Tableaux de l'Économie FrançaiseÉdition 2015

Les tableaux de l'économie française s'adressent à tous ceux qui souhaitent disposer d'un aperçu rapide et actuel sur la situation économique, démographique et sociale de la France.

Insee Références
Paru le : 20/02/2015
Consulter
Sommaire

Industrie automobile

Insee Références
Paru le : 20/02/2015

Présentation

La production mondiale de véhicules progresse de 4 % en 2013. L'industrie automobile atteint ainsi un nouveau record de production avec plus de 87 millions de véhicules produits. Cette hausse représente en volume 3,1 millions de véhicules. Les résultats apparaissent très contrastés selon les zones géographiques. Ainsi, d'un côté la morosité en Europe pèse sur la production, alors que de nouveaux acteurs de l'automobile, telle la Chine, produisent des volumes jamais atteints, et d'autres pays freinent, comme l'Inde ou la Russie. Le dynamisme des constructeurs automobiles est affecté notamment par la faiblesse du marché européen. D'après le Comité des Constructeurs Français d'Automobiles, la production des constructeurs français représente 6 % de la production mondiale tous véhicules confondus.

En 2013, en France, la production de la branche automobile diminue (- 6,8 % en volume). C'est la deuxième année consécutive de baisse (- 11,1 % en 2012).

En 2013, le solde des échanges extérieurs des produits automobiles se détériore de 1,7 milliard d'euros par rapport à 2012, passant de - 2,3 milliards d'euros à - 4,0 milliards d'euros. L'accentuation du déficit est le résultat d'une diminution des exportations (- 1,8 %) alors que les importations rebondissent (+ 2,2 %). Les équipements automobiles sont bien orientés et consolident leur excédent. En revanche, la construction automobile (production de véhicules y compris carrosseries et remorques, par distinction avec celle des équipements automobiles) voit son déficit se creuser, en lien avec des exportations en repli, tandis que les importations progressent.

Les immatriculations de voitures particulières neuves se replient pour la quatrième année consécutive (- 5,7 %) même si cette baisse est moins forte qu'en 2012. Ce marché atteint ainsi son plus bas niveau depuis 1997 (année suivant la fin de la prime à la casse dite « Juppé ») avec environ 1,8 million d'immatriculations. Cette nouvelle baisse impacte uniquement les immatriculations de voitures diesel (- 13,3 %) dont la part dans les immatriculations totales fléchit de 5,9 points à 67 % et redescend au niveau atteint il y a dix ans. Celles des motorisations électriques et hybrides continuent de progresser avec une part de 0,5 % des immatriculations pour les électriques et de 2,6 % pour les hybrides.

Entre 2012 et 2013, les immatriculations de voitures neuves baissent de 1,7 % dans l'Union européenne à 27. Les évolutions par pays sont contrastées. Le marché allemand conserve le premier rang européen, en repli toutefois de plus de 4 %, devançant le Royaume-Uni (+ 11 %) et la France (- 6 %). L'Italie se maintient à la quatrième place (- 7 %). Malgré la forte diminution des immatriculations de voitures diesel en France, leur part dans les immatriculations totales reste nettement supérieure à celle de ces autres pays (autour de 50 %).

Tableaux et graphiques

T15F183T1 – Production des constructeurs français

en milliers
Production des constructeurs français
2013 13/12 en % dont production en France
Voitures particulières 4 794 -1,4 1 164
PSA Peugeot Citroën 2 446 -4,2 850
Renault-Dacia-Samsung 2 348 1,7 313
Véhicules utilitaires légers (- de 5 tonnes) 745 4,4 282
PSA Peugeot Citroën 388 8,4 89
Renault-Dacia-Samsung 357 0,2 193
  • Champ : hors véhicules industriels de plus de 5 tonnes.
  • Source : CCFA.

T15F183T3 – Immatriculations de voitures particulières neuves en France selon le constructeur

en milliers
Immatriculations de voitures particulières neuves en France selon le constructeur
2012 2013
en %
Voitures de marques françaises 998 956 53,4
dont : PSA 572 528 29,5
         Peugeot 305 290 16,2
         Citroën 266 238 13,3
         Renault 343 427 23,9
Voitures de marques étrangères 901 834 46,6
Total des immatriculations 1 899 1 790 100,0
  • Champ : France métropolitaine.
  • Source : CCFA.

T15F183T4 – Immatriculations de voitures particulières neuves par type d'énergie

en milliers
Immatriculations de voitures particulières neuves par type d'énergie
2012 (r) 2013
en %
Diesel 1 383 1 200 67,0
Essence 471 532 29,7
Bicarburation (essence ; GPL) 2 3 0,2
Hybride1 29 47 2,6
Autres2 13 9 0,5
Total 1 899 1 790 100,0
  • r : données révisées.
  • 1. Électricité + essence et électricité + gazole.
  • 2. Superéthanol, gaz naturel pour véhicule (GNV), bicarburation (essence ; GNV), électricité.
  • Champ : France métropolitaine.
  • Source : CCFA.

T15F183T5 – Principaux ratios du secteur automobile

en %
Principaux ratios du secteur automobile
Ratios 2012
Taux de valeur ajoutée (VAHT/CAHT) 13,3
Taux d'exportation (exportations/CAHT) 55,4
Taux de marge -6,0
Taux d'investissement 22,9
Taux d'autofinancement 4,0
Intensité capitalistique1 (en milliers d'euros) 261,5
Frais de personnel par salarié (en milliers d'euros par EQTP2) 57,6
  • 1. Immobilisations corporelles/effectifs salariés en EQTP.
  • 2. Équivalent-temps plein.
  • Source : Insee, Esane.

T15F183T6 – Immatriculations de voitures particulières neuves dans l'Union Européenne en 2013

Immatriculations de voitures particulières neuves dans l'Union Européenne en 2013
2013 13/12 Part du diesel
en milliers en % en % en %
Allemagne 2 952 24,9 -4,2 47,4
Autriche 319 2,7 -5,1 56,7
Belgique 486 4,1 -0,1 64,8
Bulgarie 19 0,2 -0,3 nd
Chypre 7 0,1 -35,2 nd
Danemark 182 1,5 6,7 32,0
Espagne 723 6,1 3,3 66,3
Estonie 20 0,2 12,9 nd
Finlande 103 0,9 -7,0 36,8
France1 1 790 15,1 -5,7 67,0
Grèce 59 0,5 0,4 57,9
Hongrie 56 0,5 5,8 nd
Irlande 74 0,6 -6,6 72,0
Italie 1 304 11,0 -7,1 53,9
Lettonie 11 0,1 -0,3 nd
Lituanie 12 0,1 -0,1 nd
Luxembourg 47 0,4 -7,5 73,4
Pays-Bas 417 3,5 -17,0 24,8
Pologne 290 2,4 6,3 nd
Portugal 106 0,9 11,1 72,3
Rép. tchèque 165 1,4 -5,3 nd
Roumanie 58 0,5 -13,1 nd
Royaume-Uni 2 265 19,1 10,8 49,8
Slovaquie 66 0,6 -4,7 nd
Slovénie 51 0,4 4,6 nd
Suède 270 2,3 -3,7 61,5
Union européenne à 27 11 851 100,0 -1,7 nd
  • nd : donnée non disponible.
  • Note : données non disponibles pour Malte.
  • 1. France métropolitaine.
  • Sources : ACEA.

T15F183G2 – Exportations et importations des produits automobiles de 2002 à 2013

en milliards d'euros
Exportations et importations des produits automobiles de 2002 à 2013
Exportations en valeur Importations en valeur
2002 49,0 36,1
2003 50,0 36,5
2004 54,3 40,1
2005 53,7 42,3
2006 52,4 44,3
2007 52,5 48,8
2008 47,5 48,2
2009 34,8 38,3
2010 40,2 42,6
2011 43,7 47,4
2012 41,1 43,4
2013 40,4 44,4
  • Source : Insee, comptes nationaux en base 2010.

T15F183G2 – Exportations et importations des produits automobiles de 2002 à 2013

T15F183G3 – Répartition du chiffre d'affaires hors taxes du secteur automobile par branche d'activités en 2012

en %
Répartition du chiffre d'affaires hors taxes du secteur automobile par branche d'activités en 2012
Industrie automobile 52,4
Com, réparation auto et moto 40,6
Autres 4,5
Activités des sièges sociaux ; conseil de gestion 2,6
  • Source : Insee, Esane.

T15F183G3 – Répartition du chiffre d'affaires hors taxes du secteur automobile par branche d'activités en 2012

Pour en savoir plus

« L'industrie automobile française », Analyse et statistiques, édition 2014, CCFA, septembre 2014.

« Les comptes des transports en 2013 », rapport de la commission des Comptes des transports de la Nation, SOeS, juillet 2014.

« L'économie française », Insee Références, juin 2014.

« Tableau de bord automobile », n° 37, CCFA, décembre 2013.