France, portrait socialÉdition 2021

Cet ouvrage apporte un éclairage sur plus d’un an de crise sanitaire, aux conséquences économiques et sociales inédites : Comment ont évolué la mortalité et la santé de la population au cours des différentes vagues ? Quel a été le niveau d’adoption des mesures de prévention ? Comment le système de soin a-t-il été impacté ? Quels territoires ont été les plus touchés par la baisse des naissances observée neuf mois après le premier confinement ? Quelles sont les conséquences de la crise sur les revenus des ménages et sur le marché de l’emploi ? Comment les jeunes ont-ils vécu cette crise ?

Insee Références
Paru le : Paru le 25/11/2021
France, portrait social - Novembre 2021
Consulter
Sommaire

Pratiques culturelles et sportives

Insee Références

Paru le : 25/11/2021

En 2018, 62 % des personnes de 16 ans ou plus sont allées au moins une fois dans l’année au cinéma (figure 1). Cette pratique culturelle est plus fréquente parmi les jeunes : les 16-24 ans sont proportionnellement deux fois plus nombreux à aller au cinéma au moins une fois dans l’année que les 60 ans ou plus (83 % contre 42 %). L’écart augmente avec l’intensité de la pratique, puisque 59 % des 16-24 ans sont allés au moins quatre fois au cinéma dans l’année, contre 24 % des 60 ans ou plus. Les femmes se rendent également un peu plus souvent que les hommes au cinéma (64 % contre 60 %).

Le spectacle vivant est une activité davantage partagée par les différentes générations, qui décline toutefois pour les plus âgées. En dessous de 60 ans, entre 52 % et 54 % des personnes assistent à au moins un spectacle vivant dans l’année, contre 38 % des 60 ans ou plus. Cela reste vrai pour les pratiques fréquentes (au moins quatre fois dans l’année), même si l’écart est moins marqué. Là aussi, les femmes assistent davantage à des spectacles vivants que les hommes (51 % contre 46 %).

En 2018, 43 % des 16 ans ou plus ont visité un musée, une exposition ou un monument historique au moins une fois dans l’année. La pratique est indifférenciée selon le sexe et décline après 60 ans, mais reste relativement fréquente : 37 % des 60 ans ou plus ont visité un musée, une exposition ou un monument historique dans l’année, contre 46 % des moins de 60 ans.

La lecture (hors bandes dessinées) est plus fréquente chez les 40-59 ans : 65 % d’entre eux ont lu au moins un livre dans l’année en 2018, contre 58 % des 16-24 ans et 62 % des 60 ans ou plus. En revanche, les seniors comptent davantage de lecteurs réguliers : 40 % des 60 ans ou plus ont lu au moins six livres dans l’année, contre 36 % des 40-59 ans et 29 % des 16-24 ans. Les lectrices sont beaucoup plus nombreuses en proportion que les lecteurs : 71 % des femmes ont lu au moins un livre dans l’année et 43 % au moins six, contre respectivement 53 % et 27 % des hommes.

En 2019, 93 % des 16-24 ans et 90 % des 25-39 ans utilisent quotidiennement Internet. C’est le cas de 78 % des personnes de 40 à 59 ans, mais seulement 43 % de celles de 60 ans ou plus.

Figure 1 - Utilisation d’Internet et pratiques culturelles selon le sexe et l’âge en 2018-2019

en %
Figure 1 - Utilisation d’Internet et pratiques culturelles selon le sexe et l’âge en 2018-2019 (en %) - Lecture : en 2019, 93 % des 16-24 ans ont utilisé Internet tous les jours ou presque sur les trois mois précédant l’enquête.
Femmes Hommes 16-24 ans 25-39 ans 40-59 ans 60 ans ou plus Ensemble
Part des personnes ayant utilisé Internet au cours des trois derniers mois
Tous les jours ou presque 70 73 93 90 78 43 71
Au moins une fois par semaine 9 9 3 6 11 12 9
Moins d’une fois par semaine 8 7 4 3 7 12 7
Jamais 13 11 1 1 4 33 12
Part des personnes ayant au moins une fois dans l’année…
été au cinéma 64 60 83 74 65 42 62
dont au moins quatre fois  40 38 59 46 40 24 39
assisté à un spectacle vivant (concert, théâtre, etc.) 51 46 52 54 54 38 49
dont au moins quatre fois 19 18 21 19 21 16 19
visité un musée, une exposition ou un monument historique 43 43 45 46 47 37 43
Part des personnes ayant lu un livre (hors bande dessinée) dans l’année
Au moins un livre 71 53 58 60 65 62 62
dont au moins six livres  43 27 29 30 36 40 35
  • Lecture : en 2019, 93 % des 16-24 ans ont utilisé Internet tous les jours ou presque sur les trois mois précédant l’enquête.
  • Champ : France métropolitaine, personnes âgées de 16 ans ou plus résidant en ménage ordinaire.
  • Sources : Insee, enquête sur les technologies de l’information et de la communication (TIC) 2019 ; Deps-doc, enquête sur les pratiques culturelles 2018.

En 2020, 87 % des 16 ans ou plus ont pratiqué une activité physique ou sportive au moins une fois au cours des douze derniers mois (hors confinement lié à la crise sanitaire) : 5 % uniquement pendant les vacances, 19 % moins d’une fois par semaine, 16 % une fois par semaine et 47 % de manière plus intensive, plus d’une fois par semaine. Quel que soit l’âge, les femmes déclarent moins souvent une pratique intensive (figure 2). Avant 40 ans, les écarts sont particulièrement creusés : 48 % des femmes de 16 à 24 ans et 42 % de celles de 25 à 39 ans ont une activité physique ou sportive plus d’une fois par semaine, contre respectivement 60 % et 52 % des hommes. Ces différences se réduisent parmi les 40-49 ans (43 % des femmes contre 45 % des hommes) pour augmenter à nouveau à partir de 50 ans (44 % des femmes de 50 à 64 ans contre 49 % des hommes) et se stabiliser ensuite (43 % de femmes âgées de 65 ans ou plus contre 47 % des hommes). À partir de 65 ans, la pratique physique ou sportive recule fortement, notamment pour les femmes : 31 % des femmes et 21 % des hommes de cette classe d’âge n’ont pratiqué aucune activité physique ou sportive dans l’année (hormis à des fins utilitaires, telles que se déplacer), soit deux fois plus que l’ensemble.

Figure 2 - Fréquence des activités physiques et sportives au cours des douze derniers mois selon le sexe et l’âge en 20201

en %
Figure 2 - Fréquence des activités physiques et sportives au cours des douze derniers mois selon le sexe et l’âge en 20201 (en %) - Lecture : en 2020, 95 % des femmes de 16 à 24 ans ont pratiqué au moins une activité physique ou sportive au cours des douze derniers mois (hors périodes de confinement liées à la crise sanitaire) dont 7 % uniquement pendant les vacances.
16-24 ans 25-39 ans 40-49 ans 50-64 ans 65 ans ou plus Ensemble
Femmes Hommes Femmes Hommes Femmes Hommes Femmes Hommes Femmes Hommes Femmes Hommes
Jamais 5,4 4,6 8,9 4,8 7,6 6,8 11,9 9,0 31,4 21,0 15,3 9,8
Au moins une fois 94,6 95,4 91,1 95,2 92,4 93,2 88,1 91,0 68,6 79,0 84,7 90,2
Uniquement pendant les vacances 6,7 3,1 6,8 4,1 7,1 6,2 7,3 6,0 3,1 3,1 5,9 4,5
Moins d'une fois par semaine 22,3 19,0 25,1 23,5 22,6 22,8 17,4 19,9 8,7 16,4 18,0 20,3
Une fois par semaine 17,1 13,0 17,2 16,0 20,2 19,4 19,4 15,9 14,3 12,3 17,4 15,3
Plus d'une fois par semaine 48,5 60,4 41,9 51,6 42,6 44,8 44,0 49,2 42,6 47,2 43,4 50,1
  • 1. Les personnes ont été enquêtées de janvier à juillet 2020. Pour celles enquêtées pendant et après le confinement du printemps 2020, il a été demandé d’estimer leur pratique « en dehors de la situation exceptionnelle de confinement que nous vivons/venons de vivre ».
  • Notes : les personnes pratiquant toutes leurs activités physiques exclusivement à des fins utilitaires (pour se déplacer et non pour faire de l’exercice) ne sont pas considérées comme ayant eu des loisirs sportifs. La fréquence des pratiques intègre en revanche l’ensemble des pratiques, utilitaires ou de loisir sportif.
  • Lecture : en 2020, 95 % des femmes de 16 à 24 ans ont pratiqué au moins une activité physique ou sportive au cours des douze derniers mois (hors périodes de confinement liées à la crise sanitaire) dont 7 % uniquement pendant les vacances.
  • Champ : France, personnes âgées de 16 ans ou plus.
  • Source : MENJS-Injep, enquête nationale sur les pratiques physiques et sportives 2020.

Figure 2 - Fréquence des activités physiques et sportives au cours des douze derniers mois selon le sexe et l’âge en 20201

  • 1. Les personnes ont été enquêtées de janvier à juillet 2020. Pour celles enquêtées pendant et après le confinement du printemps 2020, il a été demandé d’estimer leur pratique « en dehors de la situation exceptionnelle de confinement que nous vivons/venons de vivre ».
  • Notes : les personnes pratiquant toutes leurs activités physiques exclusivement à des fins utilitaires (pour se déplacer et non pour faire de l’exercice) ne sont pas considérées comme ayant eu des loisirs sportifs. La fréquence des pratiques intègre en revanche l’ensemble des pratiques, utilitaires ou de loisir sportif.
  • Lecture : en 2020, 95 % des femmes de 16 à 24 ans ont pratiqué au moins une activité physique ou sportive au cours des douze derniers mois (hors périodes de confinement liées à la crise sanitaire) dont 7 % uniquement pendant les vacances.
  • Champ : France, personnes âgées de 16 ans ou plus.
  • Source : MENJS-Injep, enquête nationale sur les pratiques physiques et sportives 2020.

Définitions

Un monument historique peut être un château, un monument religieux, un quartier historique, etc.

Pour en savoir plus

« La pratique physique et sportive des Français sous le signe du premier confinement », INJEP Analyses & Synthèses n° 45, février 2021.

Cinquante ans de pratiques culturelles en France  >, Deps, ministère de la Culture, coll. « Culture Études », 2020-2, juillet 2020.

« Pratiques physiques ou sportives des femmes et des hommes : des rapprochements mais aussi des différences qui persistent », Insee Première n° 1675, novembre 2017.

Définitions

Un monument historique peut être un château, un monument religieux, un quartier historique, etc.