Tableaux de l'économie françaiseÉdition 2017

Les Tableaux de l'économie française s'adressent à tous ceux qui souhaitent disposer d'un aperçu rapide et actuel sur la situation économique, démographique et sociale de la France.

Insee Références
Paru le : 02/03/2017
Consulter
Sommaire

Emploi par activité

Insee Références
Paru le : 02/03/2017

Présentation

Selon l’enquête Emploi, en 2015, 25,8 millions de personnes occupent un emploi au sens du Bureau international du travail (BIT) , en France métropolitaine. En 2015, 13,9 % des personnes en emploi de 15 ans ou plus travaillent dans le secteur d’activité de l’industrie, 6,4 % dans la construction, 2,7 % dans l’agriculture et 75,8 % dans le secteur tertiaire . Près d’un tiers des personnes occupées travaillent plus précisément dans le secteur de l’administration publique, de l’enseignement, de la santé humaine et de l’action sociale.

La part du tertiaire dans l’emploi a gagné 21 points au cours des quatre dernières décennies. Sur la même période, la part de l’industrie s’est quasiment réduite de moitié (– 12 points) et celles de l’agriculture et de la construction ont perdu respectivement 8 et 3 points.

Le développement du secteur tertiaire a particulièrement bénéficié à l’emploi féminin. Tandis que la part des femmes dans ce secteur représente 55,7 % des emplois en 2015, elle n’est que de 28,0 % dans l’industrie, de 29,3 % dans l'agriculture et de 10,6 % dans la construction. En quarante ans, la population féminine en emploi a progressé de près de 50 %. En 2015, 12,5 millions de femmes sont en emploi, soit 48,3 % de l’emploi total.

En 2015, 10,3 % des emplois sont occupés par des personnes qui travaillent dans leur entreprise depuis moins d’un an. Cette proportion est la plus élevée dans le tertiaire. Dans l’agriculture et dans l’industrie, la majorité des personnes a au moins dix ans d’ancienneté.

Entre 2014 et 2015, l’emploi total mesuré par les comptes nationaux progresse en France de 0,4 %. Dans les services principalement marchands l’emploi accélère : il s’accroît de 122 000  emplois en équivalent-temps plein (EQTP) , notamment grâce au raffermissement de la branche des services aux entreprises et, dans une moindre mesure, de la branche hébergement-restauration. Dans les branches principalement non marchandes l’emploi décélère légèrement (+ 44 000 EQTP, après + 58 000 EQTP en 2014). A contrario, l’emploi dans la construction et l’industrie se replie, respectivement de 40 000 et 29 000 EQTP.

Le volume de travail intérimaire en EQTP, évalué par la Dares à partir des fichiers pôle Emploi des déclarations des agences d'intérim, augmente de 5,4 % entre 2014 et 2015, après + 1,8 % en 2014. Il progresse de 9,7 % dans le secteur tertiaire, de 5,5 % dans l'industrie et recule de 3,1 % dans la construction.

En 2014, la France figure parmi les pays européens dont le poids du secteur tertiaire est le plus élevé : il y est supérieur de 6,5 points à la moyenne de l’Union européenne. Les poids de l’agriculture et de l’industrie-construction y sont en revanche plus faibles, inférieurs de 2,2 et de 4,3 points respectivement, en regard de la moyenne de l’UE.

Tableaux et graphiques

Population en emploi selon le sexe et le secteur d'activité

en %
Population en emploi selon le sexe et le secteur d'activité
2014 2015
Femmes Hommes Total Femmes Hommes Total
Agriculture, sylviculture et pêche 1,6 3,8 2,8 1,6 3,7 2,7
Industrie 8,3 19,1 13,9 8,1 19,3 13,9
Ind. extractives, énergie, eau, gestion des déchets et dépollution 0,7 2,4 1,6 0,7 2,2 1,5
Fabr. de denrées alim., de boissons et de prod. à base de tabac 2,0 2,6 2,3 2,1 2,9 2,5
Cokéfaction et raffinage 0,0 0,1 0,0 0,0 0,1 0,0
Fabr. d'équip. élec., électroniques, inform. ; fabr. de machines 1,0 2,6 1,8 1,0 2,7 1,9
Fabrication de matériels de transport 0,6 2,5 1,6 0,6 2,5 1,6
Fabrication d'autres produits industriels 3,9 9,0 6,5 3,7 8,9 6,4
Construction 1,5 11,4 6,6 1,4 11,1 6,4
Tertiaire 87,7 64,5 75,7 87,8 64,6 75,8
Commerce ; réparation d'automobiles et de motocycles 12,5 13,2 12,9 12,4 13,1 12,8
Transports et entreposage 3,0 7,8 5,4 3,1 8,0 5,6
Hébergement et restauration 3,6 3,5 3,5 3,8 3,8 3,8
Information et communication 1,9 3,6 2,8 1,7 4,0 2,8
Activités financières et d'assurance 3,9 2,7 3,3 4,0 2,7 3,4
Activités immobilières 1,8 1,5 1,6 1,7 1,4 1,5
Activités scientifiques et techniques ; services adm. et de soutien 8,8 10,1 9,5 9,2 9,8 9,5
Adm. publique, enseignement, santé humaine et action sociale 44,3 18,7 31,0 44,8 18,5 31,2
Autres activités de services 7,9 3,5 5,6 7,2 3,4 5,2
Activité indéterminée 0,9 1,1 1,0 1,1 1,4 1,2
Total 100,0 100,0 100,0 100,0 100,0 100,0
Effectif (en milliers) 12 434 13 389 25 823 12 483 13 361 25 844
  • Lecture : en moyenne en 2015, 1,6 % des femmes ayant un emploi travaille dans le secteur de l'agriculture, de la sylviculture et de la pêche.
  • Note : les intérimaires sont classés dans le secteur utilisateur.
  • Champ : France métropolitaine, personnes des ménages, personnes en emploi de 15 ans ou plus.
  • Source : Insee, enquêtes Emploi.

Ancienneté dans l'entreprise par secteur d'activité en 2015

en %
Ancienneté dans l'entreprise par secteur d'activité en 2015
Moins d'un an d'ancienneté 10 ans ou plus d'ancienneté Ensemble en milliers
Agriculture 8,0 57,0 694
Industrie 7,0 50,1 3 586
Construction 9,8 35,3 1 651
Tertiaire 10,9 45,1 19 593
Ensemble 10,3 45,2 25 844
  • Note : les intérimaires sont classés dans le secteur utilisateur.
  • Champ : France métropolitaine, personnes des ménages, personnes en emploi de 15 ans ou plus.
  • Source : Insee, enquête Emploi.

Volume de travail intérimaire

en milliers
Volume de travail intérimaire
2014 (r) 2015 15/14 en %
Agriculture 2,8 2,7 -2,0
Industrie 227,9 240,4 5,5
Construction 99,7 96,7 -3,1
Tertiaire 189,6 208,1 9,7
Total 520,0 547,9 5,4
  • r : données révisées.
  • Note : volumes calculés en moyenne sur l'année en emplois équivalent-temps plein.
  • Source : Dares, fichiers pôle Emploi des déclarations des agences d'intérim.

Emploi total par grand secteur dans l'UE en 2014

Emploi total par grand secteur dans l'UE en 2014
Répartition par grand secteur en % Emploi total en milliers
Agriculture Industrie construction Tertiaire1
Allemagne 1,5 24,6 73,9 42 703
Autriche 4,4 23,0 72,5 4 269
Belgique 1,3 18,2 80,6 4 560
Bulgarie 19,4 25,0 55,6 3 434
Chypre 3,8 15,2 81,0 350
Croatie 9,5 26,9 63,7 1 575
Danemark 2,6 17,4 80,0 2 771
Espagne 4,0 17,8 78,2 18 176
Estonie 3,7 28,8 67,4 606
Finlande 4,5 22,4 73,1 2 499
France 2,8 17,6 79,6 27 311
Grèce 12,5 13,9 73,6 3 906
Hongrie 6,7 27,1 66,2 4 171
Irlande 5,7 18,3 76,0 1 914
Italie 3,7 23,7 72,5 24 343
Lettonie 7,4 23,7 68,8 877
Lituanie 9,2 24,7 66,1 1 318
Luxembourg 1,2 19,7 79,2 395
Malte 1,7 19,1 79,2 188
Pays-Bas 2,2 14,9 82,9 8 738
Pologne 11,5 30,2 58,3 15 726
Portugal 11,3 22,8 65,9 4 513
Rép. tchèque 3,3 36,8 59,9 5 109
Roumanie 29,3 28,5 42,2 8 661
Royaume-Uni 1,4 15,8 82,8 30 723
Slovaquie 3,3 31,1 65,6 2 223
Slovénie 8,3 29,3 62,4 930
Suède 2,3 20,6 77,1 4 735
UE 5,0 21,9 73,1 226 686
  • 1. Y c. les activités des ménages en tant qu'employeurs, les activités extra-territoriales et les sans réponse.
  • Champ : population en emploi de 15 ans ou plus.
  • Source : Eurostat, enquêtes sur les forces de travail.

Part des femmes dans l'emploi en 2015

en %
Part des femmes dans l'emploi en 2015
Part des femmes dans l'emploi
Agriculture 29,3
Industrie 28,0
Construction 10,6
Tertiaire 55,7
Ensemble 48,3
  • Note : les intérimaires sont classés dans le secteur utilisateur.
  • Champ : France métropolitaine, personnes des ménages, personnes en emploi de 15 ans ou plus.
  • Source : Insee, enquête Emploi.

Part des femmes dans l'emploi en 2015

Définitions

Emploi au sens du BIT : les personnes en emploi au sens du BIT sont celles ayant effectué au moins une heure de travail rémunéré au cours d'une semaine dite de référence. Cette notion diffère de celle issue du recensement de la population qui concerne les personnes déclarant avoir un emploi. L’un des objectifs de l'enquête Emploi est précisément d’effectuer la mesure de l'emploi au sens du BIT, à partir de questions précises. Pour l’analyse conjoncturelle et la comptabilité nationale, la mesure de l’emploi est effectuée à l’aide des estimations d’emploi. Elles reposent sur l’exploitation de données administratives des personnes en emploi durant la dernière semaine du trimestre ou de l’année prise comme semaine de référence. Cette mesure vise à s’approcher le plus possible du concept BIT à partir de données administratives exhaustives sur l’emploi.

Emploi en équivalent-temps plein (EQTP) : nombre total d'heures travaillées dans l'activité considérée divisé par la moyenne annuelle des heures travaillées dans des emplois à plein temps.

Enquête Emploi : l’Enquête Emploi est la seule source statistique qui permet de mesurer le statut d'activité (emploi, chômage, inactivité) au sens du Bureau international du travail (BIT). Depuis 2003, elle est réalisée en continu sur toutes les semaines de l'année.

Intérim : l'opération de « travail intérimaire » (ou « intérim » ou « travail temporaire ») consiste à mettre à disposition provisoire d'entreprises clientes, des salariés qui, en fonction d'une rémunération convenue, sont embauchés et rémunérés à cet effet par l'entreprise de travail intérimaire (ou entreprise de travail temporaire). Elle se caractérise donc par une relation triangulaire entre l'entreprise de travail temporaire, l'entreprise cliente et le salarié, et implique la conclusion de deux contrats : un contrat de mise à disposition (entre l'entreprise de travail temporaire et l'entreprise cliente) et un contrat de mission (entre l'entreprise de travail temporaire et le salarié). Les salariés qui travaillent en intérim sont qualifiés d'intérimaires.

Secteur d’activité : regroupe des entreprises de fabrication, commerce ou service qui ont la même activité principale (au regard de la nomenclature d’activité économique considérée). L'activité d'un secteur n'est donc pas tout à fait homogène et comprend des productions ou services secondaires qui relèveraient d'autres items de la nomenclature que celui du secteur considéré. Au contraire, une branche regroupe des unités de production homogènes.

Secteur tertiaire : recouvre un vaste champ d'activités qui va du commerce à l'administration, en passant par les transports, les activités financières et immobilières, les services aux entreprises et les services aux particuliers, l'éducation, la santé et l'action sociale. Le périmètre du secteur tertiaire est de fait défini par complémentarité avec les activités agricoles et industrielles (secteurs primaire et secondaire).