France, portrait socialÉdition 2020

Dans cette édition, la vue d’ensemble porte sur l’impact social de la crise sanitaire de la Covid-19 et du confinement, dans des domaines tels que la santé, l’emploi, les inégalités femmes-hommes, la scolarité des enfants, les pratiques culturelles, etc. Un éclairage est ensuite apporté sur les enfants, sous l’angle des inégalités sociales.

Insee Références
Paru le : Paru le 03/12/2020
France, portrait social - Décembre 2020
Consulter
Sommaire

Activités personnelles

Insee Références

Paru le : 03/12/2020

En 2015, en dehors des obligations scolaires et professionnelles, 47 % des personnes de 16 ans ou plus résidant en France métropolitaine déclarent avoir pratiqué au moins une activité physique ou sportive au cours des douze derniers mois et 32 % l’avoir fait à un rythme hebdomadaire (figure 1). L’écart entre hommes et femmes s’amenuise : en 2009, il était de 10 points pour la pratique annuelle et de 5 points pour la pratique hebdomadaire, alors qu’il n’est plus que de 5 points pour l’annuelle et a même disparu pour l’hebdomadaire.

Figure 1a - Pratique d’une activité physique ou sportive selon le sexe en 2015

en %
Figure 1a - Pratique d’une activité physique ou sportive selon le sexe en 2015 (en %)
Ensemble Femmes Hommes
Régulièrement, au moins une fois par semaine 32 32 33
Régulièrement, mais moins d’une fois par semaine 2 1 3
De temps en temps, tout au long de l’année 8 8 8
Dans certaines occasions ou rarement 5 4 5
  • Champ : France métropolitaine, personnes âgées de 16 ans ou plus résidant en ménage ordinaire.
  • Source : Insee, enquête Statistiques sur les ressources et conditions de vie (SRCV) 2015.

Figure 1a - Pratique d’une activité physique ou sportive selon le sexe en 2015

  • Champ : France métropolitaine, personnes âgées de 16 ans ou plus résidant en ménage ordinaire.
  • Source : Insee, enquête Statistiques sur les ressources et conditions de vie (SRCV) 2015.

La pratique sportive varie peu selon la composition familiale : 49 % des personnes vivant en couple avec des enfants déclarent avoir pratiqué au moins une activité sportive au cours des douze derniers mois, contre 47 % pour celles vivant en couple sans enfant et 44 % pour les familles monoparentales. Enfin, 46 % des personnes vivant seules s’adonnent à une activité sportive.

Concernant les sorties culturelles, en 2015, 58 % des personnes de 16 ans ou plus sont allées au moins une fois dans l’année au cinéma et 29 % plus de trois fois (figure 2). Par ailleurs, 54 % déclarent avoir vu au moins un spectacle (théâtre, concert, cirque, etc.) et 53 % avoir visité au moins un site culturel (monument, exposition ou site historique) dans l’année. Les femmes sont un peu plus nombreuses que les hommes à déclarer des activités culturelles : 60 % d’entre elles (contre 55 % des hommes) sont allées au moins une fois dans l’année au cinéma, 57 % (contre 52 %) à un spectacle et 54 % (contre 52 %) ont visité un site culturel. Ces écarts s’expliquent par un moindre attrait déclaré par les hommes pour ces activités : quel que soit le type d’activité, la part de personnes déclarant ne pas faire de sorties culturelles par manque d’intérêt est au moins 7 points plus élevée chez les hommes que chez les femmes.

Figure 2 - Pratiques culturelles selon le sexe et la composition familiale en 2015

en %
Figure 2 - Pratiques culturelles selon le sexe et la composition familiale en 2015 (en %)
Ensemble Femmes Hommes Personne seule Famille monoparentale Couple sans enfant Couple avec enfants Ménage complexe
Sorties au cinéma au cours des 12 derniers mois
Oui, au plus 3 fois 28 30 26 22 28 25 35 23
Oui, plus de 3 fois 29 29 29 26 35 26 32 34
Non, par manque de moyens financiers 6 7 5 8 13 3 6 8
Non, parce que cela ne m’intéresse pas 18 14 21 21 12 25 12 19
Non, pour d’autres raisons ou non renseigné 19 19 18 23 12 21 16 16
Sorties à des spectacles au cours des 12 derniers mois
Oui, au plus 3 fois 37 38 35 31 38 35 42 27
Oui, plus de 3 fois 18 18 17 18 16 19 16 22
Non, par manque de moyens financiers 6 8 5 8 13 4 6 9
Non, parce que cela ne m’intéresse pas 19 15 24 19 17 21 18 21
Non, pour d’autres raisons ou non renseigné 20 20 20 24 16 22 18 20
Visites de sites culturels au cours des 12 derniers mois
Oui, au plus 3 fois 33 33 32 28 27 33 37 30
Oui, plus de 3 fois 20 21 20 21 14 25 17 16
Non, par manque de moyens financiers 5 6 4 6 13 3 5 7
Non, parce que cela ne m’intéresse pas 20 16 23 17 25 18 21 25
Non, pour d’autres raisons ou non renseigné 22 23 20 27 21 21 20 22
  • Champ : France métropolitaine, personnes âgées de 16 ans ou plus résidant en ménage ordinaire.
  • Source : Insee, enquête Statistiques sur les ressources et conditions de vie (SRCV) 2015.

Les pratiques culturelles varient avec la composition familiale. Ainsi, les familles vont plus souvent au cinéma : 35 % des familles monoparentales et 32 % des couples avec enfants sont allés plus de trois fois au cinéma dans l’année, contre 26 % des personnes sans enfant. Inversement, 19 % des couples sans enfant et 18 % des personnes seules ont assisté plus de trois fois dans l’année à un spectacle contre 16 % des couples avec enfants et des familles monoparentales. De la même manière, visiter régulièrement un site culturel est plus fréquent pour les couples sans enfant (25 %) et les personnes seules (21 %) que pour les familles avec enfants (14 % pour les familles mono­parentales et 17 % pour les couples avec enfants). Quel que soit le type de pratique culturelle, les familles monoparentales évoquent deux fois plus souvent que la moyenne des difficultés financières pour ne pas s’y adonner.

En 2016, 41 % des personnes déclarent avoir été membres d’au moins une association au cours des douze derniers mois (figure 3), une participation stable depuis plus de 30 ans. Malgré une féminisation croissante, le taux d’adhésion des hommes reste, en 2016, un peu plus élevé que celui des femmes (43 % contre 39 %). Les hommes adhèrent un peu plus que les femmes à une association sportive, à un syndicat ou à un groupement professionnel ; les femmes plus que les hommes à une association culturelle, à un club de 3e âge ou à une association d’action sanitaire et sociale ou humanitaire et caritative.

Figure 3 - Taux d’adhésion aux différents types d’associations selon le sexe et la composition familiale en 2016

en %
Figure 3 - Taux d’adhésion aux différents types d’associations selon le sexe et la composition familiale en 2016 (en %)
Ensemble Femmes Hommes Personne seule Famille monoparentale Couple sans enfant Couple avec enfants Ménage complexe
Sport 19 16 23 17 16 18 22 12
Culture 9 10 8 11 5 11 6 8
Loisirs (comités des fêtes, clubs de bridge, etc.) 7 7 7 9 4 9 5 4
Action sanitaire et sociale ou humanitaire et caritative1 6 7 6 7 1 6 0 2
Syndicat (hors groupement professionnel) 4 3 5 4 2 3 2 1
Club de 3e âge, de loisirs pour personnes âgées 4 4 3 9 5 7 5 3
Religion, culte, groupe paroissial 3 3 2 3 2 2 3 1
Défense de droits et d’intérêts communs2 3 3 2 2 1 2 1 1
Groupement professionnel hors syndicat3 2 2 3 5 4 4 4 2
Éducation (soutien scolaire, formation…) 2 2 2 6 6 5 8 3
Protection de l’environnement 2 2 2 2 2 3 2 2
Parti politique 1 1 2 1 1 2 1 1
Ensemble 41 39 43 44 34 44 40 29
  • 1. Associations d’aide aux personnes en difficulté, aide à l’emploi, etc.
  • 2. Parents d’élèves, associations de consommateurs, de locataires, etc.
  • 3. Associations de professeurs, de musiciens, etc.
  • Champ : France métropolitaine, personnes âgées de 16 ans ou plus résidant en ménage ordinaire.
  • Source : Insee, enquête Statistiques sur les ressources et conditions de vie (SRCV) 2016.

La fréquence d’adhésion à une association fluctue également avec la composition familiale et la présence ou non d’enfants. Ainsi, 44 % des personnes seules ou en couple sans enfant adhèrent à une association contre 40 % en couple avec enfants et 34 % en famille monoparentale. Les personnes sans enfant adhèrent plus souvent à des associations culturelles (11 %), de loisirs (9 %) ou encore d’action sanitaire et sociale ou humanitaire et caritative (6 à 7 %) que les familles monoparentales (5 %, 4 % et 1 %) et les couples avec enfants (6 %, 5 % et moins de 1 %). En revanche, pour les associations sportives, l’adhésion est plus fréquente au sein des couples avec enfants (22 %) que dans les autres types de ménage (16 % pour les familles monoparentales, 17 % pour les personnes seules et 18 % pour les couples sans enfant).

Pour en savoir plus

Cinquante ans de pratiques culturelles en France , coll. « Culture études » n° 2, ministère de la Culture, juillet 2020.

« Pratiques physiques ou sportives des femmes et des hommes : des rapprochements mais aussi des différences qui persistent », Insee Première n° 1675, novembre 2017.

« Trente ans de vie associative – Une participation stable mais davantage féminine », Insee Première n° 1580, janvier 2016.

Pratiques culturelles en ligne, en France et en Europe – Points de repère et de comparaison 2007-2014 , coll. « Culture chiffres », ministère de la Culture et de la Communication, octobre 2015