Tableaux de l'économie françaiseÉdition 2017

Les Tableaux de l'économie française s'adressent à tous ceux qui souhaitent disposer d'un aperçu rapide et actuel sur la situation économique, démographique et sociale de la France.

Insee Références
Paru le : 02/03/2017
Consulter
Sommaire

Transports de marchandises

Présentation

En 2015, avec 334,6 milliards de tonnes-kilomètres , le transport intérieur terrestre de marchandises baisse par rapport à 2014 (– 1,6 %). La part du transport routier dans le transport (y compris transit et hors oléoducs), qui s’établit à 87,1 %, diminue au profit du transport ferroviaire dont la part atteint 10,6 %.

Avec 281,4 milliards de tonnes-kilomètres, le transport intérieur routier de marchandises diminue de 2,5 % en 2015, du fait du recul de 5,7 % du transport sous pavillon français, alors que le transport sous pavillon étranger progresse de 3,0 %. Ce transport est effectué principalement par les poids lourds de plus de 3,5 tonnes. Le cabotages , les échanges internationaux et le transit augmentent. L’activité des poids lourds du pavillon français diminue de 6,5 %. Le transport pour compte propre poursuit sa tendance à la hausse. Celui pour compte d’autrui atteint son niveau le plus bas depuis 1998.

Le repli de l’activité du transport routier sous pavillon français effectué par les poids lourds concerne tous les grands types de marchandises. Le transport routier de conteneurs (4 % du transport routier de marchandises) recule de 3,8 % entre 2014 et 2015. Le transport par palettes (38 % du transport routier de marchandises) baisse de 3,6 %, tandis que le transport de vracs solides (34 % du transport routier de marchandises) recule de 7,7 %.

Le transport ferroviaire de marchandises accélère en 2015 (+ 5,1 %, après + 1,1 % en 2014). L’activité de fret ferroviaire s’élève à 34,3 milliards de tonnes-kilomètres en 2015. Le dynamisme du transport ferroviaire est porté par la reprise du transport national (+ 6,1 %), alors que le transport international ralentit (+ 3,2 %).

Le transport fluvial de marchandises s’élève à 7,5 milliards de tonnes-kilomètres en 2015. Il recule pour la deuxième année consécutive (– 3,7 % après – 2,0 % en 2014). L’activité diminue en raison notamment d’une baisse de la demande de combustibles minéraux et de matériaux de construction.

La baisse du transport par oléoducs, après les délocalisations des raffineries vers les pays producteurs de pétrole, est terminée. Le transport par oléoduc augmente de 3,5 % entre 2014 et 2015.

Les ports français traitent 349,9 millions de tonnes de marchandises en 2015 : 222,8 millions de tonnes en entrée et 127,1 millions de tonnes en sortie. L’activité portuaire est concentrée dans les sept grands ports métropolitains et à Calais où entrent et sortent plus de 90 % des marchandises. Les tonnages de marchandises traités dans les ports français progressent de 1,1 % en 2015. Alors que le transport traditionnel de vracs liquides augmente (+ 2,7 %), le transport de conteneurs et de rouliers ralentit (+ 0,3 % et + 2,7 %), le transport de vracs solides est en déclin en entrée, mais progresse en sortie.

Tableaux et graphiques

Effectifs salariés dans le transport de marchandises

effectifs en milliers
Effectifs salariés dans le transport de marchandises
Au 31 décembre 1998 2010 2015 (p) 15/14 en %
Routier et services de déménagement 292,4 345,6 351,5 2,2
Par conduites 4,0 4,2 4,6 -2,2
Maritime 3,8 7,9 6,5 -11,3
Fluvial 0,9 1,3 1,2 -5,0
Total 301,0 359,0 363,8 1,8
  • p : données provisoires.
  • Source : SOeS.

Transport intérieur terrestre de marchandises par mode

en milliards de tonnes-kilomètres
Transport intérieur terrestre de marchandises par mode
1990 2000 2015 (p) 15/14 en %
Transport routier 197,0 277,4 281,4 -2,5
Pavillon français 159,0 203,6 172,2 -5,7
   National 137,7 181,8 164,7 -5,4
   International 20,0 21,2 7,5 -11,3
   Transit 1,3 0,5 0,1 0,0
Pavillon étranger 38,0 73,8 109,2 3,0
   Cabotage 0,0 2,2 7,9 2,6
   International 17,2 33,1 56,7 3,0
   Transit 20,8 38,4 44,6 3,0
Transport ferroviaire 52,2 57,7 34,3 5,1
   National 31,5 29,9 21,4 6,1
   International 15,0 18,5 9,5 3,2
   Transit 5,7 9,3 3,3 4,0
Transport fluvial1 7,2 7,3 7,5 -3,7
   National 4,3 4,1 4,6 -4,3
   International 2,9 3,1 2,9 -2,9
Oléoducs 19,6 21,7 11,4 3,5
Total 276,0 364,0 334,6 -1,6
   National 193,1 239,8 210,0 -3,6
   International 55,1 76,0 76,5 1,2
   Transit 27,8 48,3 48,1 3,1
  • p : données provisoires.
  • 1. Hors trafic rhénan et mosellan.
  • Source : SOeS.

Transport ferroviaire de marchandises au sein de l'UE

en milliards de tonnes-kilomètres
Transport ferroviaire de marchandises au sein de l'UE
2007 2015
en %
Allemagne1 114,6 112,6 27,4
Pologne 54,3 50,6 12,3
France 42,6 34,3 8,3
Royaume-Uni 21,3 22,0 5,4
Italie 25,3 20,8 5,1
Suède 23,3 20,6 5,0
Autriche 21,4 20,3 4,9
Lettonie 18,3 18,9 4,6
République tchèque 16,3 15,3 3,7
Lituanie 14,4 14,0 3,4
Autres pays1 100,3 81,4 19,8
UE1 452,0 410,7 100,0
  • 1. Données 2014 pour Allemagne, Belgique, Danemark, Grèce et UE.
  • Source : Eurostat.

Activité des principaux ports européens de conteneurs

en millions de tonnes
Activité des principaux ports européens de conteneurs
2007 2010 2015 (p) 15/14 en %
Rotterdam 406,8 430,2 466,4 4,9
Anvers 182,9 178,2 214,9 8,0
Hambourg 140,4 121,2 153,5 5,4
Algésiras 69,3 65,7 91,1 3,4
Marseille 96,3 86,0 81,7 4,1
Bremerhaven 69,2 68,7 78,8 -6,2
Valence 53,3 63,7 75,0 4,4
Le Havre 78,8 70,2 68,3 2,1
Gênes 57,2 50,7 50,4 -1,2
Barcelone 50,0 43,0 45,6 1,3
Zeebrugge 42,1 49,6 39,2 -10,0
Bilbao 38,4 33,7 32,4 5,2
  • p : données provisoires.
  • Source : DGITM.

Principaux aéroports européens selon le volume de fret et de courrier traité

en milliers de tonnes
Principaux aéroports européens selon le volume de fret et de courrier traité
Rang 2015 15/14 en %
1 Paris/Charles-de-Gaulle 2 206,6 6,8
2 Francfort-sur-le-Main 2 151,1 -2,1
3 Amsterdam/Schiphol 1 655,3 -0,9
4 Londres/Heathrow 1 585,9 0,2
5 Leipzig/Halle 990,4 8,5
6 Cologne/Bonn 769,5 0,4
7 Luxembourg 739,2 4,2
8 Liège/Bierset 650,8 10,2
9 Milan/Malpensa 511,2 12,0
10 Bruxelles/National 490,1 16,7
11 Madrid/Barajas 382,5 1,5
12 Munich 376,3 11,6
  • Source : Eurostat.

Transport intérieur de marchandises par mode de 1985 à 2015

indice base 100 en 1985
Transport intérieur de marchandises par mode de 1985 à 2015
Transport ferroviaire Transport routier Transport fluvial1 Oléoducs Ensemble
1985 100,0 100,0 100,0 100,0 100,0
1986 94,0 104,8 92,1 111,7 102,3
1987 94,0 112,5 88,1 104,6 106,0
1988 94,4 125,5 87,5 121,3 115,6
1989 95,8 131,3 89,0 95,1 116,6
1990 93,2 153,4 94,4 81,2 127,7
1991 93,5 157,8 90,1 93,2 131,6
1992 91,3 162,2 91,1 96,8 134,0
1993 81,3 159,0 78,4 96,6 129,1
1994 87,2 170,7 73,7 91,9 136,9
1995 86,1 182,6 77,3 92,3 143,8
1996 89,4 185,8 75,7 90,8 146,3
1997 96,8 188,8 74,9 91,5 150,1
1998 96,5 198,1 81,8 89,4 155,5
1999 97,3 208,4 90,0 88,3 162,0
2000 103,0 216,0 95,7 89,8 168,4
2001 92,3 226,6 88,5 91,7 171,8
2002 91,5 228,9 91,4 86,8 172,6
2003 85,7 231,6 90,8 91,7 173,2
2004 82,7 245,5 96,4 85,2 180,2
2005 72,6 245,3 103,5 86,4 177,8
2006 73,5 255,9 104,8 92,0 185,0
2007 76,0 265,7 99,4 87,6 190,8
2008 72,1 255,1 98,9 86,6 183,4
2009 57,3 221,7 97,8 80,7 159,0
2010 53,5 234,6 106,2 72,9 165,0
2011 61,0 235,2 103,6 71,3 167,1
2012 58,0 224,6 103,2 62,8 159,1
2013 57,5 227,4 104,3 47,7 159,0
2014 58,1 224,8 102,1 45,8 157,3
2015 61,1 219,1 98,3 47,4 154,8
  • 1. Hors transit.
  • Note : transport intérieur en tonnes-kilomètres, y c. transit.
  • Source : SOeS.

Transport intérieur de marchandises par mode de 1985 à 2015

Transport intérieur terrestre par type de marchandises et mode en 2015

en milliards de tonnes-kilomètres
Transport intérieur terrestre par type de marchandises et mode en 2015
routier1 ferroviaire fluvial oléoducs
Produits agricoles et alimentaires 45,1 5,6 2,5
Matières premières, coke, produits pétroliers, métaux, minéraux 41,5 7,4 3,2 11,4
Produits manufacturés 32,6 9,1 1,1
Conteneurs et marchandises non identifiables 29,5 12,2 0,8
  • 1. Hors véhicules utilitaires légers.
  • Source : SOeS.

Transport intérieur terrestre par type de marchandises et mode en 2015

Définitions

Cabotage : modalité de transport national (origine et destination dans le même pays). Le cabotage maritime concerne le transport maritime de courte distance effectué par un pavillon national ou étranger ; le cabotage routier, transport routier de marchandises effectué par un véhicule d’un pavillon étranger.

Conteneur : caisson métallique, en forme de parallélépipède, conçu pour le transport de marchandises par différents modes de transport. Ses dimensions ont été normalisées au niveau international. Le conteneur permet l’intermodalité, dont le développement a été affirmé comme enjeu dans le Grenelle de l’environnement.

Fret : marchandises transportées par un véhicule.

Pavillon : le pavillon d’un véhicule est généralement défini par son pays d’immatriculation. Le terme de pavillon recouvre par extension l’ensemble des véhicules de transport d’un pays donné. Dans le cas du transport routier, le pavillon permet de distinguer des catégories spécifiques de transport : le transport bilatéral au sein du transport d’échange (pays d’origine et de destination différents) qui peut être réalisé soit par un véhicule immatriculé dans l’un de ces deux pays, soit par un transporteur de pavillon tiers (immatriculé dans un pays autre que celui d’origine ou de destination) ; et enfin le cabotage où l’origine et la destination sont réalisées dans un même pays mais où le pavillon du transporteur est celui d’un pays tiers.

Tonne-kilomètre : unité de mesure correspondant au transport d'une tonne sur une distance d'un kilomètre. L'unité tonnes-kilomètre a l'avantage d'être additive : le déplacement de 10 tonnes sur 100 kilomètres selon un certain mode suivi du déplacement de 10 tonnes sur 50 kilomètres selon un autre mode donne un total de service rendu par les transports de 1 500 tonnes-kilomètres tous modes confondus.

Transport de marchandises : comprend tout mouvement de marchandises à bord d'un mode de transport quel qu'il soit : ferroviaire, routier, fluvial, maritime, aérien... Il se mesure en tonnes-kilomètres ou en tonnes, sur un trajet donné.

Transports intérieurs : transports ou portion des transports réalisés sur le territoire d’un État donné, indépendamment de la nationalité du véhicule et de l’origine ou de la destination de la marchandise et du véhicule. Ainsi, en France, outre les transports nationaux, les transports intérieurs comptabilisent la seule partie des transports internationaux réalisée sur le territoire français (Paris-Mulhouse pour un transport d’échange Paris-Berlin, Vintimille-Portbou pour un transport de transit Turin-Barcelone).

Transports internationaux : transports de marchandises pour lesquels le pays d’origine et le pays de destination sont différents. Il peut s’agir de marchandises entrant ou sortant du territoire français ou en transit. Les statistiques relatives aux transports internationaux ne concernent ici que la portion réalisée sur le territoire français.

Vracs : dans le transport maritime, ils désignent des marchandises transportées directement dans la cale des navires ou dans des emplacements prévus à cet effet. Les vracs solides correspondent à des matières telles que le charbon, les minerais ferreux et non ferreux, les engrais, le ciment, etc. Les vracs liquides concernent les hydrocarbures (pétrole et produits pétroliers), les produits chimiques et certains produits alimentaires (vins et huiles).