Tableaux de l'économie françaiseÉdition 2017

Les Tableaux de l'économie française s'adressent à tous ceux qui souhaitent disposer d'un aperçu rapide et actuel sur la situation économique, démographique et sociale de la France.

Insee Références
Paru le : 02/03/2017
Consulter
Sommaire

Criminalité - Délinquance

Présentation

En 2015, 489 000 ménages se déclarent victimes de cambriolages ou de tentatives de cambriolage de leur résidence principale, soit 1,7 % de l'ensemble des ménages. Ce chiffre reste élevé par rapport à son niveau moyen des années 2006 à 2010. Comparativement à la même période, les formes plus classiques d’atteintes, vols et actes de vandalisme , en particulier contre les voitures, sont en baisse. Le patrimoine des ménages est en 2015 plus fortement exposé aux escroqueries de type « retraits frauduleux sur compte bancaire » qu'il y a cinq ans.

En 2015, le nombre de personnes de 14 ans et plus s’étant déclarées victimes de vols personnels sans violences, ni menaces ou tentatives est en baisse : près de 800 000, après 970 000 en 2014. Le nombre de victimes de vols ou de tentatives de vols de vols personnels avec violence ou menaces est estimé à 245 000. Il s’inscrit dans une tendance à la baisse par rapport au passé récent (2011-2013) et au passé de moyen terme (2007-2010). Concernant les atteintes personnelles hors vols et hors ménages, les évolutions ne sont pas les mêmes pour les hommes et pour les femmes : le nombre d'hommes victimes de violences physiques est moins élevé aujourd'hui que dans les années 2006-2009, ce qui n'est pas le cas pour les femmes. Quant aux insultes et injures, elles sont stables envers les hommes mais le nombre a tendance à augmenter, ces dernières années, envers les femmes.

La fréquence du sentiment d’insécurité exprimé par les personnes de 14 ans et plus recule en 2016, plus nettement qu’en 2015. Cela concerne l’insécurité ressentie au domicile tout comme dans le quartier ou le village. En 2016, le terrorisme devient avec le chômage la préoccupation la plus citée : 30 % des personnes de 14 ans et plus désignent « le terrorisme, les attentats » comme problème le plus préoccupant dans la société française actuelle et 31 % citent « le chômage, la précarité de l’emploi ». Cette part du terrorisme a progressé de plus de 12 points en un an. Elle se situait à moins de 18 % en 2015. Avant cette date, elle ne dépassait pas 5 %. En 2016, pour les femmes de 14 ans et plus, le terrorisme devance le chômage, tandis que c’est l’inverse pour les hommes.

En 2015, les personnes mises en cause par les forces de sécurité dans le cadre d’infractions relatives aux atteintes aux biens ou à l’intégrité des personnes sont très majoritairement des hommes, et surtout des jeunes. Parmi les auteurs d’homicides et de violences non liées à des vols, les personnes mises en causes de plus de 50 ans sont en nombre non négligeable. Les cambriolages sont quasiment tous attribués à des hommes de moins de 40 ans. En revanche, plus d’un quart des personnes mises en cause pour des vols sans violences sont des femmes. Les vols violents et vols liés à l’automobile sont presque systématiquement le fait d’hommes, très jeunes, âgés souvent de 15 à 17 ans.

Tableaux et graphiques

Personnes mises en cause pour des crimes ou des délits non routiers en 2015

Personnes mises en cause pour des crimes ou des délits non routiers en 2015
Police Nationale Gendarmerie Nationale
Ensemble Mineurs Femmes Ensemble Mineurs Femmes
en milliers en % en % en milliers en % en %
Atteintes aux biens de personnes physiques ou morales 168,4 30,8 19,6 98,9 26,7 17,2
dont : vols sans violence 124,5 29,7 22,8 77,5 23,0 19,0
          vols avec violences 13,2 44,5 8,6 3,2 28,4 9,2
Atteintes volontaires à l'intégrité physique1 160,8 16,2 16,0 106,5 16,3 14,9
Escroqueries ou infractions éco. et financières2 52,8 4,2 26,9 36,8 2,7 33,2
Infractions révélées par l'action des services 206,8 16,1 9,3 97,1 15,6 12,9
  • 1. Hors vol, mais y c. menaces et chantages.
  • 2. Hors droit du travail.
  • Champ : France métropolitaine.
  • Source : SSMSI.

Atteintes aux biens des ménages

Atteintes aux biens des ménages
Nombre d'atteintes en milliers Part des tentatives3 de vol en %
2010 2012 2015 2010 2012 2015
Atteintes logement ou véhicule1 5 919 5 619 5 279 /// /// ///
   Vols et tentatives de vols résidences et autres lieux 839 1 042 1 048 30,9 33,8 33,8
   dont résidence principale : cambriolages et tentatives 458 582 575 51,2 50,7 56,9
                                              vols sans effraction 309 300 330 /// /// ///
   Actes de vandalisme logement 1 355 1 241 1 151 /// /// ///
   Vols et tentatives de vols véhicules à moteur 1 378 1 220 1 052 33,9 33,2 37,3
   dont : voiture 407 283 263 78,6 73,7 82,9
             dans ou sur la voiture 875 860 663 13,5 18,1 17,5
             deux roues à moteur 96 77 126 31,3 53,3 46,3
   Vols et tentatives vélo 324 315 349 12,8 10,7 13,2
   Actes de vandalisme voiture 2 023 1 801 1 679 /// /// ///
Vols et tentatives de vols personnels2 1 538 1 658 1 299 29,7 30,4 35,3
   Vols et tentatives de vol avec violences ou menaces 393 369 272 49,3 50,3 42,0
   Vols et tentatives de vol sans violences ni menaces 1 145 1 289 1 027 23,0 24,8 33,5
Ensemble des atteintes aux biens 7 457 7 277 6 578 /// /// ///
  • /// : absence de résultat due à la nature des choses.
  • 1. Déclarées par les ménages.
  • 2. Déclarées par les personnes de 14 ans et plus.
  • 3. La part des tentatives est calculée sur la dernière atteinte dont le ménage a été victime.
  • Note : traitements SSMSI, les fichiers de l'enquête CVS ayant été repondérés par l'Insee.
  • Champ : France métropolitaine.
  • Sources : ONDRP ; Insee, enquêtes Cadre de vie et sécurité 2010 à 2016.

Sentiment d'insécurité

en %
Sentiment d'insécurité
En 20101 (r) dont souvent ou de temps en temps En 20131 (r) dont souvent ou de temps en temps En 20161 dont souvent ou de temps en temps
Au domicile 15,7 8,2 16,6 9,3 14,9 7,6
   Femmes 20,5 11,4 21,7 12,6 19,5 10,3
   Hommes 10,4 4,8 11,1 5,6 10,0 4,5
Dans le quartier ou le village 20,5 10,9 21,9 11,7 19,5 10,6
   Femmes 25,4 14,2 26,9 15,2 24,4 14,1
   Hommes 15,1 7,2 16,5 7,9 14,2 6,8
  • r : données révisées.
  • 1. Sentiment d'insécurité ressenti souvent, de temps en temps ou rarement.
  • Note : traitements SSMSI, les fichiers de l'enquête CVS ayant été repondérés par l'Insee.
  • Champ : France métropolitaine, personnes de 14 ans et plus.
  • Sources : Insee ; ONDRP ; SSMSI - enquêtes Cadre de vie et sécurité 2010 à 2016.

Personnes victimes d'un acte de violence sur une période de deux ans

Personnes victimes d'un acte de violence sur une période de deux ans
Nombre de victimes sur deux ans en milliers Part des femmes en %
2010-2011 2013-2014 2014-2015 2010-2011 2013-2014 2014-2015
Hors ménage 1 307 1 330 1 364 52,7 54,5 56,0
 Violences physiques 1 041 1 045 1 108 48,1 49,1 50,0
 Violences sexuelles 305 363 319 74,4 76,5 83,7
Intra-ménage1 857 947 806 68,4 64,6 65,2
Ensemble 2 033 2 175 2 085 56,9 56,9 59,7
dont victimes du conjoint ou ex-conjoint11 2 575 602 528 75,9 71,1 75,3
  • 1. Violences physiques et/ou sexuelles.
  • 2. Hors ménage ou intra-ménage.
  • Note : traitements SSMSI : les victimes des années antérieures à 2014-2015 ont été recalculées du fait de travaux de repondération de l'enquête CVS par l'Insee.
  • Champ : personnes de 18 à 75 ans de France métropolitaine.
  • Sources : Insee ; ONDRP ; SSMSI - enquêtes Cadre de Vie et Sécurité de 2010 à 2016.

Définitions

Atteintes aux biens des ménages : expression utilisée pour désigner les victimations de type « vols, tentatives de vol et actes de vandalisme » du questionnaire ménage des enquêtes « Cadre de vie et sécurité ». Il s’agit des vols et tentatives de vol visant une résidence ou un véhicule du ménage d’une part, et des actes de vandalisme contre le logement ou la voiture d’autre part. Cette rubrique ne comprend pas les escroqueries et contentieux économiques (consommation, droit du travail ...) dont les personnes peuvent être victimes et qui ne sont qu’en partie repérées dans cette enquête.

Cambriolages, vols avec ou sans effraction : on distingue les vols et tentatives de vols dans les résidences des ménages selon le mode d’entrée. Si une porte ou une fenêtre est forcée (y compris avec de fausses clés), on qualifie le vol de cambriolage, ou vol avec effraction. On assimile les vols avec escalade aux vols avec effraction. Un vol est dit « sans effraction » si l’entrée s’est faite par une porte ouverte ou si le vol a pu se dérouler sans entrée (vol d’objets accessibles de l’extérieur). Les vols sans effraction comprennent également les vols avec entrée par ruse, par exemple, lorsqu’une personne se fait passer pour un professionnel (policier, agent des services publics ou autre).

Crime : catégorie d’infraction la plus grave. Elle est passible de réclusion criminelle et parfois d’autres peines : amende, peines complémentaires. Le crime est jugé par la cour d’assises. Les peines de réclusion criminelle peuvent être à perpétuité ou fixées à un temps donné (exemple : 20 ans). Pour les personnes morales (sociétés, associations …), le crime peut être sanctionné par une amende.

Délit : infraction d'une gravité intermédiaire, entre la contravention et le crime. Le délit est réprimé à titre principal, par une peine correctionnelle telle que l’emprisonnement d’un maximum de 10 ans, d’une amende, d'un travail d'intérêt général, d'un stage de citoyenneté ou encore de peines complémentaires.

Enquête Cadre de vie et sécurité : enquête annuelle réalisée par l’Insee en partenariat avec l’Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales (ONDRP) Depuis 2015 le ministère de l’intérieur (SSMSI) participe à sa conception. Cette enquête est entièrement dédiée à la « victimation » : les personnes enquêtées sont interrogées sur les atteintes qu’elles ont pu subir récemment et leurs opinions en matière de sécurité et de justice.

Personne mise en cause : personne ayant été entendue par la police ou la gendarmerie et à l’encontre de laquelle sont réunis dans la procédure transmise au parquet des indices ou éléments graves attestant qu’elle a commis ou tenté de commettre un ou plusieurs délit ou crime. Ne figurent pas dans les comptabilisations présentées les infractions relatives à la circulation routière. Toutes les personnes mises en causes ne seront pas reconnues coupables par la justice.

Vandalisme contre le logement ou la voiture :

type de victimation du questionnaire « ménage » défini, pour l’enquête «Cadre de vie et sécurité» 2011, par les réponses à la question suivante : En 2009 ou 2010, en dehors des vols déjà abordés, avez-vous été victime d’actes de destruction ou de dégradation volontaire de votre résidence principale? Exemple : inscriptions ou tags sur les murs, destruction de boîte aux lettres, dégradation de portail ou de clôture, vitres cassées ou volets arrachés, plantes piétinées, etc.

type de victimation du questionnaire « ménage » défini, pour l’enquête «Cadre de vie et sécurité» 2011, par les réponses à la question suivante : en 2009 ou 2010, en dehors des vols déjà abordés, avez-vous été victimed’actes de destruction ou de dégradation volontaire de votre voiture ? Exemple : carrosserie abîmée, peinture rayée, arrachage de rétroviseur ou bris de glace qui ne résultent pas d’un accident de la circulation, véhicule incendié, pneus crevés, etc.

Violences physiques ou sexuelles (hors ménage, intra-ménage, par conjoint ou ex-conjoint ) :

ensemble d'atteintes comprenant les « violences physiques hors ménage », les « violences sexuelles hors ménage » et les « violences physiques ou sexuelles au sein du ménage » (intra-ménage). Par « hors ménage », on entend « de la part d’une personne qui ne vit pas au moment de l'enquête dans le même logement que la personne enquêtée ». Inversement, « intra-ménage » signifie de la part d'une personne qui, au moment de l'enquête, vit dans le même logement que la personne enquêtée.

les victimes de ces violences comprennent les victimes de violences physiques (ou de violences sexuelles) hors ménage qui ont dit que l'auteur de l'acte le plus récent sur deux ans est un ex-conjoint ou les personnes s'étant déclarées victimes de violences physiques ou sexuelles intra-ménage par le conjoint « actuel » (« au moment de l'enquête ») sur deux ans.

Vols et tentatives de vol (résidences des ménages et véhicules à moteur) :

ensemble d'atteintes comprenant les « cambriolages et tentatives de cambriolage de la résidence principale » (vol avec effraction, avec escalade ou usage de fausses clés), les « vols sans effraction dans la résidence principale » et les « les vols avec ou sans effraction et les tentatives de vol avec effraction dans les résidences secondaires ou les autres lieux possédés ou loués par les ménages ».

ensemble d'atteintes comprenant les « vol et tentatives de vol de voiture », les « vols et tentatives de vol dans ou sur la voiture » et les « vols et tentatives de vol de deux-roues à moteur » (moto, scooter ou cyclomoteur).