Tableaux de l'Économie FrançaiseÉdition 2015

Les tableaux de l'économie française s'adressent à tous ceux qui souhaitent disposer d'un aperçu rapide et actuel sur la situation économique, démographique et sociale de la France.

Insee Références
Paru le : 20/02/2015
Consulter
Sommaire

Bilan énergétique

Présentation

L'année 2013 est marquée par une période froide de janvier à mai. Ainsi la consommation d'énergie primaire réelle augmente-t-elle légèrement par rapport à 2012, atteignant 262 millions de tonnes-équivalent pétrole (Mtep) en 2013. Toutefois, en données corrigées des variations climatiques, elle diminue comme en 2012, et passe même sous le seuil atteint au plus fort de la crise économique, en 2009. La consommation finale d'énergie baisse pour la seconde année consécutive, tous usages confondus. La production nationale d'énergie primaire établit un nouveau record, à 139 Mtep.

La dépense moyenne de carburant des ménages diminue de 60 euros entre 2012 et 2013, en lien avec la baisse des prix à la pompe. En revanche, les dépenses d'énergie pour le logement augmentent de 100 euros, sous le double impact de la hausse des prix des énergies de chauffage et de besoins en chauffage accrus, même si la hausse est divisée par deux par rapport à celle de 2012. Au total, les dépenses énergétiques des Français s'élèvent en 2013 à près de 3 210 euros en moyenne par ménage ; elles représentent 6,2 % de leur consommation effective.

La consommation finale énergétique avait baissé entre 2008 et 2009, en raison de la crise économique, atteignant 155 millions de tep. Elle s'établit en 2013 autour de ce seuil pour la cinquième année consécutive, et atteint même son niveau le plus bas à tout juste 154 Mtep. Corrigée des variations climatiques, elle recule de 0,7 % entre 2012 et 2013, en raison des consommations en baisse dans l'industrie, le tertiaire et dans une moindre mesure les transports. La consommation finale énergétique ne semble plus augmenter désormais que dans le secteur résidentiel. Dans les transports, le tertiaire et plus encore l'industrie, le mouvement de diminution semble bien entamé.

La production nationale d'énergie primaire atteint un nouveau record en 2013 à un peu plus de 139 Mtep, grâce à la bonne tenue des énergies renouvelables, tant électriques que thermiques, qui ont chacune contribué à cette augmentation. La production d'électricité nucléaire se maintient à 110 Mtep, en raison d'une disponibilité des centrales toujours relativement basse. La consommation primaire réelle augmente pour la première fois depuis 2010. Cette hausse est toutefois plus que compensée par celle de la production primaire. Par conséquent, le taux d'indépendance énergétique, qui est le rapport de ces deux grandeurs, s'améliore. Il s'établit à 53,1 % en 2013.

Compte tenu de l'écart entre production et consommation énergétiques, le déficit des échanges extérieurs se creuse encore légèrement, en flux physiques. En revanche, la détente presque généralisée sur les cours internationaux et européens des énergies, à l'exception du gaz naturel, entraîne une diminution de la facture énergétique du pays, qui atteint 66 milliards d'euros en 2013.

Tableaux et graphiques

Bilan énergétique de la France

en millions de tep
Bilan énergétique de la France
2011 (r) 2012 (r) 2013 (p)
Total Total Charbon Pétrole Gaz Électricité ENRt1 Total
Approvisionnement
Production d'énergie primaire 138,4 137,2 0,1 1,8 0,3 118,8 18,1 139,1
Importations 159,7 154,3 11,2 98,5 42,3 1,0 0,5 153,4
Exportations -35,0 -30,8 -0,1 -19,2 -4,5 -5,2 -0,2 -29,2
Variation de stocks (+ déstockage, - stockage) -1,5 1,6 0,7 -0,6 0,5 /// /// 0,6
Soutes maritimes internationales -2,5 -2,3 /// -2,1 /// /// /// -2,1
Total des disponibilités 259,2 260,0 11,8 78,4 38,6 114,6 18,3 261,7
Taux d'indépendance énergétique (en %) 53,4 52,8 1,1 2,3 0,7 103,6 98,6 53,1
Emplois
Consommation de la branche énergie 98,2 93,9 6,3 4,7 4,2 76,4 2,6 94,2
Consommation finale énergétique2 155,2 155,1 5,5 63,4 31,9 38,0 15,3 154,1
   Agriculture, industrie (y c. sidérurgie) 36,8 36,9 5,2 8,3 10,2 10,8 2,0 36,4
   Résidentiel, tertiaire 69,1 69,1 0,3 10,3 21,7 26,1 10,7 69,0
   Transports3 49,3 49,1 /// 44,8 0,1 1,1 2,7 48,8
Consommation finale non énergétique 12,4 11,9 0,1 9,8 1,4 /// /// 11,3
Consommation totale d'énergie primaire2 265,7 260,9 11,8 77,9 37,6 114,4 17,9 259,6
dont corrections climatiques 6,6 0,9 0,0 -0,4 -1,1 -0,3 -0,4 -2,2
  • p : données provisoires.
  • r : données révisées.
  • /// : absence de résultat due à la nature des choses.
  • 1. Énergies renouvelables thermiques (bois, solaire thermique, biogaz, biocarburants et pompes à chaleur).
  • 2. Corrigée des variations climatiques.
  • 3. Hors soutes maritimes internationales.
  • Champ : France métropolitaine.
  • Source : SOeS.

Structure de la consommation d'énergie primaire

en %
Structure de la consommation d'énergie primaire
1973 1980 1990 2002 2013
Électricité primaire1 4,3 11,7 36,4 41,7 44,1
Pétrole 67,6 56,4 38,7 34,6 30,0
Gaz 7,4 11,1 11,5 14,7 14,5
ENRt2 et déchets 5,2 4,4 5,0 4,3 6,9
Charbon 15,5 16,4 8,4 4,7 4,5
Total 100,0 100,0 100,0 100,0 100,0
  • 1. Nucléaire, hydraulique, éolien et photovoltaïque.
  • 2. Énergies renouvelables thermiques (bois, solaire thermique, biogaz, biocarburants et pompes à chaleur).
  • Note : énergie primaire corrigée des variations climatiques.
  • Champ : France métropolitaine.
  • Source : SOeS.

Production et consommation d'énergie primaire dans l'UE en 2012

en millions de tep
Production et consommation d'énergie primaire dans l'UE en 2012
Production Consommation intérieure brute Taux d'indépendance énergétique1 en %
Allemagne 123,5 319,5 38,7
Autriche 12,8 33,7 38,0
Belgique 15,7 56,3 27,8
Bulgarie 11,7 18,2 64,1
Chypre 0,1 2,5 4,2
Croatie 3,5 8,1 42,5
Danemark 18,9 18,1 104,1
Espagne 33,2 127,3 26,1
Estonie 5,1 6,1 83,2
Finlande 17,1 34,1 50,2
France 133,3 258,4 51,6
Grèce 10,4 27,7 37,6
Hongrie 10,5 23,6 44,7
Irlande 1,3 13,8 9,3
Italie 32,0 163,2 19,6
Lettonie 2,3 4,5 51,5
Lituanie 1,3 7,1 18,6
Luxembourg 0,1 4,5 2,8
Malte 0,0 0,8 0,7
Pays-Bas 64,9 81,8 79,4
Pologne 71,1 98,0 72,6
Portugal 4,6 22,2 20,7
Rép. tchèque 32,0 42,8 74,8
Roumanie 27,4 35,4 77,3
Royaume-Uni 116,5 202,3 57,6
Slovaquie 6,2 16,7 37,3
Slovénie 3,5 7,0 50,6
Suède 35,7 49,8 71,7
Union européenne 794,6 1 683,5 47,2
  • 1. Calculé comme le rapport de la production primaire à la consommation primaire.
  • Sources : Eurostat ; SOeS.

Part des filières dans la production d'énergie primaire renouvelable en 2013

en %
Part des filières dans la production d'énergie primaire renouvelable en 2013
Bois-énergie 43
Hydraulique 25
Biocarburants 10
Pompes à chaleur 7
Éolien 6
Autres (1) 6
Déchets urbains renouvelables 5
  • (1) : biogaz, résidus agricoles, solaire thermique, géothermie, solaire photovoltaïque et énergies marines.
  • Source : SOeS.

Part des filières dans la production d'énergie primaire renouvelable en 2013

Pour en savoir plus

« Bilan énergétique de la France pour 2013 », Références, SOeS, juillet 2014.

« Bilan énergétique de la France pour 2013 : une hausse de la consommation qui en masque la baisse continue », Le Point sur n° 192, SOeS, juillet 2014.

« Chiffres clés de l'énergie », Repères, SOeS, février 2014.

« La consommation d'énergie en baisse de 8 % entre 2006 et 2012 dans l'UE28 », communiqué de presse n° 25, Eurostat, février 2014.