Revenus et patrimoine des ménagesÉdition 2021

L'Insee présente avec Revenus et patrimoine des ménages les principaux indicateurs et des analyses sur les inégalités monétaires, la pauvreté et le patrimoine des ménages.

Insee Références
Paru le : Paru le 27/05/2021
Les revenus et le patrimoine des ménages - Mai 2021
Consulter
Sommaire

Détention de la résidence principale

Insee Références

Paru le : 27/05/2021

Début 2018, 61,7 % des ménages métropolitains possèdent au moins un bien immobilier (figure 1), que ce soit leur résidence principale (57,8 %) ou un autre logement (17,8 %). La part des ménages propriétaires de leur résidence principale a nettement augmenté en vingt ans (+ 4,5 points entre 1998 et 2018). Dans le même temps, la part des ménages propriétaires d’un autre logement (résidence secondaire, logement vacant, loué ou mis à disposition gratuitement) est restée relativement stable.

Figure 1 - Détention de patrimoine immobilier

en %
Figure 1 - Détention de patrimoine immobilier (en %) - Lecture : en 2018, 57,8 % des ménages métropolitains sont propriétaires de leur résidence principale.
1998 2010 2018 2018
France hors Mayotte
Résidence principale1 53,3 58,0 57,8 57,9
Autres logements 18,1 18,7 17,8 17,6
Ensemble 58,5 61,9 61,7 61,8
  • 1. Part de ménages propriétaires de leur résidence principale, non-accédants et accédants à la propriété. Y compris en usufruit pour la résidence principale pour 2010, 2015 et 2018.
  • Note : la part de ménages propriétaires de leur résidence principale ne doit pas être rapprochée directement de celle issue d’autres enquêtes (enquêtes Logement, recensement de la population). Bien que les évolutions soient comparables, de légers écarts subsistent en niveau entre les sources.
  • Lecture : en 2018, 57,8 % des ménages métropolitains sont propriétaires de leur résidence principale.
  • Champ : ménages ordinaires résidant en France métropolitaine.
  • Source : Insee, enquêtes Patrimoine 1997-1998, 2009-2010 et Histoire de vie et Patrimoine (HVP) 2017-2018.

La part des ménages propriétaires de leur résidence principale est d’autant plus importante que les ménages ont un niveau de vie élevé et sont plus âgés (figure 2). Son augmentation depuis vingt ans s’explique pour partie par un effet de structure lié au vieillissement de la population. Mais, depuis 2010, les écarts selon l’âge se resserrent. Depuis la fin des années 2000, les jeunes ménages, les plus aisés en particulier, accèdent davantage à la propriété par le biais du crédit (taux d’intérêts favorables, allongement des durées d’emprunt, etc.). De plus, l’accès à la propriété a reculé à partir des générations nées après 1950, avant de remonter pour les plus récentes. Par ailleurs, sur la période récente, les écarts entre les différentes configurations familiales s’accroissent. Depuis 2010, la part de ménages propriétaires augmente pour les couples (+ 7,1 points pour les couples sans enfant entre 2010 et 2018) alors qu’elle diminue pour les personnes seules (– 5,8 points). Elle s’accroît également surtout pour les ménages les plus aisés (+ 1,8 point pour les ménages situés dans la moitié supérieure des niveaux de vie entre 2010 et 2015). L’accès à la propriété est devenu plus sélectif, nécessitant des revenus et un montant d’apport personnel plus élevés.

Figure 2 - Taux de détention de la résidence principale selon les caractéristiques des ménages

en %
Figure 2 - Taux de détention de la résidence principale selon les caractéristiques des ménages (en %)
2010 2015 2018
Âge de la personne de référence
Moins de 30 ans 12,8 16,2 18,5
De 30 à 39 ans 47,1 49,3 49,5
De 40 à 49 ans 58,6 58,7 56,3
De 50 à 64 ans 69,1 64,7 62,6
65 ans ou plus 72,8 73,1 70,6
Type de ménage
Personne seule 48,4 47,9 42,6
Couple sans enfant 69,7 73,0 76,8
Couple avec enfants 66,3 68,8 69,6
Famille monoparentale 32,4 31,7 30,6
Autre ménage 56,2 52,4 40,7
Niveau de vie1
Inférieur au 1er quartile 36,4 35,6 nd
Du 1er au 2e quartile 53,9 52,9 nd
Du 2e au 3e quartile 67,1 68,9 nd
Supérieur au 3e quartile 79,7 81,5 nd
Ensemble 58,0 58,9 57,8
  • nd : non disponible.
  • 1. Hors ménages dont la personne de référence est étudiante, hors ménages déclarant des revenus négatifs. Si l’on ordonne la distribution de niveaux de vie, les quartiles sont les valeurs qui la partagent en quatre parts égales.
  • Champ : ménages ordinaires résidant en France métropolitaine.
  • Source : Insee, enquêtes Patrimoine 2009-2010 et 2014-2015 et Histoire de vie et Patrimoine (HVP) 2017-2018.

Près des deux tiers des ménages propriétaires sont non-accédants. Ces derniers sont pour la majorité d’anciens accédants ou ont acquis leur logement par héritage, donation ou au comptant. Ils sont plus âgés (plus de la moitié ont 65 ans ou plus), composés souvent de personnes seules (31,8 % en 2018) ou de couples sans enfant dans le foyer (45,3 %) (figure 3). Un tiers des ménages accédants ont acquis leur résidence principale au cours des cinq dernières années. Les ménages accédants sont plus jeunes que les non-accédants (les deux tiers ont entre 30 et 50 ans) et vivent le plus souvent en couple avec des enfants (58,1 %).

Figure 3 - Caractéristiques des ménages propriétaires de leur résidence principale début 2018

en %
Figure 3 - Caractéristiques des ménages propriétaires de leur résidence principale début 2018 (en %) - Lecture : 3,0 % des propriétaires de leur résidence principale et 16,6 % des acquéreurs récents ont moins de 30 ans.
Acquéreurs anciens Acquéreurs récents Non-accédants Accédants Ensemble
Âge de la personne de référence 100,0 100,0 100,0 100,0 100,0
Moins de 30 ans 0,6 16,6 0,4 7,6 3,0
De 30 à 39 ans 7,7 39,1 2,0 30,7 12,3
De 40 à 49 ans 18,1 20,1 8,4 36,2 18,4
De 50 à 64 ans 31,7 16,3 33,6 21,9 29,4
65 ans ou plus 41,9 8,0 55,6 3,5 36,9
Type de ménage 100,0 100,0 100,0 100,0 100,0
Personne seule 27,1 20,1 31,8 15,9 26,1
Couple sans enfant 37,0 24,8 45,3 17,2 35,2
Couple avec enfants 29,6 47,8 17,8 58,1 32,3
Famille monoparentale 4,4 6,5 3,2 7,5 4,7
Autre ménage 1,8 0,9 1,9 1,3 1,7
  • Lecture : 3,0 % des propriétaires de leur résidence principale et 16,6 % des acquéreurs récents ont moins de 30 ans.
  • Champ : ménages ordinaires résidant en France métropolitaine et propriétaires de leur résidence principale, y compris usufruitiers.
  • Source : Insee, enquête Histoire de vie et Patrimoine (HVP) 2017-2018.

Début 2018, la moitié des ménages propriétaires de leur résidence principale déclarent un patrimoine brut supérieur à 287 700 euros (figure 4). Ces derniers sont globalement mieux dotés en patrimoine que l’ensemble des ménages, l’immobilier représentant près des deux tiers de leur patrimoine brut. Comme pour l’ensemble des ménages, leur patrimoine varie avec l’âge ; il croît jusqu’à 65 ans puis décroît. Les jeunes propriétaires et les accédants détiennent un patrimoine composé principalement de leur résidence principale. Dans leur cas, l’endettement lié à la résidence principale est particulièrement important. Ainsi, la part de l’endettement des ménages propriétaires de moins de 30 ans représente 58 % de leur patrimoine brut, cette part diminuant progressivement avec l’âge.

Figure 4 - Patrimoine brut des propriétaires de leur résidence principale début 2018

Figure 4 - Patrimoine brut des propriétaires de leur résidence principale début 2018 - Lecture : la moitié des ménages déclarent un patrimoine brut supérieur à 164 290 euros. L’immobilier représente 61,2 % de leur patrimoine brut et l’endettement 13,2 %.
Montant médian
(en euros)
Part du patrimoine immobilier total
(en %)
Part de l’endettement
(en %)
Propriétaires de leur résidence principale 287 730 64,9 13,1
Propriétaires non accédants 302 040 62,5 3,7
Accédants à la propriété 267 980 69,9 33,0
Accédants récents 243 830 74,3 48,2
Accédants anciens 276 160 68,0 26,3
Âge de la personne de référence
Moins de 30 ans 214 400 74,7 58,3
De 30 à 39 ans 252 260 72,1 43,9
De 40 à 49 ans 306 610 65,9 22,6
De 50 à 64 ans 307 970 62,8 9,0
65 ans ou plus 285 030 63,8 1,3
Ensemble 164 290 61,2 13,2
  • Lecture : la moitié des ménages déclarent un patrimoine brut supérieur à 164 290 euros. L’immobilier représente 61,2 % de leur patrimoine brut et l’endettement 13,2 %.
  • Champ : ménages ordinaires résidant en France métropolitaine et propriétaires de leur résidence principale.
  • Source : Insee, enquête Histoire de vie et Patrimoine (HVP) 2017-2018.

Définitions


Les propriétaires non accédants sont des propriétaires dégagés des charges de remboursements d’emprunts liés à leur résidence principale.


Un ménage accédant à la propriété est un ménage propriétaire qui a encore des emprunts à rembourser pour l’achat de sa résidence principale. Un logement peut être acquis soit à titre onéreux, soit par héritage ou donation. Les acquéreurs récents ont acquis leur résidence principale au cours des cinq dernières années.


Le niveau de vie est le revenu disponible du ménage rapporté au nombre d’unités de consommation (UC). Le niveau de vie est donc le même pour toutes les personnes d’un même ménage.
Le niveau de vie avant redistribution est le revenu avant redistribution du ménage rapporté au nombre d’unités de consommation (UC).


Décile : si l’on ordonne une distribution de revenus, de niveaux de vie, de patrimoines, etc., les déciles (notés généralement D1 à D9) sont les valeurs qui partagent cette distribution en 10 parties d’effectifs égaux. Les centiles (notés généralement C1 à C99) la partagent en 100 parties d’effectifs égaux et les quartiles (Q1 à Q3) en 4 parties. La médiane (D5, C50 ou Q2) partage la population en deux sous-populations égales. Ainsi, le neuvième décile (D9) est le seuil en-dessous duquel se situent 90 % de la population ; le quatre-vingt-quinzième centile (C95) est le seuil en-dessous duquel se situent 95 % de la population. Les individus ainsi classés appartiennent à des dixièmes de niveau de vie : les 10 % les plus modestes constituent le premier dixième.


Patrimoine brut : montant total des actifs détenus par un ménage, c’est-à-dire l’ensemble des biens lui permettant de disposer de ressources futures. Il inclut son patrimoine financier, son patrimoine immobilier et son patrimoine professionnel, mais aussi, depuis 2010, les biens durables (voiture, équipement de la maison, etc.), les bijoux, les oeuvres d’art et autres objets de valeur, soit tout ce qui relève du patrimoine matériel, négociable et transmissible. Les droits à la retraite et le capital humain des membres du ménage (leurs connaissances et savoir-faire acquis) en sont exclus. Il est évalué avant déduction des éventuels remboursements d’emprunts en cours.

Pour en savoir plus

« Le patrimoine des ménages en 2018. Repli de la détention de patrimoine financier », Insee Première n° 1722, décembre 2018.

« Achat d’une résidence principale : entre 2004 et 2015 la crise est passée par là », in Les revenus et le patrimoine des ménages, coll. « Insee Références », édition 2018.

Les conditions de logement en France , coll. « Insee Références », édition 2017.

Définitions