Tableaux de l'économie françaiseÉdition 2017

Les Tableaux de l'économie française s'adressent à tous ceux qui souhaitent disposer d'un aperçu rapide et actuel sur la situation économique, démographique et sociale de la France.

Insee Références
Paru le : 02/03/2017
Consulter
Sommaire

Commerce

Insee Références
Paru le : 02/03/2017

Présentation

Le redémarrage de l’activité du commerce se confirme en 2015. Ce mouvement est favorisé par l’augmentation de l’investissement des entreprises et par l’accélération de la consommation qui bénéficie de l’appréciation significative du pouvoir d’achat des ménages.

L’année 2015 est particulièrement favorable au commerce et à la réparation automobile , dont l’activité repart nettement à la hausse (+ 3,8 %), après plusieurs années difficiles. Cette bonne performance s’explique essentiellement par les ventes du commerce automobile. Les achats de voitures neuves progressent fortement en 2015 en France, comme dans l’ensemble des autres pays européens. Les constructeurs de groupes étrangers tirent davantage parti de l’expansion des ventes de véhicules neufs : leur part de marché atteint 45,8 %, soit 1,1 point de plus qu’en 2014. La baisse de l’activité d’entretien-réparation, à l’œuvre depuis 2009, est enrayée en 2015. Les ventes du commerce de détail d’équipements automobiles sont également en hausse.

En 2015, les ventes du commerce de détail et de l’ artisanat commercial augmentent en volume (+ 1,8 %), à un rythme nettement plus marqué que les années précédentes. Elles sont favorisées par la progression significative du pouvoir d’achat des ménages. Les formes de ventes non alimentaires profitent particulièrement de cette amélioration (les magasins d’équipement de la maison, de culture-loisirs et d’autres équipements de la personne). En valeur, les ventes au détail progressent très faiblement, les prix des produits vendus au détail continuant de se replier. Le commerce hors magasin est le secteur le plus dynamique (+ 3,3 % en volume) en raison du développement de la vente à distance.

Dans le commerce de gros , les ventes en volume continuent de progresser, mais à un rythme un peu moins soutenu qu’en 2014 ( + 1,3 %, après + 1,6 %). Les ventes du commerce de gros de biens domestiques et de produits alimentaires ralentissent, malgré la vigueur des échanges extérieurs. À l’inverse, la forte croissance de l’activité des intermédiaires s’amplifie encore en 2015. En outre, les ventes en gros de biens d’équipement se redressent, soutenues par le dynamisme des exportations aéronautiques et la bonne tenue des exportations de machines industrielles et agricoles et d’équipements électriques. Les ventes du commerce de produits agricoles bruts sont stables en volume et diminuent légèrement en valeur. La diminution des prix des marchandises vendues en gros se poursuit, mais elle est marginalement moins prononcée en 2015 qu’en 2014.

Dans ce contexte de reprise, l’emploi salarié dans les secteurs du commerce augmente entre fin 2014 et fin 2015, pour la première fois depuis 2011. Un peu plus de 3 millions de salariés travaillent dans le commerce hors artisanat commercial fin 2015, soit 19 % des salariés de l’ensemble des secteurs principalement marchands non agricoles. Plus de la moitié d’entre eux exercent dans le commerce de détail et près d’un tiers dans le commerce de gros.

Tableaux et graphiques

Parts de marché du commerce de détail selon la forme de vente

en % de la valeur TTC
Parts de marché du commerce de détail selon la forme de vente
Produits alimentaires (hors tabac) Produits non alimentaires
2014 (r) 2015 (p) 2014 (r) 2015 (p)
Alimentation spécialisée1 18,3 18,8 0,9 0,9
  Boulangeries-pâtisseries 7,1 7,3
  Boucheries-charcuteries 4,9 4,8
  Autres magasins d'alimentation spécialisée 6,3 6,7
Petites surfaces d’alimentation générale et magasins de produits surgelés 7,4 7,4
Grandes surfaces d’alimentation générale 65,5 65,5 16,6 15,7
dont : supermarchés 28,3 27,9 5,9 5,6
            hypermarchés 36,4 36,8 10,3 9,7
Grands magasins et autres magasins non alimentaires non spécialisés 0,2 0,1 2,4 2,7
Magasins non alimentaires spécialisés (y c. pharmacies) 1,2 1,1 58,1 58,4
  Carburant 0,3 0,2 4,4 4,0
  Pharmacies2 0,3 0,3 11,7 11,8
  Autres 0,6 0,6 42,1 42,7
Commerce hors magasin 5,8 5,7 5,1 5,3
  Éventaire et marché 2,2 2,2 0,5 0,5
  Vente à distance 2,2 2,1 4,2 4,3
  Autres formes 1,4 1,4 0,4 0,5
Commerce de détail et artisanat commercial 98,4 98,5 83,1 83,1
Ventes au détail du commerce automobile3 0,0 0,0 8,8 8,9
Autres ventes au détail4 1,6 1,5 8,1 8,0
Ensemble des ventes au détail 100,0 100,0 100,0 100,0
  • p : données provisoires.
  • r : données révisées.
  • 1. Y c. artisanat commercial.
  • 2. Pharmacies et commerces d'articles médicaux et orthopédiques.
  • 3. Ne comprend pas les ventes et réparations automobiles, inclut seulement les ventes et réparations de motocycles et les ventes de produits liés à l'automobile.
  • 4. Commerce de gros, prestataires de services et ventes directes des producteurs.
  • Note : l'activité de certaines grandes entreprises peut relever de plusieurs formes de vente : hypermarchés, supermarchés et petites surfaces d'alimentation.
  • Source : Insee, comptes du commerce - base 2010.

Activité commerciale selon le secteur d'activité

Activité commerciale selon le secteur d'activité
Valeur en milliards d'euros Évolution des ventes en volume en %
2015 (p) 14/13 (r) 15/14 (p)
Commerce de détail1 2 494,6 0,8 1,8
Alimentation spéc. et artisanat comm. 46,5 3,6 2,7
Petites surf. d’alim. gén. et mag. de prod. surg. 15,6 1,2 2,9
Grandes surfaces d’alim. générale 179,0 - 0,7 0,1
Grands mag. et autres mag. non alim. non spéc. 9,6 5,0 9,0
Magasins non alim. spécialisés (y c. pharmacie) 213,8 0,7 2,4
  Carburants 13,8 - 7,4 0,7
  Technologie de l'info. et de la comm. 8,7 7,4 8,0
  Équipement du foyer 47,6 - 1,3 2,1
  Culture, loisirs 23,9 - 2,9 3,2
  Autres comm. de détail en magasin spéc. 119,8 3,0 2,3
        Habillement-chaussures 36,6 2,1 -0,1
        Autres équip. de la personne 19,9 1,0 4,8
        Pharmacies, articles médicaux et orthop. 42,9 5,3 3,8
        Autres magasins spécialisés 20,3 1,4 0,9
Commerce hors magasin 30,1 5,9 3,3
Comm. et réparation automobiles1 109,4 - 0,4 3,8
Comm. de véhicules automobiles 76,9 0,4 4,7
Entretien et réparation automobile 20,1 - 5,0 2,5
Comm. de gros d’équip. automobiles 1,3 4,5 0,4
Comm. de détail d’équip. automobiles 8,3 2,2 1,8
Comm. et réparation de motocycles 2,7 2,1 -3,4
Commerce de gros3 606,5 1,1 0,7
Produits agricoles bruts 62,2 0,3 -0,1
Produits alim., de boissons et de tabac 130,3 5,8 0,6
Biens domestiques 143,2 4,4 1,1
Équipements de l'info. et de la comm. 41,0 2,9 -1,7
Autres équipements industriels 83,2 - 3,6 0,5
Autres commerces de gros spécialisés 123,4 - 4,7 0,8
Intermédiaires du commerce 121,5 4,0 4,4
  • p : données provisoires.
  • r : données révisées.
  • 1. Ventes de marchandises TTC.
  • 2. Ventes de marchandises au détail y c. ventes de l'artisanat commercial : boulangeries, pâtisseries, charcuteries.
  • 3. Ventes de marchandises HT ; y c. secteurs du commerce de gros de produits divers.
  • Note : répartition par secteur d'établissement pour le commerce de détail et le commerce et réparation d'automobiles, répartition par secteur d'entreprise pour le commerce de gros.
  • Source : Insee, comptes du commerce - base 2010.

Emploi salarié dans le commerce

effectifs en milliers
Emploi salarié dans le commerce
Au 31 décembre 2000 2005 (r) 2015 (p)
Commerce et réparation automobiles 381 392 360
Commerce de gros 985 998 947
Commerce de détail1 1 491 1 607 1 718
Total 2 857 2 997 3 025
  • p : données provisoires.
  • r : données révisées.
  • 1. Hors activités de réparation.
  • Champ : France métropolitaine, hors artisanat commercial.
  • Source : Insee, estimations d'emploi.

Chiffre d'affaires du commerce selon le secteur d'activité au sein de l'UE en 2015

en milliards d'euros
Chiffre d'affaires du commerce selon le secteur d'activité au sein de l'UE en 2015
Pays Commerce automobile Commerce de gros Commerce de détail Total
Allemagne 235,1 1 142,3 541,6 1 919,0
Autriche 31,4 139,7 63,2 234,3
Belgique 81,1 243,9 95,5 420,4
Bulgarie 3,8 35,9 13,6 53,3
Chypre 0,7 4,9 5,2 10,8
Croatie 2,8 14,2 12,6 29,5
Danemark 20,4 99,2 43,1 162,8
Espagne 69,7 400,9 211,1 681,8
Estonie 2,6 12,6 6,2 21,4
Finlande 15,2 61,8 37,4 114,4
France 164,5 769,4 449,1 1 382,9
Grèce 7,0 62,6 47,0 116,7
Hongrie 10,3 46,0 27,7 84,0
Irlande1 8,2 62,1 33,4 103,8
Italie 108,8 573,8 312,6 995,2
Lettonie 1,9 16,6 6,9 25,4
Lituanie 2,8 19,2 9,4 31,4
Luxembourg 3,5 64,8 37,7 106,1
Malte2 0,4 4,2 2,2 6,9
Pays-Bas 64,5 416,0 104,1 584,6
Pologne 36,2 206,7 107,7 350,6
Portugal 16,5 61,9 44,8 123,2
Rép. tchèque 17,7 84,4 35,8 137,9
Roumanie 8,4 58,3 38,0 104,7
Royaume-Uni 250,3 1 119,0 519,0 1 888,4
Slovaquie 5,3 28,4 17,0 50,8
Slovénie 4,6 13,1 12,1 29,9
Suède 42,4 157,4 75,5 275,3
UE2 1 090,6 5 967,5 2 765,3 9 823,4
  • 1. Données 2012.
  • 2. Données 2014.
  • Note : données selon la Nace rév. 2.
  • Source : Eurostat.

Définitions

Artisanat commercial : regroupe les entreprises ayant pour activité la charcuterie, la boulangerie, la boulangerie-pâtisserie, la pâtisserie, la cuisson de produits de boulangerie.

Commerce : regroupe les entreprises ou établissements dont l'activité principale est l'achat de produits à des tiers pour la revente en état, sans transformation. Les intermédiaires du commerce qui mettent en rapport les acheteurs et les vendeurs, sans être propriétaires des produits concernés, font partie du commerce.

Commerce de détail : comprend les entreprises ou établissements dont l'activité principale consiste à vendre des marchandises, dans l'état où elles sont achetées, généralement à une clientèle de particuliers, quelles que soient les quantités vendues.

Commerce de gros : comprend les entreprises ou établissements dont l'activité principale consiste à acheter et à entreposer des marchandises et à les vendre généralement à des détaillants, à des utilisateurs professionnels ou à des collectivités, voire à d’autres grossistes ou intermédiaires, et ce quelles que soient les quantités vendues.

Commerce et réparation d’automobiles : comprend les entreprises ou établissements de commerce de gros ou de détail, sous toutes leurs formes, en neuf comme en occasion, de véhicules automobiles (y compris véhicules utilitaires et motos), de leurs pièces, ainsi que les services de réparation et de maintenance de ces véhicules.

Grand magasin : établissement de vente au détail qui réalise moins du tiers de ses ventes en alimentation et dont la surface de vente est supérieure ou égale à 2 500 m2.

Hypermarché : établissement de vente au détail en libre-service qui réalise plus du tiers de ses ventes en alimentation et dont la surface de vente est supérieure ou égale à 2 500 m2.

Supermarché : établissement de vente au détail en libre-service réalisant plus des deux tiers de son chiffre d'affaires en alimentation et dont la surface de vente est comprise entre 400 et 2 500 m2.