Femmes et hommes, l’égalité en questionÉdition 2022

Cet ouvrage fait le point sur l’égalité entre les femmes et les hommes aujourd’hui en France. Cette édition succède à celle de 2017.

Insee Références
Paru le : Paru le 03/03/2022
Femmes et hommes – L’égalité en question - Mars 2022
Consulter
Sommaire

Indépendants, dirigeants et emplois de direction

Insee Références

Paru le : 03/03/2022

Fin 2019, les femmes représentent 21 % des 264 000 dirigeants salariés et 39 % des 3 066 000 non‑salariés (à la tête de leur propre entreprise). Parmi ces derniers, les femmes représentent 26 % des gérants majoritaires de société, 42 % des micro‑entrepreneurs et 45 % des entrepreneurs individuels (figure 1). Les dirigeantes salariées perçoivent en moyenne un revenu d’activité annualisé inférieur de 27 % à celui des hommes occupant les mêmes fonctions ; pour les dirigeantes non‑salariées, l’écart est de 21 %. L’écart de revenu en défaveur des femmes s’établit à 16 % parmi les micro‑entrepreneurs et s’élève à 29 % parmi les dirigeants de sociétés anonymes ou par actions simplifiées. Ces disparités entre femmes et hommes reflètent en partie des différences d’heures de travail effectuées. La part des femmes dirigeantes, salariées ou non, est moindre dans les entreprises de plus grande taille, où les écarts de revenus d’activité avec les hommes sont plus prononcés.

Figure 1 - Part des femmes parmi les indépendants et les dirigeants salariés et écart de revenu d'activité en 2019

Figure 1 - Part des femmes parmi les indépendants et les dirigeants salariés et écart de revenu d'activité en 2019 - Lecture : 20,8 % des 201 000 emplois de dirigeants de SA ou de SAS au 31 décembre 2019 sont occupés par des femmes. Dans ces emplois, les femmes ont perçu en moyenne courant 2019 un revenu d’activité annualisé 28,5 % moins élevé que celui perçu par les hommes.
Effectifs (en milliers) Part des femmes (en %) Écart de revenu d’activité (en %)
Non-salariés Micro-entrepreneurs 1 248,2 42,2 16,2
Entrepreneurs individuels 966,5 45,4 21,6
Gérants majoritaires de société 855,2 26,2 27,4
Dirigeants salariés Dirigeants de SA ou de SAS 201,0 20,8 28,5
Gérants minoritaires de SARL 55,5 22,1 17,6
Autres 7,5 27,2 37,3
  • Note : le statut du travailleur (salarié ou non salarié) correspond à celui de l’emploi principal en tant que dirigeant.
  • Lecture : 20,8 % des 201 000 emplois de dirigeants de SA ou de SAS au 31 décembre 2019 sont occupés par des femmes. Dans ces emplois, les femmes ont perçu en moyenne courant 2019 un revenu d’activité annualisé 28,5 % moins élevé que celui perçu par les hommes.
  • Champ : France hors Mayotte, ensemble des dirigeants salariés et non salariés au 31 décembre 2019 dans le secteur privé, hors agriculture.
  • Source : Insee, base Non-salariés 2019, base Tous salariés 2019.

Figure 1 - Part des femmes parmi les indépendants et les dirigeants salariés et écart de revenu d'activité en 2019

  • Note : le statut du travailleur (salarié ou non salarié) correspond à celui de l’emploi principal en tant que dirigeant.
  • Lecture : 20,8 % des 201 000 emplois de dirigeants de SA ou de SAS au 31 décembre 2019 sont occupés par des femmes. Dans ces emplois, les femmes ont perçu en moyenne courant 2019 un revenu d’activité annualisé 28,5 % moins élevé que celui perçu par les hommes.
  • Champ : France hors Mayotte, ensemble des dirigeants salariés et non salariés au 31 décembre 2019 dans le secteur privé, hors agriculture.
  • Source : Insee, base Non-salariés 2019, base Tous salariés 2019.

Parmi les 71 000 cadres dirigeants – salariés occupant des hautes fonctions d’encadrement dans les entreprises de plus de 250 salariés du secteur privé –, les femmes ne représentent que 26 % des emplois alors qu’elles constituent la moitié des salariés du privé (figure 2). Dans ces emplois, elles gagnent en moyenne 24 % de moins que les hommes. Les écarts salariaux augmentent avec l’âge : d’une part, ils se réduisent au fil des générations et d’autre part, ils se creusent au cours des carrières. De 9 % pour les plus jeunes, ils atteignent 23 % pour les 50 ans ou plus.

Figure 2 - Répartition et écart de salaire parmi les cadres dirigeants salariés du secteur privé en 2019

Figure 2 - Répartition et écart de salaire parmi les cadres dirigeants salariés du secteur privé en 2019 - Lecture : 26,3 % des 70 660 emplois salariés de cadres dirigeants sont occupés par des femmes au 31 décembre 2019. Leur salaire net annualisé moyen est de 89 210 euros, soit 23,7 % de moins que celui des hommes cadres dirigeants.
Effectif Part des femmes (en %) Salaire net annualisé moyen (en euros) Écart femmes/hommes (en %)
Femmes Hommes
Nombre de salariés dans l’entreprise (y c. dirigeants)
250-499 salariés 11 460 23,7 92 200 116 600 20,9
500-999 salariés 11 950 26,2 91 720 117 840 22,2
1 000 salariés ou plus 47 260 27,0 87 950 116 820 24,7
Âge du cadre dirigeant
Moins de 30 ans 1 080 47,1 35 580 39 000 8,8
30-49 ans 34 280 31,1 79 530 93 580 15,0
50 ans ou plus 35 300 21,0 107 140 138 520 22,7
Ensemble 70 660 26,3 89 210 116 960 23,7
  • Note : la définition et la méthode d’identification des cadres dirigeants ont été révisées par rapport à l’édition précédente.
  • Lecture : 26,3 % des 70 660 emplois salariés de cadres dirigeants sont occupés par des femmes au 31 décembre 2019. Leur salaire net annualisé moyen est de 89 210 euros, soit 23,7 % de moins que celui des hommes cadres dirigeants.
  • Champ : France hors Mayotte, ensemble des cadres dirigeants en activité au 31 décembre 2019 dans les entreprises de 250 salariés ou plus du secteur privé, hors agriculture.
  • Source : Insee, base Tous salariés 2019.

Dans les trois fonctions publiques, les femmes occupent 42 % des 9 000 emplois de direction (figure 3), alors qu’elles représentent 63 % des emplois. Dans les fonctions publiques de l’État (FPE) et territoriale (FPT), les femmes occupent 32 % des emplois de direction alors qu’elles sont majoritaires parmi les effectifs d’ensemble (respectivement 57 % et 61 %). Les femmes sont notamment moins représentées parmi les emplois à la décision du gouvernement (28 %) que parmi les autres emplois de direction (33 %). Dans la fonction publique hospitalière (FPH), les femmes occupent 54 % des emplois de direction alors qu’elles représentent 78 % des effectifs totaux. Les postes de directeurs d’hôpital sont occupés paritairement et les femmes sont nettement majoritaires parmi les directeurs d’établissement sanitaire, social et médico‑social (65 %). Les écarts salariaux entre femmes et hommes occupant des emplois de direction dans la fonction publique sont bien plus faibles que dans le secteur privé. Elles gagnent en moyenne 7 % de moins que les hommes dans la FPE, 11 % de moins dans la FPT et 9 % de moins dans la FPH.

Figure 3 - Répartition et écart de salaire dans les emplois de direction des trois fonctions publiques en 2019

Figure 3 - Répartition et écart de salaire dans les emplois de direction des trois fonctions publiques en 2019 - Lecture : 32,0 % des 3 757 emplois de direction de la FPE sont occupés par des femmes au 31 décembre 2019. Leur salaire net annualisé moyen est de 93 000 euros, soit 6,9 % de moins que celui des hommes.
Effectif Part des femmes (en %) Salaire net annualisé moyen (en euros) Écart femmes/hommes (en %)
Femmes Hommes
Fonction publique de l’État (FPE) 3 757 32,0 93 000 99 880 6,9
Corps et emplois à la décision du gouvernement 466 27,7 127 660 127 280 -0,3
dont préfets 192 20,8 127 260 128 060 0,6
dont directeurs d’administration centrale et secrétaires généraux 172 32,0 134 930 133 270 -1,3
Autres corps ou emplois de direction 3 291 32,6 89 220 95 780 6,9
dont chefs de services et sous-directeurs d’administration centrale 653 31,2 99 250 102 250 2,9
Fonction publique territoriale (FPT) 1 174 32,2 77 030 86 370 10,8
Fonction publique hospitalière (FPH) 4 134 53,8 70 140 77 110 9,0
Directeurs d'hôpital 2 818 48,8 75 180 81 130 7,3
Directeurs d'établissement sanitaire, social et médico-social 1 316 64,5 62 220 64 730 3,9
Ensemble 9 065 41,9 77 950 89 530 12,9
  • Lecture : 32,0 % des 3 757 emplois de direction de la FPE sont occupés par des femmes au 31 décembre 2019. Leur salaire net annualisé moyen est de 93 000 euros, soit 6,9 % de moins que celui des hommes.
  • Champ : France, emplois de direction de la fonction publique au 31 décembre 2019.
  • Source : Insee, Siasp 2019 , traitements SDessi-DGAFP.

Définitions

Les dirigeants salariés sont les personnes ayant reçu mandat des propriétaires pour assurer la direction de la société en leur nom, tout en ayant un statut assimilé à celui de salarié. Ils sont identifiés par la nature de leur contrat (modalité des déclarations sociales correspondant aux mandataires sociaux) ou leur libellé d’emploi. Il s’agit de dirigeants de sociétés anonymes (SA) ou de sociétés par actions simplifiées (SAS), de gérants minoritaires de sociétés à responsabilité limitée (SARL) et de gérants non associés d’autres types de sociétés.

Les non-salariés sont les personnes affiliées à un régime de protection sociale des travailleurs non‑salariés (autoentrepreneurs, entrepreneurs individuels « classiques » et gérants majoritairement de SARL ou de sociétés d’exercice libéral à responsabilité limitée ‑ SELARL).

Le revenu d'activité, pour les non‑salariés, est le revenu ou le bénéfice issu de l’activité non salariée, cotisations sociales et charges professionnelles associées déduites, CSG et CRDS non déduites ; pour un dirigeant salarié, salaire net de toutes cotisations ou contributions sociales. Les revenus sont annualisés, c’est‑à‑dire ramenés à une durée d’un an de travail, mais pas à un équivalent temps plein (EQTP).

Les cadres dirigeants sont les cadres participant à la direction des entreprises, identifiés ici pour les seules entreprises de 250 salariés ou plus du secteur privé. Ils regroupent les cadres d’état‑major administratifs, financiers, commerciaux et directeurs techniques d’entreprises de 500 salariés ou plus, les dirigeants salariés ainsi que, parmi les cadres administratifs et commerciaux d’entreprise et les ingénieurs et cadres techniques d’entreprise, ceux dont le libellé d’emploi déclaré dans les sources sociales les qualifie comme tels (« directeur exécutif », « directeur financier », par exemple).

Les emplois de direction dans la fonction publique sont les emplois de direction de service ou d’établissement assortis de responsabilité de gestion des unités sous leur responsabilité.

Définitions

Les dirigeants salariés sont les personnes ayant reçu mandat des propriétaires pour assurer la direction de la société en leur nom, tout en ayant un statut assimilé à celui de salarié. Ils sont identifiés par la nature de leur contrat (modalité des déclarations sociales correspondant aux mandataires sociaux) ou leur libellé d’emploi. Il s’agit de dirigeants de sociétés anonymes (SA) ou de sociétés par actions simplifiées (SAS), de gérants minoritaires de sociétés à responsabilité limitée (SARL) et de gérants non associés d’autres types de sociétés.

Les non-salariés sont les personnes affiliées à un régime de protection sociale des travailleurs non‑salariés (autoentrepreneurs, entrepreneurs individuels « classiques » et gérants majoritairement de SARL ou de sociétés d’exercice libéral à responsabilité limitée ‑ SELARL).

Le revenu d'activité, pour les non‑salariés, est le revenu ou le bénéfice issu de l’activité non salariée, cotisations sociales et charges professionnelles associées déduites, CSG et CRDS non déduites ; pour un dirigeant salarié, salaire net de toutes cotisations ou contributions sociales. Les revenus sont annualisés, c’est‑à‑dire ramenés à une durée d’un an de travail, mais pas à un équivalent temps plein (EQTP).

Les cadres dirigeants sont les cadres participant à la direction des entreprises, identifiés ici pour les seules entreprises de 250 salariés ou plus du secteur privé. Ils regroupent les cadres d’état‑major administratifs, financiers, commerciaux et directeurs techniques d’entreprises de 500 salariés ou plus, les dirigeants salariés ainsi que, parmi les cadres administratifs et commerciaux d’entreprise et les ingénieurs et cadres techniques d’entreprise, ceux dont le libellé d’emploi déclaré dans les sources sociales les qualifie comme tels (« directeur exécutif », « directeur financier », par exemple).

Les emplois de direction dans la fonction publique sont les emplois de direction de service ou d’établissement assortis de responsabilité de gestion des unités sous leur responsabilité.