Tableaux de l'Économie FrançaiseÉdition 2014

Les tableaux de l'économie française s'adressent à tous ceux qui souhaitent disposer d'un aperçu rapide et actuel sur la situation économique, démographique et sociale de la France.

Insee Références
Paru le : 19/02/2014
Consulter
Sommaire

Échanges bilatéraux

Présentation

En 2012, le principal soutien à la croissance des exportations de biens vient des pays situés en dehors de l’Union européenne (+ 8,1 %, après + 8,8 % en 2011). Vers les États membres de l’UE, les ventes ralentissent fortement, en lien avec la faiblesse de la croissance européenne (+ 0,1 %, après + 7,2 %).

Vers l’Allemagne, où l’activité décélère en 2012, la progression des ventes s’essouffle, à l’exception des ventes de l’aéronautique et de la pharmacie. Par ailleurs, vers l’Espagne et l’Italie, entrées en récession, les exportations sont en net repli, notamment pour l’industrie automobile. Les ventes aux nouveaux États membres de l’UE, dynamiques jusqu’en 2011, freinent également mais avec des évolutions contrastées : les ventes automobiles sont encore orientées à la hausse, tandis que celles de la pharmacie reculent. Les exportations sont toujours soutenues vers l’Europe hors Union européenne, grâce notamment au bond des ventes aéronautiques et automobiles vers la Russie. Les exportations vers le Royaume- Uni, soutenues par la dépréciation de l’euro face à la livre, affichent un dynamisme persistant.

En 2012, les exportations accélèrent fortement vers les États-Unis, dans un contexte de vigueur de l’activité et de dépréciation de l’euro face au dollar en moyenne sur l’année. Elles sont également soutenues vers l’Asie, grâce notamment au bond des livraisons aéronautiques. En revanche, les ventes marquent le pas vers l’Afrique, en particulier celles de produits agricoles et aéronautiques. Le repli se poursuit vers le Proche et le Moyen-Orient, en particulier vers l’Iran.

Les importations de biens sont également en repli en 2012, tant depuis les pays de l’Union européenne (+ 1,4 %, après + 8,9 %) qu’en provenance des pays tiers (+ 1,2 %, après + 14,8 %). La baisse des importations en provenance de l’Allemagne, premier fournisseur de la France, est particulièrement marquée, ainsi qu’en provenance de la Belgique et de l’Italie. Le déficit bilatéral pour le commerce de biens avec l’Allemagne, deuxième déficit après la Chine, s’élargit à – 17,8 milliards d’euros. Le repli des achats est également vigoureux depuis les nouveaux États membres de l’UE, en ce qui concerne l’électronique grand public et l’industrie automobile.

S’agissant des pays hors UE, le ralentissement des importations s’explique principalement par la chute des achats énergétiques depuis les pays pétroliers d’Europe et du Proche et Moyen-Orient. En revanche, les importations progressent fortement depuis les États-Unis, soutenues par les achats aéronautiques, de pétrole raffiné et de produits pharmaceutiques. Elles décélèrent nettement depuis l’Asie, en particulier depuis la Chine, deuxième fournisseur de la France après l’Allemagne, en lien avec le repli des importations de produits informatiques et électroniques et de l’habillement.

Tableaux et graphiques

T14F143T1 – Exportations et importations de biens de la France dans le Monde en 2012

en milliards d'euros
Exportations et importations de biens de la France dans le Monde en 2012
Pays Exportations (1) Importations (2) Solde
Allemagne 71,9 89,7 - 17,8
Autriche 3,7 5,2 - 1,5
Belgique 31,8 39,1 - 7,3
Bulgarie 0,7 0,8 - 0,1
Chypre 0,4 0,0 0,4
Croatie 0,4 0,1 0,2
Danemark 2,5 2,6 - 0,1
Espagne 29,3 31,2 - 1,9
Estonie 0,3 0,2 0,1
Finlande 1,6 1,9 - 0,3
Grèce 2,2 0,7 1,6
Hongrie 2,8 3,2 - 0,4
Irlande 2,2 7,0 - 4,8
Italie 32,0 37,2 - 5,2
Lettonie 0,3 0,3 0,0
Lituanie 0,5 1,2 - 0,8
Luxembourg 2,0 1,4 0,6
Malte 0,4 0,2 0,2
Pays-Bas 18,4 22,6 - 4,3
Pologne 6,6 8,0 - 1,4
Portugal 3,6 4,9 - 1,2
République tchèque 3,2 5,6 - 2,3
Roumanie 3,0 2,8 0,3
Royaume-Uni 29,3 22,8 6,5
Slovaquie 2,0 3,1 - 1,1
Slovénie 0,9 1,2 - 0,3
Suède 5,1 5,8 - 0,7
UE 257,1 298,9 - 41,7
Norvège 1,7 5,6 - 3,9
Russie 9,1 11,9 - 2,8
Suisse 13,7 11,9 1,8
Turquie 6,9 5,7 1,2
Autres pays d'Europe 3,6 8,8 -5,2
Europe 292,1 342,8 -50,7
Afrique 28,2 28,8 -0,6
dont : Afrique du Sud 1,9 0,8 1,0
Algérie 6,4 3,9 2,4
Maroc 4,0 3,3 0,8
Tunisie 3,6 3,8 -0,1
Amérique 41,9 46,2 -4,3
dont : Argentine 1,1 0,5 0,6
Brésil 4,6 4,2 0,4
Canada 2,9 3,5 -0,6
États-Unis 26,5 32,9 -6,4
Mexique 2,2 1,2 0,9
Proche et Moyen-Orient 13,6 10,9 2,7
dont : Arabie saoudite 3,2 5,5 -2,3
Émirats arabes unis 3,5 1,2 2,4
Iran 0,8 0,2 0,6
Israël 1,2 1,2 0,0
Asie 55,6 80,7 -25,0
dont : Chine 15,1 41,4 -26,3
Corée du Sud 3,7 4,4 -0,7
Hong-Kong 6,0 0,6 5,4
Inde 3,3 4,7 -1,4
Japon 7,4 9,2 -1,8
Malaisie 3,0 2,3 0,7
Singapour 5,9 4,6 1,3
Taïwan 1,9 2,4 -0,4
Reste du Monde 2,5 8,5 -6,0
Total Monde 433,9 517,9 -84,0
  • (1) : Biens FAB.
  • (2) : Biens CAF.
  • Champ : hors commerce intracommunautaire inférieur à 460 000 euros.
  • Source : DGDDI.

T14F143G1a – Principales origines des importations françaises en 2012

en milliards d'euros
Principales origines des importations françaises en 2012
importations
Allemagne 89,7
Chine (1) 41,4
Belgique 39,1
Italie 37,2
États-Unis 32,9
Espagne 31,2
Royaume-Uni 22,8
Pays-Bas 22,6
Russie 11,9
Suisse 11,9
  • (1) : Non compris Hong-Kong.
  • Source : DGDDI.

T14F143G1a – Principales origines des importations françaises en 2012

T14F143G1b – Principales destinations des exportations françaises en 2012

en milliards d'euros
Principales destinations des exportations françaises en 2012
exportations
Allemagne 71,9
Italie 32,0
Belgique 31,8
Espagne 29,3
Royaume-Uni 29,3
États-Unis 26,5
Pays-Bas 18,4
Chine (1) 15,1
Suisse 13,7
Russie 9,1
  • (1) : Non compris Hong-Kong.
  • Source : DGDDI.

T14F143G1b – Principales destinations des exportations françaises en 2012

T14F143G2a – Principaux déficits bilatéraux de la France en 2012

en milliards d'euros
Principaux déficits bilatéraux de la France en 2012
déficits
Chine (1) 26,3
Allemagne 17,8
Belgique 7,3
États-Unis 6,4
Italie 5,2
Kazakhstan 5,0
Irlande 4,8
Pays-Bas 4,3
Norvège 3,9
Libye 3,9
  • (1) : Non compris Hong-Kong.
  • Source : DGDDI.

T14F143G2a – Principaux déficits bilatéraux de la France en 2012

T14F143G2b – Principaux excédents bilatéraux de la France en 2012

en milliards d'euros
Principaux excédents bilatéraux de la France en 2012
excédents
Royaume-Uni 6,5
Hong-Kong 5,4
Algérie 2,4
Émirats arabes unis 2,2
Suisse 1,8
Australie 1,7
Grèce 1,6
Liban 1,3
Singapour 1,3
Turquie 1,2
  • Source : DGDDI.

T14F143G2b – Principaux excédents bilatéraux de la France en 2012

Pour en savoir plus

« L’UE27 a enregistré un excédent des échanges courants de 29,1 milliards d’euros », communiqué de presse, Eurostat, juillet 2013.

« Excédent du commerce international de biens de l’UE27 avec l’Afrique du Sud en hausse à 6 milliards d’euros en 2012, communiqué de presse, Eurostat, juillet 2013.

« Le commerce de biens entre l’UE27 et la Russie a atteint des records en 2012 », communiqué de presse, Eurostat, juin 2013.