Emploi, chômage, revenus du travailÉdition 2020

L’Insee et la Dares présentent dans cette cinquième édition de l’Insee Références Emploi, chômage, revenus du travail un ensemble d’analyses et d’indicateurs portant sur le marché du travail.

Insee Références
Paru le : Paru le 02/07/2020
Emploi, chômage, revenus du travail - Juillet 2020
Consulter
Sommaire

Évolution du chômage

Insee Références

Paru le : 02/07/2020

En moyenne en 2019, selon l’enquête Emploi, 2,5 millions de personnes sont au chômage au sens du Bureau international du travail (BIT) en France (hors Mayotte), dont 1,2 million de femmes et 1,3 million d’hommes (figure 1). Le taux de chômage en moyenne annuelle s’établit ainsi à 8,4 % de la population active en 2019. Il diminue pour la quatrième année consécutive : – 0,6 point en 2019, portant à – 1,9 point la baisse depuis 2015 (figure 2). Le taux de chômage reste cependant supérieur de 1,0 point à son niveau de 2008, avant la crise économique.

Figure 1 - Taux de chômage au sens du BIT selon le sexe, l'âge et la durée depuis la fin de la formation initiale de 2014 à 2019

Figure 1 - Taux de chômage au sens du BIT selon le sexe, l'âge et la durée depuis la fin de la formation initiale de 2014 à 2019
Taux de chômage (en %) Effectifs (en milliers)
2014 2015 2016 2017 2018 2019 2019
Ensemble 10,3 10,3 10,0 9,4 9,0 8,4 2 506
Sexe
Femmes 10,0 9,9 9,8 9,4 9,0 8,4 1 206
Hommes 10,5 10,8 10,2 9,4 9,0 8,5 1 301
Âge
De 15 à 24 ans 24,2 24,7 24,5 22,1 20,8 19,6 555
De 25 à 49 ans 9,7 9,7 9,3 8,8 8,5 7,8 1 388
50 ans ou plus 6,9 7,0 6,9 6,6 6,3 6,3 563
Durée depuis la fin de la formation initiale
De 1 à 4 ans 20,1 20,4 19,8 17,8 17,1 16,9 402
De 5 à 10 ans 12,7 13,3 12,5 12,0 11,7 10,7 399
11 ans ou plus 7,9 8,2 8,0 7,6 7,2 6,8 1 500
  • Champ : France hors Mayotte, population des ménages, personnes actives.
  • Source : Insee, enquêtes Emploi.

Figure 2 - Taux de chômage au sens du BIT selon le sexe de 1975 à 2019

en %
Figure 2 - Taux de chômage au sens du BIT selon le sexe de 1975 à 2019 (en %)
Femmes Hommes Ensemble
1975 4,6 2,6 3,4
1976 5,4 2,7 3,8
1977 5,9 3,1 4,3
1978 6,1 3,4 4,4
1979 6,8 3,8 5,0
1980 7,6 3,7 5,3
1981 8,5 4,7 6,3
1982 8,9 5,4 6,8
1983 9,1 5,7 7,1
1984 10,2 7,0 8,4
1985 10,5 7,6 8,8
1986 10,6 7,6 8,9
1987 11,1 7,5 9,0
1988 10,9 7,1 8,8
1989 10,5 6,4 8,2
1990 10,1 6,3 7,9
1991 10,2 6,5 8,1
1992 11,0 7,4 9,0
1993 11,5 8,8 10,0
1994 12,1 9,4 10,6
1995 11,6 8,7 10,0
1996 12,0 9,3 10,5
1997 12,0 9,6 10,7
1998 11,7 9,1 10,3
1999 11,3 8,9 10,0
2000 9,9 7,4 8,6
2001 9,1 6,7 7,8
2002 8,8 7,2 7,9
2003 9,4 7,8 8,5
2004 9,7 8,2 8,9
2005 9,6 8,2 8,9
2006 9,5 8,2 8,8
2007 8,4 7,6 8,0
2008 7,8 7,1 7,4
2009 9,2 9,0 9,1
2010 9,5 9,1 9,3
2011 9,5 8,9 9,2
2012 9,7 9,8 9,8
2013 10,2 10,4 10,3
2014 10,0 10,5 10,3
2015 9,9 10,8 10,3
2016 9,8 10,2 10,0
2017 9,4 9,4 9,4
2018 9,0 9,0 9,0
2019 8,4 8,5 8,4
  • Champ : France hors Mayotte, population des ménages, personnes actives.
  • Source : Insee, enquêtes Emploi, séries longues sur le marché du travail.

Figure 2 - Taux de chômage au sens du BIT selon le sexe de 1975 à 2019

  • Champ : France hors Mayotte, population des ménages, personnes actives.
  • Source : Insee, enquêtes Emploi, séries longues sur le marché du travail.

Travaillant davantage dans l’industrie, les hommes ont été plus affectés que les femmes par la hausse du chômage après la crise économique de 2008‑2009. À partir de 2012, leur taux de chômage a ainsi dépassé celui des femmes, alors qu’il lui était historiquement inférieur, avec un écart culminant à 0,9 point en 2015. La baisse du chômage amorcée en 2016 a été plus marquée pour les hommes et leur taux de chômage est redevenu très proche de celui des femmes : 8,5 %, contre 8,4 % en 2019.

En 2019, le taux de chômage recule nettement pour les moins de 50 ans (– 1,2 point pour les 15‑24 ans et – 0,7 point pour les 25‑49 ans), alors qu’il est stable pour les 50 ans ou plus. Le taux de chômage des jeunes reste en 2019 bien plus élevé que celui de leurs aînés : il s’élève à 19,6 %, contre 7,8 % pour les 25‑49 ans et 6,3 % pour les 50 ans ou plus. Par définition, le taux de chômage ne concerne que les jeunes présents sur le marché du travail. Or, avant 25 ans, nombre d’entre eux poursuivent des études et ne sont comptabilisés dans la population active que s’ils travaillent (stage, petit boulot, apprentissage, etc.). Rapportée à l’ensemble de la population (actifs et inactifs confondus), la proportion de chômeurs parmi les 15‑24 ans est de 7,2 % en 2019, soit une part proche de celle mesurée parmi les 25‑49 ans (6,8 %). Deux facteurs peuvent expliquer le risque accru de chômage des jeunes : d’une part, les 15‑24 ans déjà présents sur le marché du travail sont globalement peu diplômés ; d’autre part, le risque de chômage est plus élevé en phase d’insertion professionnelle. De fait, en 2019, 16,9 % des actifs ayant terminé leurs études depuis 1 à 4 ans sont au chômage, contre 10,7 % de ceux sortis de formation initiale depuis 5 à 10 ans et 6,8 % de ceux sortis depuis au moins 11 ans.

En 2019, 1,0 million de personnes sont au chômage depuis au moins un an (figure 3). Le taux de chômage de longue durée s’établit ainsi à 3,4 % de la population active (soit 40,1 % des chômeurs). Il recule pour la troisième année consécutive (– 0,3 point en 2019). Le taux de chômage de longue durée est à peine plus élevé pour les hommes (3,4 %) que pour les femmes (3,3 %). Il est plus élevé pour les jeunes (4,9 % des 15‑24 ans) que pour les autres tranches d’âge (3,0 % pour les 25‑49 ans et 3,7 % pour les 50 ans ou plus). Cependant, rapporté aux seuls chômeurs, le chômage de longue durée est moins fréquent parmi les jeunes chômeurs (25,1 % des 15‑24 ans) que parmi les plus âgés (38,7 % pour les 25‑49 ans et 58,3 % pour les 50 ans ou plus).

Figure 3 - Chômage de longue durée selon le sexe et l'âge de 2014 à 2019

en %
Figure 3 - Chômage de longue durée selon le sexe et l'âge de 2014 à 2019 (en %)
Taux de chômage de longue durée (d'au moins un an) Effectifs (en milliers) Part dans le chômage
2014 2015 2016 2017 2018 2019 2019 2019
Ensemble 4,5 4,5 4,5 4,2 3,7 3,4 1 004 40,1
Sexe
Femmes 4,3 4,3 4,3 4,1 3,6 3,3 477 39,6
Hommes 4,7 4,8 4,8 4,4 3,9 3,4 527 40,5
Âge
De 15 à 24 ans 7,1 7,0 6,9 6,2 5,0 4,9 140 25,1
De 25 à 49 ans 4,3 4,3 4,2 4,0 3,6 3,0 537 38,7
50 ans ou plus 4,1 4,3 4,4 4,2 3,7 3,7 328 58,3
  • Champ : France hors Mayotte, population des ménages, personnes actives.
  • Source : Insee, enquêtes Emploi.

Définitions

Chômage au sens du Bureau international du travail (BIT) : une personne au chômage est une personne âgée de 15 ans ou plus qui est sans emploi durant une semaine donnée, est disponible pour travailler dans les deux semaines à venir, a effectué au cours des quatre dernières semaines une démarche active de recherche d’emploi ou a trouvé un emploi qui commence dans les trois mois.

Taux de chômage : rapport entre le nombre de chômeurs et le nombre d’actifs (personnes en emploi et chômeurs).

Taux de chômage de longue durée : rapport entre le nombre de chômeurs au chômage depuis au moins un an et le nombre d’actifs.

Pour en savoir plus

« Activité, emploi et chômage en 2019 et en séries longues », Insee Résultats, juin 2020.

« Une photographie du marché du travail en 2019 », Insee Première n° 1793, février 2020.

Définitions

Chômage au sens du Bureau international du travail (BIT) : une personne au chômage est une personne âgée de 15 ans ou plus qui est sans emploi durant une semaine donnée, est disponible pour travailler dans les deux semaines à venir, a effectué au cours des quatre dernières semaines une démarche active de recherche d’emploi ou a trouvé un emploi qui commence dans les trois mois.

Taux de chômage : rapport entre le nombre de chômeurs et le nombre d’actifs (personnes en emploi et chômeurs).

Taux de chômage de longue durée : rapport entre le nombre de chômeurs au chômage depuis au moins un an et le nombre d’actifs.