Emploi, chômage, revenus du travailÉdition 2020

L’Insee et la Dares présentent dans cette cinquième édition de l’Insee Références Emploi, chômage, revenus du travail un ensemble d’analyses et d’indicateurs portant sur le marché du travail.

Insee Références
Paru le : Paru le 02/07/2020
Emploi, chômage, revenus du travail - Juillet 2020
Consulter
Sommaire

Pluriactivité

Insee Références

Paru le : 02/07/2020

Fin 2017, selon les Estimations d’emploi, près de 2,1 millions de personnes exercent simultanément plusieurs emplois en France hors Mayotte (figure 1). Parmi ces pluriactifs, 77 % sont exclusivement salariés cumulant plusieurs emplois chez des employeurs différents, soit 6,4 % des salariés. Les autres sont à la fois salariés et non salariés : parmi les non salariés à titre principal, 4,2 % exercent une activité salariée à titre secondaire ; c’est davantage que pour les salariés, 1,5 % d’entre eux complétant leurs revenus avec une activité non salariée.

Figure 1 - Pluriactivité selon le secteur de l'emploi principal fin 2017

Figure 1 - Pluriactivité selon le secteur de l'emploi principal fin 2017 - Lecture : fin 2017, 6,3 % des actifs en emploi de l’agriculture sont pluriactifs, soit 42 000 personnes. Dans ce secteur, 4,9 % des salariés à titre principal occupent une autre activité salariée et 2,3 % exercent une activité non salariée secondaire. Par ailleurs, 5,8 % des non-salariés à titre principal occupent également un poste salarié secondaire.
Ensemble des pluriactifs Pluriactifs salariés Pluriactifs non salariés
Effectifs (en milliers) Part dans l'emploi (en %) Part des femmes (en %) Effectifs (en milliers) Part exerçant une autre activité salariée (en %) Part exerçant une activité non salariée (en %) Effectifs (en milliers) Part exerçant une activité salariée (en %)
Agriculture 42 6,3 35,6 18 4,9 2,3 24 5,8
Industrie 82 2,5 35,3 80 1,5 1,0 2 1,7
Construction 42 2,5 29,1 38 1,6 1,2 4 1,2
Tertiaire marchand 977 7,2 62,5 937 6,1 1,5 40 2,8
Tertiaire non marchand 950 11,0 75,6 898 9,6 1,5 52 9,3
Ensemble des secteurs 2 093 7,5 66,2 1 971 6,4 1,5 122 4,2
  • Lecture : fin 2017, 6,3 % des actifs en emploi de l’agriculture sont pluriactifs, soit 42 000 personnes. Dans ce secteur, 4,9 % des salariés à titre principal occupent une autre activité salariée et 2,3 % exercent une activité non salariée secondaire. Par ailleurs, 5,8 % des non-salariés à titre principal occupent également un poste salarié secondaire.
  • Champ : France hors Mayotte, personnes de 15 ans ou plus en emploi.
  • Source : Insee, Estimations d'emploi.

Au total, la pluriactivité concerne 7,5 % des personnes en emploi fin 2017. Cette part a baissé par rapport à 2016 (– 0,4 point) pour la troisième année consécutive. Après une hausse continue entre 2008 et 2011, passant de 8,2 % à 9,1 % sous l’effet notamment de la création du statut d’auto entrepreneur, la part des pluriactifs avait diminué en 2012 (8,5 %), puis était restée quasi stable jusqu’en 2014 (8,6 %).

La pluriactivité a évolué différemment selon le statut des emplois. Après avoir atteint un pic à 8,5 % fin 2011, la proportion de pluriactifs exclusivement salariés parmi les personnes principalement salariées a diminué régulièrement jusqu’à fin 2017 : – 2,1 points en six ans (figure 2). De son côté, la proportion de non salariés exerçant une activité secondaire salariée a modérément augmenté de fin 2011 jusqu’à fin 2014 (+ 0,3 point), puis s’est repliée de 1,4 point pour s’établir à 4,2 % fin 2017. En revanche, la proportion des salariés exerçant une activité secondaire non salariée a augmenté lentement chaque année, de 0,4 point au total depuis 2011.

Figure 2 - Pluriactivité entre 2008 et 2017

en %
Figure 2 - Pluriactivité entre 2008 et 2017 (en %)
Part des salariés exerçantune autre activité salariée Part des non-salariés exerçant une activité secondaire salariée Part des salariés exerçant une activité secondaire non salariée Part des pluriactifs (dans l'emploi total)
2008 7,9 5,1 0,6 8,2
2009 7,7 6,5 0,8 8,3
2010 8,2 6,1 0,9 8,8
2011 8,5 5,3 1,1 9,1
2012 7,8 5,3 1,1 8,5
2013 7,6 5,6 1,3 8,6
2014 7,5 5,6 1,4 8,6
2015 7,0 5,2 1,4 8,1
2016 7,0 4,3 1,4 7,9
2017 6,4 4,2 1,5 7,5
  • Champ : France hors Mayotte, personnes de 15 ans ou plus en emploi.
  • Source : Insee, Estimations d'emploi.

Figure 2 - Pluriactivité entre 2008 et 2017

  • Champ : France hors Mayotte, personnes de 15 ans ou plus en emploi.
  • Source : Insee, Estimations d'emploi.

Occuper plusieurs emplois est plus fréquent dans le tertiaire, qui concentre à lui seul plus de 1,9 million de pluriactifs (le secteur mentionné ici est celui de l’emploi principal). En particulier, le taux de pluriactivité atteint 11,0 % dans le tertiaire non marchand et 7,2 % dans le tertiaire marchand. Dans l’agriculture, il est de 6,3 %, soit un taux deux fois et demie plus élevé que dans l’industrie ou la construction (figure 1).

Fin 2017, 1,6 million de personnes cumulent plusieurs activités exclusivement salariées. La part de ces pluriactifs est plus élevée dans le tertiaire que dans les autres secteurs (figure 3) : 9,6 % des salariés du tertiaire non marchand et 6,1 % du tertiaire marchand exercent plusieurs emplois salariés (contre 4,9 % dans l’agriculture, 1,6 % dans la construction et 1,5 % dans l’industrie). Plus particulièrement, dans l’action sociale, leur part atteint 20,1 % et parmi les salariés des particuliers-employeurs, 53,7 % occupent plusieurs emplois. Dans cette activité, il est fréquent d’avoir différents employeurs simultanément, souvent dans le même secteur, et de cumuler des emplois à temps réduits. À l’inverse, dans les autres secteurs où la pluriactivité est moins développée, notamment dans l’industrie ou la construction, les pluriactifs exercent davantage un emploi secondaire dans un secteur différent de leur emploi principal.

La proportion de non salariés exerçant une activité secondaire salariée varie de 1,2 % dans la construction à 9,3 % dans le tertiaire non marchand. En revanche, la proportion des salariés exerçant une activité non salariée en complément est plus homogène d’un secteur à l’autre, comprise entre 1,0 % dans l’industrie et 2,3 % dans l’agriculture.

Fin 2017, 66 % des pluriactifs sont des femmes, soit un peu plus qu’un an auparavant (65 %). Que ce soit dans l’agriculture, l’industrie, la construction ou le tertiaire, les femmes sont plus souvent pluriactives que les hommes. Dans le tertiaire non marchand, secteur le plus féminin (68 % de femmes), trois pluriactifs sur quatre sont des femmes.

Figure 3 - Part des pluriactifs exclusivement salariés selon le secteur de l'emploi principal en 2017

Figure 3 - Part des pluriactifs exclusivement salariés selon le secteur de l'emploi principal en 2017 - Lecture : fin 2017, 4,9 % des salariés de l’agriculture sont pluriactifs, 2,1 % sont salariés dans le même secteur et 2,8 % sont salariés dans un autre secteur.
Emploi salarié en fin d'année (en milliers) Salariés pluriactifs (en %)
Ensemble Dans le même secteur Dans un autre secteur
Agriculture 255 4,9 2,1 2,8
Industrie 3 139 1,5 0,2 1,3
Construction 1 342 1,6 0,4 1,2
Tertiaire marchand 12 196 6,1 5,0 1,1
Commerce 3 152 2,9 0,9 2,0
Transports et entreposage 1 390 2,0 0,5 1,5
Hébergement et restauration 1 023 5,0 1,6 3,4
Services mixtes 1 885 2,2 0,6 1,6
Services aux entreprises 3 438 6,8 3,7 3,1
Autres activités de services 1 308 23,5 17,7 5,8
dont particuliers-employeurs 442 53,7 44,1 9,4
Tertiaire non marchand 8 064 9,6 6,8 2,8
Enseignement 1 642 8,6 4,1 4,5
Action sociale 1 914 20,1 13,5 6,6
Autre tertiaire non marchand 4 508 5,2 1,9 3,3
Ensemble emploi salarié 24 996 6,4 /// ///
  • /// : absence de résultat due à la nature des choses.
  • Lecture : fin 2017, 4,9 % des salariés de l’agriculture sont pluriactifs, 2,1 % sont salariés dans le même secteur et 2,8 % sont salariés dans un autre secteur.
  • Champ : France hors Mayotte, personnes de 15 ans ou plus en emploi salarié, dont le poste principal est salarié.
  • Source : Insee, Estimations d'emploi.

Définitions


Pluriactifs : les pluriactifs sont des personnes qui exercent plusieurs emplois à une même date (ici, la dernière semaine de décembre), où les données reposent sur les Estimations d’emploi), soit parce que, exclusivement salariés, ils ont plusieurs employeurs, soit parce qu’ils sont à la fois non salariés et salariés. Dans les Estimations d’emploi, les pluriactifs ne sont comptés qu’une fois, dans leur emploi principal, celui qui procure la plus forte rémunération dans l’année.


Emploi salarié : les salariés sont les personnes qui travaillent, aux termes d’un contrat, pour une autre entité résidente en échange d’un salaire ou d’une rétribution équivalente, avec un lien de subordination.


Emploi non salarié : les non-salariés sont les personnes qui travaillent mais sont rémunérées sous une autre forme qu’un salaire. En pratique, les non-salariés sont des personnes affiliées à un régime de protection sociale des travailleurs non-salariés : régime social des indépendants (RSI), Urssaf ou Mutualité sociale agricole (MSA). Sont concernés les micro-entrepreneurs d’une part et les non-salariés « classiques » de l’autre ; ces derniers sont pour l’essentiel des entrepreneurs individuels « classiques » ou des gérants majoritaires de sociétés à responsabilité limitée (SARL ou SELARL).


Secteurs d’activité : sont distinguées les activités marchandes des activités non marchandes. On considère qu’une unité rend des services non marchands lorsqu’elle les fournit gratuitement ou à des prix qui ne sont pas économiquement significatifs. Les secteurs du tertiaire non marchand sont ceux où prédomine ce type de service. Dans la nomenclature d’activités économiques française (NAF rév. 2) agrégée en 17 postes, il s’agit du poste « Administration publique, enseignement, santé humaine et action sociale » (OQ). A contrario, le secteur tertiaire marchand comprend le commerce et la réparation d’automobiles et de motocycles (GZ), les transports et l’entreposage (HZ), l’hébergement et la restauration (IZ), l’information et la communication (JZ), les activités financières et d’assurance (KZ), les activités immobilières (LZ), les activités scientifiques, techniques et services administratifs et de soutien aux entreprises (MN) et les autres activités de services (RU).


Employés des particuliers employeurs : les employés des particuliers employeurs (PE) sont salariés directement par des particuliers et sont déclarés via trois circuits spécifiques : la déclaration nominative simplifiée, le chèque emploi service universel et la déclaration de prestation d’accueil du jeune enfant. Les données issues de ces déclarations sont traitées dans la base Particuliers Employeurs.

Ceux qui travaillent pour un PE au 31 décembre et dont c’est l’activité principale sont comptés dans les estimations annuelles d’emploi, dans le secteur correspondant à leur activité principale. Ils sont alors classés dans le secteur « action sociale » (section « Q » de la nomenclature A38) lorsque leur emploi est subventionné par l’État au titre de la dépendance (allocation personnalisée d’autonomie) ou au titre de la petite enfance (assistante maternelle ou garde d’enfant à domicile), où ils ne sont pas distingués des salariés des personnes morales (entreprises ou administrations). Les autres salariés de PE sont classés dans le secteur spécifique « activités des ménages en tant qu’employeurs » (section « T » de la nomenclature A38).


Emploi principal, emploi secondaire : l’emploi principal d’un pluriactif est celui qui lui procure la plus forte rémunération, les autres emplois étant secondaires.

Définitions