Revenus et patrimoine des ménagesÉdition 2021

L'Insee présente avec Revenus et patrimoine des ménages les principaux indicateurs et des analyses sur les inégalités monétaires, la pauvreté et le patrimoine des ménages.

Insee Références
Paru le : Paru le 27/05/2021
Les revenus et le patrimoine des ménages - Mai 2021
Consulter
Sommaire

1.6 Décomposition du niveau de vie

Insee Références

Paru le : 27/05/2021

Le niveau de vie de tous les individus d’un ménage se compose des revenus d’activité (salaires, revenus des indépendants), des revenus du patrimoine et des prestations sociales. La majeure partie des impôts directs en est déduite.

En 2018, le niveau de vie des 10 % de personnes les plus modestes (inférieur au 1ᵉʳ décile des niveaux de vie) est composé pour moitié de prestations sociales hors revenus de remplacement (49,7 %, figure 1). 81,9 % des ménages les plus modestes perçoivent ces prestations sociales (figure 2). Plus de la moitié (51,8 %) de ces ménages perçoivent aussi des revenus d’activité, mais ils sont relativement faibles puisqu’ils représentent moins du tiers (31,4 %) de leur niveau de vie.

Figure 1 - Composition du niveau de vie selon le niveau de vie en 2018

en %
Figure 1 - Composition du niveau de vie selon le niveau de vie en 2018 (en %) - Lecture : en 2018, les salaires représentent 29,3 % du niveau de niveau de vie des personnes ayant un niveau de vie inférieur au 1ᵉʳ décile.
Catégories de revenus composant le niveau de vie Tranches de niveau de vie Ensemble
Inférieur à D1 D1 à D2 D2 à D3 D3 à D4 D4 à D5 D5 à D6 D6 à D7 D7 à D8 D8 à D9 Supérieur à D9
Salaires¹ 29,3 46,7 55,9 63,7 69,1 72,3 74,2 78,3 77,0 74,3 69,5
Revenus d'indépendants¹ 2,1 2,7 2,7 2,3 2,0 2,5 3,0 3,1 5,1 13,9 5,8
Revenus du patrimoine¹ 2,7 2,3 3,0 2,9 3,4 4,0 5,0 5,8 8,2 22,8 9,2
Allocations chômage 9,0 7,2 5,7 4,4 3,7 3,4 2,5 2,4 1,9 1,3 3,1
Pensions et retraites 13,0 21,7 27,1 28,5 28,1 27,3 28,3 26,5 27,3 17,1 24,1
Prestations familiales² 15,1 9,6 6,1 4,5 3,4 2,6 1,8 1,3 0,8 0,3 2,8
Prestations logement² 14,6 7,4 3,4 1,6 0,8 0,4 0,2 0,2 0,1 0,1 1,4
Minima sociaux 17,4 7,0 3,6 2,0 1,1 0,8 0,5 0,3 0,2 0,1 1,6
Prime d’activité² 2,6 2,7 1,5 0,8 0,4 0,2 0,1 0,1 0,1 0,0 0,5
Impôt sur le revenu et le patrimoine - 0,6 - 0,2 - 0,2 - 0,5 - 0,9 - 1,7 - 3,1 - 4,9 - 7,0 - 14,5 - 5,7
Taxe d’habitation - 0,7 - 0,7 - 0,9 - 1,1 - 1,2 - 1,2 - 1,3 - 1,4 - 1,6 -1,2 - 1,2
Contributions sociales : CSG et CRDS - 4,5 - 6,4 - 7,9 - 9,1 - 9,9 - 10,6 -11,2 - 11,7 -12,1 - 14,2 - 11,1
  • Note : D1 à D9 sont les déciles de la distribution des niveaux de vie.
  • 1. Tous les revenus sont nets de cotisations sociales.
  • 2. Pour les prestations soumises à la CRDS (familiales, logement et prime d’activité), celle-ci est incluse.
  • Lecture : en 2018, les salaires représentent 29,3 % du niveau de niveau de vie des personnes ayant un niveau de vie inférieur au 1ᵉʳ décile.
  • Champ : France métropolitaine, personnes vivant dans un ménage dont le revenu déclaré est positif ou nul et dont la personne de référence n'est pas étudiante.
  • Sources : Insee-DGFiP-Cnaf-Cnav-CCMSA, enquête Revenus fiscaux et sociaux 2018.

Figure 1 - Composition du niveau de vie selon le niveau de vie en 2018

  • Note : D1 à D9 sont les déciles de la distribution des niveaux de vie.
  • 1. Tous les revenus sont nets de cotisations sociales.
  • 2. Pour les prestations soumises à la CRDS (familiales, logement et prime d’activité), celle-ci est incluse.
  • Lecture : en 2018, les salaires représentent 29,3 % du niveau de niveau de vie des personnes ayant un niveau de vie inférieur au 1ᵉʳ décile.
  • Champ : France métropolitaine, personnes vivant dans un ménage dont le revenu déclaré est positif ou nul et dont la personne de référence n'est pas étudiante.
  • Sources : Insee-DGFiP-Cnaf-Cnav-CCMSA, enquête Revenus fiscaux et sociaux 2018.

Figure 2 - Part des ménages percevant les différentes catégories de revenu selon le niveau de vie en 2018

en %
Figure 2 - Part des ménages percevant les différentes catégories de revenu selon le niveau de vie en 2018 (en %) - Lecture : en 2018, 47 % des ménages dont le niveau de vie est inférieur au 1ᵉʳ décile perçoivent des salaires.
Catégories de revenus composant le niveau de vie Tranches de niveau de vie Ensemble
Inférieur à D1 D1 à D2 D2 à D3 D3 à D4 D4 à D5 D5 à D6 D6 à D7 D7 à D8 D8 à D9 Supérieur à D9
Revenus d'activité¹ 51,8 57,6 60,7 64,2 67,1 69,6 70,2 73,0 73,6 79,5 66,7
Salaires¹ 47,0 54,6 58,7 62,7 66,0 67,8 68,9 71,2 71,2 74,3 64,2
Revenus d'indépendants¹ 8,6 6,4 5,7 5,2 4,6 6,2 5,9 6,8 9,3 16,7 7,5
Revenus du patrimoine 80,1 81,9 88,7 91,0 92,6 94,1 95,9 97,2 98,2 99,0 91,8
Revenus de remplacement 50,6 68,9 69,1 66,3 63,5 61,5 58,0 56,2 56,2 52,6 60,4
Allocations chômage 24,5 24,8 22,8 19,7 17,7 16,0 13,7 12,7 11,3 8,7 17,3
Pensions et retraites 29,9 49,6 52,4 51,2 50,7 50,4 48,9 47,6 49,2 46,9 47,8
Autres prestations sociales² 81,9 76,1 56,8 46,5 41,2 34,2 30,2 27,0 22,5 19,8 43,7
Prestations familiales² 34,9 32,9 27,3 25,3 24,5 23,0 21,3 19,7 15,8 15,8 24,1
Prestations logement² 63,3 60,2 36,5 21,3 13,2 8,0 5,6 4,8 4,0 2,8 22,1
Minima sociaux 40,0 26,1 13,3 8,0 5,5 4,2 2,8 2,3 2,0 1,3 10,5
Prime d’activité² 25,6 28,7 22,7 18,5 10,8 7,5 4,8 4,3 3,1 1,6 12,9
Impôts directs 98,8 99,9 100,0 100,0 100,0 100,0 100,0 100,0 100,0 100,0 99,9
Impôt sur le revenu et le patrimoine 18,8 27,5 41,1 57,7 73,7 83,9 92,2 95,3 97,6 98,3 68,3
Taxe d’habitation 47,7 52,8 69,4 84,4 89,9 93,2 95,4 96,1 97,0 97,7 82,3
Contributions sociales : CSG et CRDS 98,1 99,9 100,0 100,0 99,9 100,0 100,0 100,0 100,0 99,9 99,8
  • Note : D1 à D9 sont les déciles de la distribution des niveaux de vie.
  • 1. Tous les revenus sont nets de cotisations sociales.
  • 2. Pour les prestations soumises à la CRDS (familiales, logement et prime d’activité), celle-ci est incluse.
  • Lecture : en 2018, 47 % des ménages dont le niveau de vie est inférieur au 1ᵉʳ décile perçoivent des salaires.
  • Champ : France métropolitaine, ménages dont le revenu déclaré est positif ou nul et dont la personne de référence n'est pas étudiante.
  • Sources : Insee-DGFiP-Cnaf-Cnav-CCMSA, enquête Revenus fiscaux et sociaux 2018.

Les personnes au niveau de vie immédiatement supérieur (compris entre les 1ᵉʳ et 2ᵉ déciles) ont un niveau de vie composé pour moitié de revenus d’activité (49,4 %) et pour plus d’un quart de prestations sociales hors revenus de remplacement (26,7 %). Les prestations familiales, les prestations logement et les minima sociaux en représentent des parts quasi égales.

En s’élevant dans l’échelle des niveaux de vie, la part des salaires augmente régulièrement tandis que celle des prestations (hors revenus de remplacement) diminue. Au delà du 8ᵉ décile, le montant des salaires continue de s’élever, mais leur part diminue, en raison de l’importance croissante des revenus d’indépendants et des revenus du patrimoine. Ces deux catégories de revenus représentent 13,3 % du niveau de vie des personnes se situant entre le 8ᵉ et le 9ᵉ décile. Pour les 10 % de personnes les plus aisées, la part des revenus du patrimoine et des revenus d’indépendants est près de trois fois supérieure (36,7 %). Quant aux prestations sociales hors revenus de remplacement, elles sont perçues par un cinquième de ces ménages (19,8 %).

Une très grande majorité des ménages (91,8 % dans l’ensemble) perçoit des revenus du patrimoine. Ils représentent une part croissante du niveau de vie à mesure qu’il augmente. Mais leur part reste très limitée chez la plupart : comprise entre 2,7 % et 5,8 % jusqu’au 8ᵉ décile, elle est de 8,2 % pour les personnes entre le 8ᵉ et le 9ᵉ décile. En revanche, chez les 10 % de personnes les plus aisées, ces revenus représentent 22,8 % de leur niveau de vie. Pour les personnes du haut de la distribution, ces revenus du patrimoine correspondent plus fréquemment à des revenus financiers (plan d’épargne en actions, assurance vie, etc.).

Les personnes les plus aisées se distinguent également par la part plus importante de revenus d’activité indépendante : ils représentent 13,9 % de leur niveau de vie contre moins de 6,0 % pour les autres, y compris celles de la tranche de niveau de vie immédiatement inférieure. Il s’agit principalement de revenus de chefs d’entreprise et des professions libérales.

Les revenus de remplacement représentent moins d’un tiers du niveau de vie. Cette part dépend de celle des allocations chômage : celle-ci décroît en s’élevant dans l’échelle des niveaux de vie car moins de ménages en bénéficient (24,8 % des 10 % de ménages situés entre les 1ᵉʳ et 2ᵉ déciles contre 8,7 % des 10 % les plus aisés). Les pensions et retraites représentent une part relativement constante dans l’échelle des niveaux de vie car la répartition des retraités y est homogène.

Les impôts directs concernent l’ensemble de l’échelle des niveaux de vie mais représentent une part croissante du niveau de vie lorsqu’il augmente, de 5,8 % pour les personnes les plus modestes à 29,9 % pour les plus aisées.

Définitions


Niveau de vie : revenu disponible du ménage rapporté au nombre d’unités de consommation (UC). Le niveau de vie est donc le même pour toutes les personnes d’un même ménage.


Revenus du patrimoine : revenus fonciers et revenus de valeurs et de capitaux mobiliers, hors plus-values.
Les revenus du patrimoine ne sont que partiellement couverts dans la déclaration fiscale : plusieurs types de revenus du patrimoine sont exonérés d’impôts (épargne réglementée notamment), ou en partie seulement appréhendés dans les déclarations.
Les revenus déclarés sont complétés par des revenus imputés (produits d’assurance vie, livrets défiscalisés, PEA, PEP, CEL, PEL).


Les prestations sociales regroupent :
• les prestations sociales contributives accordées en contrepartie de cotisations et qui correspondent à un revenu de remplacement (pensions de retraites et d’invalidité, indemnités chômage) ;
• les prestations sociales non contributives : prestations familiales, allocations logement, minima sociaux (revenu de solidarité active, allocation aux adultes handicapés, allocations permettant d’atteindre le minimum vieillesse), prime d’activité.


Impôts directs : impôt sur le revenu, taxe d’habitation, contribution sociale généralisée (CSG), contribution à la réduction de la dette sociale (CRDS), prélèvement forfaitaire unique sur les revenus du patrimoine.


Décile : Si l’on ordonne une distribution de revenus, de niveaux de vie, de patrimoines, etc., les déciles (notés généralement D1 à D9) sont les valeurs qui partagent cette distribution en 10 parties d’effectifs égaux. Les centiles (notés généralement C1 à C99) la partagent en 100 parties d’effectifs égaux et les quartiles (Q1 à Q3) en 4 parties. La médiane (D5, C50 ou Q2) partage la population en deux sous‑populations égales. Ainsi, le neuvième décile (D9) est le seuil en‑dessous duquel se situent 90 % de la population ; le quatre‑vingt‑quinzième centile (C95) est le seuil en‑dessous duquel se situent 95 % de la population. Les individus ainsi classés appartiennent à des dixièmes de niveau de vie : les 10 % les plus modestes constituent le premier dixième.

Pour en savoir plus

« Revenu, niveau de vie et pauvreté en 2018 », Insee Résultats, octobre 2020.

Définitions