Tableaux de l'Économie FrançaiseÉdition 2016

Les tableaux de l'économie française s'adressent à tous ceux qui souhaitent disposer d'un aperçu rapide et actuel sur la situation économique, démographique et sociale de la France.

Insee Références
Paru le : 01/03/2016
Consulter
Sommaire

Bilan énergétique

Présentation

L'année 2014 a été la plus chaude depuis 1900 en France et dans le monde. L'hiver doux se traduit, en particulier, par des besoins de chauffage en baisse par rapport à une année moyenne. La consommation d'énergie primaire réelle passe sous la barre symbolique des 250 millions de tonnes-équivalent pétrole (Mtep). Même en données corrigées des variations climatiques, la consommation d'énergie primaire passe de 275 Mtep, son maximum en 2005, à 257 Mtep (- 2 Mtep par an en moyenne), confirmant la tendance à la baisse initiée au milieu des années 2000.

En 2014, la dépense courante annuelle moyenne en énergie d'un ménage passe ainsi sous la barre des 3 000 euros. La baisse des prix des carburants se traduit par une diminution de leur facture de 60 euros annuels. La douceur exceptionnelle des températures hivernales a jugulé l'impact négatif qu'aurait pu avoir la poursuite de la hausse des prix de l'énergie du logement : les dépenses d'énergie dans le logement chutent, en raison d'une moindre consommation, en volume, et se sont allégées ainsi de 180 euros en 2014.

La consommation finale énergétique décroît par rapport à 2013, et atteint 150 Mtep, en données corrigées des variations climatiques. Les évolutions sectorielles sont assez homogènes : la consommation finale diminue d'environ 1 % dans l'industrie, le résidentiel, le tertiaire et l'agriculture. A contrario, elle augmente de nouveau très légèrement dans les transports, premier secteur consommateur, à 49 Mtep.

La production nationale d'énergie primaire augmente par rapport à 2013 et établit un nouveau record avec 139 Mtep. En effet les centrales nucléaires ont produit 3 Mtep d'électricité en plus, soit 3,0 % de plus que l'année précédente. À l'inverse, la production d'électricité renouvelable se contracte de plus de 6 %. La belle progression des filières éolienne et photovoltaïque ne compense pas le repli de la production hydraulique dû aux conditions climatiques. La production d'énergie primaire provenant des énergies renouvelables thermiques et de la valorisation des déchets diminue. L'essentiel de la baisse provient de la moindre production de bois-énergie, principale filière renouvelable thermique en France, et s'explique par les moindres besoins de chauffage.

Production d'énergie primaire en hausse de près d'un point et consommation réelle en baisse de près de quatre points : ces deux évolutions concourent à la nette hausse du taux d'indépendance énergétique, qui bondit à 55,8 % entre 2013 et 2014.

Avec un solde des échanges physiques en nette diminution et des prix internationaux orientés à la baisse, la facture énergétique de la France se réduit de 17 % par rapport à 2013. À environ 55 milliards d'euros, elle a retrouvé un niveau proche de celui du début des années 1980.

Tableaux et graphiques

Bilan énergétique de la France

en millions de tep
Bilan énergétique de la France
2012 (r) 2013 (r) 2014 (p)
Total Total Charbon Pétrole Gaz Électricité ENRt1 Total
Approvisionnement
Production d'énergie primaire 136,1 137,9 0,1 1,2 0,0 121,6 16,3 139,1
Importations 154,3 152,3 8,8 95,7 39,9 0,7 0,6 145,7
Exportations -30,8 -29,1 -0,2 -19,0 -6,3 -6,5 -0,2 -32,2
Variation de stocks (+ déstockage, - stockage) 1,6 0,6 0,0 -0,1 -1,2 /// /// -1,3
Soutes maritimes internationales -2,3 -2,1 /// -1,8 /// /// /// -1,8
Total des disponibilités 258,8 259,6 8,7 76,0 32,4 115,8 16,6 249,6
Taux d'indépendance énergétique (en %) 52,6 53,1 1,4 1,5 0,0 105,0 97,9 55,8
Emplois
Consommation de la branche énergie 93,5 93,0 3,1 4,0 3,4 79,8 2,3 92,6
Consommation finale énergétique2 152,1 151,0 5,5 60,7 31,3 36,8 15,7 150,0
Agriculture, industrie (y c. sidérurgie) 34,4 33,9 5,2 5,7 9,8 10,7 2,0 33,5
Résidentiel, tertiaire 68,7 68,5 0,3 10,3 21,4 25,0 10,7 67,7
Transports3 49,1 48,7 /// 44,7 0,1 1,1 3,0 48,8
Consommation finale non énergétique 14,2 13,4 0,1 12,6 1,3 /// /// 14,0
Consommation totale d'énergie primaire2 259,8 257,5 8,8 77,4 35,9 116,6 18,0 256,6
dont corrections climatiques 0,9 -2,1 0,1 1,3 3,5 0,8 1,4 7,0
  • p : données provisoires.
  • r : données révisées.
  • /// : absence de résultat due à la nature des choses.
  • 1. Énergies renouvelables thermiques (bois, solaire thermique, biogaz, biocarburants et pompes à chaleur).
  • 2. Corrigée des variations climatiques.
  • 3. Hors soutes maritimes internationales.
  • Champ : France métropolitaine.
  • Source : SOeS.

Structure de la consommation d'énergie primaire

en %
Structure de la consommation d'énergie primaire
1973 1980 1990 2002 2014
Électricité primaire1 4,3 11,7 36,4 41,7 45,4
Pétrole 67,6 56,4 38,7 34,6 30,1
Gaz 7,4 11,1 11,5 14,7 14,0
ENRt2 et déchets 5,2 4,4 5,0 4,3 7,0
Charbon 15,5 16,4 8,4 4,7 3,4
Total 100,0 100,0 100,0 100,0 100,0
  • 1. Nucléaire, hydraulique, éolien et photovoltaïque.
  • 2. Énergies renouvelables thermiques (bois, solaire thermique, biogaz, biocarburants et pompes à chaleur).
  • Note : énergie primaire corrigée des variations climatiques.
  • Champ : France métropolitaine.
  • Source : SOeS.

Production et consommation d'énergie primaire dans l'UE en 2013

en millions de tep
Production et consommation d'énergie primaire dans l'UE en 2013
Production Consommation intérieure brute Taux d'indépendance énergétique1 en %
Allemagne 120,6 324,3 39,9
Autriche 12,1 33,8 37,9
Belgique 14,6 56,7 30,9
Bulgarie 10,5 16,8 64,7
Chypre 0,1 2,2 5,0
Croatie 3,6 7,8 49,7
Danemark 16,6 18,1 93,4
Espagne 34,3 118,8 30,2
Estonie 5,7 6,7 87,0
Finlande 18,0 33,9 54,9
France 135,1 259,3 55,0
Grèce 9,3 24,4 39,3
Hongrie 10,1 22,7 48,2
Irlande 2,3 13,7 16,9
Italie 36,9 160,0 24,0
Lettonie 2,1 4,5 48,7
Lituanie 1,4 6,7 24,8
Luxembourg 0,1 4,3 3,2
Malte 0,0 0,8 1,2
Pays-Bas 69,7 81,2 105,7
Pologne 70,6 98,2 75,7
Portugal 5,8 22,6 27,1
Rép. tchèque 29,9 42,2 75,6
Roumanie 26,1 32,3 84,5
Royaume-Uni 109,5 201,1 56,3
Slovaquie 6,4 17,3 39,6
Slovénie 3,6 6,9 53,0
Suède 34,7 49,1 73,6
Union européenne 789,8 1 666,3 50,4
  • 1. Calculé comme le rapport de la production primaire à la consommation primaire.
  • Sources : Eurostat ; SOeS.

Part des filières dans la production d'énergie primaire renouvelable en 2014

en %
Part des filières dans la production d'énergie primaire renouvelable en 2014
Bois-énergie 39
Hydraulique 24
Biocarburants 12
Pompes à chaleur 7
Éolien 7
Autres (1) 7
Déchets urbains renouvelables 5
  • (1) : biogaz, résidus agricoles, solaire thermique, géothermie, solaire photovoltaïque et énergies marines.
  • Source : SOeS.

Part des filières dans la production d'énergie primaire renouvelable en 2014

Pour en savoir plus

« Bilan énergétique de la France pour 2014 », Références, SOeS, juillet 2015.

« Bilan énergétique de la France en 2014 : pic de production, plancher de consommation », Le Point sur n° 207, SOeS, juillet 2015.

« Chiffres clés de l'énergie », Repères, SOeS, février 2015.

« La consommation d'énergie dans l'UE est revenue à son niveau du début des années 1990 », communiqué de presse n° 25, Eurostat, février 2015.

Pour en savoir plus