Tableaux de l'Économie FrançaiseÉdition 2015

Les tableaux de l'économie française s'adressent à tous ceux qui souhaitent disposer d'un aperçu rapide et actuel sur la situation économique, démographique et sociale de la France.

Insee Références
Paru le : 20/02/2015
Consulter
Sommaire

Régions - Départements

Insee Références
Paru le : 20/02/2015

Présentation

Au 1er janvier 2014, la région Île-de-France regroupe 18 % de la population française, devant Rhône-Alpes (10 %) et Provence-Alpes-Côte d'Azur (8 %). Les départements d'outre-mer (Dom), hors Mayotte, représentent 3 % de la population totale. Entre 2007 et 2014, le Languedoc Roussillon et la Corse sont les régions dans lesquelles la population a augmenté le plus fortement, de 1,1 % en moyenne chaque année. À l'inverse, la population s'est contractée en Champagne-Ardenne, dans le Limousin et en Martinique. La croissance de la population a été la plus forte, entre 2007 et 2014, dans les départements de la Guyane, de Haute-Savoie, de l'Ain, de Haute-Corse, de l'Hérault et des Landes. Treize départements ont perdu des habitants au cours de cette période. La Haute-Marne, la Martinique, la Nièvre, l'Indre et la Creuse sont les départements les plus affectés.

La répartition de la population française résulte non seulement de la géographie mais aussi des grands mouvements économiques et sociaux des XIXe et XXe siècles : l'exode rural, l'industrialisation et l'urbanisation, et plus récemment la périurbanisation et la désindustrialisation. Cette répartition, très concentrée, évolue lentement et reste regroupée autour du pôle parisien et des grandes agglomérations et se déploie le long de couloirs de peuplement : la vallée de la Seine-Aval, les sillons vosgien, alpin et rhodanien, le littoral méditerranéen, le littoral breton, etc. À l'opposé, les zones désertifiées ou de faible densité se situent surtout sur une diagonale allant de la Meuse aux Landes et dans les massifs montagneux. Entre les deux, se trouvent des zones de densité intermédiaire souvent localisées sur des territoires constitués d'un tissu rural traditionnel.

Après une longue période de déclin, puis de stagnation entre 1982 et 1999, la population augmente à nouveau dans les communes rurales et les petites agglomérations de France métropolitaine. Depuis 1999, les zones qui perdent au moins 0,2 habitant au km2 par an, sont de plus en plus rares et se concentrent désormais au voisinage de villes portuaires, minières ou de tradition industrielle du Nord et de l'Est. Ceci traduit à la fois le recul du dépeuplement des campagnes et la persistance de la crise industrielle. En parallèle, de larges territoires, de plus en plus éloignés des villes et du littoral, se densifient significativement : de vastes zones de croissance démographique émergent (Ouest, Sud-Ouest), s'élargissent fortement (grand Sud-Est), ou se consolident (grand Bassin parisien) avec des progressions comprises entre + 0,2 et + 2 habitants au km2 par an. Dans les Dom au contraire, des zones de décroissance de la population apparaissent à partir de 1999 en Martinique et en Guadeloupe, alors que la croissance démographique était quasi générale entre 1982 et 1999.

Tableaux et graphiques

T15F013T4 – Évolution de la population par région de 2007 à 2014

Évolution de la population par région de 2007 à 2014
Région Estimations de population au 1er janvier 2014 (p) en milliers Variation relative annuelle 2007-2014 en % Densité moyenne au 1er janvier 2014 en hab/km2
Totale Dûe au solde naturel Dûe au solde apparent des entrées et des sorties1
Alsace 1 868,8 0,3 0,4 -0,1 226
Aquitaine 3 335,1 0,8 0,1 0,7 81
Auvergne 1 359,4 0,2 -0,1 0,3 52
Basse-Normandie 1 478,2 0,2 0,1 0,0 84
Bourgogne 1 638,5 0,0 0,0 0,0 52
Bretagne 3 273,3 0,7 0,2 0,5 120
Centre-Val de Loire 2 577,5 0,3 0,2 0,1 66
Champagne-Ardenne 1 338,1 0,0 0,2 -0,3 52
Corse 323,1 1,1 0,0 1,1 37
Franche-Comté 1 178,9 0,2 0,3 -0,1 73
Haute-Normandie 1 851,9 0,3 0,4 -0,1 150
Île-de-France 12 005,1 0,5 0,9 -0,4 999
Languedoc-Roussillon 2 757,6 1,1 0,2 0,9 101
Limousin 735,9 0,0 -0,3 0,2 43
Lorraine 2 346,3 0,0 0,2 -0,2 100
Midi-Pyrénées 2 967,2 0,8 0,2 0,6 65
Nord - Pas-de-Calais 4 058,3 0,1 0,5 -0,4 327
Pays de la Loire 3 689,5 0,8 0,4 0,4 115
Picardie 1 927,4 0,2 0,4 -0,2 99
Poitou-Charentes 1 796,4 0,5 0,0 0,5 70
Provence - Alpes - Côte d'Azur 4 964,9 0,3 0,3 0,0 158
Rhône-Alpes 6 448,9 0,9 0,6 0,3 148
France métropolitaine 63 920,2 0,5 0,4 0,1 118
Guadeloupe 403,8 0,1 0,7 -0,5 237
Guyane 250,4 2,3 2,4 -0,1 3
Martinique 381,3 -0,6 0,5 -1,1 338
La Réunion 845,0 0,9 1,3 -0,4 337
Mayotte 220,3 nd nd nd 589
France y c. Mayotte 66 021,0 nd nd nd 104
France hors Mayotte 65 800,7 0,5 0,4 0,1 104
  • nd : donnée non disponible.
  • 1. Le solde apparent des entrées et des sorties est calculé comme la différence entre la variation de population et le solde naturel.
  • Sources : Insee, estimations de population, code officiel géographique ; IGN.

T15F013T5 – Évolution de la population par département de 2007 à 2014

Évolution de la population par département de 2007 à 2014
Département Estimation de population au 1er janvier 20141 en milliers Variation relative annuelle 2007-2014 en %
01 Ain 627,4 1,3
02 Aisne 540,4 0,1
03 Allier 342,6 0,0
04 Alpes-de-Hte-Pce 162,4 0,6
05 Hautes-Alpes 141,9 1,0
06 Alpes-Maritimes 1 083,3 0,0
07 Ardèche 321,3 0,5
08 Ardennes 282,0 -0,1
09 Ariège 152,9 0,4
10 Aube 306,5 0,3
11 Aude 367,2 0,9
12 Aveyron 275,1 0,0
13 Bouches-du-Rhône 1 996,4 0,3
14 Calvados 690,8 0,4
15 Cantal 146,5 -0,2
16 Charente 354,8 0,2
17 Charente-Maritime 635,2 0,7
18 Cher 312,1 -0,1
19 Corrèze 239,6 -0,1
2A Corse-du-Sud 148,0 0,9
2B Haute-Corse 175,1 1,3
21 Côte-d'Or 529,0 0,3
22 Côtes-d'Armor 599,5 0,6
23 Creuse 120,2 -0,4
24 Dordogne 418,6 0,4
25 Doubs 534,2 0,4
26 Drôme 496,6 0,7
27 Eure 596,6 0,6
28 Eure-et-Loir 435,8 0,4
29 Finistère 905,0 0,3
30 Gard 740,7 1,0
31 Haute-Garonne 1 312,0 1,2
32 Gers 190,9 0,6
33 Gironde 1 515,2 1,0
34 Hérault 1 107,7 1,3
35 Ille-et-Vilaine 1 027,0 1,0
36 Indre 226,0 -0,4
37 Indre-et-Loire 602,0 0,5
38 Isère 1 242,3 0,8
39 Jura 260,3 0,1
40 Landes 401,5 1,3
41 Loir-et-Cher 333,8 0,3
42 Loire 758,2 0,3
43 Haute-Loire 227,0 0,4
44 Loire-Atlantique 1 343,3 1,1
45 Loiret 667,8 0,4
46 Lot 174,8 0,3
47 Lot-et-Garonne 333,2 0,4
48 Lozère 76,5 -0,1
49 Maine-et-Loire 804,9 0,6
50 Manche 499,9 0,1
51 Marne 569,8 0,1
52 Haute-Marne 179,9 -0,6
53 Mayenne 308,5 0,4
54 Meurthe-et-Moselle 734,0 0,1
55 Meuse 191,7 -0,2
56 Morbihan 741,9 0,8
57 Moselle 1 046,2 0,1
58 Nièvre 214,3 -0,5
59 Nord 2 595,5 0,2
60 Oise 815,5 0,3
61 Orne 287,5 -0,3
62 Pas-de-Calais 1 462,8 0,1
63 Puy-de-Dôme 643,3 0,4
64 Pyrénées-Atlantiques 666,7 0,5
65 Hautes-Pyrénées 227,9 0,0
66 Pyrénées-Orientales 465,5 0,9
67 Bas-Rhin 1 110,4 0,3
68 Haut-Rhin 758,4 0,3
69 Rhône 1 798,5 1,0
70 Haute-Saône 239,8 0,2
71 Saône-et-Loire 554,5 0,1
72 Sarthe 570,4 0,3
73 Savoie 427,3 0,8
74 Haute-Savoie 777,4 1,4
75 Paris 2 241,3 0,3
76 Seine-Maritime 1 255,3 0,1
77 Seine-et-Marne 1 380,0 1,0
78 Yvelines 1 414,9 0,1
79 Deux-Sèvres 374,4 0,4
80 Somme 571,5 0,1
81 Tarn 381,9 0,5
82 Tarn-et-Garonne 251,6 1,2
83 Var 1 030,5 0,5
84 Vaucluse 550,4 0,3
85 Vendée 662,4 1,2
86 Vienne 432,1 0,3
87 Haute-Vienne 376,2 0,2
88 Vosges 374,4 -0,2
89 Yonne 340,7 0,0
90 Territoire de Belfort 144,6 0,2
91 Essonne 1 257,1 0,6
92 Hauts-de-Seine 1 601,6 0,5
93 Seine-Saint-Denis 1 554,2 0,5
94 Val-de-Marne 1 356,7 0,6
95 Val-d'Oise 1 199,2 0,5
France métropolitaine 63 920,2 0,5
971 Guadeloupe 403,8 0,1
972 Martinique 381,3 -0,6
973 Guyane 250,4 2,3
974 La Réunion 845,0 0,9
975 Mayotte 220,3 nd
France y c. Mayotte 66 021,0 nd
France hors Mayotte 65 800,7 0,5
  • nd : donnée non disponible.
  • 1. Résultats provisoires arrêtés fin 2014.
  • Source : Insee, estimations de population.

Pour en savoir plus

« Bilan démographique 2014 - Des décès moins nombreux », Insee Première n° 1532, janvier 2015.

« Trente ans de vie économique et sociale », Insee Références, janvier 2014.