Tableaux de l'économie françaiseÉdition 2020

Les Tableaux de l'économie française s'adressent à tous ceux qui souhaitent disposer d'un aperçu rapide et actuel sur la situation économique, démographique et sociale de la France.

Insee Références
Paru le : Paru le 27/02/2020
Tableaux de l'Économie Française - février 2020
Consulter
Sommaire

Transports de voyageurs

Insee Références

Paru le : 27/02/2020

Présentation

En 2018, le transport intérieur de voyageurs diminue de 0,2 % (en voyageurs-kilomètres ), contrastant avec sa hausse annuelle moyenne depuis 2013 (+ 1,1 %). La baisse enregistrée en 2018 est principalement due au transport collectif (– 1,0 %) et plus précisément au transport ferroviaire (– 3,0 %) qui a été fortement impacté par les grèves du deuxième trimestre. Le transport en véhicules particuliers est stable et le transport collectif routier augmente légèrement (+ 0,5 %). Seul le transport aérien poursuit sa croissance.

Le transport intérieur de voyageurs reste largement dominé par le transport individuel en véhicules particuliers (80,6 %). Les transports ferrés (trains, RER et métros) représentent 11,5 % des voyageurs-kilomètres, davantage que les transports collectifs routiers (6,2 %). La part du transport aérien est toujours marginale (1,7 %). Ces parts ne prennent pas en compte le transport maritime, le transport à vélo, la marche.

Le transport collectif décroît de 1,0 % en raison de la baisse conjoncturelle du transport ferroviaire, contrastant avec sa croissance annuelle moyenne depuis 2013 (+ 0,7 %).

Les 97,1 milliards de voyageurs-kilomètres effectués en transport ferroviaire, hors navettes Eurotunnel, représentent 53,2 % du transport collectif. Il reste le mode de transport collectif privilégié pour les déplacements. Ceux-ci ont été fortement impactés par les grèves à la SNCF du second trimestre et baissent de 3,0 % en 2018. Ce repli de l’activité touche tous les types de train : à grande vitesse (– 1,8 %), interurbains (– 23,4 %), et les trains et RER d’Île-de-France (– 1,6 %). De plus, au 1er janvier 2018, 6 lignes intercités ont été transférées aux régions et sont devenues des lignes TER, ce qui accentue la baisse du nombre de voyageurs-kilomètres des Intercités et atténue légèrement celle des TER.

Les transports collectifs routiers (autobus, autocars et tramways) représentent 32,1 % du transport collectif intérieur en 2018. Le transport occasionnel en autocars étrangers continue de baisser. En revanche, le transport interurbain régulier librement organisé augmente fortement (+ 19,2 %, après + 7,2 % en 2017). Ces autocars ont sans doute bénéficié d’un report des passagers provenant du transport ferroviaire.

En 2018, le transport aérien intra-métropole représente 8,7 % du transport collectif de voyageurs (en voyageurs-kilomètres). En nombre de passagers (26,2 millions), il augmente de 2,3 % et contribue à la croissance du transport aérien total (+ 5,1 %), aussi portée par le trafic d’outre-mer et par l’international.

En 2018, les principaux ports maritimes français ont enregistré 29,0 millions de passagers : 15,6 millions en Manche et mer du Nord, 11,4 millions en Méditerranée et 2,0 millions en outre-mer. Après plusieurs années de recul, le trafic de passagers se redresse en 2018 (+ 2,3 %) que se soit en Manche et mer du Nord ou en Méditerranée. Cette progression est surtout portée par l’activité de croisières, la hausse du trafic hors croisières étant plus modérée.

Tableaux et graphiques

Figure 1Transports intérieurs de voyageurs par mode

en milliards de voyageurs-kilomètres
Transports intérieurs de voyageurs par mode (en milliards de voyageurs-kilomètres)
2000 2010 2018 (p) 18/17 en %
Voitures particulières1 697,6 709,8 757,1 0,0
Autobus, autocars et tramways2 3 49,7 54,4 58,5 0,5
   dont RATP 2,6 3,0 3,7 -0,4
Transports ferrés 82,3 102,2 107,9 -2,3
   dont : transport ferroviaire 74,9 92,4 97,1 -3,0
                dont TGV 35,2 53,9 58,6 -1,8
             RATP4 6,0 7,5 8,1 3,7
Transports aériens5 15,1 12,7 15,9 3,0
Total 844,7 879,0 939,4 -0,2
  • p : données provisoires.
  • 1. Y c. véhicules légers immatriculés à l'étranger et deux-roues motorisés.
  • 2. Y c. transport en autocars étrangers.
  • 3. Série des autocars révisée.
  • 4. Métros.
  • 5. Vols intérieurs à la métropole uniquement.
  • Champ : France métropolitaine.
  • Source : SDES.

Figure 2Demande de transport aérien de voyageurs

en milliers de passagers
Demande de transport aérien de voyageurs (en milliers de passagers)
1990 2000 2018 (p) 18/17 en %
Métropole - International 36 959 66 954 136 464 5,6
   dont : métropole - Europe 22 954 42 030 90 410 5,2
            métropole - Afrique 7 126 9 790 18 589 5,4
            métropole - Amérique 4 384 9 661 14 662 7,2
            métropole - Asie 2 489 5 406 12 803 6,7
Métropole - Intérieur 20 855 27 030 26 210 2,3
   Paris - régions 17 281 21 180 16 340 -1,7
   Régions - régions 3 574 5 850 9 870 9,9
Métropole - outre-mer 1 785 3 750 4 670 10,1
Total métropole 59 599 97 734 167 344 5,2
Outre-mer - international 1 458 1 910 2 630 0,4
Outre-mer - outre-mer 1 312 2 060 2 400 2,1
Total 62 368 101 704 172 374 5,1
  • p : données provisoires.
  • Source : SDES, comptes des transports.

Figure 3Passagers trans-Manche passant par la France

en milliers de passagers
Passagers trans-Manche passant par la France (en milliers de passagers)
2000 2010 2018 (p) 18/17 en %
Passagers Eurotunnel 18 409 18 295 21 546 4,2
Passagers ferries1 20 647 16 339 15 081 1,0
Passagers aériens 6 202 6 020 8 883 1,2
Total 45 258 40 655 45 510 2,5
  • p : données provisoires.
  • 1. Y c. liaisons avec l’Irlande et les îles anglo-normandes, hors croisières.
  • Source : SDES.

Figure 4Voitures particulières

Voitures particulières
1990 2000 2018
Parc moyen (en millions de voitures) 23,3 27,8 32,7
Parcours moyen1 (en milliers de km/véhicule) 13,4 13,5 13,1
   dont : véhicules diesel 21,3 18,8 15,9
             véhicules essence 11,9 10,7 9,0
  • 1. Parcours annuel moyen.
  • Champ : véhicules immatriculés en France métropolitaine.
  • Source : SDES.

Figure 5Évolution des volumes de transports intérieurs de voyageurs de 2000 à 2018

indice base 100 en 2000
Évolution des volumes de transports intérieurs de voyageurs de 2000 à 2018 (indice base 100 en 2000)
Transports ferrés1 Autobus, autocars et tramways2 Voitures particulières3 Transports aériens4
2000 100,00 100,00 100,00 100,00
2001 102,34 97,03 103,63 92,32
2002 104,78 98,13 104,46 90,36
2003 102,31 99,10 104,67 85,96
2004 107,68 100,86 104,28 84,10
2005 110,46 101,12 102,82 85,25
2006 115,00 105,83 102,28 87,13
2007 117,58 107,20 102,94 87,36
2008 124,88 108,23 100,79 86,53
2009 123,79 107,49 100,93 84,95
2010 124,21 109,36 101,75 84,07
2011 128,38 110,48 101,76 89,05
2012 128,82 111,26 101,88 92,69
2013 127,92 112,90 102,21 95,65
2014 127,16 115,33 103,34 93,47
2015 127,47 117,32 105,63 94,39
2016 126,69 118,21 108,13 97,96
2017 134,31 117,10 108,56 101,86
2018 131,21 117,67 108,53 104,97
  • 1. Trains, RER et métro.
  • 2. Y c. transport en autocars étrangers.
  • 3. Y c. véhicules légers immatriculés à l'étranger et deux-roues motorisées.
  • 4. Vols intérieurs à la métropole uniquement.
  • Champ : France métropolitaine, transports intérieurs en voyageurs-kilomètres.
  • Source : SDES.

Figure 5Évolution des volumes de transports intérieurs de voyageurs de 2000 à 2018

  • 1. Trains, RER et métro.
  • 2. Y c. transport en autocars étrangers.
  • 3. Y c. véhicules légers immatriculés à l'étranger et deux-roues motorisées.
  • 4. Vols intérieurs à la métropole uniquement.
  • Champ : France métropolitaine, transports intérieurs en voyageurs-kilomètres.
  • Source : SDES.

Figure 6Trafic maritime des principaux ports de l'UE

en millions de passagers
Trafic maritime des principaux ports de l'UE (en millions de passagers)
2005 2010 2015 2017 17/16 en %
Helsinki 8,9 9,8 11,2 11,8 1,8
Douvres 13,5 13,4 13,1 11,8 -2,8
Tallinn 6,7 7,5 9,3 10,0 3,0
Messine 9,8 10,8 7,0 9,3 50,7
Calais 11,7 10,2 9,8 9,0 -1,1
Stockholm 8,2 9,1 9,9 8,6 -13,5
Reggio de Calabre 9,6 9,9 6,1 8,6 54,5
Le Pirée 11,1 10,9 8,2 8,6 6,9
Helsingborg 11,1 8,5 7,7 7,3 -2,6
Elseneur 11,0 8,5 7,6 7,3 -2,9
  • Champ : passagers embarqués et débarqués.
  • Source : Eurostat (extraction du 9 septembre 2019).

Figure 7Fréquentation des principaux aéroports de l'UE

en millions de passagers
Fréquentation des principaux aéroports de l'UE (en millions de passagers)
Rang 2018 18/17 en %
1 Londres/Heathrow 80,1 2,7
2 Paris/Charles-de-Gaulle 72,2 4,0
3 Amsterdam/Schiphol 71,0 3,7
4 Francfort-sur-le-Main 69,4 7,8
5 Madrid/Barajas 56,5 8,6
6 Barcelone 49,6 6,0
7 Munich 46,2 3,8
8 Londres/Gatwick 46,1 1,2
9 Rome/Fiumicino 42,9 5,0
10 Paris/Orly 33,1 3,4
  • Source : Eurostat (extraction du 1er octobre 2019).

Figure 8Transport aérien de passagers dans quelques pays de l'UE

en millions de passagers
Transport aérien de passagers dans quelques pays de l'UE (en millions de passagers)
2005 2010 2018 18/17 en %
Allemagne 146,1 166,1 222,4 4,7
Autriche 19,7 23,5 31,1 9,9
Belgique 17,8 22,7 34,5 3,7
Danemark 22,2 24,3 34,7 4,3
Espagne 143,7 153,4 220,6 5,1
France 108,0 118,7 162,0 5,1
Grèce 30,8 32,6 54,3 8,1
Irlande 24,3 23,1 36,3 6,0
Italie 87,9 109,1 153,4 6,3
Pays-Bas 46,4 48,6 79,6 4,5
Pologne 7,1 18,4 43,8 16,1
Portugal 20,3 25,7 51,0 7,0
Royaume-Uni 204,0 192,9 272,2 2,9
Suède 21,0 26,6 38,9 1,3
  • Source : Eurostat (extraction du 1er octobre 2019).

Avertissement

Sauf mention contraire, les données nationales se réfèrent à la France métropolitaine et aux cinq départements d’outre-mer (sauf mention contraire Mayotte est inclus dans les données de la France).

Les données chiffrées sont parfois arrondies (selon les règles mathématiques). Le résultat arrondi d’une combinaison de données chiffrées (qui fait intervenir leurs valeurs réelles) peut se trouver légèrement différent de celui que donnerait la combinaison de leurs valeurs arrondies.

Les comparaisons internationales s’appuient en général sur les données issues d’organismes internationaux (Eurostat, ONU, etc.) qui peuvent diverger des sources produites par les instituts nationaux de statistiques, notamment pour l’Insee, pour les données françaises. En effet, ces organismes effectuent souvent des ajustements de champ ou de méthode, d’ampleur souvent réduite, afin de produire des données comparables d’un pays à l’autre.

Sauf précision contraire, les indicateurs relatifs à l’Union européenne (UE) figurant dans cet ouvrage portent sur l’UE à 28.

Définitions

Transport de voyageurs : comprend tout mouvement de voyageurs à bord d'un mode de transport quel qu’il soit : ferroviaire, routier, maritime, aérien, etc. Le transport de voyageurs se mesure en voyageurs-kilomètres ou, sur un trajet donné, en nombre de voyageurs.

Transport intérieur de voyageurs : transports ou portion des transports réalisés sur le territoire d’un État donné, (indépendamment de la nationalité des personnes et du véhicule, et de l’origine ou de la destination des personnes et du véhicule). Ainsi, en France, les transports intérieurs de voyageurs comptabilisent la seule partie des transports internationaux réalisée sur le territoire français : par exemple, seuls les kilomètres parcourus sur le territoire français par les lignes ferroviaires internationales (comme Eurostar ou Thalys) sont prises en compte.

Voyageur : toute personne qui effectue un parcours en empruntant un moyen de transport, à l’exception du personnel affecté aux services de transport.

Voyageur-kilomètre : unité de mesure correspondant au transport d’un voyageur sur une distance d'un kilomètre. L’unité voyageur-kilomètre a l’avantage d'être additive quel que soit le mode de transport (à l’exception du transport maritime) : le déplacement de 10 voyageurs sur 100 kilomètres selon un certain mode suivi du déplacement de 10 voyageurs sur 50 kilomètres selon un autre mode donne un total de service rendu par les transports de 1 500 voyageurs-kilomètres pour ces deux modes. Dans le transport aérien, le terme équivalent plus fréquemment usité est le passager kilomètre transporté.

Définitions