Revenus et patrimoine des ménagesÉdition 2021

L'Insee présente avec Revenus et patrimoine des ménages les principaux indicateurs et des analyses sur les inégalités monétaires, la pauvreté et le patrimoine des ménages.

Insee Références
Paru le : Paru le 27/05/2021
Les revenus et le patrimoine des ménages - Mai 2021
Consulter
Sommaire

Patrimoine immobilier des ménages de la zone euro

Insee Références

Paru le : 27/05/2021

En 2017-2018, 60 % des ménages de la zone euro sont propriétaires de leur résidence principale, d’après les données de l’enquête Household Finance and Consumption Survey (HFCS) de l’Eurosystème. Ce taux est très différent selon les pays (figure 1). Pour les quatre pays les plus peuplés (Allemagne, France, Espagne et Italie), il varie de 44 % en Allemagne à 80 % en Espagne. Dans tous les pays, la part de propriétaires croît avec le niveau de patrimoine net détenu par les ménages. Elle dépasse 90 % pour les 5 % de ménages les mieux dotés en patrimoine. Au total, les ménages les plus riches étant majoritairement propriétaires de leur logement, les différences de taux de propriétaires entre pays s’expliquent largement par l’accès à la propriété des ménages les moins dotés en patrimoine : pour les 50 % de ménages les moins dotés, seuls 8 % sont propriétaires de leur résidence principale en Allemagne, contre 22 % en France, 40 % en Italie et 65 % en Espagne.

Figure 1 - Immobilier et endettement des ménages dans la zone euro selon la tranche de patrimoine net des ménages en 2017-2018

en %
Figure 1 - Immobilier et endettement des ménages dans la zone euro selon la tranche de patrimoine net des ménages en 2017-2018 (en %) - Lecture : en 2017-2018, au sein des 50 % des ménages Allemands les moins dotés en patrimoine net, 8,3 % sont propriétaires de leur résidence principale.
Allemagne Espagne4 France Italie Zone euro5
Taux de propriétaires1
Inférieur à D5 8,3 65,3 21,9 39,8 31,3
Entre D5 et C95 78,4 95,2 89,8 97,2 89,3
Supérieur à C95 91,8 97,7 91,1 95,8 93,7
Ensemble 44,0 80,4 55,9 68,5 60,5
Part de la résidence principale dans la richesse brute des ménages propriétaires2
Inférieur à D5 76,1 83,6 82,3 85,5 82,0
Entre D5 et C95 66,6 63,2 68,2 75,6 69,2
Supérieur à C95 37,5 28,9 36,5 47,0 37,9
Ensemble 64,4 69,4 68,4 76,5 70,0
Part de l'endettement immobilier (résidence principale) dans la richesse brute des ménages propriétaires
Inférieur à D5 76,1 68,6 61,4 49,1 67,8
Entre D5 et C95 25,5 21,1 22,3 19,2 23,2
Supérieur à C95 6,9 9,0 8,3 13,9 9,4
Ensemble 30,8 49,0 35,7 32,3 37,1
Ratio de dettes sur total des actifs3
Inférieur à D5 87,7 73,6 66,2 51,3 73,7
Entre D5 et C95 28,1 24,0 25,6 22,3 25,9
Supérieur à C95 9,8 10,5 12,4 15,3 12,0
Ensemble 34,6 53,2 39,5 34,9 40,5
  • 1. Part de ménages propriétaires de leur résidence principale, en excluant les usufruitiers. Cet indicateur diffère donc du concept Insee.
  • 2. Calculée pour les propriétaires.
  • 3. Pour les ménages endettés.
  • 4. Pour l'Espagne, la période considérée est 2014-2015.
  • 5. Moyenne pondérée par la population des pays.
  • Lecture : en 2017-2018, au sein des 50 % des ménages Allemands les moins dotés en patrimoine net, 8,3 % sont propriétaires de leur résidence principale.
  • Champ : ménages résidant en Autriche, Belgique, Chypre, Allemagne, Espagne, Estonie, Finlande, France, Grèce, Irlande, Italie, Lettonie, Lituanie, Luxembourg, Malte, Pays-Bas, Portugal, Slovaquie, Slovénie.
  • Source : BCE, enquête HFCS vague 3.

L’immobilier (tous biens confondus) représente une part importante du patrimoine des ménages propriétaires, en moyenne de 79 % de leur richesse brute (70 % en se limitant à la valeur de la résidence principale). Parmi les ménages propriétaires en Allemagne, en France, en Espagne et en Italie, la part de la résidence principale dans le patrimoine brut varie de 64 % en Allemagne à 76 % en Italie. Dans tous les pays, le patrimoine des mieux dotés est davantage diversifié et, logiquement, la part de la résidence principale décroît avec le niveau de patrimoine détenu. Dans les quatre pays les plus peuplés, pour les 50 % de ménages les moins dotés en patrimoine, cette part varie de 76 % en Allemagne à 85 % en Italie. Pour les 5 % les plus aisés, elle ne représente que 29 % en Espagne à 47 % en Italie.

L’endettement immobilier constitue une part prépondérante de l’endettement des ménages de la zone euro (près de 89 %). L’endettement immobilier lié à la résidence principale représente en moyenne 37 % de la richesse brute des ménages propriétaires. Ce taux est de 31 % en Allemagne, 32 % en Italie et 36 % en France, contre 49 % en Espagne. Pour les ménages propriétaires les mieux dotés en patrimoine, le poids de l’endettement immobilier lié à la résidence principale dans le total des actifs du ménage est nettement plus faible (de 7 % en Allemagne à 14 % en Italie, contre respectivement 76 % et 49 % pour les moins dotés).

Entre 2014-2015 et 2017-2018, dans un contexte de hausse des prix de l’immobilier dans la zone euro, la valeur des résidences principales a augmenté dans la majorité des pays (figure 2), parfois très fortement (+ 60 % en Irlande, + 40 % en Slovaquie, en moyenne, en euros courants), mais moins vivement en Allemagne (+ 12 %) et plus modérément en France (+ 4 %). Seules la Grèce (– 13 %), l’Espagne (– 13 %) et l’Italie (– 6 %) enregistrent une baisse en moyenne, en euros courants. La part de propriétaires est restée relativement stable au sein de chaque pays.

Figure 2 - Variation de la valeur de la résidence principale entre 2014-2015 et 2017-2018 par pays¹

en %
Figure 2 - Variation de la valeur de la résidence principale entre 2014-2015 et 2017-2018 par pays¹ (en %)
En euros courants En euros constants 2017-2018
Grèce – 13,33 – 14,02
Espagne² – 13,32 – 14,26
Italie – 6,30 – 6,30
Autriche 1,42 – 2,48
Finlande 1,83 0,43
France 4,47 – 1,07
Estonie 7,38 2,27
Belgique 9,18 4,27
Portugal 9,97 6,77
Allemagne 11,74 9,33
Pays-Bas 12,58 10,48
Luxembourg 14,26 9,55
Lettonie 15,39 11,81
Slovénie 15,22 14,53
Malte 16,82 13,52
Chypre 19,45 22,01
Slovaquie 39,81 39,11
Irlande 60,62 58,87
  • 1. Hors Lituanie, absente dans l'enquête 2014-2015.
  • 2. Évolution estimée entre 2011-2012 et 2014-2015.
  • Champ : ménages propriétaires de leur résidence principale.
  • Source : BCE, enquête HFCS vagues 2 et 3.

Figure 2 - Variation de la valeur de la résidence principale entre 2014-2015 et 2017-2018 par pays¹

  • 1. Hors Lituanie, absente dans l'enquête 2014-2015.
  • 2. Évolution estimée entre 2011-2012 et 2014-2015.
  • Champ : ménages propriétaires de leur résidence principale.
  • Source : BCE, enquête HFCS vagues 2 et 3.

Définitions


Patrimoine brut : montant total des actifs détenus par un ménage, c’est-à-dire l’ensemble des biens lui permettant de disposer de ressources futures. Il inclut son patrimoine financier, son patrimoine immobilier et son patrimoine professionnel, mais aussi, depuis 2010, les biens durables (voiture, équipement de la maison, etc.), les bijoux, les œuvres d’art et autres objets de valeur, soit tout ce qui relève du patrimoine matériel, négociable et transmissible. Les droits à la retraite et le capital humain des membres du ménage (leurs connaissances et savoir-faire acquis) en sont exclus. Il est évalué avant déduction des éventuels remboursements d’emprunts en cours.


Patrimoine net : montant total des actifs détenus par un ménage (patrimoine brut) duquel est déduit le montant du capital qu’il doit encore au titre des emprunts qu’il a souscrits (contractés pour acquérir un bien immobilier, un bien d’équipement ou pour tout autre motif personnel ou professionnel). Étudier le patrimoine brut revient à attribuer aux ménages, dès la signature d'un achat, sa valeur totale et donc à anticiper le patrimoine net dont ils disposeront plus tard. Le patrimoine net représente le patrimoine effectivement détenu au moment de l'enquête, mais observer le patrimoine brut permet de mieux comprendre les comportements de consommation des ménages.


Décile : si l’on ordonne une distribution de revenus, de niveaux de vie, de patrimoines, etc., les déciles (notés généralement D1 à D9) sont les valeurs qui partagent cette distribution en 10 parties d’effectifs égaux. Les centiles (notés généralement C1 à C99) la partagent en 100 parties d’effectifs égaux et les quartiles (Q1 à Q3) en 4 parties. La médiane (D5, C50 ou Q2) partage la population en deux sous-populations égales. Ainsi, le neuvième décile (D9) est le seuil en-dessous duquel se situent 90 % de la population ; le quatre-vingt-quinzième centile (C95) est le seuil en-dessous duquel se situent 95 % de la population. Les individus ainsi classés appartiennent à des dixièmes de niveau de vie : les 10 % les plus modestes constituent le premier dixième.

Pour en savoir plus

Définitions