France, portrait socialÉdition 2021

Cet ouvrage apporte un éclairage sur plus d’un an de crise sanitaire, aux conséquences économiques et sociales inédites : Comment ont évolué la mortalité et la santé de la population au cours des différentes vagues ? Quel a été le niveau d’adoption des mesures de prévention ? Comment le système de soin a-t-il été impacté ? Quels territoires ont été les plus touchés par la baisse des naissances observée neuf mois après le premier confinement ? Quelles sont les conséquences de la crise sur les revenus des ménages et sur le marché de l’emploi ? Comment les jeunes ont-ils vécu cette crise ?

Insee Références
Paru le : Paru le 25/11/2021
France, portrait social - Novembre 2021
Consulter
Sommaire

Inégalités sociales dans l’enseignement scolaire

Insee Références

Paru le : 25/11/2021

À l’entrée en CP, les élèves ont une maîtrise du français et des mathématiques très différente selon les établissements. Les élèves scolarisés en réseau d’éducation prioritaire renforcé (REP+) ont systématiquement des taux de maîtrise inférieurs à ceux en réseau d’éducation prioritaire (REP). Ces derniers ont eux mêmes des taux de réussite inférieurs à ceux des élèves de l’enseignement public hors éducation prioritaire (EP) et à ceux de l’enseignement privé sous contrat, en particulier s’agissant des tâches complexes. Entre les élèves de REP+ et ceux de l’enseignement privé, l’écart atteint 31 points de pourcentage pour la résolution de problèmes mathématiques et 41 en français pour la compréhension de mots à l’oral (figure 1).

Figure 1 - Proportion d’élèves présentant une maîtrise satisfaisante des mathématiques et du français en début de CP en septembre 2020

en %
Figure 1 - Proportion d’élèves présentant une maîtrise satisfaisante des mathématiques et du français en début de CP en septembre 2020 (en %) - Lecture : en début de CP, 42 % des élèves accueillis dans une école de REP+ présentent une maîtrise satisfaisante en mathématiques dans le domaine « Résoudre des problèmes », contre 73 % des élèves accueillis dans une école privée.
Privé Public hors EP1 REP REP+
Français Manipuler des syllabes 86 81 69 61
Comprendre des mots à l’oral 80 73 50 39
Mathématiques Écrire des nombres entiers 90 88 82 77
Résoudre des problèmes 73 67 50 42
  • 1. EP : éducation prioritaire.
  • Lecture : en début de CP, 42 % des élèves accueillis dans une école de REP+ présentent une maîtrise satisfaisante en mathématiques dans le domaine « Résoudre des problèmes », contre 73 % des élèves accueillis dans une école privée.
  •  Champ : France, Polynésie française et Saint-Pierre-et-Miquelon ; public et privé sous contrat.
  • Source : MENJS-Depp, Repères CP-CE1.

Figure 1 - Proportion d’élèves présentant une maîtrise satisfaisante des mathématiques et du français en début de CP en septembre 2020

  • 1. EP : éducation prioritaire.
  • Lecture : en début de CP, 42 % des élèves accueillis dans une école de REP+ présentent une maîtrise satisfaisante en mathématiques dans le domaine « Résoudre des problèmes », contre 73 % des élèves accueillis dans une école privée.
  •  Champ : France, Polynésie française et Saint-Pierre-et-Miquelon ; public et privé sous contrat.
  • Source : MENJS-Depp, Repères CP-CE1.

Au collège, 41 % des élèves ont des parents ouvriers ou inactifs lorsqu’ils sont scolarisés dans un établissement public, contre 17 % dans un établissement privé (figure 2). Cette part s’élève à 74 % dans les collèges REP+.

Figure 2 - Proportion d’élèves du second degré enfants d’ouvriers et d'inactifs à la rentrée 2020

en %
Figure 2 - Proportion d’élèves du second degré enfants d’ouvriers et d'inactifs à la rentrée 2020 (en %)
Secteur de l’établissement
Public Privé
Formations en collège1 40,7 17,1
dont : en REP+ 73,7 ///
en REP 59,6 ///
public hors EP 37,9 ///
Formations GT2 en lycée 29,9 11,0
Formations prof. en lycée 57,0 32,5
dont : Bac pro (y c. BMA3) 55,0 30,8
CAP 67,0 41,9
Ensemble 39,4 16,8
  • /// : absence de résultat due à la nature des choses.
  • 1. Y compris élèves scolarisés en lycée (notamment des troisièmes prépa-métiers).
  • 2. Générales et technologiques.
  • 3. Brevet des métiers d’art.
  • Source : MENJS-Depp.

Parmi les élèves scolarisés dans un collège public, 7 % sont dans l’un des 363 collèges en REP+, lesquels bénéficient de moyens supplémentaires, au vu des difficultés sociales et scolaires qui y sont concentrées. Cette proportion est nettement supérieure dans les départements d’outre-mer (figure 3), notamment à La Réunion (27 %), Mayotte (42 %) et en Guyane (96 %). En métropole, cette proportion est la plus élevée en Seine-Saint-Denis (22 %), dans le Nord et l’Est, le Rhône, ainsi que sur le pourtour méditerranéen, tandis que 31 départements n’ont aucun collège REP+.

Après le collège, le processus d’orientation aboutit à des contextes de scolarisation au lycée très différenciés selon l’origine sociale. Parmi les élèves scolarisés en voie générale et technologique dans un lycée public, 30 % sont enfants d’ouvriers ou d’inactifs (11 % dans le secteur privé). À l’inverse, 55 % des élèves en baccalauréat professionnel et 67 % des élèves en CAP dans le public sont enfants d’ouvriers ou d’inactifs. Dans l’enseignement privé, les proportions d’enfants d’ouvriers ou d’inactifs sont nettement plus faibles.

Figure 3 - Part de collégiens et nombre de collèges du secteur public en REP+ en 2020

Figure 3 - Part de collégiens et nombre de collèges du secteur public en REP+ en 2020
Nom de département Nombre de collèges Effectif d’élèves % d’élèves
Ain 2 1 393 4,6
Aisne 4 2 005 8,4
Allier 2 481 3,8
Alpes-de-Haute-Provence 0 0 0,0
Hautes-Alpes 0 0 0,0
Alpes-Maritimes 3 1 833 4,2
Ardeche 0 0 0,0
Ardennes 3 923 8,4
Ariege 0 0 0,0
Aube 2 1 072 8,5
Aude 0 0 0,0
Aveyron 0 0 0,0
Bouches-du-Rhone 27 13 527 16,5
Calvados 1 411 1,6
Cantal 0 0 0,0
Charente 2 556 4,3
Charente-Maritime 1 498 1,9
Cher 1 289 2,5
Correze 1 409 4,6
Cote-d’Or 0 0 0,0
Cotes-d’Armor 1 245 3,7
Creuse 1 299 1,5
Dordogne 0 0 0,0
Doubs 0 0 0,0
Drome 0 0 0,0
Eure 3 1 739 7,8
Eure-et-Loir 1 372 1,9
Finistere 1 401 1,4
Corse-du-Sud 2 956 5,1
Haute-Corse 0 0 0,0
Gard 6 2 994 10,0
Haute-Garonne 4 1 716 3,0
Gers 0 0 0,0
Gironde 3 1 395 2,1
Herault 7 4 545 9,7
Ille-et-Vilaine 1 598 1,8
Indre 1 432 5,1
Indre-et-Loire 2 609 2,5
Isere 2 804 1,5
Jura 0 0 0,0
Landes 0 0 0,0
Loir-et-Cher 2 941 7,0
Loire 4 1 256 4,7
Haute-Loire 0 0 0,0
Loire-Atlantique 5 1 678 3,8
Loiret 2 925 2,9
Lot 0 0 0,0
Lot-et-Garonne 0 0 0,0
Lozere 0 0 0,0
Maine-et-Loire 2 532 2,3
Manche 1 326 1,9
Marne 4 1 929 8,9
Haute-Marne 1 419 6,3
Mayenne 1 441 4,8
Meurthe-et-Moselle 2 545 1,9
Meuse 1 296 4,1
Morbihan 0 0 0,0
Moselle 5 1 965 4,7
Nievre 0 0 0,0
Nord 31 13 327 14,0
Oise 5 2 999 8,0
Orne 1 251 2,6
Pas-de-Calais 10 4 468 7,2
Puy-de-Dome 3 1 458 6,1
Pyrenees-Atlantiques 0 0 0,0
Hautes-Pyrenees 0 0 0,0
Pyrenees-Orientales 3 1 868 9,6
Bas-Rhin 5 2 796 5,9
Haut-Rhin 7 4 357 14,6
Rhone 16 9 271 14,1
Haute-Saone 0 0 0,0
Saone-et-Loire 0 0 0,0
Sarthe 3 1 077 4,9
Savoie 1 501 2,8
Haute-Savoie 0 0 0,0
Paris 4 1 550 2,8
Seine-Maritime 11 3 794 7,3
Seine-et-Marne 4 2 155 2,9
Yvelines 9 3 562 5,2
Deux-Sevres 0 0 0,0
Somme 4 1 705 7,9
Tarn 0 0 0,0
Tarn-et-Garonne 0 0 0,0
Var 3 1 518 3,6
Vaucluse 6 3 099 13,1
Vendee 0 0 0,0
Vienne 1 617 3,8
Haute-Vienne 1 271 1,9
Vosges 1 333 2,3
Yonne 0 0 0,0
Territoire de Belfort 1 410 6,9
Essonne 6 3 605 5,6
Hauts-de-Seine 2 1 126 2,0
Seine-Saint-Denis 29 17 414 22,1
Val-de-Marne 3 1 398 2,5
Val-d’Oise 7 4 430 6,9
Guadeloupe 3 1 042 4,6
Martinique 9 2 572 16,1
Guyane 30 21 739 95,7
La Reunion 21 14 828 27,0
Mayotte 9 12 406 41,8
France 363 193 702 7,3
  • Champ : France, élèves scolarisés dans un collège public sous tutelle de l’Éducation nationale.
  • Source : MENJS-Depp.

Figure 3 - Part de collégiens et nombre de collèges du secteur public en REP+ en 2020

  • Champ : France, élèves scolarisés dans un collège public sous tutelle de l’Éducation nationale.
  • Source : MENJS-Depp.

À l’âge de 15 ans, la France compte parmi les pays européens où les inégalités sociales de résultats scolaires sont les plus fortes. En 2018, les élèves de milieu social favorisé ont, en France, un score moyen en compréhension de l’écrit comparable à leurs homologues de Suède et du Royaume-Uni (550), alors que les élèves français de milieu social défavorisé ont un niveau inférieur de 17 et 27 points respectivement à ceux de ces deux pays (figure 4). L’écart de score entre les élèves de milieu social favorisé et défavorisé atteint 107 points en France, du même ordre que celui constaté en Allemagne et en Belgique, mais au dessus de la moyenne de l’OCDE (89 points).

Figure 4 - Score moyen des élèves de 15 ans à l’épreuve de compréhension de l’écrit selon le statut économique, social et culturel en 2018

Figure 4 - Score moyen des élèves de 15 ans à l’épreuve de compréhension de l’écrit selon le statut économique, social et culturel en 2018 - Lecture : en France, parmi les élèves de milieu social défavorisé, le score moyen obtenu à Pisa en compréhension de l’écrit est 443.
Ensemble Statut économique, social et culturel
Milieu social défavorisé Milieu social favorisé
Finlande 520 483 562
Suède 506 460 549
Royaume-Uni 504 471 550
Allemagne 498 450 564
Belgique 493 440 550
France 493 443 550
OCDE 487 445 534
Pays-Bas 485 448 536
Italie 476 436 511
  • Lecture : en France, parmi les élèves de milieu social défavorisé, le score moyen obtenu à Pisa en compréhension de l’écrit est 443.
  • Champ : élèves de 15 ans.
  • Source : OCDE, données du Programme international pour le suivi des acquis des élèves (Pisa) 2018, traitement MENJS-Depp.

Figure 4 - Score moyen des élèves de 15 ans à l’épreuve de compréhension de l’écrit selon le statut économique, social et culturel en 2018

  • Lecture : en France, parmi les élèves de milieu social défavorisé, le score moyen obtenu à Pisa en compréhension de l’écrit est 443.
  • Champ : élèves de 15 ans.
  • Source : OCDE, données du Programme international pour le suivi des acquis des élèves (Pisa) 2018, traitement MENJS-Depp.

Définitions

Le milieu social de l’enfant est déterminé en considérant le milieu social du père, si sa profession est renseignée, et de la mère (ou d’une autre personne) sinon. Les parents ouvriers ou inactifs incluent les personnes ayant un emploi d’ouvrier, les inactifs et les chômeurs n’ayant jamais travaillé, ainsi que les parents retraités employés ou ouvriers.

Le statut économique, social et culturel (SESC) est défini dans le Programme international pour le suivi des acquis des élèves (Pisa) à partir d’un indice synthétisant le niveau de diplôme des parents, leurs professions, ainsi que les ressources financières et culturelles du foyer. Les élèves issus d’un milieu social défavorisé sont ceux dont l’indice appartient au quart le plus faible, ceux de milieu social favorisé appartiennent au quart le plus élevé.

Pour en savoir plus

L’état de l’École , Depp, édition 2021, à paraître.

Repères et références statistiques sur les enseignements, la formation et la recherche , Depp, édition 2021.

L’Europe de l’éducation en chiffres , Depp, édition 2020.

Définitions

Le milieu social de l’enfant est déterminé en considérant le milieu social du père, si sa profession est renseignée, et de la mère (ou d’une autre personne) sinon. Les parents ouvriers ou inactifs incluent les personnes ayant un emploi d’ouvrier, les inactifs et les chômeurs n’ayant jamais travaillé, ainsi que les parents retraités employés ou ouvriers.

Le statut économique, social et culturel (SESC) est défini dans le Programme international pour le suivi des acquis des élèves (Pisa) à partir d’un indice synthétisant le niveau de diplôme des parents, leurs professions, ainsi que les ressources financières et culturelles du foyer. Les élèves issus d’un milieu social défavorisé sont ceux dont l’indice appartient au quart le plus faible, ceux de milieu social favorisé appartiennent au quart le plus élevé.