Tableaux de l'Économie FrançaiseÉdition 2016

Les tableaux de l'économie française s'adressent à tous ceux qui souhaitent disposer d'un aperçu rapide et actuel sur la situation économique, démographique et sociale de la France.

Insee Références
Paru le : 01/03/2016
Consulter
Sommaire

Investissements internationaux

Présentation

En 2014, les investissements directs français à l'étranger (IDFE), présentés selon la méthodologie du principe directionnel étendu, s'établissent à 32 milliards d'euros, en hausse de 13 milliards par rapport à 2013. Les opérations en capital social françaises à l'étranger affichent un solde positif de 5 milliards. Elles sont en légère progression par rapport aux 3 milliards de 2013, mais restent à un niveau très inférieur à celui des quinze années précédentes. En effet, le montant annuel moyen des investissements nets à l'étranger en capital social avait dépassé 50 milliards d'euros au cours de la décennie deux mille, avant de s'établir à un peu plus de 30 milliards entre 2010 et 2012. En 2014, deux zones géographiques attirent la quasi totalite des flux d'IDFE, les pays de la zone euro (18 milliards) et les « autres pays industrialisés » (12 milliards). Les pays de l'Union européenne hors zone euro reçoivent 2 milliards et les pays émergents et en développement font l'objet de légers désinvestissements nets. Parmi les principaux pays d'accueil, les États-Unis (14 milliards) précèdent les Pays-Bas (11 milliards) et l'Italie (3 milliards), suivis de la Belgique, du Royaume-Uni et de la Pologne. À l'opposé, le Maroc et la Suisse font l'objet de désinvestissements de l'ordre de 4 milliards d'euros.

S'établissant à 11 milliards d'euros en 2014, les investissements directs étrangers en France (IDEF) sont en baisse de plus de 20 milliards par rapport à l'année précédente. Toutes les composantes présentent des soldes en réduction d'une année à l'autre. Les opérations en capital social se soldent par des investissements nets de 7 milliards, en recul de plus de 10 milliards par rapport à 2013. Les bénéfices réinvestis s'établissent à un niveau faible (6 milliards après 8 milliards en 2013), compte tenu du niveau modéré des profits des entreprises françaises investies par des non-résidents et d'une part importante des dividendes versés par ces entreprises par rapport aux profits qu'elles réalisent. Les prêts intragroupe présentent un solde de - 2 milliards d'euros en 2014. Ce solde négatif signifie que les groupes étrangers ont globalement réduit le stock des capitaux prêtés aux sociétés françaises qui leur sont affiliées. Cependant, au vu des fluctuations constatées par le passé, ce mouvement ne semble pas s'inscrire dans une tendance particulière. Les principaux pays de provenance des flux d'IDEF sont les Pays-Bas (5 milliards), suivis de la Belgique, de l'Irlande, de l'Allemagne (4 milliards), du Luxembourg et du Royaume-Uni (3 milliards). En sens inverse, la Suisse (- 6 milliards) et l'Espagne (- 4 milliards) sont à la source de désinvestissements nets importants.

En 2014, les flux d'IDE à destination des pays en développement continuent de progresser pour totaliser 55 % des flux mondiaux. La Chine devient la première destination mondiale des IDE devant Hong Kong tandis que les flux vers l'UE poursuivent le mouvement de repli marqué amorcé en 2012.

Tableaux et graphiques

Flux d'investissements directs selon le pays de première contrepartie

en milliards d'euros
Flux d'investissements directs selon le pays de première contrepartie
2013 (r) 2014
Étrangers en France Français à l'étranger Étrangers en France Français à l'étranger
Union européenne 19,3 13,3 15,6 20,6
Zone euro 12,0 9,5 13,4 18,4
dont :
Allemagne -1,1 -1,9 3,7 0,9
Belgique -8,0 10,4 4,4 1,6
Espagne 1,1 5,1 -4,1 0,4
Irlande -0,5 -1,1 3,7 0,6
Italie 1,8 0,1 1,8 3,2
Luxembourg 12,2 2,4 3,3 0,7
Pays-Bas 4,5 -5,1 4,6 11,1
Autres pays de l'Union européenne 7,3 3,7 2,2 2,2
dont :
Pologne 0,6 0,6 0,0 1,4
Rép. tchèque -0,3 0,2 -0,3 0,4
Roumanie -0,2 -0,5 -0,1 0,0
Royaume-Uni 6,8 3,8 2,8 1,5
Suède 0,2 -0,3 0,0 -0,5
Autres pays industrialisés 8,3 0,6 -4,1 12,3
dont :
États-Unis 6,0 -6,8 0,6 13,7
Japon 1,0 0,2 0,6 0,9
Suisse 1,5 1,9 -5,5 -3,9
Reste du monde 4,7 5,0 -0,1 -0,6
dont :
Brésil -0,1 0,6 0,0 0,3
Chine 0,3 1,8 0,8 0,2
Inde 0,0 0,5 -0,1 0,2
Total 32,3 18,8 11,5 32,3
  • r : données révisées.
  • Note : le signe "-" indique un désinvestissement. Les données sont établies conformément à la nouvelle méthode de calcul des IDE, qui repose sur l'application du principe directionnel étendu.
  • Source : Banque de France.

Stocks des investissements directs français à l'étranger et étrangers en France

en milliards d'euros
Stocks des investissements directs français à l'étranger et étrangers en France
Au 31 décembre 2011 (r) 2012 (r) 2013
Investissements français à l'étranger
Stocks1 894,1 947,0 935,1
Investissements étrangers en France2
Stocks1 460,8 465,1 491,5
  • r : données révisées.
  • 1. Capitaux propres en valeur mixte (y c. investissements immobiliers).
  • 2. La base de données Ésane de l'Insee est utilisée en complément du fichier bancaire des entreprises (Fiben) de la Banque de France.
  • Sources : Banque de France ; Insee, Ésane.

Principaux flux d'investissements directs dans le monde

en milliards de dollars
Principaux flux d'investissements directs dans le monde
Flux entrants Flux sortants
2013 2014 2013 2014
Allemagne 18,2 1,8 30,1 112,2
Australie 54,2 51,9 -3,1 -0,4
Brésil 64,0 62,5 -3,5 -3,5
Canada 70,6 53,9 50,5 52,6
Chili 16,6 22,9 7,6 13,0
Chine 123,9 128,5 101,0 116,0
Espagne 41,7 22,9 25,8 30,7
États-Unis 230,8 92,4 328,3 336,9
Finlande -5,2 18,6 -7,5 0,6
France 42,9 15,2 25,0 42,9
Hong Kong 74,3 103,3 80,8 142,7
Inde 28,2 34,4 1,7 9,8
Indonésie 18,8 22,6 6,6 7,1
Italie 25,0 11,5 30,8 23,5
Koweit 1,4 0,5 16,6 13,1
Malaisie 12,1 10,8 14,1 16,4
Malte 9,6 9,3 2,6 2,3
Mexique 44,6 22,8 13,1 5,2
Pays-Bas 32,0 30,3 56,9 40,8
Rép. de Corée 12,8 9,9 28,4 30,6
Royaume-Uni 47,7 72,2 -15,0 -59,6
Russie 69,2 21,0 86,5 56,4
Singapour 64,8 67,5 28,8 40,7
Suède 3,6 10,0 28,9 12,2
Suisse -22,6 21,9 10,2 16,8
Thaïlande 14,0 12,6 12,1 7,7
Turquie 12,4 12,1 3,5 6,7
Union européenne 333,1 257,6 285,1 280,1
Monde 1 467,2 1 228,3 1 305,9 1 354,0
  • Note : hors centres financiers offshore des Caraïbes.
  • Source : CNUCED, Wolrd Investment Report 2015.

Flux d'investissements directs entre la France et l'étranger

en milliards d'euros
Flux d'investissements directs entre la France et l'étranger
Flux des investissements étrangers en France Flux des investissements français à l'étranger Solde net des investissements directs
2000 29,8 175,8 145,9
2001 17,8 59,0 41,2
2002 22,9 24,8 1,9
2003 7,0 16,3 9,4
2004 -2,1 18,5 20,6
2005 26,7 54,7 28,0
2006 20,2 61,2 41,0
2007 46,4 80,8 34,4
2008 25,7 70,5 44,8
2009 22,1 72,6 50,5
2010 10,5 36,4 25,9
2011 22,8 37,0 14,2
2012 13,2 24,6 11,4
2013 32,3 18,8 -13,5
2014 11,5 32,3 20,9
  • Note : flux établis en application de la règle du principe directionnel étendu.
  • Source : Banque de France.

Flux d'investissements directs entre la France et l'étranger

Pour en savoir plus

« L'économie française », Insee Références, édition 2015.

« Balance des paiements et position extérieure de la France », Rapport annuel, Banque de France, juin 2015.

« World investment report 2015 », Rapport annuel, CNUCED, juin 2015.

Pour en savoir plus