Les entreprises en France Édition 2020

Cet ouvrage offre une vue structurelle complète de notre système productif. Les résultats sur l’année 2018 sont analysés dans une vue d’ensemble qui rend compte de la diversité des situations des entreprises, en se basant sur la définition de l’entreprise au sens économique. Ensuite, un premier dossier étudie les disparités territoriales d’accès aux commerces. Le second analyse les fonds propres des très petites entreprises et leur risque de défaillance en 2019.
Enfin, des fiches thématiques et sectorielles présentent les chiffres de référence sur les entreprises.

Insee Références
Paru le :Paru le10/12/2020
Les entreprises en France- Décembre 2020
Consulter

Innovation

Insee Références

Paru le :10/12/2020

Avertissement

Plusieurs changements méthodologiques dans l’enquête Capacité à innover et stratégie (CIS) 2018 rendent difficile la comparaison avec les enquêtes précédentes. D’une part, les innovations en organisation et en marketing sont désormais considérées comme des innovations de procédés. D’autre part, les activités de R&D sont désormais prises en compte dans la définition des sociétés innovantes.

Entre 2016 et 2018, 41 % des sociétés marchandes de 10 salariés ou plus implantées en France et faisant partie du champ de l’enquête capacité à innover et stratégie CIS 2018 ont innové (figure 1). L’ est entendue ici au sens large ; elle comprend les innovations de produits (biens et services) ou l’amélioration significative des procédés de production, y compris des méthodes d’organisation et de marketing, mais également le développement d’activités de recherche et développement (R&D). 33 % des sociétés ont innové en procédés, et 25 % ont introduit un nouveau produit (bien ou service). Pour 68 % d’entre elles ce produit était nouveau pour au moins un de leurs marchés.

Figure 1Proportion de sociétés innovantes entre 2016 et 2018, selon le type d’innovation, la taille et le secteur d’activité 

en %
Proportion de sociétés innovantes entre 2016 et 2018, selon le type d’innovation, la taille et le secteur d’activité  (en %) - Lecture : entre 2016 et 2018, 41 % des sociétés sont innovantes au sens large, 25 % sont innovantes en produits et 33 % en procédés. Une même société peut cumuler plusieurs innovations et les deux types d’innovation.
Ensemble¹ Innovation en produits Innovation en procédés
10 à 49 salariés 36 21 30
50 à 249 salariés 55 38 43
250 salariés ou plus 74 57 61
Industrie manufacturière, industries extractives et autres 56 37 43
Construction 26 12 22
Commerce de gros, de détail, réparation d’automobiles et de motocycles 35 21 29
Transports et entreposage 30 15 27
Hébergement et restauration 31 18 25
Information et communication 69 55 56
Activités financières et d’assurance² 49 31 41
Activités immobilières 40 26 37
Activités spécialisées, scientifiques et techniques 48 30 38
Activités de services administratifs et de soutien 33 18 30
Ensemble 41 25 33
  • 1. L’ensemble comprend les innovations en produits et en procédés (y compris organisation et marketing), les activités d’innovation en cours ou abandonnées, ainsi que le développement d’activités de R&D.
  • 2. Y compris holdings financières.
  • Lecture : entre 2016 et 2018, 41 % des sociétés sont innovantes au sens large, 25 % sont innovantes en produits et 33 % en procédés. Une même société peut cumuler plusieurs innovations et les deux types d’innovation.
  • Champ : sociétés actives de 10 salariés ou plus, implantées en France, divisions 05 à 81 de la NAF rév. 2 sauf 75.
  • Source : Insee, enquête capacité à innover et stratégie (CIS) 2018.

Le secteur de l’information‑communication est le plus actif en matière d’innovation : 69 % des sociétés de ce secteur ont innové entre 2016 et 2018. Il est suivi par l’industrie avec 56 % de sociétés innovantes, devant les activités financières et d’assurance (49 %) et les activités spécialisées, scientifiques et techniques (48 %). À l’inverse, la construction (26 %), les transports et entreposage (30 %) et l’hébergement‑restauration (31 %) sont les secteurs parmi lesquels la proportion de sociétés innovantes est la plus faible.

Les sociétés de 250 salariés ou plus sont deux fois plus nombreuses à innover au sens large que celles de 10 à 19 salariés (74 % contre 36 %). La proportion de sociétés innovantes est plus élevée parmi les sociétés appartenant à un groupe (50 %, contre 35 % pour les sociétés indépendantes) (figure 2) et parmi celles ayant réalisé une partie de leur chiffre d’affaires à l’étranger en 2018 (60 %, contre 33 % des sociétés dont le marché est national) (figure 2).

Figure 2Proportion de sociétés innovantes selon l’appartenance à un groupe ou la localisation géographique du marché entre 2016 et 2018

en %
Proportion de sociétés innovantes selon l’appartenance à un groupe ou la localisation géographique du marché entre 2016 et 2018 (en %) - Lecture : entre 2016 et 2018, 50 % des sociétés appartenant à un groupe sont innovantes au sens large, elles sont 35 % parmi les sociétés indépendantes.
Innovation au sens large
Lieu de réalisation du chiffre d’affaires
Marché national uniquement 33
En partie à l’étranger 60
Appartenance à un groupe
Sociétés appartenant à un groupe 50
Sociétés indépendantes 35
  • Lecture : entre 2016 et 2018, 50 % des sociétés appartenant à un groupe sont innovantes au sens large, elles sont 35 % parmi les sociétés indépendantes.
  • Champ : sociétés actives de 10 salariés ou plus, implantées en France, divisions 05 à 81 de la NAF rév. 2 sauf 75.
  • Source : Insee, enquête capacité à innover et stratégie (CIS) 2018.

Figure 2Proportion de sociétés innovantes selon l’appartenance à un groupe ou la localisation géographique du marché entre 2016 et 2018

  • Lecture : entre 2016 et 2018, 50 % des sociétés appartenant à un groupe sont innovantes au sens large, elles sont 35 % parmi les sociétés indépendantes.
  • Champ : sociétés actives de 10 salariés ou plus, implantées en France, divisions 05 à 81 de la NAF rév. 2 sauf 75.
  • Source : Insee, enquête capacité à innover et stratégie (CIS) 2018.

Le chiffre d’affaires lié à la vente de produits nouveaux, pour le marché ou pour la société, représente 14 % du chiffre d’affaires des sociétés innovantes en produits. Il est relativement plus élevé dans l’information‑communication (22 %) et plus faible dans les secteurs des transports et de l’entreposage et des activités immobilières (inférieur à 9 %).

Les dépenses liées aux représentent 4 % du chiffre d’affaires des sociétés innovantes, dont deux tiers pour la recherche et développement (R&D).

Parmi les sociétés innovantes, 44 % ont reçu des financements pour les activités d’innovation (figure 3). Les crédits d’impôt (crédit d’impôt recherche, crédit d’impôt innovation) et autres exonérations fiscales et sociales dédiés à l’innovation (jeune entreprise innovante, jeune entreprise universitaire, etc.) ou à la R&D (hors crédit d’impôt pour la compétitivité et l’emploi – CICE) sont les modes de financement les plus utilisés : 26 % des sociétés innovantes en ont bénéficié. Viennent ensuite le recours aux capitaux propres ou aux emprunts (23 %) et les subventions ou prêts subventionnés, qu’ils proviennent d’organismes nationaux, des collectivités locales ou de l’Union européenne (15 %). Ces sources de financement peuvent se cumuler.

Figure 3Proportion de sociétés innovantes ayant reçu des financements pour innover entre 2016 et 2018

Proportion de sociétés innovantes ayant reçu des financements pour innover entre 2016 et 2018 - Lecture : entre 2016 et 2018, 44 % des sociétés innovantes ont reçu un financement pour leurs activités d’innovation. Différents modes de financement peuvent se cumuler.
en % des sociétés innovantes
Capitaux propres ou emprunts 23
Subventions ou prêts subventionnés 15
Crédits d’impôt (CIR, CII) et autres exonérations fiscales et sociales dédiés à l’innovation¹ 26
Ensemble 44
  • 1. Jeune entreprise innovante, jeune entreprise universitaire, etc.
  • Lecture : entre 2016 et 2018, 44 % des sociétés innovantes ont reçu un financement pour leurs activités d’innovation. Différents modes de financement peuvent se cumuler.
  • Champ : sociétés actives de 10 salariés ou plus ayant innové entre 2016 et 2018, implantées en France, divisions 05 à 81 de la NAF rév. 2 sauf 75.
  • Source : Insee, enquête capacité à innover et stratégie (CIS) 2018.

Sources

Enquête capacité à innover et stratégie (CIS)

Enquête européenne menée dans tous les pays membres. Portant sur les années 2016‑2018, l’enquête CIS 2018 couvre le champ des sociétés (ou entreprises individuelles) actives de 10 salariés ou plus implantées en France (métropole et DOM), des secteurs principalement marchands non agricoles (sections B à N de la nomenclature NAF rév. 2), à l’exception des activités vétérinaires et des activités administratives et autres activités de soutien aux entreprises (divisions 75 et 82). Le champ sectoriel est constant entre l’enquête CIS 2018 et CIS 2016, il couvre les sections B à N de la NACE, hors divisions M75 et N82. Le champ sectoriel européen couvre les sections B à E, H à K ainsi que les divisions G46 et M71‑73.

À la suite de la quatrième édition du manuel d’Oslo (2018), le questionnaire a été revu. Les éditions précédentes se focalisaient principalement sur les sociétés innovantes, alors que les questions sont désormais posées à toutes les sociétés (innovantes et non innovantes) et la définition de l’innovation a été modifiée (deux types d’innovation contre quatre auparavant, et prise en compte des activités de R&D).

Définitions

Innovation

Une société est innovante au sens large lorsqu’elle introduit une innovation dans au moins une des deux catégories d’innovation possibles (produits ou procédés) ou lorsqu’elle s’engage dans des activités d’innovation en produits ou en procédés ou des activités de R&D.

Les activités d’innovation n’aboutissent pas nécessairement à une innovation. Elles incluent l’acquisition de machines, d’équipements, de bâtiments, de logiciels et de licences, les travaux d’ingénierie et de développement, le design industriel, la formation et le marketing s’ils sont entrepris spécifiquement pour développer ou mettre en œuvre une innovation de produit ou de procédé. Elles incluent également tous types d’activité de recherche et développement.

Pour en savoir plus

« Le numérique stimule l’innovation dans le secteur tertiaire », Insee Première n° 1811, août 2020.

« L’innovation dans les sociétés en 2018 – Enquête capacité à innover et stratégie (CIS) », Insee Résultats, août 2020.

« Évaluation du crédit d’impôt innovation : dynamique des bénéficiaires depuis son introduction », in Les entreprises en France, coll. « Insee Références », édition 2019.

« Une certaine convergence de l’innovation dans les entreprises en Europe », in Les entreprises en France, coll. « Insee Références », édition 2019.

« La moitié des sociétés procèdent à des innovations », Insee Première n° 1709, septembre 2018.

Définitions

Innovation

Une société est innovante au sens large lorsqu’elle introduit une innovation dans au moins une des deux catégories d’innovation possibles (produits ou procédés) ou lorsqu’elle s’engage dans des activités d’innovation en produits ou en procédés ou des activités de R&D.

Les activités d’innovation n’aboutissent pas nécessairement à une innovation. Elles incluent l’acquisition de machines, d’équipements, de bâtiments, de logiciels et de licences, les travaux d’ingénierie et de développement, le design industriel, la formation et le marketing s’ils sont entrepris spécifiquement pour développer ou mettre en œuvre une innovation de produit ou de procédé. Elles incluent également tous types d’activité de recherche et développement.