Tableaux de l'Économie FrançaiseÉdition 2016

Les tableaux de l'économie française s'adressent à tous ceux qui souhaitent disposer d'un aperçu rapide et actuel sur la situation économique, démographique et sociale de la France.

Insee Références
Paru le : 01/03/2016
Consulter
Sommaire

Utilisation des ressources

Insee Références
Paru le : 01/03/2016

Présentation

La sobriété de l'utilisation des ressources est un des quatre enjeux de la stratégie nationale de transition écologique vers un développement durable 2015-2020 (SNTEDD) qui a été adoptée en Conseil des ministres le 4 février 2015. Pour y répondre, elle invite à s'engager dans l'économie circulaire et sobre en carbone en mettant en place une politique industrielle plus économe en ressource, en limitant la production de déchets et en les recyclant, en s'appuyant davantage sur les énergies renouvelables et en préservant quantitativement et qualitativement la qualité de ses masses d'eau continentale.

De 1990 à 2008, l'intensité matières qui traduit le besoin apparent en matières pour générer chaque euro de valeur ajoutée a baissé de 23 %. La consommation annuelle de matières par habitant est cependant restée stable sur cette période. Depuis 2009, la contraction de l'activité économique accentue la diminution de l'intensité matières, en lien avec la baisse de la consommation intérieure de matériaux non métalliques (industriels ou utilisés principalement dans la construction). En 2012, la consommation intérieure de matières par habitant ne s'élève plus qu'à 12 tonnes contre 14 tonnes en moyenne sur 1990-2008.

Près de 345 millions de tonnes de déchets sont produits en France, dont 70 % issus du secteur de la construction et 10 % des ménages. Les déchets municipaux collectés en 2013 (hors déblais et gravats) représentent 34 millions de tonnes, dont la moitié par le biais de la collecte sélective. La mise en décharge des déchets municipaux baisse tendanciellement. Dans le même temps, la part des déchets recyclés est passée de 12,5 % en 2000 à 21,5 % en 2013. Le taux de recyclage matière et organique des déchets municipaux atteint 38,6 %. Ce taux dépasse 67 % pour les emballages en 2013.

En réponse à la directive-cadre sur l'eau (DCE), la France s'est fixé comme objectif un « bon état » pour 2/3 de ses masses d'eau continentales en 2015. En 2013, cet objectif est atteint pour les eaux souterraines, avec 67 % de masses d'eau en bon état chimique et 91 % en bon état quantitatif. Pour les eaux de surface, avec 43 % de masses d'eau en bon état écologique et 48 % en bon état chimique, ce n'est pas encore le cas. Les prélèvements d'eau baissent pour l'industrie depuis la fin des années 1990 et pour la production d'eau potable depuis le milieu des années 2000. Un Français consomme en moyenne 145 litres d'eau par jour en 2012, contre 165 en 2004. Cette moyenne masque toutefois de fortes disparités régionales, liées au climat, à la pression touristique, à la présence de piscines et de jardins.

La part des énergies renouvelables (EnR) dans la consommation finale brute d'énergie en France est passée de 9,8 % en 2005 à 14,2 % en 2014. La biomasse solide et l'hydroélectricité assurent 65 % des 21,9 millions de tonnes équivalent pétrole d'EnR consommées en 2014. Les progrès observés depuis 2005 tiennent au développement des biocarburants (13,5 % de la consommation finale d'EnR en 2014), des pompes à chaleur (8,2 %) et de l'éolien (6,8 %).

Tableaux et graphiques

T16F022T15 – Consommation finale brute d'énergie renouvelable par filière

en milliers de tep
Consommation finale brute d'énergie renouvelable par filière
2005 2014
Hydraulique 5 686 5 343
Éolien normalisé 96 1 492
Solaire photovoltaïque 2 549
Énergie marine 41 41
Géothermie electrique et thermique 116 136
Solaire thermique 49 159
Pompe à chaleur 201 1 787
Biomasse et déchets 8 506 9 147
Biogaz 89 262
Biocarburant 591 2 955
Consommation finale brute d'EnR1 15 376 21 870
  • 1. Énergie renouvelable.
  • Source : SOeS.

T16F022T10 – Évolution des prélèvements d'eau par usage

en millions de m3
Évolution des prélèvements d'eau par usage
2000 2005 2012
Eau potable 5 872 5 915 5 481
Industrie 3 633 3 202 2 773
Irrigation 4 872 4 695 2 913
Énergie1 18 339 20 059 18 841
  • 1. Prélèvements en eau douce, hors hydroélectricité.
  • Champ : France métropolitaine.
  • Sources : Agences de l'Eau ; SOeS.

T16F022T16 – Consommation intérieure de matières et intensité matières

en millions de tonnes
Consommation intérieure de matières et intensité matières
1990 1995 2000 2005 2010 2011 2012
Biomasse 204,1 216,8 249,2 228,0 226,6 229,5 239,3
Minerais métalliques et produits principalement métalliques 29,6 22,8 23,3 18,7 15,0 17,0 14,5
Minéraux non métalliques 446,3 416,8 459,5 451,7 394,6 415,1 388,8
Combustibles fossiles (charbon, pétrole, gaz naturel) 145,9 139,1 149,1 153,5 140,7 138,3 135,2
Autres 5,2 3,5 3,1 5,1 6,1 6,5 5,8
Consommation intérieure apparente de matières (DMC) 831,1 798,9 884,1 857,0 783,0 806,4 783,6
Intensité matières (en volume, kg/€)1 0,6 0,5 0,5 0,4 0,4 0,4 0,4
DMC/habitant (en t/hab) 14,3 13,5 14,6 13,7 12,1 12,4 12,0
  • 1. Rapport de la DMC au PIB en volume, base 2010.
  • Sources : Agreste ; DGDDI ; Sessi ; SOeS ; SSP ; Unicem.

T16F022T12 – Production de déchets en France en 2012

en millions de tonnes
Production de déchets en France en 2012
Déchets minéraux non dangereux Déchets non minéraux non dangereux Déchets dangereux Total
Agriculture et pêche /// 0,9 0,3 1,3
Industrie 4,0 19,2 2,8 26,0
Construction 231,2 13,1 2,4 246,7
Tertiaire 1,2 19,3 1,6 22,1
Traitement des déchets, assainissement, dépollution 1,1 13,5 4,0 18,6
Ménages 2,8 27,0 0,2 30,0
Total 240,3 93,1 11,3 344,7
  • /// : absence de résultat due à la nature des choses.
  • Source : SOeS.

T16F022T13 – Déchets municipaux générés et part des énergies renouvelables dans l'UE

Déchets municipaux générés et part des énergies renouvelables dans l'UE
Déchets municipaux générés en kg par habitant Part des énergies renouvelables dans la consommation finale brute d'énergie en %
2005 (r) 2013 2005 (r) 2013
Allemagne 565 617 6,7 12,4
Autriche 575 578 23,9 32,6
Belgique 483 439 2,3 7,9
Bulgarie 588 432 9,4 19,0
Chypre 688 624 3,1 8,1
Croatie 336 404 12,8 18,0
Danemark 662 747 15,6 27,2
Espagne 588 449 8,4 15,4
Estonie 433 293 17,5 25,6
Finlande 478 493 28,8 36,8
France 530 530 9,6 14,2
Grèce 437 510 7,0 15,0
Hongrie 461 378 4,5 9,8
Irlande 731 586 2,9 7,8
Italie 546 491 5,8 16,7
Lettonie 320 312 32,3 37,1
Lituanie 387 433 17,0 23,0
Luxembourg 672 653 1,4 3,6
Malte 623 570 0,2 3,8
Pays-Bas 599 526 2,3 4,5
Pologne 319 297 6,9 11,3
Portugal 452 440 19,5 25,7
Rép. tchèque 289 307 6,0 12,4
Roumanie 383 272 17,6 23,9
Royaume-Uni 581 482 1,4 5,1
Slovaquie 273 304 5,9 9,8
Slovénie 494 414 16,0 21,5
Suède 477 453 40,5 52,1
Union européenne1 516 481 8,7 15,0
  • r : données révisées.
  • 1. UE à 27 en 2005 pour les déchets municipaux.
  • Source : Eurostat.

T16F022G3 – Devenir des déchets ménagers et assimilés par mode de traitement

en millions de tonnes
Devenir des déchets ménagers et assimilés par mode de traitement
Mise en décharge Incinération Valorisation organique Recyclage
2001 12,3 10,1 3,6 4,1
2003 11,9 10,7 4,1 4,7
2005 11,5 12,0 4,5 5,4
2007 12,4 11,2 5,1 6,0
2009 10,8 12,0 5,7 6,0
2011 9,7 12,4 5,7 7,2
2013 8,8 12,1 5,8 7,3
  • Champ : hors déblais et gravats.
  • Sources : Ademe ; SOeS.

T16F022G3 – Devenir des déchets ménagers et assimilés par mode de traitement

Pour en savoir plus

« Les chiffres clés des énergies renouvelables - Édition 2015 », Repères, SOeS, décembre 2015.

« Sols et environnement - Chiffres clés - Édition 2015 », Repères, SoeS, novembre 2015.

« Les chiffres clés de l'environnement - Édition 2015 », Repères, SOeS, octobre 2015.

Indicateurs de suivi de la SNTEDD 2015-2020.

Pour en savoir plus