Emploi, chômage, revenus du travailÉdition 2020

L’Insee et la Dares présentent dans cette cinquième édition de l’Insee Références Emploi, chômage, revenus du travail un ensemble d’analyses et d’indicateurs portant sur le marché du travail.

Insee Références
Paru le : Paru le 02/07/2020
Emploi, chômage, revenus du travail - Juillet 2020
Consulter
Sommaire

Statuts d’emploi

Insee Références

Paru le : 02/07/2020

En moyenne en 2019, parmi les personnes en emploi au sens du Bureau international du travail (BIT) en France hors Mayotte, 12,1 % sont indépendantes, pour l’essentiel non‑salariées à leur compte ou salariées chefs d’entreprise (figure 1). La part des indépendants est plus élevée pour les hommes (15,3 %, contre 8,8 % pour les femmes) et les 50 ans ou plus (17,3 %, contre 10,8 % pour les 25‑49 ans et 2,7 % pour les 15‑24 ans). Après une relative stabilité entre 2010 et 2018, la part d’indépendants augmente de 0,5 point en un an, atteignant en 2019 son plus haut niveau depuis 2000 (figure 2). Parmi l’ensemble des personnes en emploi, 2,8 % sont micro‑entrepreneurs. Au sein des indépendants, la part des micro‑entrepreneurs est plus élevée pour les jeunes et pour les femmes.

Figure 1 - Statut d’emploi et type de contrat en 2019

en %
Figure 1 - Statut d’emploi et type de contrat en 2019 (en %)
Ensemble Sexe Âge
Femmes Hommes 15-24 ans 25-49 ans 50 ans ou plus
Indépendants 12,1 8,8 15,3 2,7 10,8 17,3
dont micro-entrepreneurs 2,8 2,5 3,1 1,6 2,9 3,1
Salariés 87,9 91,2 84,7 97,3 89,2 82,7
Emploi à durée indéterminée 74,6 77,3 72,1 44,6 77,9 76,4
Contrat à durée déterminée (CDD) 9,1 11,1 7,2 28,4 8,5 5,0
Apprentissage 1,7 1,3 2,0 17,4 0,3 0,0
Intérim 2,4 1,5 3,3 6,9 2,5 1,2
Ensemble 100,0 100,0 100,0 100,0 100,0 100,0
  • Champ : France hors Mayotte, population des ménages, personnes en emploi.
  • Source : Insee, enquête Emploi 2019.

Figure 2 - Part des indépendants, des CDD et des intérimaires dans l’emploi de 1982 à 2019

en %
Figure 2 - Part des indépendants, des CDD et des intérimaires dans l’emploi de 1982 à 2019 (en %)
Intérimaires CDD CDD et intérimaires Indépendants
1982 0,4 4,1 4,6 18,0
1983 0,4 3,9 4,3 18,2
1984 0,4 3,7 4,1 18,6
1985 0,4 4,4 4,8 17,9
1986 0,4 5,2 5,6 17,7
1987 0,4 5,9 6,3 17,4
1988 0,6 6,2 6,8 17,3
1989 0,8 6,3 7,1 16,5
1990 0,8 6,1 6,9 16,7
1991 0,7 5,8 6,5 16,3
1992 0,7 6,2 7,0 16,1
1993 0,6 6,9 7,5 15,1
1994 0,7 6,8 7,6 15,0
1995 1,0 7,8 8,7 14,6
1996 0,9 8,0 8,9 14,1
1997 1,1 8,3 9,4 13,9
1998 1,4 8,6 9,9 13,4
1999 1,5 8,5 10,0 13,1
2000 1,8 9,2 11,0 12,3
2001 1,9 8,6 10,6 11,8
2002 1,6 8,4 10,1 11,7
2003 1,8 8,3 10,1 11,5
2004 1,9 8,1 10,0 10,9
2005 2,1 8,2 10,3 11,0
2006 2,1 8,3 10,5 11,4
2007 2,1 8,5 10,6 11,1
2008 2,1 8,5 10,6 10,6
2009 1,6 8,5 10,1 11,0
2010 1,8 8,8 10,6 11,6
2011 2,1 8,7 10,7 11,7
2012 2,0 8,7 10,6 11,5
2013 2,0 8,6 10,6 11,4
2014 2,0 8,7 10,8 11,6
2015 2,2 9,3 11,5 11,5
2016 2,3 9,2 11,6 11,8
2017 2,6 9,6 12,2 11,6
2018 2,6 9,3 11,9 11,6
2019 2,4 9,1 11,5 12,1
  • Champ : France hors Mayotte, population des ménages, personnes en emploi.
  • Source : Insee, enquête Emploi 2019, séries longues sur le marché du travail.

Figure 2 - Part des indépendants, des CDD et des intérimaires dans l’emploi de 1982 à 2019

  • Champ : France hors Mayotte, population des ménages, personnes en emploi.
  • Source : Insee, enquête Emploi 2019, séries longues sur le marché du travail.

Le salariat, avec 87,9 % des personnes en emploi en 2019, reste toutefois la forme d’emploi majoritaire, notamment dans le cadre d’emplois à durée indéterminée (en contrat à durée indéterminée ou fonctionnaire). Ainsi, en 2019, 74,6 % des personnes en emploi sont salariés à durée indéterminée. Cette part est plus élevée pour les femmes (77,3 %, contre 72,1 % pour les hommes).

En 2019, les emplois en contrats à durée déterminée (CDD) ou en intérim, représentent 11,5 % de l’emploi total. Après une tendance à la hausse à la suite de la crise économique de 2008, la part des CDD et de l’intérim recule depuis 2018 : – 0,3 point en 2018 et – 0,4 point en 2019. En 2019, ce recul s’observe pour toutes les classes d’âge.

Les femmes sont plus souvent que les hommes en CDD (11,1 % contre 7,2 %), mais sont moins souvent intérimaires ou apprenties (2,8 % en cumulé contre 5,3 %). Les moins de 25 ans qui travaillent sont plus fréquemment en CDD (28,4 %), en apprentissage (17,4 %) ou en intérim (6,9 %). À ces âges‑là, les jeunes présents sur le marché du travail sont en effet souvent peu diplômés ou suivent un cursus professionnel.

En 2019, 44,9 % des salariés (hors intérimaires) sont dans leur emploi depuis plus de 10 ans ; 14,3 % depuis moins d’un an (figure 3). Les femmes, occupant plus fréquemment des emplois salariés à durée indéterminée, ont une ancienneté dans l’emploi un peu plus élevée que les hommes. Enfin, l’ancienneté dans l’emploi augmente avec l’âge : 72,3 % des salariés de 50 ans ou plus occupent leur emploi depuis au moins 10 ans, ce qui n’est le cas que de 38,1 % des 25‑49 ans.

Figure 3 - Ancienneté dans l'emploi des salariés en 2019

en %
Figure 3 - Ancienneté dans l'emploi des salariés en 2019 (en %)
Ensemble Sexe Âge
Femmes Hommes 15-24 ans 25-49 ans 50 ans ou plus
Moins de 3 mois 5,8 6,0 5,7 24,3 5,0 2,0
De 3 mois à moins de 1 an 8,5 8,3 8,7 27,7 8,5 2,9
De 1 an à moins de 5 ans 25,3 24,7 26,1 43,3 29,3 11,8
De 5 ans à moins de 10 ans 14,8 14,8 14,7 2,1 18,6 10,5
10 ans ou plus 44,9 45,5 44,2 0,1 38,1 72,3
Indéterminée 0,7 0,7 0,6 2,5 0,5 0,5
Ensemble 100,0 100,0 100,0 100,0 100,0 100,0
  • Note : ancienneté dans l'entreprise pour les salariés du privé et dans la fonction publique pour les salariés du public.
  • Champ : France hors Mayotte, population des ménages, salariés (hors intérimaires).
  • Source : Insee, enquête Emploi 2019.

En 2019, 32,2 % des salariés en CDD ou en intérim (hors stagiaires, apprentis et contrats aidés) déclarent avoir choisi ce type de contrat (figure 4). Cette part est plus élevée pour les moins de 25 ans (43,3 %) et les intérimaires (48,3 %). Le caractère « choisi » du contrat peut toutefois être relativisé : il est plus fréquent dans certaines professions, comme par exemple celles de l’information, des arts et des spectacles, où l’offre d’emploi est fortement concentrée sur des contrats à durée limitée.

En 2019, 20,7 % des salariés occupant un emploi en intérim ou en CDD (26,4 % pour l’intérim et 19,0 % pour les CDD) souhaitent trouver un autre emploi, en remplacement ou en complément de leur emploi actuel. Les femmes et les personnes d’âge médian (25‑49 ans) souhaitent un peu plus souvent un autre emploi (22,2 % et 22,5 %). Le souhait de trouver un emploi plus stable concerne 5,6 % des salariés en intérim ou en CDD.

Figure 4 - Choix du type de contrat ou souhait d'avoir un autre emploi pour les salariés en CDD ou en intérim en 2019

en %
Figure 4 - Choix du type de contrat ou souhait d'avoir un autre emploi pour les salariés en CDD ou en intérim en 2019 (en %) - Lecture : en 2019, parmi les salariés en CDD (hors stage, apprentissage et contrat aidé), 27,3 % déclarent avoir choisi ce type de contrat, 19,0 % souhaitent un autre emploi en remplacement ou en complément de leur emploi actuel et 4,3 % souhaitent un emploi plus stable.
Choix du type de contrat par le salarié Souhait d'avoir un emploi, en remplacement ou en complément de l'emploi actuel dont pour avoir un emploi plus stable
Type de contrat
Intérim 48,3 26,4 10,0
Contrat à durée déterminée (CDD) 27,3 19,0 4,3
Sexe
Femmes 27,4 22,2 5,7
Hommes 37,6 19,2 5,6
Âge
De 15 à 24 ans 43,3 17,9 4,6
De 25 à 49 ans 27,3 22,5 6,2
50 ans ou plus 33,4 18,8 5,1
Ensemble 32,2 20,7 5,6
  • Lecture : en 2019, parmi les salariés en CDD (hors stage, apprentissage et contrat aidé), 27,3 % déclarent avoir choisi ce type de contrat, 19,0 % souhaitent un autre emploi en remplacement ou en complément de leur emploi actuel et 4,3 % souhaitent un emploi plus stable.
  • Champ : France hors Mayotte, population des ménages, salariés en CDD ou en intérim, hors stagiaires, apprentis et contrats aidés.
  • Source : Insee, enquête Emploi 2019.

Définitions


Emploi au sens du Bureau international du travail (BIT) : la population active occupée (en emploi) comprend les personnes âgées de 15 ans ou plus ayant travaillé (ne serait‑ce qu’une heure) au cours d’une semaine donnée dite « de référence », qu’elles soient salariées, à leur compte, employeurs ou aides dans l’entreprise ou dans l’exploitation familiale. Elle inclut également les personnes pourvues d’un emploi mais qui en sont temporairement absentes.

Pour en savoir plus

« Activité, emploi et chômage en 2019 et en séries longues », Insee Résultats, juin 2020.

« Une photographie du marché du travail en 2019 », Insee Première n° 1793, février 2020.

« Les salariés en contrat court : des allers retours plus fréquents entre emploi, chômage et inactivité », Insee Première n° 1736, février 2019.

Définitions