Tableaux de l'Économie FrançaiseÉdition 2016

Les tableaux de l'économie française s'adressent à tous ceux qui souhaitent disposer d'un aperçu rapide et actuel sur la situation économique, démographique et sociale de la France.

Insee Références
Paru le : 01/03/2016
Consulter
Sommaire

Régions - Départements

Insee Références
Paru le : 01/03/2016

Présentation

Au 1er janvier 2015, la population de la France atteint 66,4 millions d'habitants dont 2,1 millions dans les départements d'outre-mer (DOM).

La réforme territoriale, qui est entrée en vigueur le 1er janvier 2016, redécoupe le territoire métropolitain en 13 régions au lieu de 22 auparavant. Si les écarts de taille des régions se réduisent un peu, la population reste inégalement répartie sur le territoire : trois français sur dix habitent dans l'une des deux nouvelles régions les plus peuplées (Île-de-France et Auvergne-Rhône-Alpes, soit environ 13 % du territoire). La population est particulièrement concentrée dans les zones urbaines : près d'un Français sur deux habite dans une commune de 10 000 habitants ou plus. L'Île-de-France reste de loin la plus densément peuplée avec 987 habitants/km2, soit près de 10 fois plus que la densité moyenne française, DOM compris.

Entre 2008 et 2015, toutes les régions de métropole gagnent des habitants, les plus dynamiques étant la Corse et le Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées. Ces deux nouvelles régions attirent bien plus de personnes qu'elles n'en voient partir alors que dans le même temps, les naissances compensent tout juste les décès. Le Nord-Est attire peu d'habitants. En effet, l'Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine et le Nord-Pas-de-Calais-Picardie progressent le moins en raison d'un solde migratoire négatif à peine compensé par l'excédent des naissances par rapport aux décès. En Île-de-France, la population s'est accrue au même rythme que la moyenne nationale, cette évolution résultant cependant d'une combinaison de deux extrêmes : le solde naturel y est le plus élevé de métropole et le solde migratoire particulièrement négatif.

En 2015, 24,5 % de la population est âgée de 60 ans ou plus. L'Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes détient le plus fort taux de seniors. La situation du Limousin influence cette tendance forte puisque près d'un Limousin sur trois a 60 ans ou plus. Le sud-est de la France, Corse et Provence-Alpes-Côte d'Azur, compte également une forte proportion de seniors. Hors DOM, l'Île-de-France et le Nord-Pas-de-Calais-Picardie ont les populations les plus jeunes : un habitant sur trois a moins de 25 ans.

Dans les DOM, la Guyane et Mayotte sont les plus jeunes : la moitié des Guyanais a moins de 25 ans ; plus de la moitié des habitants de Mayotte a moins de 18 ans. La Martinique est, quant à elle, dans la moyenne nationale, avec environ trois habitants sur dix âgés de moins de 25 ans. Entre 2008 et 2015, la Guyane a connu la plus forte augmentation de population des DOM (2,2 % par an en moyenne) grâce à un solde naturel très élevé. À l'inverse, en Martinique, le nombre d'habitants a diminué de 0,7 % par an en moyenne, en raison d'un déficit d'entrées sur le territoire, que le solde naturel positif n'a pas permis de compenser.

Tableaux et graphiques

T16F013T4 – Évolution de la population par région de 2008 à 2015

Évolution de la population par région de 2008 à 2015
Région Estimations de population au 1er janvier 2015 (p) en milliers Variation relative annuelle 2008-2015 en % Densité moyenne au 1er janvier 2015 en hab/km2
Totale Due au solde naturel Due au solde apparent des entrées et des sorties1
Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine 5 560,4 0,1 0,3 -0,2 97
Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes 5 904,8 0,6 0,0 0,6 70
Auvergne-Rhône-Alpes 7 874,6 0,8 0,4 0,4 113
Bourgogne-Franche-Comté 2 821,0 0,1 0,1 0,0 59
Bretagne 3 294,3 0,6 0,2 0,4 121
Centre-Val de Loire 2 582,4 0,3 0,2 0,1 66
Corse 326,9 1,1 0,0 1,1 38
Île-de-France 12 073,9 0,5 0,9 -0,4 1 005
Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées 5 791,9 1,0 0,2 0,8 80
Nord-Pas-de-Calais-Picardie 6 006,9 0,2 0,5 -0,3 189
Normandie 3 334,7 0,2 0,3 -0,1 112
Pays de la Loire 3 716,1 0,8 0,4 0,4 116
Provence-Alpes-Côte d'Azur 4 989,4 0,3 0,3 0,0 159
France métropolitaine 64 277,2 0,5 0,4 0,1 118
Guadeloupe 400,1 -0,1 0,6 -0,7 235
Guyane 254,5 2,2 2,4 -0,2 3
Martinique 378,2 -0,7 0,5 -1,2 335
La Réunion 843,5 0,6 1,2 -0,6 337
Mayotte 226,9 nd nd nd 607
France y c. Mayotte 66 380,6 nd nd nd 105
France hors Mayotte 66 153,7 0,5 0,4 0,1 105
  • nd : donnée non disponible.
  • 1. Le solde apparent des entrées et des sorties est calculé comme la différence entre la variation de population et le solde naturel.
  • Sources : IGN ; Insee, estimations de population, code officiel géographique.

T16F013T5 – Évolution de la population par département de 2008 à 2015

Évolution de la population par département de 2008 à 2015
Département Estimation de population au 1er janvier 20151 en milliers Variation relative annuelle 2008-2015 en %
01 Ain 634,2 1,3
02 Aisne 538,7 0,0
03 Allier 343,7 0,0
04 Alpes-de-Hte-Pce 162,9 0,4
05 Hautes-Alpes 140,7 0,7
06 Alpes-Maritimes 1 081,8 0,0
07 Ardèche 323,5 0,5
08 Ardennes 279,0 -0,3
09 Ariège 153,0 0,3
10 Aube 308,1 0,3
11 Aude 370,1 0,8
12 Aveyron 278,1 0,1
13 Bouches-du-Rhône 2 007,7 0,3
14 Calvados 693,3 0,3
15 Cantal 146,3 -0,2
16 Charente 354,6 0,1
17 Charente-Maritime 639,6 0,6
18 Cher 311,8 -0,1
19 Corrèze 238,7 -0,2
2A Corse-du-Sud 152,7 1,2
2B Haute-Corse 174,2 1,0
21 Côte-d'Or 533,0 0,3
22 Côtes-d'Armor 599,4 0,4
23 Creuse 119,4 -0,5
24 Dordogne 418,2 0,3
25 Doubs 536,5 0,4
26 Drôme 501,2 0,7
27 Eure 599,5 0,5
28 Eure-et-Loir 435,2 0,4
29 Finistère 907,4 0,3
30 Gard 748,5 1,1
31 Haute-Garonne 1 335,4 1,3
32 Gers 191,6 0,5
33 Gironde 1 543,0 1,2
34 Hérault 1 124,0 1,4
35 Ille-et-Vilaine 1 040,0 1,0
36 Indre 225,6 -0,4
37 Indre-et-Loire 606,2 0,5
38 Isère 1 253,6 0,8
39 Jura 259,5 -0,1
40 Landes 405,2 1,2
41 Loir-et-Cher 332,8 0,3
42 Loire 761,4 0,4
43 Haute-Loire 227,5 0,4
44 Loire-Atlantique 1 358,6 1,1
45 Loiret 670,9 0,4
46 Lot 173,0 0,0
47 Lot-et-Garonne 334,1 0,3
48 Lozère 76,2 -0,1
49 Maine-et-Loire 809,5 0,6
50 Manche 500,0 0,1
51 Marne 573,0 0,2
52 Haute-Marne 179,6 -0,5
53 Mayenne 307,8 0,2
54 Meurthe-et-Moselle 729,7 0,0
55 Meuse 190,6 -0,3
56 Morbihan 747,5 0,7
57 Moselle 1 047,0 0,1
58 Nièvre 212,1 -0,6
59 Nord 2 607,2 0,2
60 Oise 822,9 0,4
61 Orne 286,3 -0,3
62 Pas-de-Calais 1 466,5 0,1
63 Puy-de-Dôme 646,5 0,4
64 Pyrénées-Atlantiques 670,4 0,5
65 Hautes-Pyrénées 228,3 0,0
66 Pyrénées-Orientales 472,0 1,0
67 Bas-Rhin 1 118,0 0,3
68 Haut-Rhin 763,7 0,3
69 Rhône 1 816,4 1,0
70 Haute-Saône 238,2 0,0
71 Saône-et-Loire 555,8 0,0
72 Sarthe 572,1 0,3
73 Savoie 429,3 0,7
74 Haute-Savoie 791,1 1,4
75 Paris 2 218,5 0,0
76 Seine-Maritime 1 255,6 0,1
77 Seine-et-Marne 1 391,4 0,9
78 Yvelines 1 424,4 0,2
79 Deux-Sèvres 372,6 0,3
80 Somme 571,6 0,1
81 Tarn 386,0 0,5
82 Tarn-et-Garonne 255,7 1,2
83 Var 1 041,7 0,6
84 Vaucluse 554,6 0,4
85 Vendée 668,0 1,1
86 Vienne 433,7 0,3
87 Haute-Vienne 375,4 0,1
88 Vosges 371,8 -0,3
89 Yonne 340,9 -0,1
90 Territoire de Belfort 145,1 0,3
91 Essonne 1 279,9 0,9
92 Hauts-de-Seine 1 603,4 0,5
93 Seine-Saint-Denis 1 574,0 0,6
94 Val-de-Marne 1 372,0 0,7
95 Val-d'Oise 1 210,3 0,5
France métropolitaine 64 277,2 0,5
971 Guadeloupe 400,1 -0,1
972 Martinique 378,2 -0,7
973 Guyane 254,5 2,2
974 La Réunion 843,5 0,6
976 Mayotte 226,9 nd
France y c. Mayotte 66 380,6 nd
France hors Mayotte 66 153,7 0,5
  • nd : donnée non disponible.
  • 1. Résultats provisoires arrêtés fin 2015.
  • Source : Insee, estimations de population.

Pour en savoir plus

« Bilan démographique 2015 - Le nombre de décès au plus haut depuis l'après-guerre », Insee Première n° 1581, janvier 2016.

« La France et ses territoires », Insee Références, édition 2015.

Pour en savoir plus