France, portrait socialÉdition 2021

Cet ouvrage apporte un éclairage sur plus d’un an de crise sanitaire, aux conséquences économiques et sociales inédites : Comment ont évolué la mortalité et la santé de la population au cours des différentes vagues ? Quel a été le niveau d’adoption des mesures de prévention ? Comment le système de soin a-t-il été impacté ? Quels territoires ont été les plus touchés par la baisse des naissances observée neuf mois après le premier confinement ? Quelles sont les conséquences de la crise sur les revenus des ménages et sur le marché de l’emploi ? Comment les jeunes ont-ils vécu cette crise ?

Insee Références
Paru le : Paru le 25/11/2021
France, portrait social - Novembre 2021
Consulter
Sommaire

Ménages, couples et familles

Insee Références

Paru le : 25/11/2021

En 2018, en France hors Mayotte, 65,2 millions de personnes habitent dans 29,7 millions de résidences principales, constituant autant de ménages. La taille des ménages diminue depuis les années 1970 : 2,2 personnes en moyenne en 2018, contre 3,1 en 1968, notamment en raison du vieillissement de la population et de la plus grande fragilité des unions. Par ailleurs, 1,5 million de personnes vivent hors ménage : personnes vivant dans des habitations mobiles, bateliers, sans-abri et personnes vivant en communauté (foyers de travailleurs, maisons de retraite, résidences universitaires, maisons de détention, etc.).

En 2018, les personnes de moins de 70 ans vivent moins souvent en couple qu’en 1990 (figure 1). À l’inverse, les seniors, et notamment les femmes, vivent plus longtemps avec leur conjoint qu’auparavant du fait de l’allongement de l’espérance de vie.

Figure 1a – Part des femmes vivant en couple selon l’âge

en %
Figure 1a – Part des femmes vivant en couple selon l’âge (en %) - Lecture : en 2018, 66 % des femmes de 50 ans vivent en couple.
Âge en années révolues 1990 1999 2018
18 4,5 3,7 2,8
19 10,4 8,2 6,3
20 19,6 14,4 11,5
21 29,3 21,9 17,8
22 38,9 30,1 24,5
23 48,0 38,7 31,9
24 55,7 46,8 39,3
25 63,2 54,1 46,5
26 67,7 59,9 52,5
27 71,3 64,4 58,0
28 73,9 67,6 62,0
29 76,0 70,1 65,0
30 77,3 72,1 67,5
31 78,8 73,2 69,5
32 79,6 74,1 70,6
33 79,9 74,9 71,5
34 80,4 75,4 72,2
35 80,8 76,0 72,6
36 80,5 76,2 72,7
37 80,8 76,1 72,8
38 80,8 76,2 72,6
39 80,7 76,3 71,9
40 80,4 76,1 71,9
41 80,8 76,2 71,4
42 80,5 75,8 70,5
43 80,5 75,7 70,2
44 79,9 75,4 69,1
45 80,2 75,2 68,2
46 79,9 75,3 67,6
47 79,6 74,9 67,4
48 79,7 74,9 66,6
49 79,3 74,7 66,1
50 79,4 75,1 65,8
51 78,8 75,1 65,6
52 78,7 74,9 65,6
53 78,1 74,3 65,5
54 77,4 74,0 65,6
55 76,6 73,7 65,4
56 75,4 73,3 65,3
57 74,7 72,9 65,0
58 73,5 72,2 64,8
59 72,1 72,2 64,8
60 70,3 71,0 64,4
61 68,8 70,5 64,1
62 67,4 69,3 64,1
63 65,6 68,2 63,6
64 63,9 66,5 63,3
65 62,1 65,2 63,0
66 60,0 63,3 62,4
67 57,7 61,8 61,7
68 56,0 59,3 60,7
69 53,4 57,4 60,4
70 50,3 54,7 59,3
71 46,5 52,4 58,4
72 44,7 50,0 57,1
73 41,4 47,6 55,7
74 39,3 45,3 53,7
75 37,4 42,2 52,1
76 35,1 39,3 49,9
77 31,8 36,4 48,2
78 29,2 32,9 45,7
79 26,5 30,2 43,0
80 23,8 26,0 40,4
81 21,0 23,3 37,1
82 18,1 20,4 33,8
83 15,5 18,1 31,3
84 13,4 16,4 28,1
85 11,4 14,8 24,5
86 9,4 12,4 21,4
87 8,0 10,0 18,4
88 6,6 8,5 15,3
89 5,5 7,0 13,0
90 3,8 5,4 10,6
91 3,5 4,2 8,5
92 2,5 3,5 6,5
93 2,5 3,0 5,4
94 1,9 2,4 3,9
95 1,2 1,7 3,4
  • Lecture : en 2018, 66 % des femmes de 50 ans vivent en couple.
  • Champ : France hors Mayotte, population totale.
  • Source : Insee, recensements de la population 1990 (sondage au quart), 1999 et 2018 (exploitations complémentaires).

Figure 1a – Part des femmes vivant en couple selon l’âge

  • Lecture : en 2018, 66 % des femmes de 50 ans vivent en couple.
  • Champ : France hors Mayotte, population totale.
  • Source : Insee, recensements de la population 1990 (sondage au quart), 1999 et 2018 (exploitations complémentaires).

En 2019, 224 700 mariages ont été célébrés, soit 10 000 de moins qu’en 2018. Leur nombre est le plus bas enregistré depuis 1945 (du moins avant la pandémie de Covid‑19 en 2020, qui a empêché la tenue des célébrations ou incité à les repousser en raison de la limitation du nombre d’invités). Parmi ces mariages, 6 272 ont uni des personnes de même sexe. En 2019, 196 000 pactes civils de solidarité (Pacs) ont été signés. Leur nombre diminue légèrement, après avoir augmenté régulièrement depuis 2002, sauf en 2011, année où la fiscalité a changé. En 2019, 8 400 Pacs ont concerné des personnes de même sexe.

En 2018, 37 % des ménages sont constitués d’une seule personne ; ils regroupent 17 % de la population, contre 10 % en 1990 (figure 2). Avant 55 ans, les personnes habitant seules sont en majorité des hommes mais, après 80 ans, huit sur dix sont des femmes, celles-ci survivant plus souvent à leur conjoint. Les couples sans enfant constituent 25 % des ménages en 2018, contre 23 % en 1990, ce qui s’explique en grande partie par le vieillissement de la population. Les ménages avec au moins un enfant mineur sont moins fréquents en 2018 qu’en 1990 (27 % contre 35 %).

Figure 2 – Ménages et population des ménages

Figure 2 – Ménages et population des ménages - Lecture : en 2018, 7,3 millions de ménages sont constitués d’un couple avec enfants, soit 24,7 % des ménages, regroupant 28,3 millions de personnes.
Ménages Population
Répartition
(en %)
Nombre
(en milliers)
Répartition
(en %)
Nombre
(en milliers)
1990 1999 2018 2018 1990 1999 2018 2018
Ménage composé uniquement
d’un homme seul 10,1 12,4 15,9 4 745 3,9 5,1 7,3 4 745
d’une femme seule 16,9 18,4 20,8 6 181 6,5 7,6 9,5 6 181
d’un couple sans enfant 23,4 24,5 25,4 7 553 18,1 20,3 23,2 15 107
d’un couple avec enfants 36,4 31,6 24,7 7 338 55,4 50,8 43,3 28 262
dont avec enfants de moins de 18 ans 29,1 25,0 20,0 5 936 45,8 41,8 36,3 23 660
d’une famille monoparentale 6,8 7,6 9,3 2 768 6,7 8,0 10,8 7 067
dont avec enfants de moins de 18 ans 3,7 4,5 5,8 1 721 4,1 5,2 7,3 4 773
Ménage complexe1 6,4 5,5 3,9 1 164 9,4 8,1 6,0 3 884
dont avec enfants de moins de 18 ans 2,0 1,7 1,1 333 4,2 3,7 2,5 1 644
Ensemble 100,0 100,0 100,0 29 749 100,0 100,0 100,0 65 247
  • 1. La moitié des ménages complexes est formée de personnes sans lien de couple ou de filiation directe. L’autre moitié comprend un couple avec ou sans enfants et/ou une famille monoparentale et d’autres personnes.
  • Lecture : en 2018, 7,3 millions de ménages sont constitués d’un couple avec enfants, soit 24,7 % des ménages, regroupant 28,3 millions de personnes.
  • Champ : France hors Mayotte, population des ménages.
  • Source : Insee, recensements de la population 1990 (sondage au quart), 1999 et 2018 (exploitations complémentaires).

En France, en 2018, 68 % des enfants mineurs vivent dans une famille « traditionnelle », 21 % dans une famille monoparentale et 11 % dans une famille recomposée (7 % avec un parent et un beau parent et 4 % avec leurs deux parents) (figure 3). Au total, 28 % des enfants résident donc avec un seul de leurs parents. Ils vivent le plus souvent avec leur mère (82 %), et ce davantage quand il s’agit d’une famille monoparentale (85 % contre 76 % pour les familles recomposées).

Dans l’ensemble des familles avec enfants mineurs (8,0 millions en 2018), la part des familles monoparentales a doublé depuis 1990, de 12 % à 24 %. Celle des familles recomposées est stable depuis 1999. Les familles nombreuses sont moins fréquentes. En 2018, 16 % des familles avec enfants mineurs comptent au moins trois enfants, contre 20 % en 1990. C’est le cas de 12 % des familles monoparentales, 16 % des familles « traditionnelles » et 29 % des familles recomposées.

Figure 3 – Familles avec enfants de moins de 18 ans

Figure 3 – Familles avec enfants de moins de 18 ans - Lecture : en 2018, 9,6 millions d’enfants mineurs vivent dans une famille « traditionnelle ».
Familles Enfants mineurs
Répartition
(en %)
Nombre
(en milliers)
Répartition
(en %)
Nombre
(en milliers)
2011 2018 2018 2011 2018 2018
Famille « traditionnelle » 69,2 67,1 5 341 69,7 68,0 9 571
Famille recomposée 9,2 9,1 728 11,0 10,8 1 519
Famille monoparentale 21,6 23,8 1 890 19,3 21,2 2 983
Mère-enfants 18,3 19,8 1 574 16,6 17,9 2 525
Père-enfants 3,3 4,0 316 2,7 3,3 458
Ensemble 100,0 100,0 7 959 100,0 100,0 14 073
  • Note : certaines familles partagent leur logement avec d’autres personnes ou familles et appartiennent donc à un ménage complexe ; les chiffres présentés ici par type de famille ne sont donc pas directement comparables avec ceux de la figure 2 par type de ménage.
  • Lecture : en 2018, 9,6 millions d’enfants mineurs vivent dans une famille « traditionnelle ».
  • Champ : France hors Mayotte, population des ménages, familles avec au moins un enfant de moins de 18 ans.
  • Sources : Ined-Insee, enquête Migrations, famille et vieillissement 2010 ; Insee, enquête Famille et logements 2011, recensement de la population 2011, enquête annuelle de recensement 2018.

Définitions

Un ménage, au sens du recensement de la population, désigne l’ensemble des personnes qui partagent la même résidence principale, sans que ces personnes soient nécessairement unies par des liens de parenté. Un ménage peut être constitué d’une seule personne. Un enfant en résidence alternée est rattaché au ménage du parent chez qui il séjournait le premier jour de collecte de l’enquête de recensement.

Un couple désigne deux personnes en union libre, pacsées ou mariées qui partagent la même résidence principale.

Un enfant désigne toute personne n’ayant ni conjoint ni enfant au domicile et qui vit avec au moins un de ses parents.

Un ménage complexe se définit par rapport aux autres types de ménages. Il s’agit d’un ménage qui n’est pas composé soit d’une seule personne, soit d’une seule famille (un couple sans enfant, un couple avec enfants ou une famille monoparentale). Les ménages complexes, au sens statistique du terme, sont ceux qui comptent plus d’une famille ou plusieurs personnes isolées partageant habituellement le même domicile, ou toute autre combinaison de familles et personnes isolées. Ces ménages sont qualifiés de complexes dans la mesure où le type de lien (lien de parenté, liens amicaux, etc.) peut être très variable entre les personnes. Ils comportent notamment les ménages au sein desquels cohabitent plusieurs générations, ainsi que les personnes vivant en colocation. Il est difficile de mettre en évidence une configuration type de ces ménages.

Une famille « traditionnelle » comprend un couple d’adultes, mariés ou non, et au moins un enfant, tous les enfants du logement étant ceux du couple.

Une famille monoparentale comprend un parent isolé et un ou plusieurs enfants célibataires n’ayant pas d’enfant.

Une famille recomposée comprend un couple d’adultes, mariés ou non, et au moins un enfant né d’une union précédente de l’un des conjoints. Les enfants qui vivent avec leurs parents et des demi-frères ou demi-sœurs font aussi partie d’une famille recomposée.

Pour en savoir plus

« Se marier en été est une habitude récente : 150 ans de saisonnalité des mariages », Insee Focus n° 225, février 2021.

« En 2019, 800 000 beaux-parents habitent avec les enfants de leur conjoint », Insee Première n° 1806, juillet 2020.

« En 2018, 4 millions d’enfants mineurs vivent avec un seul de leurs parents au domicile », Insee Première n° 1788, janvier 2020.

« Des ménages toujours plus nombreux, toujours plus petits », Insee Première n° 1663, août 2017.

Couples et familles , coll. « Insee Références », édition 2015.

Définitions

Un ménage, au sens du recensement de la population, désigne l’ensemble des personnes qui partagent la même résidence principale, sans que ces personnes soient nécessairement unies par des liens de parenté. Un ménage peut être constitué d’une seule personne. Un enfant en résidence alternée est rattaché au ménage du parent chez qui il séjournait le premier jour de collecte de l’enquête de recensement.

Un couple désigne deux personnes en union libre, pacsées ou mariées qui partagent la même résidence principale.

Un enfant désigne toute personne n’ayant ni conjoint ni enfant au domicile et qui vit avec au moins un de ses parents.

Un ménage complexe se définit par rapport aux autres types de ménages. Il s’agit d’un ménage qui n’est pas composé soit d’une seule personne, soit d’une seule famille (un couple sans enfant, un couple avec enfants ou une famille monoparentale). Les ménages complexes, au sens statistique du terme, sont ceux qui comptent plus d’une famille ou plusieurs personnes isolées partageant habituellement le même domicile, ou toute autre combinaison de familles et personnes isolées. Ces ménages sont qualifiés de complexes dans la mesure où le type de lien (lien de parenté, liens amicaux, etc.) peut être très variable entre les personnes. Ils comportent notamment les ménages au sein desquels cohabitent plusieurs générations, ainsi que les personnes vivant en colocation. Il est difficile de mettre en évidence une configuration type de ces ménages.

Une famille « traditionnelle » comprend un couple d’adultes, mariés ou non, et au moins un enfant, tous les enfants du logement étant ceux du couple.

Une famille monoparentale comprend un parent isolé et un ou plusieurs enfants célibataires n’ayant pas d’enfant.

Une famille recomposée comprend un couple d’adultes, mariés ou non, et au moins un enfant né d’une union précédente de l’un des conjoints. Les enfants qui vivent avec leurs parents et des demi-frères ou demi-sœurs font aussi partie d’une famille recomposée.