France, portrait socialÉdition 2021

Cet ouvrage apporte un éclairage sur plus d’un an de crise sanitaire, aux conséquences économiques et sociales inédites : Comment ont évolué la mortalité et la santé de la population au cours des différentes vagues ? Quel a été le niveau d’adoption des mesures de prévention ? Comment le système de soin a-t-il été impacté ? Quels territoires ont été les plus touchés par la baisse des naissances observée neuf mois après le premier confinement ? Quelles sont les conséquences de la crise sur les revenus des ménages et sur le marché de l’emploi ? Comment les jeunes ont-ils vécu cette crise ?

Insee Références
Paru le : Paru le 25/11/2021
France, portrait social - Novembre 2021
Consulter
Sommaire

Chômage

Insee Références

Paru le : 25/11/2021

En moyenne en 2020, 2,4 millions de personnes sont au chômage au sens du Bureau international du travail (BIT) en France hors Mayotte (figure 1). Le taux de chômage s’établit à 8,0 % de la population active.

Figure 1 – Chômage au sens du BIT selon les caractéristiques des personnes

en %
Figure 1 – Chômage au sens du BIT selon les caractéristiques des personnes (en %) - Lecture : en 2020, le taux de chômage des femmes s’élève à 8,0 %.
2008 2010 2012 2014 2016 2018 2019 2020
Nombre de chômeurs (en milliers) 2 120 2 679 2 855 3 020 2 970 2 678 2 493 2 351
Taux de chômage 7,4 9,3 9,8 10,3 10,0 9,0 8,4 8,0
Sexe
Femmes 7,8 9,5 9,7 10,0 9,9 9,1 8,4 8,0
Hommes 7,1 9,1 9,8 10,5 10,2 9,0 8,5 8,1
Âge
15-24 ans 19,0 23,3 24,4 24,2 24,5 20,8 19,5 20,2
25-49 ans 6,7 8,4 9,1 9,7 9,3 8,5 7,7 7,4
50 ans ou plus 4,4 5,6 6,1 6,9 6,9 6,4 6,3 5,4
Catégorie socioprofessionnelle
Cadres 2,9 3,7 3,5 4,4 3,5 3,4 3,5 3,7
Professions intermédiaires 3,9 4,8 5,3 5,8 5,4 5,1 4,7 4,8
Employés 7,2 9,2 10,1 10,5 10,6 9,8 9,2 8,7
Ouvriers 10,1 13,3 14,2 14,7 14,9 12,5 12,4 11,4
Ouvriers qualifiés 7,4 9,9 10,9 11,9 11,8 9,6 9,4 8,9
Ouvriers non qualifiés 15,0 18,9 19,9 19,9 20,1 17,7 17,5 15,9
Statut d’immigration
Immigrés nd nd nd 17,6 17,4 15,2 13,5 12,9
Non-immigrés nd nd nd 9,5 9,2 8,3 7,8 7,4
Descendants d’immigrés nd nd nd 14,5 14,3 13,2 12,7 12,0
Sans lien avec l’immigration nd nd nd 8,9 8,6 7,7 7,2 6,9
Appartenance à une unité urbaine
Hors unité urbaine nd nd nd 6,8 6,7 5,8 5,2 5,5
Au sein d’une unité urbaine nd nd nd 11,3 11,1 10,0 9,4 8,8
  • nd : non disponible.
  • Lecture : en 2020, le taux de chômage des femmes s’élève à 8,0 %.
  • Champ : France hors Mayotte, personnes vivant en logement ordinaire, actives.
  • Source : Insee, enquêtes Emploi et séries longues sur le marché du travail.

Pendant les périodes de restrictions d’activité, en particulier lors du premier confinement, les démarches de recherche d’emploi ont été limitées et la disponibilité pour travailler réduite. Cela s’est traduit par un recul en trompe‑l’œil du chômage, les critères du BIT pour être considéré comme chômeur étant plus rarement satisfaits. Ainsi, après quatre années de baisse, le taux de chômage diminue encore de 0,4 point entre 2019 et 2020.

Le halo autour du chômage, qui regroupe des personnes sans emploi souhaitant travailler sans satisfaire tous les critères du BIT pour être considérées comme chômeuses, augmente en revanche nettement en 2020 (figure 2). Sur l’année, il concerne 4,6 % des 15‑64 ans, soit + 0,8 point sur un an. En cumulant chômage et halo autour du chômage, la part des 15‑64 ans sans emploi et souhaitant travailler augmente de 0,4 point en 2020 pour atteindre 10,3 %.

Figure 2 – Nombre de personnes au chômage au sens du BIT et dans le halo autour du chômage

en milliers
Figure 2 – Nombre de personnes au chômage au sens du BIT et dans le halo autour du chômage (en milliers) - Lecture : en 2020, 1,9 million de personnes de 15 ans ou plus se situent dans le halo autour du chômage.
Chômage Halo autour du chômage
2003 2 348 1 277
2004 2 463 1 334
2005 2 480 1 283
2006 2 484 1 312
2007 2 269 1 262
2008 2 120 1 245
2009 2 624 1 327
2010 2 679 1 344
2011 2 666 1 347
2012 2 855 1 337
2013 3 025 1 411
2014 3 020 1 504
2015 3 052 1 556
2016 2 970 1 598
2017 2 784 1 604
2018 2 678 1 617
2019 2 493 1 615
2020 2 351 1 927
  • Lecture : en 2020, 1,9 million de personnes de 15 ans ou plus se situent dans le halo autour du chômage.
  • Champ : France hors Mayotte, personnes vivant en logement ordinaire, de 15 ans ou plus.
  • Source : Insee, enquêtes Emploi et séries longues sur le marché du travail.

Figure 2 – Nombre de personnes au chômage au sens du BIT et dans le halo autour du chômage

  • Lecture : en 2020, 1,9 million de personnes de 15 ans ou plus se situent dans le halo autour du chômage.
  • Champ : France hors Mayotte, personnes vivant en logement ordinaire, de 15 ans ou plus.
  • Source : Insee, enquêtes Emploi et séries longues sur le marché du travail.

En 2020, comme depuis la fin des années 2000, le taux de chômage est proche pour les femmes (8,0 %) et pour les hommes (8,1 %). Alors que le chômage des hommes était historiquement moindre que celui des femmes, les taux des deux populations se sont rapprochés à la suite de la crise économique de 2008‑2009, en raison de l’inflexion plus marquée de l’emploi dans l’industrie et la construction, secteurs davantage masculins.

En 2020, le taux de chômage des jeunes, déjà plus élevé, augmente, tandis que celui des autres tranches d’âge recule. En 2020, 20,2 % des actifs de 15‑24 ans sont au chômage, contre 7,4 % des 25‑49 ans et 5,4 % des 50 ans ou plus. Rapportée à l’ensemble de la population, la part de chômeurs chez les jeunes est cependant plus faible (7,2 % en 2020) et l’écart avec les 25‑49 ans (6,5 %) est moindre. Le chômage élevé des jeunes s’explique notamment par le faible niveau de diplôme des 15‑24 ans déjà présents sur le marché du travail et par un risque de chômage plus élevé en phase d’insertion professionnelle.

En 2020, le taux de chômage est plus élevé pour les employés (8,7 %) et les ouvriers (11,4 %), en particulier pour les moins qualifiés. Il est plus faible pour les cadres (3,7 %) et les professions intermédiaires (4,8 %).

Le taux de chômage des immigrés (12,9 % en 2020) et des descendants d’immigrés (12,0 %) est nettement supérieur à celui des personnes sans lien avec l’immigration (6,9 %). Le taux de chômage est plus réduit pour les personnes résidant dans des communes hors unités urbaines (5,5 %) que pour celles résidant dans une unité urbaine (8,8 %).

En 2020, le chômage de longue durée (un an ou plus) concerne 2,9 % des actifs, soit 36,4 % des chômeurs (figure 3). Il est identique pour les hommes et pour les femmes. Comme le taux de chômage en général, il est plus élevé pour les jeunes (4,2 % des 15‑24 ans, contre 2,7 % des 25‑49 ans et 3,0 % des 50 ans ou plus), mais reste moins fréquent parmi les jeunes chômeurs que parmi les chômeurs plus âgés (20,6 % des 15‑24 ans, contre 35,9 % des 25‑49 ans et 55,5 % des 50 ans ou plus).

Figure 3 – Taux de chômage de longue durée selon l’âge

en %
Figure 3 – Taux de chômage de longue durée selon l’âge (en %) - Lecture : en 2020, 4,2 % des actifs de 15-24 ans sont au chômage depuis un an ou plus.
2008 2010 2012 2014 2015 2016 2018 2019 2020
Personnes au chômage depuis un an ou plus 2,8 3,7 4,0 4,5 4,5 4,5 3,7 3,4 2,9
15-24 ans 4,5 6,7 6,7 7,1 7,0 6,9 5,0 4,9 4,2
25-49 ans 2,5 3,4 3,6 4,3 4,3 4,2 3,6 3,0 2,7
50 ans ou plus 2,7 3,3 3,8 4,1 4,3 4,4 3,7 3,6 3,0
Personnes au chômage depuis deux ans ou plus nd nd nd 2,3 2,4 2,5 2,0 1,7 1,4
  • nd : non disponible.
  • Lecture : en 2020, 4,2 % des actifs de 15-24 ans sont au chômage depuis un an ou plus.
  • Champ : France hors Mayotte, personnes vivant en logement ordinaire, actives.
  • Source : Insee, enquêtes Emploi et séries longues sur le marché du travail.

Définitions

Le chômage au sens du Bureau international du travail (BIT) concerne les personnes de 15 ans ou plus qui sont sans emploi durant une semaine donnée, sont disponibles pour travailler dans les deux semaines et ont effectué au cours des quatre dernières semaines une démarche active de recherche d’emploi ou ont trouvé un emploi qui commence dans les trois mois.

Le taux de chômage est le rapport entre le nombre de chômeurs et le nombre d’actifs (personnes en emploi et chômeurs).

Le halo autour du chômage est composé de personnes inactives au sens du BIT, mais proches du marché du travail. Il s’agit des personnes sans emploi qui recherchent un emploi mais qui ne sont pas disponibles dans les deux semaines pour travailler et des personnes sans emploi qui souhaitent travailler mais qui n’ont pas effectué de démarche active de recherche d’emploi dans le mois précédent, qu’elles soient disponibles ou non.

Un immigré est une personne née étrangère à l’étranger et résidant en France. Cela inclut les personnes ayant acquis la nationalité française, mais exclut les Français de naissance nés à l’étranger et résidant en France et les étrangers nés en France.

Un descendant d’immigrés est une personne née et résidant en France ayant au moins un parent immigré. Cette définition ne comprend pas les personnes elles-mêmes immigrées (notamment celles qui ont migré avec leurs parents).

Un chômeur de longue durée est un chômeur au sens du BIT qui déclare chercher un emploi depuis 12 mois au moins.

Définitions

Le chômage au sens du Bureau international du travail (BIT) concerne les personnes de 15 ans ou plus qui sont sans emploi durant une semaine donnée, sont disponibles pour travailler dans les deux semaines et ont effectué au cours des quatre dernières semaines une démarche active de recherche d’emploi ou ont trouvé un emploi qui commence dans les trois mois.

Le taux de chômage est le rapport entre le nombre de chômeurs et le nombre d’actifs (personnes en emploi et chômeurs).

Le halo autour du chômage est composé de personnes inactives au sens du BIT, mais proches du marché du travail. Il s’agit des personnes sans emploi qui recherchent un emploi mais qui ne sont pas disponibles dans les deux semaines pour travailler et des personnes sans emploi qui souhaitent travailler mais qui n’ont pas effectué de démarche active de recherche d’emploi dans le mois précédent, qu’elles soient disponibles ou non.

Un immigré est une personne née étrangère à l’étranger et résidant en France. Cela inclut les personnes ayant acquis la nationalité française, mais exclut les Français de naissance nés à l’étranger et résidant en France et les étrangers nés en France.

Un descendant d’immigrés est une personne née et résidant en France ayant au moins un parent immigré. Cette définition ne comprend pas les personnes elles-mêmes immigrées (notamment celles qui ont migré avec leurs parents).

Un chômeur de longue durée est un chômeur au sens du BIT qui déclare chercher un emploi depuis 12 mois au moins.