Revenus et patrimoine des ménagesÉdition 2021

L'Insee présente avec Revenus et patrimoine des ménages les principaux indicateurs et des analyses sur les inégalités monétaires, la pauvreté et le patrimoine des ménages.

Insee Références
Paru le : Paru le 27/05/2021
Les revenus et le patrimoine des ménages - Mai 2021
Consulter
Sommaire

Niveau de vie et pauvreté des immigrés

Insee Références

Paru le : 27/05/2021

En 2018, les immigrés disposent d’un niveau de vie annuel moyen de 20 040 euros, soit 1 670 euros par mois. Les revenus d’activité représentent la principale composante de leur niveau de vie (72,5 %), comme pour les non-immigrés (75,6 %). Liées à la composition de la famille, les prestations sociales représentent une part plus importante des niveaux de vie des immigrés : 11,9 % contre 5,9 % pour les non-immigrés (figure 1). La part des prestations sociales va de 18,5 % pour les personnes nées en Afrique à 5,7 % pour celles nées en Europe, soit un niveau proche de celui des non-immigrés. Cet écart s’explique entre autres par la taille des familles plus importante des immigrés originaires d’Afrique : 29 % vivent dans des familles avec au moins trois enfants de moins de 18 ans contre 15 % des immigrés européens et 18 % des non-immigrés. Les pensions et retraites représentent 20,2 % du niveau de vie des immigrés contre 24,4 % pour les non-immigrés. Cette part diffère fortement selon leur origine géographique : 14,3 % pour les immigrés nés en Afrique contre 30,0 % pour ceux nés en Europe (ces derniers étant en effet en moyenne sept ans plus âgés).

Figure 1 – Composition du niveau de vie moyen selon l’origine géographique

en euros par an
Figure 1 – Composition du niveau de vie moyen selon l’origine géographique (en euros par an)
Prestations sociales¹ Revenus du patrimoine Pensions et retraites² Allocations chômage² Revenus d'activité² Impôts directs³ Niveau de vie moyen (euros)
Immigré4 2 380 1 440 4 040 860 14 520 – 3 200 20 040
dont né :
en Afrique 3 130 690 2 420 1 020 11 720 – 2 070 16 910
en Europe 1 360 2 320 7 140 680 16 820 – 4 500 23 820
sur un autre continent ou apatride 2 520 1 580 2 050 840 16 850 – 3 460 20 380
Non-immigré 1 470 2 360 6 140 750 19 000 – 4 600 15 120
Ensemble 1 550 2 280 5 950 760 18 580 – 4 470 24 650
  • 1. Les prestations sociales incluent la prime d’activité et la contribution au remboursement de la dette sociale (CRDS).
  • 2. Revenus, y compris la contribution sociale généralisée (CSG) et la CRDS.
  • 3. Les impôts comprennent ici l’impôt sur le revenu, la taxe d’habitation, la CSG, la CRDS et les prélèvements libératoires sur valeurs mobilières ainsi que les autres prélèvements sur les revenus du patrimoine.
  • 4. L’ensemble des immigrés inclut 1,5 % d’immigrés sans pays de naissance connu.
  • Champ : France métropolitaine, personnes vivant dans un ménage dont le revenu déclaré est positif ou nul et dont la personne de référence n’est pas étudiante.
  • Sources : Insee-DGFiP-Cnaf-Cnav-CCMSA, enquête Revenus fiscaux et sociaux 2018.

Figure 1 – Composition du niveau de vie moyen selon l’origine géographique

  • 1. Les prestations sociales incluent la prime d’activité et la contribution au remboursement de la dette sociale (CRDS).
  • 2. Revenus, y compris la contribution sociale généralisée (CSG) et la CRDS.
  • 3. Les impôts comprennent ici l’impôt sur le revenu, la taxe d’habitation, la CSG, la CRDS et les prélèvements libératoires sur valeurs mobilières ainsi que les autres prélèvements sur les revenus du patrimoine.
  • 4. L’ensemble des immigrés inclut 1,5 % d’immigrés sans pays de naissance connu.
  • Champ : France métropolitaine, personnes vivant dans un ménage dont le revenu déclaré est positif ou nul et dont la personne de référence n’est pas étudiante.
  • Sources : Insee-DGFiP-Cnaf-Cnav-CCMSA, enquête Revenus fiscaux et sociaux 2018.

Au total, le niveau de vie moyen des immigrés avant versement des prestations et prélèvement des impôts est inférieur de 26 % à celui des non-immigrés. Après redistribution, l’écart est atténué : leur niveau de vie moyen est inférieur de 20 % à celui des non-immigrés, soit 423 euros de moins par mois. Les immigrés originaires d’Afrique, qui représentent un peu moins de la moitié de la population immigrée, disposent du niveau de vie moyen le plus faible : 16 910 euros par an, soit 1 409 euros par mois. Il est inférieur de 29 % à celui des immigrés européens et de 33 % à celui des non-immigrés.

Le niveau de vie moyen plus faible des immigrés s’explique en partie par des revenus d’activité en moyenne inférieurs de 24 %. Des facteurs structurels expliquent cet écart : les personnes immigrées sont plus jeunes, moins diplômées et occupent des emplois moins qualifiés. Elles sont aussi de fait plus souvent au chômage : 8,5 % en moyenne contre 4,7 % pour les non-immigrés. Ces situations les exposent davantage à la pauvreté : leur taux de pauvreté est de 30,7 %, soit 17,5 points de plus que celui des personnes non immigrées. Si les immigrés représentent un peu moins de 10 % de la population française, ils représentent près de 20 % des personnes pauvres (figure 2). Au sein de la population immigrée, le taux de pauvreté des personnes d’origine africaine (39,5 %) est plus de deux fois plus élevé que celui des personnes d’origine européenne (17,6 %). Les inégalités, mesurées par le rapport interdécile, sont les plus faibles parmi les immigrés nés en Afrique, et les plus élevées parmi les immigrés nés hors d’Afrique ou d’Europe.

Figure 2 – Distribution des niveaux de vie des personnes selon l'origine géographique

Figure 2 – Distribution des niveaux de vie des personnes selon l'origine géographique
Niveau de vie (en euros par an) Rapport interdécile D9/D1 Répartition des personnes (en %) Taux de pauvreté (en %) Personnes pauvres (en milliers)
Moyen 1ᵉʳ décile
(D1)
Médiane 9ᵉ décile
(D9)
Immigré¹ 20 040 9 000 16 300 32 730 3,6 9,2 30,7 1 780
dont né :
en Afrique 16 910 8 660 14 390 27 920 3,2 4,2 39,5 1 060
en Europe 23 820 10 520 19 460 39 870 3,8 3,2 17,6 359
sur un autre continent ou apatride 20 380 8 100 15 790 33 380 4,1 1,6 35,0 345
Non-immigré 25 120 11 680 21 740 39 580 3,4 90,8 13,2 7 541
Ensemble 24 650 11 210 21 250 39 130 3,5 100,0 14,8 9 327
  • 1. L’ensemble des immigrés inclut 1,5 % d’immigrés sans pays de naissance connu.
  • Champ : France métropolitaine, personnes vivant dans un ménage dont le revenu déclaré est positif ou nul et dont la personne de référence n'est pas étudiante.
  • Sources : Insee-DGFiP-Cnaf-Cnav-CCMSA, enquête Revenus fiscaux et sociaux 2018.

Près de 70 % des immigrés ont un niveau de vie inférieur au niveau de vie médian et seulement 12,1 % font partie des 20 % des personnes les plus aisées (figure 3). Parmi les immigrés nés en Afrique, près de 80 % ont un niveau de vie inférieur au niveau de vie médian et seuls 7,2 % d’entre eux font partie des 20 % des personnes les plus aisées.

Figure 3 – Répartition des immigrés selon le décile de niveau de vie et l'origine géographique

en %
Figure 3 – Répartition des immigrés selon le décile de niveau de vie et l'origine géographique (en %) - Lecture : 22,1 % des immigrés ont un niveau de vie inférieur au premier décile de niveau de vie (D1).
Inférieur à D1 D1 à D2 D2 à D3 D3 à D4 D4 à D5 D5 à D6 D6 à D7 D7 à D8 D8 à D9 Supérieur à D9
Immigré¹ 22,1 16,9 13,1 9,5 7,3 7,0 5,8 6,3 5,6 6,5
dont né :
en Afrique 27,7 21,3 14,1 9,1 6,2 6,1 4,1 4,3 3,7 3,5
en Europe 12,5 12,5 13,0 9,9 9,6 8,5 7,4 8,7 7,6 10,3
sur un autre continent ou apatride 27,5 14,7 10,7 9,4 5,6 6,1 6,5 6,6 6,1 6,8
Non-immigré 8,8 9,3 9,7 10,1 10,3 10,3 10,4 10,4 10,5 10,4
Ensemble 10,0 10,0 10,0 10,0 10,0 10,0 10,0 10,0 10,0 10,0
  • 1. L’ensemble des immigrés inclut 1,5 % d’immigrés sans pays de naissance connu.
  • Lecture : 22,1 % des immigrés ont un niveau de vie inférieur au premier décile de niveau de vie (D1).
  • Champ : France métropolitaine, personnes vivant dans un ménage dont le revenu déclaré est positif ou nul et dont la personne de référence n'est pas étudiante.
  • Sources : Insee-DGFiP-Cnaf-Cnav-CCMSA, enquête Revenus fiscaux et sociaux 2018.

Définitions


Les immigrés sont des personnes nées à l’étranger et de nationalité étrangère à la naissance (certaines ont pu acquérir la nationalité française par la suite).


Niveau de vie : revenu disponible du ménage rapporté au nombre d’unités de consommation (UC). Le niveau de vie est donc le même pour toutes les personnes d’un même ménage.


Taux de pauvreté : pourcentage de la population considérée comme pauvre, cela pouvant être entendu au sens de la pauvreté monétaire.

Pour en savoir plus

« Immigrés et descendants d’immigrés », in France portrait social, coll. « Insee Références », édition 2020.

Définitions