Emploi, chômage, revenus du travailÉdition 2020

L’Insee et la Dares présentent dans cette cinquième édition de l’Insee Références Emploi, chômage, revenus du travail un ensemble d’analyses et d’indicateurs portant sur le marché du travail.

Insee Références
Paru le : Paru le 02/07/2020
Emploi, chômage, revenus du travail - Juillet 2020
Consulter
Sommaire

Transitions sur le marché du travail

Insee Références

Paru le : 02/07/2020

En 2019, en moyenne, parmi les personnes âgées de 15 à 64 ans en emploi au sens du Bureau international du travail (BIT) un instant donné, 95,9 % le sont encore trois mois après, 1,8 % se retrouvent au chômage et 2,3 % deviennent inactives (figure 1). Parmi les personnes occupant un emploi à durée limitée (contrat à durée déterminée, apprentissage ou intérim), 76,7 % sont toujours dans cette situation trois mois après, 7,1 % occupent un emploi à durée indéterminée et 8,7 % deviennent chô-meuses.

Figure 1 - Transitions trimestrielles entre l'emploi, le chômage et l'inactivité en 2019

en %
Figure 1 - Transitions trimestrielles entre l'emploi, le chômage et l'inactivité en 2019 (en %) - Lecture : en moyenne du 4e trimestre 2018 au 3e trimestre 2019, 23,2 % des personnes au chômage un instant donné sont en emploi trois mois plus tard, c’est-à-dire en 2019.
Trimestre t Trimestre t+1
Emploi dont Chômage Inactivité dont Ensemble
emploi à durée limitée emploi à durée indéterminée halo autour du chômage inactivité hors halo
Emploi 95,9 1,8 2,3 100,0
dont : emploi à durée limitée 83,8 76,7 7,1 8,7 7,5 3,2 4,3 100,0
emploi à durée indéterminée 97,7 0,5 97,2 0,8 1,5 0,5 1,0 100,0
Chômage 23,2 15,9 7,3 54,4 22,4 14,4 8,0 100,0
Inactivité 4,8 5,3 89,9 100,0
dont : halo autour du chômage 12,8 7,4 5,4 25,4 61,8 34,8 26,9 100,0
inactivité hors halo 3,6 1,9 1,7 2,4 94,1 3,6 90,4 100,0
  • Lecture : en moyenne du 4e trimestre 2018 au 3e trimestre 2019, 23,2 % des personnes au chômage un instant donné sont en emploi trois mois plus tard, c’est-à-dire en 2019.
  • Champ : France hors Mayotte, population des ménages, personnes de 15 à 64 ans.
  • Source : Insee, enquêtes Emploi 2018 et 2019.

Les personnes qui sont au chômage à un instant donné ne le demeurent le trimestre suivant que pour 54,4 % d’entre elles. Elles changent donc davantage de situation que celles qui sont en emploi : d’une part, 23,2 % sont en emploi trois mois après, pour plus des deux tiers sur un emploi à durée limitée ; d’autre part, 22,4 % deviennent inactives, dont une majorité dans le halo autour du chômage.

Dans 89,9 % des cas, les personnes inactives âgées de 15 à 64 ans sont encore inactives trois mois après. Cependant, parmi elles, les transitions vers l’emploi ou le chômage sont plus nombreuses pour les inactives relevant du halo autour du chômage. Ainsi, parmi les personnes appartenant au halo autour du chômage un instant donné, 25,4 % se retrouvent au chômage trois mois après (contre seulement 2,4 % des autres inactives) et 12,8 % sont en emploi (contre 3,6 % des autres inactives).

Sur un trimestre, le risque de perdre son emploi ou les chances d’en retrouver un sont sensiblement les mêmes pour les femmes et pour les hommes (figure 2). Les différences sont en revanche plus marquées entre les classes d’âge. Ainsi, les jeunes en emploi à un instant donné sont plus souvent au chômage trois mois plus tard (5,3 % pour les 15-24 ans, contre 1,7 % pour les 25-49 ans et 1,0 % pour les 50 ans ou plus). Mais les jeunes chômeurs accèdent aussi plus souvent à l’emploi : 28,2 % des 15 24 ans au chômage un instant donné sont en emploi trois mois plus tard, contre 24,5 % pour les 25 49 ans et 15,1 % pour les 50-64 ans.

Figure 2 - Transitions trimestrielles entre l’emploi et le chômage selon le sexe, l'âge et la catégorie socioprofessionnelle en 2019

en %
Figure 2 - Transitions trimestrielles entre l’emploi et le chômage selon le sexe, l'âge et la catégorie socioprofessionnelle en 2019 (en %) - Lecture : en moyenne du 4e trimestre 2018 au 3e trimestre 2019, 51,7 % des femmes au chômage un instant donné sont au chômage trois mois plus tard, c'est-à-dire en 2019.
Probabilité d'être...
...au chômage au trimestre t+1 en étant... ...en emploi au trimestre t+1, en étant au chômage le trimestre t
...en emploi le trimestre t ...au chômage le trimestre t
Sexe
Femmes 1,7 51,7 23,6
Hommes 1,9 57,0 22,8
Âge
De 15 à 24 ans 5,3 48,3 28,2
De 25 à 49 ans 1,7 54,9 24,5
De 50 à 64 ans 1,0 59,3 15,1
Catégorie socioprofessionnelle
Agriculteurs exploitants ns ns ns
Artisans, commerçants et chefs d'entreprise 1,0 57,7 17,3
Cadres et professions intellectuelles supérieures 1,1 59,2 24,1
Professions intermédiaires 1,2 51,5 28,0
Employés qualifiés 1,7 54,0 25,8
Employés non qualifiés 2,5 55,5 21,2
Ouvriers qualifiés 2,3 54,8 24,5
Ouvriers non qualifiés 5,3 57,9 21,5
Chômeurs n'ayant jamais travaillé /// 50,1 19,9
Ensemble 1,8 54,4 23,2
  • ns : non significatif.
  • /// : absence de résultat due à la nature des choses.
  • Note : le niveau de qualification des employés est calculé à partir de la nomenclature des professions et catégories socioprofessionnelles (PCS) à 4 chiffres.
  • Lecture : en moyenne du 4e trimestre 2018 au 3e trimestre 2019, 51,7 % des femmes au chômage un instant donné sont au chômage trois mois plus tard, c'est-à-dire en 2019.
  • Champ : France hors Mayotte, population des ménages, personnes de 15 à 64 ans.
  • Source : Insee, enquêtes Emploi 2018 et 2019.

Les cadres ont un risque très faible de perdre leur emploi d’un trimestre à l’autre (1,1 %), alors que ce risque s’élève à 5,3 % pour les ouvriers non qualifiés. L’accès à l’emploi est un peu moins fréquent pour les chômeurs précédemment artisans, commerçants ou chefs d’entreprise, ouvriers ou employés non qualifiés ou encore ceux n’ayant jamais travaillé.

Sur un an, les changements de situation sont plus nombreux que sur un trimestre, notamment pour les chômeurs (figure 3). En moyenne, 35,2 % des personnes au chômage un instant donné en 2018 sont en emploi un an plus tard, dans un peu plus de la moitié des cas sur un emploi à durée limitée ; 25,2 % deviennent inactives. Parmi les personnes inactives en 2018, 10,0 % sont en emploi un an après et 5,7 % au chômage. Les transitions sont là aussi plus nombreuses pour les inactifs relevant du halo autour du chômage : 21,2 % d’entre eux sont au chômage un an après et 24,0 % occupent un emploi. Parmi les personnes de 15 à 64 ans en emploi un instant donné en 2018, 92,3 % y sont aussi un an plus tard. Cette part n’est que de 78,7 % pour les personnes initialement en emploi à durée limitée, qui connaissent plus de transitions en dehors de l’emploi : un an plus tard, 10,7 % sont au chômage et 10,6 % sont inactives.

Figure 3 - Transitions annuelles entre l'emploi, le chômage et l'inactivité en 2018-2019

en %
Figure 3 - Transitions annuelles entre l'emploi, le chômage et l'inactivité en 2018-2019 (en %) - Lecture : en moyenne du 1er trimestre 2018 au 4e trimestre 2018, 2,8 % des personnes en emploi un instant donné sont au chômage un an après.
Trimestre t Trimestre t+4
Emploi dont Chômage Inactivité dont Ensemble
emploi à durée limitée emploi à durée indéterminée halo autour du chômage inactivité hors halo
Emploi 92,3 2,8 4,9 100,0
dont : emploi à durée limitée 78,7 56,3 22,4 10,7 10,6 4,4 6,2 100,0
emploi à durée indéterminée 94,3 1,4 92,9 1,6 4,1 0,9 3,1 100,0
Chômage 35,2 18,5 16,6 39,6 25,2 13,2 12,1 100,0
Inactivité 10,0 5,7 84,3 100,0
dont : halo autour du chômage 24,0 11,2 12,8 21,2 54,7 25,4 29,3 100,0
inactivité hors halo 7,7 4,4 3,3 3,2 89,1 3,8 85,3 100,0
  • Lecture : en moyenne du 1er trimestre 2018 au 4e trimestre 2018, 2,8 % des personnes en emploi un instant donné sont au chômage un an après.
  • Champ : France hors Mayotte, population des ménages, personnes de 15 à 64 ans.
  • Source : Insee, enquêtes Emploi 2018 et 2019.

Sources

Définitions


Emploi au sens du Bureau international du travail (BIT) : la population active occupée (en emploi) comprend les personnes âgées de 15 ans ou plus ayant travaillé (ne serait-ce qu’une heure) au cours d’une semaine donnée dite « de référence », qu’elles soient salariées, à leur compte, employeurs ou aides dans l’entreprise ou dans l’exploitation familiale. Elle inclut également les personnes pourvues d’un emploi mais qui en sont temporairement absentes.


Chômage : la population au chômage regroupe les personnes âgées de 15 ans ou plus qui répondent simultanément à trois conditions : être sans emploi durant une semaine donnée ; être disponible pour prendre un emploi dans les deux semaines ; avoir cherché activement un emploi au cours des quatre dernières semaines ou en avoir trouvé un qui commence dans moins de trois mois.


Inactifs au sens du BIT : les inactifs au sens du BIT sont les personnes âgées de 15 ans ou plus qui ne sont ni en emploi ni au chômage au sens du BIT.


Emploi à durée limitée : les emplois à durée limitée sont ceux qui ont un terme fixé, défini dans le contrat de travail qui lie le salarié à son employeur. À partir de l’enquête Emploi, ils sont mesurés en regroupant les contrats à durée déterminée (CDD) dont ceux en contrats aidés, les missions d’intérim et les contrats d’apprentissage.


Halo autour du chômage : le halo autour du chômage est composé de personnes inactives au sens du BIT, mais proches du marché du travail. Il s’agit des personnes sans emploi qui recherchent un emploi mais qui ne sont pas disponibles dans les deux semaines pour travailler et des personnes sans emploi qui souhaitent travailler mais qui n’ont pas effectué de démarche active de recherche d’emploi dans le mois précédent, qu’elles soient disponibles ou non.


Transitions : les transitions entre états d’activité (par exemple : entre emploi et chômage ou entre chômage et inactivité) sont étudiées à partir de l’enquête Emploi, entre deux interrogations. Elles comparent la situation entre deux semaines données distantes de trois mois (transitions trimestrielles) ou entre périodes plus longues d’un an (transitions annuelles) ; elles ne mesurent pas certaines entrées-sorties courtes entre deux trimestres (ou années) d’interrogation.

Pour en savoir plus

« Une photographie du marché du travail en 2019 », Insee Première, n° 1793, février 2020.

« Les salariés en contrat court : des allers-retours plus fréquents entre emploi, chômage et inactivité  », Insee Première, n° 1736, février 2019.

« Quitter le chômage - Un retour à l'emploi plus difficile pour les séniors  », Insee Première, n° 1661, juillet 2017.

« Halo autour du chômage : une population hétérogène et une situation transitoire », in Emploi, chômage, Revenus du travail, coll.Insee Références, édition 2016.

Définitions