France, portrait socialÉdition 2021

Cet ouvrage apporte un éclairage sur plus d’un an de crise sanitaire, aux conséquences économiques et sociales inédites : Comment ont évolué la mortalité et la santé de la population au cours des différentes vagues ? Quel a été le niveau d’adoption des mesures de prévention ? Comment le système de soin a-t-il été impacté ? Quels territoires ont été les plus touchés par la baisse des naissances observée neuf mois après le premier confinement ? Quelles sont les conséquences de la crise sur les revenus des ménages et sur le marché de l’emploi ? Comment les jeunes ont-ils vécu cette crise ?

Insee Références
Paru le : Paru le 25/11/2021
France, portrait social - Novembre 2021
Consulter
Sommaire

Emploi

Insee Références

Paru le : 25/11/2021

En moyenne en 2020, selon l’enquête Emploi, 27,0 millions de personnes occupent un emploi au sens du Bureau international du travail (BIT) en France hors Mayotte, y compris celles en chômage partiel ou technique.

En 2020, le taux d’emploi des 15-64 ans s’établit à 65,3 % (figure 1). Sous l’effet de la crise sanitaire, le taux d’emploi des 15-64 ans, qui augmentait de façon continue depuis 2013, recule de 0,3 point en 2020.

Figure 1 – Taux d’emploi selon les caractéristiques des personnes

en %
Figure 1 – Taux d’emploi selon les caractéristiques des personnes (en %) - Lecture : en 2020, 62,2 % des femmes de 15 à 64 ans sont en emploi.
2008 2010 2012 2014 2016 2018 2019 2020
Taux d’emploi des 15-64 ans 64,4 63,5 63,5 63,7 64,2 65,3 65,6 65,3
Sexe
Femmes 59,8 59,2 59,5 60,3 60,9 61,9 62,5 62,2
Hommes 69,2 67,9 67,6 67,1 67,5 68,9 68,8 68,5
Âge
15-24 ans 30,9 29,6 28,1 27,6 28,0 29,7 29,6 28,5
25-49 ans 82,9 81,4 80,3 79,7 79,7 80,5 81,0 80,6
50-64 ans 53,1 53,9 56,8 58,5 60,4 62,1 62,6 63,3
dont 55-64 ans 38,2 39,8 44,5 46,9 49,9 52,3 53,1 53,8
Statut d’immigration
Immigrés nd nd nd 55,6 54,8 58,4 59,0 59,2
Non-immigrés nd nd nd 64,6 65,3 66,2 66,4 66,0
Descendants d’immigrés nd nd nd 57,1 57,8 58,2 58,4 57,5
Sans lien avec l’immigration nd nd nd 65,5 66,2 67,2 67,5 67,2
Appartenance à une unité urbaine
Hors unité urbaine nd nd nd 68,5 69,2 70,0 70,6 69,8
Au sein d’une unité urbaine nd nd nd 62,2 62,6 64,0 64,1 64,0
  • nd : non disponible.
  • Lecture : en 2020, 62,2 % des femmes de 15 à 64 ans sont en emploi.
  • Champ : France hors Mayotte, personnes vivant en logement ordinaire, de 15 à 64 ans.
  • Source : Insee, enquêtes Emploi et séries longues sur le marché du travail.

En moyenne sur 2020, 6,2 % des personnes en emploi se déclarent tout ou partie de la semaine en chômage partiel, le dispositif d’activité partielle ayant été renforcé pour limiter le recul de l’emploi pendant la crise sanitaire (figure 2).

Figure 2 – Caractéristiques des emplois en 2020

Figure 2 – Caractéristiques des emplois en 2020 - Lecture : en 2020, 4,8 millions de personnes travaillent à temps partiel, elles représentent 17,6 % des personnes en emploi.
Ensemble Femmes Hommes
Effectifs
(en milliers)
Répartition
(en %)
Effectifs
(en milliers)
Répartition
(en %)
Effectifs
(en milliers)
Répartition
(en %)
Ensemble 26 995 100,0 13 110 100,0 13 885 100,0
Personnes en situation de sous-emploi 2 960 11,0 1 670 12,7 1 290 9,3
dont : chômage partiel ou technique 1 682 6,2 766 5,8 916 6,6
Temps de travail
Temps complet 22 237 82,4 9 513 72,6 12 724 91,6
Temps partiel 4 758 17,6 3 597 27,4 1 162 8,4
Statut d’emploi1
Indépendants 3 349 12,4 1 222 9,3 2 126 15,3
Salariés 23 646 87,6 11 887 90,7 11 759 84,7
Emploi à durée indéterminée 20 311 75,2 10 145 77,4 10 166 73,2
Contrat à durée déterminée 2 291 8,5 1 386 10,6 905 6,5
Intérim 575 2,1 175 1,3 400 2,9
Apprentissage 468 1,7 181 1,4 288 2,1
Catégorie socioprofessionnelle1
Agriculteurs exploitants 368 1,4 96 0,7 272 2,0
Artisans, commerçants et chefs d’entreprise 1 836 6,8 557 4,2 1 279 9,2
Cadres et professions intellectuelles supérieures 5 499 20,4 2 342 17,9 3 157 22,7
Professions intermédiaires 7 025 26,0 3 796 29,0 3 229 23,3
Employés 6 967 25,8 5 230 39,9 1 737 12,5
Ouvriers 5 187 19,2 1 031 7,9 4 155 29,9
  • 1. Hors individus pour lesquels respectivement le statut d’emploi ou la catégorie socioprofessionnelle n’est pas renseigné.
  • Lecture : en 2020, 4,8 millions de personnes travaillent à temps partiel, elles représentent 17,6 % des personnes en emploi.
  • Champ : France hors Mayotte, personnes vivant en logement ordinaire, en emploi.
  • Source : Insee, enquête Emploi 2020.

En 2020, les hommes de 15 à 64 ans demeurent plus souvent en emploi que les femmes. L’écart s’est toutefois nettement réduit, passant de 31,2 points en 1975 à 6,3 points en 2020. De 1975 au milieu des années 1990, le taux d’emploi des hommes a baissé sous l’effet principalement de l’allongement des études et des retraits d’activité plus précoces en fin de carrière. Ces reculs pour les jeunes et les seniors concernent aussi les femmes, mais leur participation croissante au marché du travail aux âges intermédiaires a plus que compensé cet effet. Depuis le milieu des années 1990, le taux d’emploi des hommes reste relativement stable, tandis que celui des femmes continue d’augmenter.

En 2020, le taux d’emploi recule fortement pour les 15-24 ans (− 1,2 point) et dans une moindre mesure pour les 25-49 ans (− 0,4 point). Plus souvent sur des CDD ou des emplois moins qualifiés, les jeunes ont pâti les premiers de la chute des embauches et du non-renouvellement des contrats avec la crise sanitaire. À l’inverse, les seniors ayant plus d’ancienneté dans leur emploi et occupant plus fréquemment des emplois à durée indéterminée, leur taux d’emploi continue d’augmenter (+ 0,7 point pour les 50-64 ans). Parmi les 15-64 ans, le taux d’emploi des immigrés s’établit à 59,2 % et celui des descendants d’immigrés à 57,5 %, contre 67,2 % pour les personnes sans lien avec l’immigration. Le moindre taux d’emploi des descendants d’immigrés reflète en partie des différences de structure par âge : les jeunes, qui sont moins actifs que leurs aînés, sont plus représentés parmi eux que dans le reste de la population.

En 2020, le taux d’emploi à durée limitée (CDD, intérim) diminue, tandis que ceux des autres situations (CDI, fonctionnaires, indépendants, apprentis) restent globalement stables. Ainsi, la part des CDD dans l’emploi total diminue (− 0,6 point sur un an, à 8,5 %), tout comme celle de l’intérim (− 0,3 point à 2,1 %). Les femmes en emploi sont plus souvent que les hommes en CDD (10,6 % contre 6,5 %), mais moins souvent intérimaires ou apprenties. Les moins de 25 ans sont plus fréquemment en contrat à durée limitée, qu’ils soient en CDD (28,4 %), en intérim (6,9 %) ou apprentis (17,4 %). À ces âges-là, les jeunes en emploi sont souvent peu diplômés ou en cursus professionnalisant.

En 2020, 17,6 % des personnes en emploi travaillent à temps partiel. Cette part est plus élevée pour les femmes (27,4 %) que pour les hommes (8,4 %) (figure 3).

Figure 3 – Part de personnes à temps partiel

en %
Figure 3 – Part de personnes à temps partiel (en %) - Lecture : en 2020, 27,4 % des femmes en emploi travaillent à temps partiel.
Hommes Femmes Ensemble
1975 3,3 16,3 8,3
1976 3,3 16,3 8,3
1977 3,5 17,4 8,9
1978 2,9 16,0 8,1
1979 2,9 16,7 8,4
1980 2,9 16,9 8,5
1981 2,8 17,2 8,6
1982 3,0 18,8 9,4
1983 3,1 19,8 9,9
1984 3,3 20,8 10,5
1985 3,8 21,6 11,2
1986 4,2 23,0 12,1
1987 4,3 22,9 12,1
1988 4,1 23,6 12,3
1989 4,2 23,5 12,4
1990 4,0 23,4 12,3
1991 4,0 23,2 12,3
1992 4,2 24,3 12,9
1993 4,8 26,1 14,1
1994 5,2 27,6 15,1
1995 5,7 28,7 15,9
1996 5,9 29,2 16,3
1997 6,2 30,7 17,1
1998 6,4 31,4 17,6
1999 6,2 31,5 17,6
2000 6,0 30,9 17,3
2001 5,6 30,2 16,8
2002 5,6 29,5 16,6
2003 5,7 29,9 16,9
2004 5,7 30,4 17,1
2005 6,0 30,3 17,3
2006 5,9 30,3 17,3
2007 5,9 30,4 17,4
2008 5,9 29,6 17,1
2009 6,2 30,0 17,5
2010 6,8 30,2 17,9
2011 7,0 30,1 18,0
2012 7,0 30,2 18,1
2013 7,3 30,7 18,5
2014 8,0 30,8 19,0
2015 8,1 30,3 18,8
2016 8,3 30,1 18,8
2017 8,3 30,0 18,8
2018 8,4 29,2 18,5
2019 8,3 28,4 18,1
2020 8,4 27,4 17,6
  • Lecture : en 2020, 27,4 % des femmes en emploi travaillent à temps partiel.
  • Champ : France hors Mayotte, personnes vivant en logement ordinaire, en emploi.
  • Source : Insee, enquêtes Emploi et séries longues sur le marché du travail.

Figure 3 – Part de personnes à temps partiel

  • Lecture : en 2020, 27,4 % des femmes en emploi travaillent à temps partiel.
  • Champ : France hors Mayotte, personnes vivant en logement ordinaire, en emploi.
  • Source : Insee, enquêtes Emploi et séries longues sur le marché du travail.

Définitions

Réalisée par l’Insee depuis 1950, l’enquête Emploi vise à observer le marché du travail de manière structurelle et conjoncturelle. C’est la seule source fournissant une mesure des concepts d’activité, de chômage, d’emploi et d’inactivité tels qu’ils sont définis par le Bureau international du travail (BIT). Depuis 2003, l’enquête Emploi est trimestrielle et sa collecte auprès d’un échantillon de ménages est réalisée en continu sur toutes les semaines de chaque trimestre. Elle s’inscrit dans le cadre des enquêtes Forces de travail défini au niveau européen (Labour Force Survey).

L’emploi au sens du Bureau international du travail (BIT) inclut les personnes ayant effectué au moins une heure de travail rémunéré au cours de la semaine de référence ou absentes de leur emploi sous certaines conditions de motif (congés annuels, maladie, maternité, etc.) et de durée. En particulier, les personnes ayant un emploi mais n’ayant pas travaillé pendant la semaine de référence pour cause de congés, de congés maladie de moins d’un an ou de chômage partiel ou technique (quelle que soit la durée) sont considérées comme en emploi.

Le taux d’emploi est le rapport entre le nombre de personnes ayant un emploi et la population totale correspondante.

Un immigré est une personne née étrangère à l’étranger et résidant en France. Cela inclut les personnes ayant acquis la nationalité française, mais exclut les Français de naissance nés à l’étranger et résidant en France et les étrangers nés en France.

Un descendant d’immigrés est une personne née et résidant en France ayant au moins un parent immigré. Cette définition ne comprend pas les personnes elles-mêmes immigrées (notamment celles qui ont migré avec leurs parents).

Définitions

Réalisée par l’Insee depuis 1950, l’enquête Emploi vise à observer le marché du travail de manière structurelle et conjoncturelle. C’est la seule source fournissant une mesure des concepts d’activité, de chômage, d’emploi et d’inactivité tels qu’ils sont définis par le Bureau international du travail (BIT). Depuis 2003, l’enquête Emploi est trimestrielle et sa collecte auprès d’un échantillon de ménages est réalisée en continu sur toutes les semaines de chaque trimestre. Elle s’inscrit dans le cadre des enquêtes Forces de travail défini au niveau européen (Labour Force Survey).

L’emploi au sens du Bureau international du travail (BIT) inclut les personnes ayant effectué au moins une heure de travail rémunéré au cours de la semaine de référence ou absentes de leur emploi sous certaines conditions de motif (congés annuels, maladie, maternité, etc.) et de durée. En particulier, les personnes ayant un emploi mais n’ayant pas travaillé pendant la semaine de référence pour cause de congés, de congés maladie de moins d’un an ou de chômage partiel ou technique (quelle que soit la durée) sont considérées comme en emploi.

Le taux d’emploi est le rapport entre le nombre de personnes ayant un emploi et la population totale correspondante.

Un immigré est une personne née étrangère à l’étranger et résidant en France. Cela inclut les personnes ayant acquis la nationalité française, mais exclut les Français de naissance nés à l’étranger et résidant en France et les étrangers nés en France.

Un descendant d’immigrés est une personne née et résidant en France ayant au moins un parent immigré. Cette définition ne comprend pas les personnes elles-mêmes immigrées (notamment celles qui ont migré avec leurs parents).