisée par rapport à l'édition précédente
  • (p) : Donnée provisoire
  • Sources : Drees, comptes nationaux de la santé ; Insee.

T14F094T8 – Structure du financement de la consommation de soins et de biens médicaux

en %
Structure du financement de la consommation de soins et de biens médicaux
2005 2008 2011 (r) 2012 (p)
Sécurité sociale de base (1) 76,8 75,7 75,5 75,5
État et CMU-C org. de base 1,2 1,2 1,3 1,2
Organismes complémentaires (2) 13,0 13,3 13,7 13,7
dont : mutuelles 7,6 7,6 7,4 7,4
sociétés d'assurance 3,0 3,3 3,7 3,8
institutions de prévoyance 2,3 2,4 2,5 2,5
Ménages 9,0 9,7 9,6 9,6
Total 100,0 100,0 100,0 100,0
  • (r) : Donnée révisée par rapport à l'édition précédente
  • (p) : Donnée provisoire
  • (1) : Y c. déficit des hôpitaux publics.
  • (2) : Y c. prestations CMU-C versées par ces organismes.
  • Source : Drees, comptes nationaux de la santé.

T14F094G3 – Taux de croissance de la consommation de soins et biens médicaux

en %
Taux de croissance de la consommation de soins et biens médicaux
Valeur Volume
2007 4,3 3,37
2008 3,34 3,07
2009 3,28 3,08
2010 2,39 2,72
2011 2,5 2,7
2012 2,24 2,66
  • Source : Drees, comptes nationaux de la santé.

T14F094G3 – Taux de croissance de la consommation de soins et biens médicaux

T14F094G4 – Dépense totale de santé dans les pays de l'OCDE en 2011

en % du PIB
Dépense totale de santé dans les pays de l'OCDE en 2011
Dépense totale de santé
États Unis 17,7
Pays-Bas 11,9
France 11,6
Allemagne 11,3
Canada 11,2
Suisse (2) 11,0
Danemark (1) 10,9
Autriche 10,8
Belgique (2) 10,5
Portugal 10,2
Japon (1) 9,6
Suède 9,5
Royaume-Uni 9,4
Norvège 9,3
Espagne 9,3
Italie 9,2
Grèce 9,1
Finlande 9,0
Australie (1) 8,9
Irlande 8,9
Slovenie 8,9
Slovaquie 7,9
Hongrie 7,9
Israël (1) 7,7
Rép. tchèque 7,5
Corée du Sud 7,4
Pologne 6,9
Luxembourg (1) 6,6
Turquie (1) 6,1
Estonie 5,9
  • (1) : Données 2010 ou dernière année connue.
  • (2) : Hors investissements.
  • Source : OCDE.

T14F094G4 – Dépense totale de santé dans les pays de l'OCDE en 2011

Pour en savoir plus

« Les comptes nationaux de la santé en 2012 », Document de travail, Série statistiques, n°185, Drees, septembre 2013.

« Base de données de l’OCDE sur l’année 2013 », juin 2013.

« 60 années de dépenses de santé – une rétropolation des Comptes de la santé de 1950 à 2010 », études et résultats n°831, Drees, février 2013.