La France et ses territoiresÉdition 2021

Cet ouvrage offre un panorama des questions économiques, sociales et environnementales au niveau territorial. En utilisant les zonages d’études actualisés en 2020, l’ouvrage fait le point sur les disparités géographiques en France, sur les forces et faiblesses des divers territoires ainsi que sur les conditions de vie de la population.

Insee Références
Paru le : Paru le 29/04/2021
La France et ses territoires - Avril 2021
Consulter
Sommaire

Démographie et compositions familiales

Insee Références

Paru le : 29/04/2021

En 2018, en France hors Mayotte, 14 millions d’enfants de moins de 18 ans vivent au sein d’une famille. Parmi ces enfants mineurs, 68 % vivent dans une famille « traditionnelle », où tous les enfants résidant dans le logement sont ceux du couple ; 21 % vivent dans une famille monoparentale, avec un parent sans conjoint dans le logement ; 11 % vivent dans une famille recomposée, comprenant au domicile au moins un enfant né avant l’union et d’éventuels enfants du couple. À Mayotte, 30 % des enfants vivent au sein d’une famille monoparentale.

Alors que la moitié des mères des familles « traditionnelles » ont un diplôme supérieur au baccalauréat, c’est le cas de seulement un tiers de celles vivant en famille monoparentale ou recomposée. Elles sont également plus souvent en emploi que celles des familles monoparentales (respectivement 77 % et 66 %), qui peuvent être davantage contraintes par la garde des enfants. Par rapport aux enfants des familles monoparentales, ceux des familles « traditionnelles » ont des parents plus fréquemment propriétaires de leur logement (66 % contre 28 %) et moins souvent locataires d’un logement social (15 % contre 37 %) (figure 1). Ils sont en outre moins nombreux à vivre dans un logement surpeuplé (10 % contre 23 %). Concernant l’emploi des parents et le logement, les enfants des familles recomposées sont dans une situation intermédiaire entre ceux des familles « traditionnelles » et ceux des familles monoparentales.

Figure 1Répartition des enfants par statut d’occupation du logement

en %
Répartition des enfants par statut d’occupation du logement (en %)
Propriétaire Locataire HLM Locataire hors HLM Logé gratuitement
Familles « traditionnelles » 66 15 17 2
Familles monoparentales 28 37 33 2
Familles recomposées 48 22 28 2
  • Champ : France hors Mayotte, enfants mineurs vivant en famille.
  • Source : Insee, enquête annuelle de recensement 2018.

Figure 1Répartition des enfants par statut d’occupation du logement

  • Champ : France hors Mayotte, enfants mineurs vivant en famille.
  • Source : Insee, enquête annuelle de recensement 2018.

La part des enfants dans les familles monoparentales atteint son maximum dans les communes‑centres (figure 2), où les logements sociaux sont plus nombreux. Au contraire, les enfants vivant dans une famille « traditionnelle » ou recomposée sont plus présents dans les couronnes ou en dehors de l’attraction des villes. Les enfants des familles « traditionnelles » se distinguent en étant plus présents dans les aires d’attraction de plus de 700 000 habitants que dans les aires moins peuplées (respectivement 70 % et 66 %). Les enfants vivant en famille recomposée sont, eux, plus présents dans les aires d’attraction moins peuplées et dans les communes hors attraction des villes. Ces localisations, plus accessibles financièrement, permettent aux familles recomposées, plus souvent nombreuses (trois enfants ou plus), de se loger en limitant le surpeuplement.

Figure 2Répartition des enfants par type de famille selon le lieu de résidence

en %
Répartition des enfants par type de famille selon le lieu de résidence (en %)
Familles « traditionnelles » Familles monoparentales Familles recomposées Ensemble
Aires d’attraction de 700 000 habitants et plus
Communes-centres 66 26 8 100
Autres communes du pôle 69 21 10 100
Couronnes 73 16 11 100
Aires d’attraction de moins de 700 000 habitants
Communes-centres 59 30 11 100
Autres communes du pôle 64 25 11 100
Couronnes 71 17 12 100
Communes hors attraction des pôles 71 17 12 100
Ensemble des communes 68 21 11 100
  • Champ : France hors Mayotte, enfants mineurs vivant en famille.
  • Source : Insee, enquête annuelle de recensement 2018.

Les départements où les familles « traditionnelles » sont les plus fréquentes (71 % des enfants ou plus) sont ceux des régions Pays de la Loire et Bretagne, la plupart des départements de la région Auvergne‑Rhône‑Alpes, les Hauts‑de‑Seine, les Yvelines, le Doubs, le Haut‑Rhin et le Bas‑Rhin  (figure 3a). La proportion de parents ayant au moins le baccalauréat y est supérieure à la moyenne et une part importante de la population vit dans des zones périurbaines. La localisation des enfants vivant en famille monoparentale est très différente (figure 3b). Leur part est plutôt élevée (25 % ou plus) dans la majeure partie du pourtour méditerranéen et dans les départements d’outre‑mer. En Guadeloupe et en Martinique, plus de la moitié des enfants vivent dans une famille monoparentale. Enfin, la part des enfants vivant dans une famille recomposée varie de 7 % en Martinique et dans les Hauts‑de‑Seine à 17 % en Guyane (figure 3c).

Figure 3aPart des enfants mineurs vivant dans une famille « traditionnelle » selon le département

en %
Part des enfants mineurs vivant dans une famille « traditionnelle » selon le département (en %)
01 Ain 73
02 Aisne 65
03 Allier 65
04 Alpes-de-Haute-Provence 64
05 Hautes-Alpes 66
06 Alpes-Maritimes 66
07 Ardèche 69
08 Ardennes 66
09 Ariège 60
10 Aube 62
11 Aude 62
12 Aveyron 71
13 Bouches-du-Rhône 64
14 Calvados 69
15 Cantal 71
16 Charente 65
17 Charente-Maritime 66
18 Cher 68
19 Corrèze 67
21 Côte-d'Or 70
22 Côtes-d'Armor 72
23 Creuse 67
24 Dordogne 62
25 Doubs 71
26 Drôme 69
27 Eure 67
28 Eure-et-Loir 69
29 Finistère 72
2A Corse-du-Sud 68
2B Haute-Corse 65
30 Gard 65
31 Haute-Garonne 69
32 Gers 68
33 Gironde 67
34 Hérault 64
35 Ille-et-Vilaine 73
36 Indre 65
37 Indre-et-Loire 70
38 Isère 72
39 Jura 69
40 Landes 67
41 Loir-et-Cher 69
42 Loire 73
43 Haute-Loire 76
44 Loire-Atlantique 74
45 Loiret 68
46 Lot 67
47 Lot-et-Garonne 66
48 Lozère 75
49 Maine-et-Loire 74
50 Manche 70
51 Marne 67
52 Haute-Marne 69
53 Mayenne 74
54 Meurthe-et-Moselle 67
55 Meuse 65
56 Morbihan 72
57 Moselle 69
58 Nièvre 65
59 Nord 67
60 Oise 69
61 Orne 69
62 Pas-de-Calais 67
63 Puy-de-Dôme 72
64 Pyrénées-Atlantiques 70
65 Hautes-Pyrénées 66
66 Pyrénées-Orientales 60
67 Bas-Rhin 72
68 Haut-Rhin 72
69 Rhône 72
70 Haute-Saône 64
71 Saône-et-Loire 69
72 Sarthe 71
73 Savoie 72
74 Haute-Savoie 73
75 Paris 69
76 Seine-Maritime 66
77 Seine-et-Marne 69
78 Yvelines 75
79 Deux-Sèvres 69
80 Somme 65
81 Tarn 69
82 Tarn-et-Garonne 68
83 Var 65
84 Vaucluse 67
85 Vendée 76
86 Vienne 66
87 Haute-Vienne 63
88 Vosges 68
89 Yonne 65
90 Territoire de Belfort 66
91 Essonne 69
92 Hauts-de-Seine 74
93 Seine-Saint-Denis 65
94 Val-de-Marne 68
95 Val-d'Oise 69
971 Guadeloupe 39
972 Martinique 39
973 Guyane 34
974 La Réunion 52
  • Champ : France hors Mayotte, enfants mineurs vivant en famille.
  • Source : Insee, enquête annuelle de recensement 2018.

Figure 3aPart des enfants mineurs vivant dans une famille « traditionnelle » selon le département

  • Champ : France hors Mayotte, enfants mineurs vivant en famille.
  • Source : Insee, enquête annuelle de recensement 2018.

Définitions

La famille est la partie d’un ménage (personnes partageant le même logement) comprenant un couple avec ses enfants, ou une personne seule avec ses enfants. Les enfants « hors famille » vivent par exemple en communauté ou en famille d’accueil.

Un logement est surpeuplé s’il lui manque au moins une pièce au regard du nombre de pièces nécessaires en fonction de ses occupants. Par exemple, un couple avec un enfant a besoin de trois pièces.

Communes‑centres, couronnes : L’aire d’attraction d’une ville désigne un ensemble de communes, d’un seul tenant et sans enclave, constitué d’un pôle de population et d’emploi, et d’une couronne qui regroupe les communes dont au moins 15 % des actifs travaillent dans le pôle. La commune la plus peuplée du pôle est appelée commune-centre.

Pour en savoir plus

« En 2018, 4 millions d’enfants mineurs vivent avec un seul de leurs parents au domicile », Insee Première n° 1788, janvier 2020.

« Où vivent les familles en France ?», Insee Première n° 1582, janvier 2016.

« Couples et familles : entre permanences et ruptures », in Couples et familles, coll. « Insee Références », édition 2015.

Définitions

La famille est la partie d’un ménage (personnes partageant le même logement) comprenant un couple avec ses enfants, ou une personne seule avec ses enfants. Les enfants « hors famille » vivent par exemple en communauté ou en famille d’accueil.

Un logement est surpeuplé s’il lui manque au moins une pièce au regard du nombre de pièces nécessaires en fonction de ses occupants. Par exemple, un couple avec un enfant a besoin de trois pièces.

Communes‑centres, couronnes : L’aire d’attraction d’une ville désigne un ensemble de communes, d’un seul tenant et sans enclave, constitué d’un pôle de population et d’emploi, et d’une couronne qui regroupe les communes dont au moins 15 % des actifs travaillent dans le pôle. La commune la plus peuplée du pôle est appelée commune-centre.