Tableaux de l'économie françaiseÉdition 2020

Les Tableaux de l'économie française s'adressent à tous ceux qui souhaitent disposer d'un aperçu rapide et actuel sur la situation économique, démographique et sociale de la France.

Insee Références
Paru le : Paru le 27/02/2020
Tableaux de l'Économie Française - février 2020
Consulter
Sommaire

Criminalité – Délinquance

Insee Références

Paru le : 27/02/2020

Présentation

En 2018, selon les résultats de l’ enquête Cadre de vie et sécurité , 812 000 personnes âgées de 18 à 75 ans en France métropolitaine déclarent avoir été victimes de violences physiques ou sexuelles commises hors ménage et hors situation de vol ou tentative de vol. Parmi les 646 000 victimes de violences physiques, 46 % sont des femmes. Depuis 2015, la proportion de femmes parmi les victimes est significativement supérieure à ce qui a été observé sur les années précédentes (en moyenne, 48 % sur la période 2015-2018, contre 42 % sur la période 2006-2014). En 2018, 359 000 personnes âgées de 18 à 75 ans ont déclaré avoir subi des violences par une (ou plusieurs) personnes vivant au sein de leur ménage. Près de deux tiers d’entre elles sont des femmes.

En 2019, en France métropolitaine, 11 % des personnes de 14 ans ou plus déclarent se sentir souvent ou de temps en temps en insécurité dans leur quartier ou village et 8 % ont eu ce sentiment à leur domicile. Les femmes déclarent beaucoup plus souvent que les hommes ressentir de l’insécurité aussi bien dans leur quartier ou village qu’à leur domicile.

En 2018, en France métropolitaine, 3,8 millions de ménages ont déclaré avoir été victimes d’une atteinte aux biens ayant visé leurs résidences ou leurs véhicules. Parmi eux, 490 000 ménages ont été victimes d’un cambriolage ou d’une tentative de cambriolage de leur résidence principale. Les faits se déroulent généralement lorsque le logement est vide. Environ 251 000 ménages ont déclaré être victimes d’un vol sans effraction de leur résidence principale. Contrairement aux cambriolages, la majorité des vols sans effraction a lieu lorsque les membres du ménage sont présents dans le logement. Les actes de vandalisme gratuits contre le logement ont, eux, touché près de 580 000 ménages. Il s’agit dans la plupart des cas d’actes de dégradation. En 2018, 198 000 ménages ont été victimes d’un vol ou d’une tentative de vol de voiture et 575 000 ont subi le vol d’objets, d’accessoires ou de pièces automobiles situés à l’intérieur ou à l’extérieur de la voiture. Enfin, les actes de vandalisme sur les voitures ont concerné près de 1,1 million de ménages en 2018.

En 2018, 1,1 million de personnes âgées de 14 ans ou plus ont déclaré avoir été victimes d’un vol ou d’une tentative de vol  (hors vols liés aux véhicules) : 166 000 avec violences physiques ou sous la menace d’une violence et 967 000 sans violence ni menace. Les vols sans violence se produisent notamment dans les transports en commun ou dans la rue.

Selon les résultats de l’enquête Cadre de vie et sécurité, le problème sociétal le plus préoccupant pour les personnes âgées de 14 ans ou plus de France métropolitaine en 2019 reste le terrorisme, comme en 2018, mais dans des proportions moins importantes ; il est suivi de près par la pauvreté, puis le chômage. L’environnement fait un bond et arrive en quatrième position des sujets sociétaux les plus préoccupants des Français avec une proportion multipliée par deux par rapport à 2018.

Tableaux et graphiques

Figure 1Personnes victimes d'un acte de violence

Personnes victimes d'un acte de violence
Nombre de victimes en milliers Part des femmes en %
2012 2016 2017 2018 2012 2016 2017 2018
Hors ménage 764 735 822 812 42,9 55,1 51,3 52,8
    Violences physiques 647 558 579 646 39,9 48,7 45,1 45,9
    Violences sexuelles1 146 200 276 196 65,1 78,0 70,7 80,9
Intra-ménage2 425 285 408 359 62,4 65,3 67,4 62,3
Ensemble 1 152 988 1 138 1 123 49,2 58,5 54,7 54,9
    dont victimes du conjoint ou ex-conjoint2 3 299 252 264 245 78,6 67,5 68,9 70,2
  • 1. La reformulation de la question permettant de comptabiliser les victimes de violences sexuelles a changé dans l’édition 2017 de l’enquête et a eu pour effet d’accroître le nombre de personnes se déclarant victimes. Ces conclusions restent provisoires, plusieurs années d’enquête sont nécessaires pour s’assurer d’un effet réel de cette reformulation.
  • 2. Violences physiques et/ou sexuelles.
  • 3. Hors ménage ou intra-ménage.
  • Champ : France métropolitaine, personnes de 18 à 75 ans.
  • Note : traitements SSMSI ; les nombres estimés de personnes s'étant déclarées victimes ne s'additionnent pas.
  • Sources : Insee-ONDRP-SSMSI, enquêtes Cadre de Vie et Sécurité 2013 à 2019.

Figure 2Sentiment d'insécurité

en %
Sentiment d'insécurité (en %)
En 20101 dont souvent ou de temps en temps En 20131 dont souvent ou de temps en temps En 20191 dont souvent ou de temps en temps
Au domicile 15,7 8,2 16,6 9,3 15,7 7,6
    Femmes 20,5 11,4 21,7 12,6 19,9 10,1
    Hommes 10,4 4,8 11,1 5,6 11,0 4,9
Dans le quartier ou le village 20,5 10,9 21,9 11,7 21,2 11,3
    Femmes 25,4 14,2 26,9 15,2 25,9 14,1
    Hommes 15,1 7,2 16,5 7,9 16,0 8,2
  • 1. Sentiment d'insécurité ressenti souvent, de temps en temps ou rarement.
  • Champ : France métropolitaine, personnes de 14 ans ou plus vivant en ménage ordinaire.
  • Note : traitements SSMSI.
  • Sources : Insee-ONDRP-SSMSI, enquêtes Cadre de Vie et Sécurité 2010 à 2019.

Figure 3Atteintes aux biens

Atteintes aux biens
Nombre de victimes en milliers Part des tentatives1 de vol en %
2010 (r) 2012 (r) 2017 (r) 2018 2010 2012 2017 2018
Atteintes logement ou véhicule2 4 600 4 477 4 231 3 782 /// /// /// ///
    Vols et tentatives de vols résidences et autres lieux 830 1 006 1 058 989 30,9 33,8 31,8 32,0
        dont résidence principale : cambriolages et tentatives 441 511 569 490 51,2 50,7 50,1 55,9
        vols sans effraction 262 273 252 251 /// /// /// ///
    Victimes de vandalisme logement 797 779 646 580 /// /// /// ///
    Vols et tentatives de vols véhicules à moteur 1 215 1 065 949 817 33,9 33,2 29,8 33,0
        dont : voiture 358 239 210 198 78,6 73,7 76,3 83,9
                  dans ou sur la voiture 774 758 667 575 13,5 18,1 14,7 17,4
                  deux roues à moteur 83 68 72 44 31,3 53,3 41,1 26,2
    Vols et tentatives vélo 282 281 346 318 12,8 10,7 17,9 11,9
    Actes de vandalisme voiture 1 476 1 346 1 232 1 078 /// /// /// ///
Vols et tentatives de vols personnels3 1 240 1 164 1 306 1 133 29,7 30,4 27,6 30,6
    Vols et tentatives de vol avec violences ou menaces 300 306 210 166 49,3 50,3 52,5 36,8
    Vols et tentatives de vol sans violences ni menaces 940 858 1 096 967 23,0 24,8 22,4 29,7
  • r : données révisées.
  • 1. La part des tentatives est calculée sur la dernière atteinte dont le ménage a été victime sauf pour les vols avec ou sans violence.
  • 2. Déclarées par les ménages.
  • 3. Déclarées par les personnes de 14 ans ou plus.
  • Champ : France métropolitaine.
  • Note : traitements SSMSI.
  • Sources : Insee-ONDRP-SSMSI, enquêtes Cadre de Vie et Sécurité 2010 à 2019.

Figure 4Personnes mises en cause pour des crimes ou des délits non routiers en 2018

Personnes mises en cause pour des crimes ou des délits non routiers en 2018
Police Nationale Gendarmerie Nationale
Ensemble en milliers Mineurs en % Femmes en % Ensemble en milliers Mineurs en % Femmes en %
Atteintes aux biens de personnes physiques ou morales 165,4 32,6 17,8 96,1 27,2 17,6
    dont : vols sans violence 121,6 31,5 20,4 72,3 23,3 19,8
             vols avec violences 12,5 46,2 7,9 2,9 28,7 8,8
Atteintes volontaires à l'intégrité physique1 186,0 19,6 15,6 124,6 16,3 15,7
Escroqueries ou infractions éco. et financières2 54,0 4,8 25,6 37,3 3,0 32,0
Infractions révélées par l'action des services 201,5 17,8 8,9 92,9 15,3 12,9
  • 1. Y c. vols avec violences.
  • 2. Hors droit du travail.
  • Champ : France métropolitaine.
  • Source : SSMSI, base des crimes et délits enregistrés par la police et la gendarmerie.

Avertissement

Sauf mention contraire, les données nationales se réfèrent à la France métropolitaine et aux cinq départements d’outre-mer (sauf mention contraire Mayotte est inclus dans les données de la France).

Les données chiffrées sont parfois arrondies (selon les règles mathématiques). Le résultat arrondi d’une combinaison de données chiffrées (qui fait intervenir leurs valeurs réelles) peut se trouver légèrement différent de celui que donnerait la combinaison de leurs valeurs arrondies.

Les comparaisons internationales s’appuient en général sur les données issues d’organismes internationaux (Eurostat, ONU, etc.) qui peuvent diverger des sources produites par les instituts nationaux de statistiques, notamment pour l’Insee, pour les données françaises. En effet, ces organismes effectuent souvent des ajustements de champ ou de méthode, d’ampleur souvent réduite, afin de produire des données comparables d’un pays à l’autre.

Sauf précision contraire, les indicateurs relatifs à l’Union européenne (UE) figurant dans cet ouvrage portent sur l’UE à 28.

Définitions

Cambriolages, vols avec ou sans effraction : on distingue les vols et tentatives de vols dans les résidences des ménages selon le mode d’entrée. Si une porte ou une fenêtre est forcée (y compris avec de fausses clés), on qualifie le vol de cambriolage, ou vol avec effraction. On assimile les vols avec escalade aux vols avec effraction. Un vol est dit « sans effraction » si l’entrée s’est faite par une porte ouverte ou si le vol a pu se dérouler sans entrée (vol d’objets accessibles de l’extérieur). Les vols sans effraction comprennent également les vols avec entrée par ruse, par exemple, lorsqu’une personne se fait passer pour un professionnel (policier, agent des services publics ou autre). Voir aussi dans la rubrique « Définitions » en annexe : Vols et tentatives de vol.

Crime : catégorie d’infraction la plus grave, jugée par la cour d’assises et dont l’auteur encourt une peine de réclusion criminelle, à perpétuité ou à temps à laquelle peuvent s’ajouter des amendes et toute autre peine complémentaire. Par exemple, le meurtre et le viol sont des crimes.

Délit : infraction d’une gravité intermédiaire, entre la contravention et le crime. Le délit est réprimé à titre principal, par une peine correctionnelle telle que l’emprisonnement d’un maximum de 10 ans, d’une amende, d’un travail d’intérêt général, d’un stage de citoyenneté ou encore de peines complémentaires.

Enquête Cadre de vie et sécurité : enquête annuelle réalisée depuis 2007 par l’Insee en partenariat avec l’Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales (ONDRP) et le Service statistique ministériel de la sécurité intérieur (SSMSI) depuis sa création. Les personnes enquêtées sont interrogées sur les atteintes qu’elles ont subies récemment et leurs opinions en matière de sécurité et de justice.

Personne mise en cause : personne ayant été entendue par la police ou la gendarmerie et à l’encontre de laquelle sont réunis dans la procédure transmise au parquet des indices ou éléments graves attestant qu’elle a commis ou tenté de commettre un ou plusieurs délit ou crime. Ne figurent pas dans les comptabilisations présentées les infractions relatives à la circulation routière. Toutes les personnes mises en cause ne seront pas reconnues coupables par la justice.

Plainte : acte par lequel une personne qui s’estime victime d’une infraction en informe le procureur de la République, directement ou par un service de police ou de gendarmerie. Elle permet à la victime de demander à l’autorité judiciaire la condamnation pénale de l’auteur (peine d’emprisonnement, d’amende, etc.). La plainte peut être déposée contre une personne identifiée ou contre X, si l’identité de l’auteur des faits est inconnue. On appelle « taux de plainte » la proportion parmi les victimes d’une infraction, de celles qui déposent une plainte. Il est connu grâce aux enquêtes de victimation.

Vandalisme contre la voiture : type de victimation du questionnaire de l’enquête « Cadre de vie et sécurité » mesuré par les réponses à la question suivante : au cours des deux dernières années, en dehors des vols déjà abordés, avez-vous été victime d’actes de destruction ou de dégradation volontaire de votre voiture ? Exemple : carrosserie abîmée, peinture rayée, arrachage de rétroviseur ou bris de glace qui ne résultent pas d’un accident de la circulation, véhicule incendié, pneus crevés, etc.

Vandalisme contre le logement : type de victimation du questionnaire de l’enquête « Cadre de vie et sécurité », mesuré par les réponses à la question suivante : au cours des deux dernières années, en dehors des vols déjà abordés, avez-vous été victime d’actes de destruction ou de dégradation volontaire de votre résidence principale ? Exemple : inscriptions ou tags sur les murs, destruction de boîte aux lettres, dégradation de portail ou de clôture, vitres cassées ou volets arrachés, plantes piétinées, etc.

Violences physiques ou sexuelles (hors ménage, intra-ménage) : ensemble d’atteintes comprenant les « violences physiques hors ménage », les « violences sexuelles hors ménage » et les « violences physiques ou sexuelles au sein du ménage » (intra-ménage). Par « hors ménage », on entend « de la part d’une personne qui ne vit pas au moment de l’enquête dans le même logement que la personne enquêtée ». Inversement, « intra-ménage » signifie de la part d’une personne qui, au moment de l’enquête, vit dans le même logement que la personne enquêtée.

Violences physiques ou sexuelles (par conjoint ou ex-conjoint) : les victimes de ces violences comprennent les victimes de violences physiques (ou de violences sexuelles) hors ménage qui ont dit que l’auteur de l’acte le plus récent sur deux ans est un ex-conjoint ou les personnes s’étant déclarées victimes de violences physiques ou sexuelles intra-ménage par le conjoint « actuel » (« au moment de l’enquête ») sur deux ans.

Vols et tentatives de vol liés aux véhicules à moteur : ensemble d’atteintes comprenant les « vol et tentatives de vol de voiture », les « vols et tentatives de vol dans ou sur la voiture » et les « vols et tentatives de vol de deux-roues à moteur » (moto, scooter ou cyclomoteur).

Vols et tentatives de vol visant les résidences : ensemble d’atteintes comprenant les « cambriolages et tentatives de cambriolage de la résidence principale » (vol avec effraction, avec escalade ou usage de fausses clés), les « vols sans effraction dans la résidence principale » et « les vols avec ou sans effraction et les tentatives de vol avec effraction dans les résidences secondaires ou les autres lieux possédés ou loués par les ménages ». Voir aussi dans la rubrique « Définitions » en annexe : Cambriolages.

Définitions