Tableaux de l'économie françaiseÉdition 2019

Les Tableaux de l'économie française s'adressent à tous ceux qui souhaitent disposer d'un aperçu rapide et actuel sur la situation économique, démographique et sociale de la France.

Insee Références
Paru le : Paru le 26/03/2019
Tableaux de l'Économie Française - mars 2019
Consulter
Sommaire

Chômage

Présentation

En 2017, selon l’ enquête Emploi , la France (hors Mayotte) compte 2,8 millions de chômeurs au sens du Bureau international du travail (BIT) . En moyenne sur 2017, le taux de chômage s'établit à 9,4 % de la population active en France (hors Mayotte), en recul de 0,7 point par rapport à 2016. Par ailleurs, 1,6 million de personnes sont sans emploi et recherchent un emploi sans être disponibles, ou souhaitent travailler mais ne recherchent pas un emploi (qu’elles soient disponibles ou non pour en occuper un). Ces personnes ne vérifient pas tous les critères pour être considérées comme chômeurs, mais forment ce qu'on appelle le halo autour du chômage .

Entre 2016 et 2017, le taux de chômage de la population âgée de 15 à 24 ans diminue de 2,3 points. Celui des actifs âgés de 25 à 49 ans ainsi que celui des 50 ans ou plus reculent également mais dans une moindre mesure : respectivement – 0,5 point et – 0,3 point. Après avoir fortement augmenté avec la crise, le taux de chômage des jeunes s’était globalement stabilisé jusqu’en 2016. Il s’établit à 22,3 % en 2017, tandis que celui des actifs de 25 à 49 ans atteint 8,8 % et celui des 50 ans ou plus 6,6 %. Le chômage touche ainsi particulièrement les jeunes actifs. Cependant, avant 25 ans, peu de jeunes sont actifs et ceux qui le sont sont globalement peu diplômés et ont donc un risque de chômage accru. Rapportée à l’ensemble de la population (actifs et inactifs), la part de chômeurs est de 8,2 % en 2017 chez les jeunes, soit seulement 0,5 point de plus que pour les 25-49 ans.

Entre 2016 et 2017, le taux de chômage diminue dans des proportions proches pour les femmes (– 0,6 point) et pour les hommes (– 0,7 point). Depuis 2013, le taux de chômage est plus élevé pour les hommes que pour les femmes (respectivement 9,5 % et 9,3 % en 2017). Ce phénomène est à relier notamment à la baisse marquée de l'emploi dans l'industrie et la construction à la suite de la crise économique, secteurs qui emploient principalement des hommes. Le taux de chômage est plus élevé pour les ouvriers (13,5 % en 2017) et les personnes ayant au plus le brevet des collèges (17,0 %).

Après avoir continûment augmenté depuis 2008, le taux de chômage de longue durée diminue de 0,4 point en 2017, à 4,2 % des actifs. La part des chômeurs de longue durée s’établit à 45,0 %. Elle est beaucoup plus élevée au sein des chômeurs seniors (63,1 %). Par ailleurs, les moins diplômés et les moins qualifiés sont les plus concernés par le chômage de longue durée.

En 2017, le taux de chômage s’établit à 7,6 % dans l’ensemble de l’Union européenne. Il culmine à 21,5 % en Grèce, suivie de l’Espagne (17,2 %), tandis que la République tchèque affiche le taux le plus faible (2,9 %). Le taux de chômage s’établit à 3,8 % en Allemagne. En France, il se situe au-dessus de la moyenne européenne.

Tableaux et graphiques

Figure 1Taux de chômage par sexe et âge en 2017

en %
Taux de chômage par sexe et âge en 2017 (en %)
Femmes Hommes Ensemble
15 à 24 ans 21,3 23,1 22,3
25 à 49 ans 9,2 8,4 8,8
50 ans ou plus 6,2 6,9 6,6
Ensemble 9,3 9,5 9,4
  • Champ : France hors Mayotte, population des ménages, personnes actives de 15 ans ou plus.
  • Source : Insee, enquête Emploi.

Figure 2Taux de chômage de 1985 à 2017

en %
Taux de chômage de 1985 à 2017 (en %)
Année Femmes Hommes Ensemble
1985 10,5 7,6 8,8
1986 10,6 7,6 8,9
1987 11,1 7,5 9,0
1988 10,9 7,1 8,8
1989 10,5 6,4 8,2
1990 10,1 6,3 7,9
1991 10,2 6,5 8,1
1992 11,0 7,4 9,0
1993 11,5 8,8 10,0
1994 12,1 9,4 10,6
1995 11,6 8,7 10,0
1996 12,0 9,3 10,5
1997 12,0 9,6 10,7
1998 11,7 9,1 10,3
1999 11,3 8,9 10,0
2000 9,9 7,4 8,6
2001 9,1 6,7 7,8
2002 8,8 7,2 7,9
2003 9,4 7,8 8,5
2004 9,7 8,2 8,9
2005 9,6 8,2 8,9
2006 9,5 8,2 8,8
2007 8,4 7,6 8,0
2008 7,8 7,1 7,4
2009 9,2 9,0 9,1
2010 9,5 9,1 9,3
2011 9,5 8,9 9,2
2012 9,7 9,8 9,8
2013 10,2 10,4 10,3
2014 10,0 10,5 10,3
2015 9,9 10,8 10,4
2016 9,9 10,2 10,1
2017 9,3 9,5 9,4
  • Champ : France hors Mayotte, population des ménages, personnes actives de 15 ans ou plus.
  • Source : Insee, enquêtes Emploi.

Figure 2Taux de chômage de 1985 à 2017

  • Champ : France hors Mayotte, population des ménages, personnes actives de 15 ans ou plus.
  • Source : Insee, enquêtes Emploi.

Figure 3Chômage de longue durée selon le sexe et l’âge en 2017

en %
Chômage de longue durée selon le sexe et l’âge en 2017 (en %)
Taux de chômage de longue durée (au moins un an) Part dans le chômage
Ensemble 4,2 45,0
Sexe
Femmes 4,0 43,3
Hommes 4,4 46,5
Âge
15 à 24 ans 6,2 28,0
25 à 49 ans 4,0 45,0
50 ans ou plus 4,1 63,1
  • Champ : France hors Mayotte, population des ménages, personnes actives de 15 ans ou plus.
  • Source : Insee, enquête Emploi.

Figure 4Taux de chômage selon le niveau de diplôme et la durée depuis la sortie de formation initiale en 2017

en %
Taux de chômage selon le niveau de diplôme et la durée depuis la sortie de formation initiale en 2017 (en %)
Sortie de formation initiale depuis Ensemble
1 à 4 ans 5 à 10 ans 11 ans ou plus
Sans diplôme, CEP, brevet 48,4 37,4 14,0 17,0
Bac, CAP, BEP 24,1 15,1 7,6 10,0
Bac + 2 ou plus 8,8 5,1 4,2 5,2
Ensemble 17,8 12,0 7,6 9,4
  • Champ : France hors Mayotte, population des ménages, personnes actives de 15 ans ou plus.
  • Lecture : en 2017, 8,8 % des personnes actives âgées de 15 ans ou plus, ayant un diplôme de niveau bac + 2 ou plus et ayant achevé leur formation initiale depuis 1 à 4 ans sont au chômage.
  • Source : Insee, enquête Emploi.

Figure 5Situation précédant l’entrée au chômage des chômeurs en 2017

en %
Situation précédant l’entrée au chômage des chômeurs en 2017 (en %)
Ensemble des chômeurs Chômeurs ayant déjà travaillé
Chômeurs ayant déjà travaillé 83,1 100,0
   Fin d’emploi à durée limitée 44,2 53,2
   Licenciement économique 7,0 8,5
   Autre licenciement 6,9 8,3
   Rupture conventionnelle 9,1 11,0
   Démission 6,2 7,4
   Fin d'activité non salariée 2,4 2,9
   Autres 7,3 8,7
Chômeurs n’ayant jamais travaillé 16,9 ///
Total 100,0 100,0
  • /// : absence de résultat due à la nature des choses.
  • Champ : France hors Mayotte, population des ménages, chômeurs de 15 ans ou plus.
  • Lecture : les fins d’emploi à durée limitée représentent 44,2 % de l’ensemble des chômeurs et 53,2 % des chômeurs ayant déjà travaillé.
  • Source : Insee, enquête Emploi.

Figure 6Personnes dans le halo autour du chômage selon le sexe et l'âge en 2017

en milliers
Personnes dans le halo autour du chômage selon le sexe et l'âge en 2017 (en milliers)
Femmes Hommes Total
15 à 24 ans 158 165 323
25 à 49 ans 543 336 878
50 ans ou plus 217 191 407
Total 917 691 1 608
  • Champ : France hors Mayotte, population des ménages, personnes de 15 ans ou plus.
  • Lecture : en 2017, 191 000 hommes âgés de 50 ans ou plus sont dans le halo autour du chômage.
  • Source : Insee, enquête Emploi.

Figure 7Nombre de chômeurs

en milliers
Nombre de chômeurs (en milliers)
1982 1990 2000 2010 2017
Femmes 904 1 116 1 223 1 304 1 332
Hommes 769 901 1 075 1 375 1 456
Total 1 674 2 017 2 298 2 679 2 788
  • Champ : France hors Mayotte, population des ménages, personnes actives de 15 ans ou plus.
  • Source : Insee, enquêtes Emploi.

Figure 8Taux de chômage selon le sexe et l'âge dans l'UE en 2017

en %
Taux de chômage selon le sexe et l'âge dans l'UE en 2017 (en %)
Femmes Hommes Ensemble dont :
moins de 25 ans 25 à 74 ans
Allemagne 3,3 4,1 3,8 6,8 3,4
Autriche 5,0 5,9 5,5 9,8 4,9
Belgique 7,1 7,1 7,1 19,3 6,1
Bulgarie 6,0 6,4 6,2 12,9 5,8
Chypre 11,3 10,9 11,1 24,7 9,8
Croatie 12,0 10,4 11,1 27,0 9,6
Danemark 5,9 5,6 5,7 11,0 4,8
Espagne 19,0 15,7 17,2 38,6 15,7
Estonie 5,3 6,2 5,8 12,1 5,2
Finlande 8,4 8,9 8,6 20,1 7,1
France¹ 9,3 9,5 9,4 22,3 8,1
Grèce 26,1 17,8 21,5 43,6 20,2
Hongrie 4,6 3,8 4,2 10,7 3,6
Irlande 6,3 7,1 6,7 14,5 5,7
Italie 12,4 10,3 11,2 34,7 9,7
Lettonie 7,7 9,8 8,7 17,0 8,1
Lituanie 5,7 8,6 7,1 13,3 6,6
Luxembourg 5,5 5,7 5,6 15,3 4,8
Malte 4,1 3,9 4,0 10,4 3,1
Pays-Bas 5,3 4,5 4,9 8,9 4,1
Pologne 4,9 4,9 4,9 14,8 4,1
Portugal 9,5 8,6 9,0 23,8 7,9
Rép. tchèque 3,6 2,3 2,9 7,9 2,6
Roumanie 4,0 5,6 4,9 18,3 3,9
Royaume-Uni 4,2 4,5 4,4 12,1 3,2
Slovaquie 8,4 7,9 8,1 18,9 7,3
Slovénie 7,5 5,8 6,6 11,2 6,2
Suède 6,4 6,9 6,7 17,8 5,2
UE 7,9 7,4 7,6 16,8 6,7
  • 1. France hors Mayotte.
  • Champ : population des ménages, personnes actives de 15 à 74 ans.
  • Source : Eurostat (extraction du 7 mai 2018), enquêtes sur les forces de travail.

Avertissement

Sauf mention contraire, les données nationales se réfèrent à la France métropolitaine et aux cinq départements d’outre-mer (sauf mention contraire Mayotte est inclus dans les données de la France).

Les données chiffrées sont parfois arrondies (selon les règles mathématiques). Le résultat arrondi d’une combinaison de données chiffrées (qui fait intervenir leurs valeurs réelles) peut se trouver légèrement différent de celui que donnerait la combinaison de leurs valeurs arrondies.

Les comparaisons internationales s’appuient en général sur les données issues d’organismes internationaux (Eurostat, ONU, etc.) qui peuvent diverger des sources produites par les instituts nationaux de statistiques, notamment pour l’Insee, pour les données françaises. En effet, ces organismes effectuent souvent des ajustements de champ ou de méthode, d’ampleur souvent réduite, afin de produire des données comparables d’un pays à l’autre.

Sauf précision contraire, les indicateurs relatifs à l’Union européenne (UE) figurant dans cet ouvrage portent sur l’UE à 28.

Définitions

Chômeur au sens du BIT : personne âgée de 15 ans ou plus qui :

est sans emploi la semaine de référence ;

est disponible pour prendre un emploi dans les 15 jours ;

a cherché activement un emploi dans le mois précédent ou en a trouvé un qui commence dans moins de trois mois.

Un chômeur au sens du BIT n'est pas forcément inscrit à Pôle emploi (et inversement). Cette définition stricte du chômage ignore certaines interactions qu'il peut y avoir avec l'emploi (travail occasionnel, sous-emploi) ou avec l'inactivité : en effet, certaines personnes souhaitent travailler mais sont « classées » comme inactives, soit parce qu'elles ne sont pas disponibles rapidement pour travailler (deux semaines), soit parce qu'elles ne recherchent pas activement un emploi. Ces personnes forment ce qu'on appelle un halo autour du chômage. Ce halo est calculé par l'Insee à partir de l'enquête Emploi. Voir aussi : Enquête Emploi.

Chômeur de longue durée : personne au chômage depuis plus d'un an.

Enquête Emploi : vise à observer de manière à la fois structurelle et conjoncturelle la situation des personnes sur le marché du travail. Elle s’inscrit dans le cadre des enquêtes européennes « Forces de travail » (Labour Force Survey). Il s’agit de la seule source statistique fournissant une mesure des concepts d’activité (emploi, chômage et inactivité) au sens du BIT et comparables entre tous les pays.

Halo du chômage : voir Chômage au sens du BIT.

Taux de chômage : rapport entre le nombre de chômeurs et le nombre d'actifs (actifs occupés et chômeurs).