Emploi, chômage, revenus du travailÉdition 2020

L’Insee et la Dares présentent dans cette cinquième édition de l’Insee Références Emploi, chômage, revenus du travail un ensemble d’analyses et d’indicateurs portant sur le marché du travail.

Insee Références
Paru le : Paru le 02/07/2020
Emploi, chômage, revenus du travail - Juillet 2020
Consulter
Sommaire

Catégories socio-économiques en Europe

Insee Références

Paru le : 02/07/2020

Dans l’Union européenne (UE), en 2019, 13,9 millions de personnes en emploi sont cadres dirigeants selon la nomenclature ESeG, soit 6,1 % des personnes ayant un emploi (figure 1). Cette proportion varie fortement selon les pays, de 2,4 % en Roumanie à 11,5 % au Royaume‑Uni. Elle est un peu plus élevée qu’en moyenne en France (7,7 %) et plus faible en Allemagne (4,9 %). Un peu moins de 30 % des cadres dirigeants sont chefs d’entreprise, les autres sont salariés.

Figure 1 - Répartition des personnes en emploi par catégorie socio-économique et par pays dans l'Union européenne en 2019

en %
Figure 1 - Répartition des personnes en emploi par catégorie socio-économique et par pays dans l'Union européenne en 2019 (en %)
Cadres dirigeants Professions intellectuelles et scientifiques Professions intermédiaires salariées Petits entrepreneurs Employés qualifiés salariés Ouvriers qualifiés salariés Salariés peu qualifiés Ensemble des actifs occupés1 (en milliers)
Allemagne 4,9 18,0 21,8 4,7 14,8 17,1 18,6 41 061
Autriche 4,8 20,1 15,6 7,7 13,9 17,3 20,8 4 280
Belgique 8,7 24,3 12,4 7,4 15,4 14,9 16,8 4 771
Bulgarie 5,4 16,9 8,6 7,7 12,1 23,5 25,8 3 138
Chypre 4,4 19,1 12,3 9,3 15,4 13,8 25,7 404
Croatie 5,1 18,0 13,7 7,5 14,4 20,0 20,9 1 650
Danemark 3,2 27,8 16,5 5,1 15,0 11,2 20,5 2 779
Espagne 3,9 17,9 10,1 11,0 16,5 15,4 25,1 19 564
Estonie 10,9 21,6 13,8 5,1 9,6 23,0 15,9 634
Finlande 3,3 26,1 18,4 9,0 12,6 14,4 16,1 2 491
France 7,7 18,8 19,3 7,4 14,1 13,9 18,6 26 714
Grèce 3,2 19,2 7,5 23,9 14,9 11,1 20,2 3 825
Hongrie 3,9 16,6 13,3 7,4 11,8 27,4 19,6 4 436
Irlande 8,2 24,4 10,8 7,8 15,6 12,2 20,6 2 239
Italie 3,5 15,0 14,2 14,8 16,5 15,8 20,0 22 687
Lettonie 9,3 18,3 12,9 6,2 9,6 19,6 24,1 874
Lituanie 9,4 23,8 8,8 8,5 8,1 22,6 18,9 1 324
Luxembourg 3,5 39,7 14,3 4,1 10,7 9,1 14,7 287
Malte 10,6 18,9 13,0 10,6 19,0 11,0 16,8 247
Pays-Bas 5,8 27,1 14,8 8,4 13,9 9,4 19,9 8 689
Pologne 6,2 20,6 11,6 15,1 8,7 22,6 14,4 16 094
Portugal 6,1 19,7 10,4 9,1 15,9 19,3 19,5 4 653
République tchèque 4,3 16,1 15,0 12,6 12,2 24,9 14,9 5 151
Roumanie 2,4 16,0 6,7 20,8 8,5 26,6 19,0 8 408
Royaume-Uni 11,5 26,3 11,2 9,0 16,5 9,2 15,9 31 401
Slovaquie 5,0 13,3 13,8 11,3 14,2 24,3 18,0 2 544
Slovénie 7,2 23,3 11,7 7,9 10,8 22,4 15,7 970
Suède 6,5 29,8 16,8 5,7 16,1 12,9 12,1 4 939
UE 6,1 20,1 14,7 9,7 14,4 16,1 18,7 226 250
  • 1. La somme en ligne n'est pas toujours égale à 100 % car certaines personnes ne sont pas classées (0 à 4,0 % selon le pays).
  • Champ : Union européenne, actifs occupés au sens du BIT de 15 ans ou plus.
  • Source : Eurostat, Labour Force Survey (extraction en mai 2020).

Les professions intellectuelles et scientifiques représentent 20,1 % des emplois de l’UE (45,5 millions), un sur quatre travaillant dans l’enseignement. Cette proportion varie de 13,3 % en Slovaquie à 39,7 % au Luxembourg. Ces professions sont plus fréquentes dans les pays du nord de l’Europe, mais un peu plus rares qu’en moyenne en Allemagne (18,0 %) et en France (18,8 %).

Les professions intermédiaires salariées constituent 14,7 % des emplois européens (33,3 millions). Elles représentent 19,3 % des emplois en France et sont aussi plus fréquentes dans les pays de l’ouest de l’Europe. En revanche, ces métiers sont plus rares dans le sud et l’est de l’Europe, ainsi qu’en Irlande.

Les petits entrepreneurs regroupent les exploitants agricoles, commerçants et artisans qui sont à leur compte. En 2019, ils sont 22,0 millions, soit 9,7 % des Européens en emploi. Ils sont un peu moins nombreux dans la plupart des pays du nord (8,2 % en moyenne) et de l’ouest (6,2 % en moyenne). Plus particulièrement, leur part est en France de 7,4 % et elle tombe à 4,7 % en Allemagne et 4,1 % au Luxembourg. Ils représentent plus d’un cinquième des emplois en Roumanie et en Grèce et près de 15 % en moyenne dans les pays du Sud et de l’Est. Dans les pays de l’Est, ainsi qu’en Croatie, en Grèce et en Slovénie, les exploitants agricoles sont surreprésentés.

Dans les emplois de l’UE, 14,4 % (32,5 millions de personnes) sont des postes d’employés qualifiés, de type administratif ou des professions de la santé (aides‑soignants), du social et de la sécurité (agents de police, notamment) ; près de deux emplois sur trois de cette catégorie sont occupés par des femmes (figure 2). La part des employés qualifiés en France est très proche de la moyenne européenne (14,1 %). Elle est plus basse dans l’est de l’Europe.

Figure 2 - Part des femmes dans les catégories socio-économiques des pays de l'Union européenne en 2019

en %
Figure 2 - Part des femmes dans les catégories socio-économiques des pays de l'Union européenne en 2019 (en %)
Cadres dirigeants Professions intellectuelles et scientifiques Professions intermédiaires salariées Petits entrepreneurs Employés qualifiés salariés Ouvriers qualifiés salariés Salariés peu qualifiés Ensemble des actifs occupés
Allemagne 29,4 46,1 59,9 30,9 63 12,5 60 46,9
Autriche 33,1 54,4 44,1 36,6 71 10,6 63,4 47
Belgique 35 56,2 50,3 32,9 64,8 9 61,4 47,1
Bulgarie 38,6 64,2 46,5 33,7 53,9 24,8 56,9 46,6
Chypre 19,7 57,1 48,7 34,4 65,9 6,8 60,6 47,6
Croatie 25,7 63 43,6 34,9 58 17 61,4 46
Danemark 26,7 56,8 43 28,2 72,2 11,1 48,9 47,5
Espagne 31,6 57 40,1 33,2 63,8 10,3 57,4 45,7
Estonie 35,7 64,1 52,4 28,6 64,4 18,8 68,3 47,8
Finlande 30,9 49,2 57,9 34 78,9 11,5 58,3 48,6
France 35,3 54,2 50,1 32,9 73,7 14,9 60,7 48,9
Grèce 25,6 52,2 48,4 34,1 51,9 8,7 54,1 42,3
Hongrie 38,6 52,7 59,2 34,4 64,4 19,9 58,1 45,1
Irlande 36 53,5 48,5 20,3 72,2 11,7 52,8 46,6
Italie 27,5 55,7 41,6 29,9 62,3 13,4 52,1 42,6
Lettonie 44,4 70,4 55,9 41,6 62,5 14,3 60,1 50,1
Lituanie 38,3 67,7 57,7 37,8 61,5 22 66,8 50,5
Luxembourg 24 47,5 52,6 50,4 58 6,1 58,4 46
Malte 30,8 50,6 35,4 25,9 59,1 14,7 48,8 41,2
Pays-Bas 29,5 48,4 54,4 36,2 65,4 10,7 54,8 47,2
Pologne 42,9 61,9 52 34,9 52,1 13,8 70 44,8
Portugal 36,7 58,9 43,8 39 65,7 23,1 65,6 49,6
République tchèque 26,7 52 47 31,9 70,7 21,2 67,1 44,5
Roumanie 31 56,9 49,2 38,6 50,7 22,2 59,1 42,6
Royaume-Uni 37,4 49,3 52,7 31 70,9 9,5 55 47,5
Slovaquie 34,1 60,6 49 28 61,3 22,3 63,1 45,2
Slovénie 40,1 59,3 48,1 30,3 51,7 21,3 66,9 46
Suède 39,6 58,2 44,9 24,8 69,7 11,5 50,6 47,7
UE 34,5 53,2 51,5 32,8 65,4 14,3 58,5 46,3
  • Champ : Union européenne, actifs occupés au sens du BIT de 15 ans ou plus.
  • Source : Eurostat, Labour Force Survey (extraction en mai 2020).

Les ouvriers qualifiés représentent 16,1 % des personnes ayant un emploi dans l’UE (36,4 millions) ; ce sont très souvent des hommes travaillant dans l’industrie et la construction. La proportion d’ouvriers qualifiés varie de 9,1 % au Luxembourg et 9,2 % au Royaume‑Uni à plus de 20 % en moyenne dans l’est de l’Europe, les pays baltes, en Slovénie et en Croatie. Elle est plus faible en France (13,9 %) qu’en Allemagne (17,1 %).

Près d’un emploi européen sur cinq (18,7 %, soit 42,3 millions) relève des professions peu qualifiées, personnels de service, employés de commerce ou agents d’entretien, mais aussi ouvriers peu qualifiés, manœuvres et ouvriers agricoles. Beaucoup sont à temps partiel et à durée limitée, la majorité sont occupés par des femmes. La part de ces professions dans l’emploi est très proche de la moyenne en Allemagne et en France.

Définitions


Groupes socio-économiques européens (European Socio economic Groups, ESeG) : outil de classification européenne qui allie l’économique et le social et permet d’analyser et de comparer les sociétés de l’Union européenne. Cette nomenclature comprend neuf groupes dont sept concernent la population active. Elle est construite à partir de la profession exprimée dans la classification internationale du travail et des professions (CITP en français ; Isco en anglais) révisée en 2008 et du statut de l’emploi (salarié ou non). Les personnes qui n’ont pas d’emploi sont classées en fonction de leur ancienne profession lorsque c’est possible ou selon leur statut actuel (étudiant, retraité, etc.). Les groupes sont : 1. Cadres dirigeants, 2. Professions intellectuelles et scientifiques, 3. Professions intermédiaires salariées, 4. Petits entrepreneurs, 5. Employés qualifiés, 6. Ouvriers qualifiés salariés, 7. Professions salariées peu qualifiées, 8. Retraités, 9. Autres personnes sans emploi. Certains groupes peuvent avoir des appellations proches de celles de la nomenclature française (la PCS) mais recouvrir une réalité différente.

Pour en savoir plus

ESeG = European Socio economic Groups – Nomenclature socio-économique européenne, Documents de travail n° F1604, Insee, février 2016.

« Les Européens au travail en sept catégories socio-économiques », in La France dans l’Union européenne, coll. « Insee Références », édition 2014.

Définitions