Emploi, chômage, revenus du travailÉdition 2020

L’Insee et la Dares présentent dans cette cinquième édition de l’Insee Références Emploi, chômage, revenus du travail un ensemble d’analyses et d’indicateurs portant sur le marché du travail.

Insee Références
Paru le : Paru le 02/07/2020
Emploi, chômage, revenus du travail - Juillet 2020
Consulter
Sommaire

Emploi dans les régions

Insee Références

Paru le : 02/07/2020

Consulter

Fin 2018, selon les Estimations d’emploi, 28,1 millions de personnes occupent un emploi en France hors Mayotte, dont neuf sur dix sont salariées (figure 1). Près d’un quart des salariés travaille en Île de France, dont la population représente 18 % de celle du territoire national. Vient ensuite l’Auvergne-Rhône-Alpes avec 12 % des salariés, une part analogue au poids démographique de la région.

L’activité salariée en France est majoritairement orientée vers les services. Le secteur tertiaire regroupe en effet 81 % de l’ensemble des salariés ; cette part varie de 75 % dans les Hauts-de-France et les Pays de la Loire à 85 % ou plus dans les départements d’outre mer (DOM) et en Provence-Alpes-Côtes-d’Azur, et jusqu’à 88 % en Île de France. Dans les DOM, la proportion plus forte que la moyenne est le fait du tertiaire non marchand (de 41 % à 52 % de l’emploi salarié, contre 32 % en moyenne nationale), alors qu’en Île de France, elle est due au poids élevé du tertiaire marchand (63 %, contre 49 % en moyenne).

Avec 17 % à 18 % de l’emploi salarié, contre 13 % en moyenne, l’industrie est davantage représentée en Bourgogne-Franche-Comté, dans les Hauts-de-France, les Pays de la Loire et en Normandie. À l’opposé, elle est peu présente en Corse (6 %), en Île de France (7 %), dans les DOM (7 % à 8 %) et en Provence-Alpes-Côtes-d’Azur (8 %). La construction rassemble quant à elle 5 % de l’emploi salarié en France. La Corse se distingue avec un poids double de la moyenne nationale (10 %). Enfin, l’agriculture ne représente que 1 % de l’emploi salarié en France et ne dépasse 2 % qu’en Corse (3 %) et en Martinique (4 %).

L’emploi non salarié constitue 10 % de l’emploi total en France. Cette part varie de 7 % en Île de France à 15 % en Corse. En métropole, les non salariés sont plus fortement présents dans les régions du Sud. Ils représentent en effet plus de 13 % de l’emploi total en Occitanie, en Nouvelle-Aquitaine et en Provence-Alpes-Côte-d’Azur, alors qu’ils en constituent 8 % dans les Hauts-de-France et 9 % dans le Grand Est. La Réunion est le DOM où les non salariés ont la part la plus importante (12 %, contre moins de 10 % pour les autres).

Figure 1a - Niveaux de l'emploi par région fin 2018

Figure 1a - Niveaux de l'emploi par région fin 2018
Emploi total Emploi non salarié Emploi salarié
Effectifs (en milliers)
Auvergne-Rhône-Alpes 3 429 395 3 034
Bourgogne-Franche-Comté 1 087 121 966
Bretagne 1 370 162 1 208
Centre-Val de Loire 1 003 100 903
Corse 130 20 110
Grand Est 2 139 201 1 938
Hauts-de-France 2 211 182 2 029
Île-de-France 6 391 477 5 914
Normandie 1 289 130 1 159
Nouvelle-Aquitaine 2 420 321 2 099
Occitanie 2 320 325 1 995
Pays de la Loire 1 609 169 1 439
Provence-Alpes-Côte d'Azur 2 108 278 1 830
Guadeloupe 130 12 117
Guyane 59 5 54
La Réunion 290 36 254
Martinique 133 12 121
France 28 115 2 946 25 169
  • Champ : France hors Mayotte, personnes de 15 ans ou plus.
  • Source : Insee, Estimations d’emploi.

Entre fin 2018 et fin 2019, en France, l’emploi salarié augmente de 1,1 % (+ 289 000 emplois). Il progresse le plus fortement dans les DOM : à La Réunion (+ 4,3 %), en Guyane (+ 3,4 %), en Guadeloupe (+ 3,1 %) et en Martinique (+ 2,5 %) (figure 2). La hausse est surtout portée par les secteurs tertiaires, structurellement plus importants : le tertiaire marchand en Guadeloupe, le non marchand en Guyane ou les deux à La Réunion et en Martinique (figure 3). De plus, les secteurs de la construction et de l’industrie y sont particulièrement dynamiques.

En Corse, Occitanie, Île de France et Bretagne, l’emploi salarié croît aussi de façon marquée. Il augmente plus vite que la moyenne dans ces régions pour le tertiaire marchand et l’industrie) et, à l’exception de la Bretagne, pour le tertiaire non marchand.

Dans les Pays de la Loire, en Provence-Alpes-Côtes-d’Azur, Nouvelle-Aquitaine et Auvergne-Rhône-Alpes, l’emploi salarié s’accroît à un rythme proche de la moyenne nationale (de + 1,0 % à + 1,4 %). Dans ces régions, il est principalement porté par le tertiaire marchand et l’industrie, ce dernier secteur progressant systématiquement plus qu’en moyenne nationale.

Enfin, dans les Hauts-de-France, le Centre-Val-de-Loire et en Normandie, l’emploi salarié croît aussi, mais à une vitesse inférieure à la moyenne nationale. Cette moindre croissance se retrouve dans le secteur tertiaire (marchand et non marchand) et la construction. Dans les Hauts-de-France (+ 0,7 %), l’emploi salarié recule sensiblement pour l’industrie (– 0,7 %), tandis qu’il se replie légèrement pour le tertiaire non marchand en Normandie (– 0,3 %). Le Grand Est et la Bourgogne-Franche-Comté se démarquent avec une croissance nulle (Bourgogne-Franche-Comté) ou quasiment nulle de l’emploi salarié (+ 0,1 % dans le Grand Est), du fait principalement d’une faible hausse des services marchands et d’une forte baisse dans l’industrie.

Figure 2 - Évolution de l’emploi salarié par région en 2019

en %
Figure 2 - Évolution de l’emploi salarié par région en 2019 (en %)
Auvergne-Rhône-Alpes 1,0
Bourgogne-Franche-Comté 0,0
Bretagne 1,5
Centre-Val de Loire 0,6
Corse 1,9
Grand Est 0,1
Guadeloupe 3,1
Guyane 3,4
Hauts-de-France 0,7
Île-de-France 1,5
La Réunion 4,3
Martinique 2,5
Normandie 0,6
Nouvelle-Aquitaine 1,0
Occitanie 1,7
Pays de la Loire 1,4
Provence-Alpes-Côte d'Azur 1,3
  • Champ : France hors Mayotte, personnes de 15 ans ou plus.
  • Source : Insee, Estimations d’emploi.

Figure 2 - Évolution de l’emploi salarié par région en 2019

  • Champ : France hors Mayotte, personnes de 15 ans ou plus.
  • Source : Insee, Estimations d’emploi.

Figure 3 - Évolution de l'emploi salarié par région en 2019

en %
Figure 3 - Évolution de l'emploi salarié par région en 2019 (en %)
Ensemble dont
industrie construction tertiaire marchand tertiaire non marchand
Auvergne-Rhône-Alpes 1,0 0,5 2,2 1,6 0,0
Bourgogne-Franche-Comté 0,0 -1,2 1,2 0,3 0,1
Bretagne 1,5 0,9 3,2 2,5 0,2
Centre-Val de Loire 0,6 0,4 2,2 0,8 0,0
Corse 1,9 0,6 4,5 2,2 1,5
Grand Est 0,1 -0,7 2,5 0,2 0,2
Hauts-de-France 0,7 -0,7 2,0 1,3 0,2
Île-de-France 1,5 0,6 7,0 1,7 0,4
Normandie 0,6 0,6 2,0 1,0 -0,3
Nouvelle-Aquitaine 1,0 0,7 2,5 1,6 0,0
Occitanie 1,7 1,1 3,5 2,4 0,8
Pays de la Loire 1,4 1,1 1,7 2,2 0,4
Provence-Alpes-Côte d'Azur 1,3 0,4 3,5 1,8 0,6
Guadeloupe 3,1 5,5 6,9 4,9 0,5
Guyane 3,4 3,0 8,9 1,5 4,2
La Réunion 4,3 1,0 5,5 6,7 2,2
Martinique 2,5 1,0 4,4 3,7 1,6
France 1,1 0,3 3,5 1,6 0,3
  • Champ : France hors Mayotte, personnes de 15 ans ou plus.
  • Source : Insee, Estimations d’emploi.

Pour en savoir plus

« Estimations d’emploi en 2018 », Insee Résultats, deuxième estimation, mai 2020.

« L’emploi reste dynamique en 2018 malgré un repli dans quatre régions », Insee Focus n° 172, décembre 2019.