Revenus et patrimoine des ménagesÉdition 2021

L'Insee présente avec Revenus et patrimoine des ménages les principaux indicateurs et des analyses sur les inégalités monétaires, la pauvreté et le patrimoine des ménages.

Insee Références
Paru le : Paru le 27/05/2021
Les revenus et le patrimoine des ménages - Mai 2021
Consulter
Sommaire

Niveau de vie et pauvreté des adultes selon l’âge

Insee Références

Paru le : 27/05/2021

En 2018, les personnes de 18 à 24 ans (hors étudiants vivant seuls ou avec d’autres étudiants) ont le niveau de vie moyen le plus faible parmi les adultes : 21 630 euros par an, soit 1 803 euros par mois (figure 1). 22,7 % d’entre eux vivent sous le seuil de pauvreté. Lorsqu’ils vivent chez leurs parents, les jeunes apportent en effet souvent peu de revenus au ménage tout en augmentant le nombre d’unités de consommation. Lorsqu’ils ont leur propre logement (26 % des 18-24 ans vivent seuls ou avec conjoint), leur faible niveau de vie s’explique par des revenus d’activité bien inférieurs à l’ensemble des adultes.

Figure 1 - Niveau de vie et taux de pauvreté des adultes selon l’âge en 2018

Figure 1 - Niveau de vie et taux de pauvreté des adultes selon l’âge en 2018 - Lecture : les personnes de 25 à 29 ans ont en moyenne un niveau de vie de 22 580 euros par an. Elles représentent 7,3 % des adultes. 15,7 % d’entre elles sont pauvres, soit 563 000 personnes.
Niveau de vie
(en euros par an)
Répartition des adultes (en %) Taux de pauvreté (en %) Adultes pauvres (en milliers)
Moyenne Médiane
18 à 24 ans¹ 21 630 18 890 9,5 22,7 1 058
25 à 29 ans 22 580 21 170 7,3 15,7 563
30 à 39 ans 23 960 21 780 16,1 13,3 1 055
40 à 49 ans 24 990 21 770 16,9 14,1 1 170
50 à 64 ans 28 580 23 610 25,0 12,1 1 488
65 ans ou plus 25 530 21 830 25,2 8,6 1 067
Ensemble 25 360 21 860 100,0 13,0 6 401
  • 1. 6,3 % des personnes de 18 à 24 ans sont exclues du champ car elles vivent dans un ménage dont la personne de référence est étudiante.
  • Lecture : les personnes de 25 à 29 ans ont en moyenne un niveau de vie de 22 580 euros par an. Elles représentent 7,3 % des adultes. 15,7 % d’entre elles sont pauvres, soit 563 000 personnes.
  • Champ : France métropolitaine, personnes adultes vivant dans un ménage dont le revenu déclaré est positif ou nul et dont la personne de référence n'est pas étudiante.
  • Sources : Insee-DGFiP-Cnaf-Cnav-CCMSA, enquête Revenus fiscaux et sociaux 2018.

En 2018, 80 % des 25-29 ans vivent dans leur propre logement. Leurs revenus d’activité leur assurent des niveaux de vie nettement supérieurs aux plus jeunes. De fait, leur taux de pauvreté, même s’il reste supérieur à celui de l’ensemble des adultes, est inférieur de 7 points à celui des 18-24 ans.

71 % des 30-39 ans vivent dans un ménage avec enfants. Leur niveau de vie moyen est supérieur de 6 % à celui des 25-29 ans. Plus fréquente, la charge d’enfants est compensée par des revenus d’activité plus élevés que ceux des plus jeunes et des prestations sociales plus importantes, en particulier les aides liées à la famille.

Les 40-49 ans bénéficient des revenus d’activité les plus élevés, avec un niveau de vie moyen supérieur de 4 % aux 30-39 ans. Il s’agit de la tranche d’âge la plus uniformément répartie selon l’échelle des niveaux de vie (figure 2).

Figure 2 - Répartition des adultes selon le niveau de vie en 2018

en %
Figure 2 - Répartition des adultes selon le niveau de vie en 2018 (en %) - Lecture : en 2018, 6,8 % des personnes de 25 à 29 ans un niveau de vie supérieur au 9ᵉ décile. Cette tranche de niveau de vie rassemble 10 % de la population globale.
Inférieur à D1 D1 à D2 D2 à D3 D3 à D4 D4 à D5 D5 à D6 D6 à D7 D7 à D8 D8 à D9 Supérieur à D9
18 à 24 ans¹ 17,2 11,5 11,7 10,3 9,8 9,6 7,8 8,7 7,4 6,0
25 à 29 ans 10,7 9,7 9,3 10,2 10,5 10,7 12,3 10,1 9,7 6,8
30 à 39 ans 8,7 9,7 9,1 9,6 10,7 11,2 10,8 11,3 10,0 8,9
40 à 49 ans 10,0 9,0 9,6 9,6 9,7 10,1 10,1 10,5 10,7 10,7
50 à 64 ans 8,8 7,6 7,8 8,4 8,6 9,4 10,2 11,2 12,7 15,3
65 ans ou plus 4,4 9,1 11,3 11,5 11,0 10,7 11,0 10,3 10,9 9,8
Ensemble des 18 ans ou plus 8,8 9,1 9,7 9,9 10,0 10,2 10,4 10,5 10,8 10,6
Ensemble de la population 10,0 10,0 10,0 10,0 10,0 10,0 10,0 10,0 10,0 10,0
  • 1. 6,3 % des personnes de 18 à 24 ans sont exclues du champ car elles vivent dans un ménage dont la personne de référence est étudiante.
  • Note : D1 à D9 sont les déciles de la distribution des niveaux de vie de l'ensemble des personnes de tous âges (y compris celles de moins de 18 ans).
  • Lecture : en 2018, 6,8 % des personnes de 25 à 29 ans un niveau de vie supérieur au 9ᵉ décile. Cette tranche de niveau de vie rassemble 10 % de la population globale.
  • Champ : France métropolitaine, personnes vivant dans un ménage dont le revenu déclaré est positif ou nul et dont la personne de référence n'est pas étudiante.
  • Sources : Insee-DGFiP-Cnaf-Cnav-CCMSA, enquête Revenus fiscaux et sociaux 2018.

Entre 50 et 64 ans, du fait du départ des enfants (65 % n’ont plus d’enfant à charge) ou de leur âge plus élevé, les prestations sociales sont plus réduites. Les revenus d’activité sont également moindres, mais ils sont complétés par davantage de pensions et retraites et de revenus du patrimoine. Comme les ménages ont moins d’enfants à charge, leur niveau de vie moyen est le plus élevé : 28 580 euros par an en moyenne, soit 2 382 euros par mois, supérieur de 14 % à celui des 40-49 ans. 15,3 % d’entre eux ont un niveau de vie supérieur au 9ᵉ décile. Par ailleurs, leur taux de pauvreté est inférieur d’un point à celui de l’ensemble des adultes.

À partir de 65 ans, le niveau de vie diminue selon l’âge : les personnes vivant à domicile (hors celles vivant en institution, Ehpad, maisons de retraite, etc.) sont plus souvent seules aux grands âges et les générations les plus anciennes ont des retraites plus faibles du fait de carrières incomplètes. Néanmoins, malgré un niveau de vie annuel moyen de 25 530 euros, 11 % plus faible que pour les 50-64 ans, le taux de pauvreté des 65 ans ou plus est plus faible de 3,5 points, notamment grâce aux garanties de revenus pour les personnes âgées.

Quel que soit l’âge, le niveau de vie moyen en 2018 est supérieur à celui de 1998 (figure 3). Entre 1998 et 2008, décennie de reprise économique et d’un plus grand dynamisme des revenus d’activité, il a progressé de 18 % (corrigé de l’inflation) pour l’ensemble des adultes. L’augmentation la plus forte concerne les 60-64 ans (+ 25 %) du fait d’actifs plus nombreux avec le recul de l’âge de départ en retraite. En effet, la part des actifs chez les 60-64 ans est passée de 10 % en 1998 à 18 % en 2008. En 2008, leur niveau de vie moyen dépasse celui des 55-59 ans, alors qu’il lui était inférieur de 18 % dix ans plus tôt. Depuis la crise de 2008, les niveaux de vie stagnent (+ 1 % en moyenne pour l’ensemble de la population), de manière inédite au cours des cinquante dernières années. S’ils diminuent de 3 % entre 2008 et 2018 pour les 50-54 ans, ils augmentent nettement pour les septuagénaires. Pour ces derniers, cela pourrait s’expliquer par l’arrivée à la retraite de générations plus diplômées et aux carrières plus complètes que pour les précédentes.

Figure 3 - Niveau de vie moyen selon l’âge en 1998, 2008 et 2018

en euros 2018
Figure 3 - Niveau de vie moyen selon l’âge en 1998, 2008 et 2018 (en euros 2018) - Lecture : en 2018, les personnes de 30 à 34 ans ont en moyenne un niveau de vie de 23 710 euros. Vingt ans plus tôt, en 1998, les personnes du même âge avaient en moyenne un niveau de vie de 20 340 euros constants.
18-24 ans¹ 25-29 ans 30-34 ans 35-39 ans 40-44 ans 45-49 ans 50-54 ans 55-59 ans 60-64 ans 65-69 ans 70-74 ans 75-79 ans 80-84 ans
1998 17 980 19 180 20 340 20 740 20 840 22 290 24 900 25 370 23 350 21 480 21 290 20 790 20 410
2008 21 280 22 630 23 600 24 410 24 500 25 210 27 960 28 720 29 140 26 340 25 030 23 570 24 280
2018 21 630 22 580 23 710 24 210 25 020 24 960 26 990 29 390 29 440 26 660 26 130 25 600 23 620
  • 1. 6,3 % des personnes de 18 à 24 ans sont exclues du champ car elles vivent dans un ménage dont la personne de référence est étudiante.
  • Lecture : en 2018, les personnes de 30 à 34 ans ont en moyenne un niveau de vie de 23 710 euros. Vingt ans plus tôt, en 1998, les personnes du même âge avaient en moyenne un niveau de vie de 20 340 euros constants.
  • Champ : France métropolitaine, personnes de 18 à 84 ans vivant dans un ménage dont le revenu déclaré est positif ou nul et dont la personne de référence n'est pas étudiante.
  • Sources : Insee-DGI, enquête Revenus fiscaux et sociaux rétropolée 1998 ; Insee-DGFiP-Cnaf-Cnav-CCMSA, enquêtes Revenus fiscaux et sociaux 2008 et 2018.

Figure 3 - Niveau de vie moyen selon l’âge en 1998, 2008 et 2018

  • 1. 6,3 % des personnes de 18 à 24 ans sont exclues du champ car elles vivent dans un ménage dont la personne de référence est étudiante.
  • Lecture : en 2018, les personnes de 30 à 34 ans ont en moyenne un niveau de vie de 23 710 euros. Vingt ans plus tôt, en 1998, les personnes du même âge avaient en moyenne un niveau de vie de 20 340 euros constants.
  • Champ : France métropolitaine, personnes de 18 à 84 ans vivant dans un ménage dont le revenu déclaré est positif ou nul et dont la personne de référence n'est pas étudiante.
  • Sources : Insee-DGI, enquête Revenus fiscaux et sociaux rétropolée 1998 ; Insee-DGFiP-Cnaf-Cnav-CCMSA, enquêtes Revenus fiscaux et sociaux 2008 et 2018.

Figure 4 - Composition du niveau de vie moyen des adultes selon l’âge

en euros par an
Figure 4 - Composition du niveau de vie moyen des adultes selon l’âge (en euros par an) - Lecture : en 2018, les revenus d’activité des personnes de 40 à 49 ans sont en moyenne de 25 000 euros par an.
Revenus d'activité³ Allocations chômage³ Pensions et retraites³ Revenus du patrimoine Prestations sociales² Impôts⁴ Niveau de vie moyen (euros) Nombre moyen d’unités de consommation (UC)
18 à 24 ans¹ 20 010 760 1 020 1 890 1 740 -3 790 21 630 2,11
25 à 29 ans 21 780 1 220 750 800 1 670 -3 640 22 580 1,66
30 à 39 ans 23 810 1 030 400 790 1 870 -3 940 23 960 1,85
40 à 49 ans 25 000 860 570 1 480 1 690 -4 610 24 990 1,98
50 à 64 ans 23 500 1 010 5 800 3 410 1 030 -6 170 28 580 1,64
65 ou plus 2 230 130 22 890 4 480 420 -4 620 25 530 1,36
Ensemble des 18 ans ou plus 17 970 760 7 540 2 600 1 240 -4 750 25 360 1,70
  • 1. 6,3 % des personnes de 18 à 24 ans sont exclues du champ car elles sont étudiantes et personnes de référence du ménage.
  • 2. Les prestations sociales incluent la prime d’activité et la contribution au remboursement de la dette sociale (CRDS).
  • 3. Revenus, y compris la contribution sociale généralisée (CSG) et la CRDS.
  • 4. Impôt sur le revenu dont taxe d'habitation, CSG, CRDS, prélèvements libératoires sur valeurs mobilières, autres prélèvements sociaux sur les revenus du patrimoine.
  • Lecture : en 2018, les revenus d’activité des personnes de 40 à 49 ans sont en moyenne de 25 000 euros par an.
  • Champ : France métropolitaine, personnes vivant dans un ménage dont le revenu déclaré à l’administration fiscale est positif ou nul et dont la personne de référence n'est pas étudiante.
  • Sources : Insee-DGFiP-Cnaf-Cnav-CCMSA, enquête Revenus fiscaux et sociaux 2018.

Figure 4 - Composition du niveau de vie moyen des adultes selon l’âge

  • 1. 6,3 % des personnes de 18 à 24 ans sont exclues du champ car elles vivent dans un ménage dont la personne de référence est étudiante.
  • 2. Les prestations sociales incluent la prime d’activité et la contribution au remboursement de la dette sociale (CRDS).
  • 3. Revenus, y compris la contribution sociale généralisée (CSG) et la CRDS.
  • 4. Impôt sur le revenu dont taxe d'habitation, CSG, CRDS, prélèvements libératoires sur valeurs mobilières, autres prélèvements sociaux sur les revenus du patrimoine.
  • Lecture : en 2018, les revenus d’activité des personnes de 40 à 49 ans sont en moyenne de 25 000 euros par an.
  • Champ : France métropolitaine, personnes vivant dans un ménage dont le revenu déclaré à l’administration fiscale est positif ou nul et dont la personne de référence n'est pas étudiante.
  • Sources : Insee-DGFiP-Cnaf-Cnav-CCMSA, enquête Revenus fiscaux et sociaux 2018.

Définitions


Niveau de vie : revenu disponible du ménage rapporté au nombre d’unités de consommation (UC). Le niveau de vie est donc le même pour toutes les personnes d’un même ménage.


Seuil de pauvreté : l’Insee, comme Eurostat et les autres pays européens, mesure la pauvreté monétaire de manière relative alors que d’autres pays (comme les États‑Unis ou le Canada) ont une approche absolue. Dans l’approche en termes relatifs, on détermine un seuil de pauvreté en fonction de la distribution des niveaux de vie de l’ensemble de la population et une personne est considérée comme pauvre lorsque son niveau de vie est inférieur à ce seuil. Le seuil de pauvreté qui fait référence pour Eurostat est fixé au niveau national à 60 % du niveau de vie médian de chaque pays. Dans cet ouvrage, il s’agit du seuil retenu quand aucune note ne précise un autre seuil. De façon secondaire, d’autres seuils sont calculés, notamment celui à 50 % du niveau de vie médian.

Le taux de pauvreté calculé pour effectuer des comparaisons européennes diffère légèrement du taux national publié dans le reste de l’ouvrage. Il est calculé à partir d’une autre source statistique, SRCV, et sur un champ différent, de manière à disposer de statistiques comparables entre pays européens (voir Sources et méthodes, Statistiques sur les revenus et les conditions de vie).


Taux de pauvreté : pourcentage de la population considérée comme pauvre, cela pouvant être entendu au sens de la pauvreté monétaire.


Décile : si l’on ordonne une distribution de revenus, de niveaux de vie, de patrimoines, etc., les déciles (notés généralement D1 à D9) sont les valeurs qui partagent cette distribution en 10 parties d’effectifs égaux. Les centiles (notés généralement C1 à C99) la partagent en 100 parties d’effectifs égaux et les quartiles (Q1 à Q3) en 4 parties. La médiane (D5, C50 ou Q2) partage la population en deux sous‑populations égales. Ainsi, le neuvième décile (D9) est le seuil en‑dessous duquel se situent 90 % de la population ; le quatre‑vingt‑quinzième centile (C95) est le seuil en‑dessous duquel se situent 95 % de la population. Les individus ainsi classés appartiennent à des dixièmes de niveau de vie : les 10 % les plus modestes constituent le premier dixième.

Pour en savoir plus

« Les inégalités entre générations depuis le baby boom  », in L’économie française, coll. « Insee Références », édition 2011.

« Niveau de vie par âge et génération entre 1996 et 2005 » in Les revenus et le patrimoine des ménages, coll. « Insee Références », édition 2010.

Définitions