Femmes et hommes, l’égalité en questionÉdition 2022

Cet ouvrage fait le point sur l’égalité entre les femmes et les hommes aujourd’hui en France. Cette édition succède à celle de 2017.

Insee Références
Paru le : Paru le 03/03/2022
Femmes et hommes – L’égalité en question - Mars 2022
Consulter
Sommaire

Population active et emploi

Insee Références

Paru le : 03/03/2022

En 2020, en France hors Mayotte, le taux d’activité des femmes âgées de 15 à 64 ans s’établit à 67,6 %, contre 74,5 % pour les hommes ; les femmes représentent 48,5 % de la population active au sens du Bureau international du travail (BIT) (figure 1).

Figure 1 - Activité et emploi selon le sexe, l'âge, le diplôme et le statut d'immigration en 2020

en %
Figure 1 - Activité et emploi selon le sexe, l'âge, le diplôme et le statut d'immigration en 2020 (en %) - Lecture : en 2020, le taux d'activité des femmes âgées de 15 à 24 ans s'élève à 33,1 % ; les femmes représentent 45,9 % des 15-24 ans actifs.
Activité Emploi
Taux d'activité¹ Part des femmes parmi les personnes actives Taux d'emploi¹ Part des femmes parmi les personnes en emploi
Femmes Hommes Femmes Hommes
Âge
15-24 ans 33,1 38,2 45,9 26,5 30,4 46,0
25-49 ans 82,5 91,9 48,6 76,3 85,1 48,6
50 ans ou plus 64,4 69,9 49,2 60,9 66,0 49,2
Diplôme
Supérieur au baccalauréat 85,2 89,5 53,6 80,8 84,7 53,7
Baccalauréat ou équivalent 64,2 72,5 49,0 58,0 66,0 48,8
Aucun ou inférieur au baccalauréat 52,7 65,1 42,1 46,8 58,3 41,9
Statut d’immigration
Immigrés 58,3 79,2 45,1 50,0 69,5 44,5
Descendants d’immigrés 62,2 68,9 48,5 54,8 60,3 48,6
Sans ascendance migratoire directe 69,8 74,7 49,0 65,0 69,4 49,1
Ensemble 67,6 74,5 48,5 62,2 68,5 48,6
  • 1. Parmi les personnes âgées de 15 à 64 ans.
  • Lecture : en 2020, le taux d'activité des femmes âgées de 15 à 24 ans s'élève à 33,1 % ; les femmes représentent 45,9 % des 15-24 ans actifs.
  • Champ : France hors Mayotte, personnes âgées de 15 à 64 ans vivant en logement ordinaire.
  • Source : Insee, enquête Emploi 2020.

Depuis 1975, le taux d’activité des femmes âgées de 15 à 64 ans a régulièrement augmenté, malgré un léger recul en 2020 sous l’effet de la crise sanitaire liée à la pandémie de Covid‑19 (figure 2). Après avoir baissé dans les années 1980, le taux d’activité des hommes est quant à lui resté plutôt stable depuis le début des années 1990. En plus de quarante ans, l’écart de taux d’activité entre femmes et hommes s’est ainsi continûment réduit. Du fait de la participation croissante des femmes au marché du travail, la part de ces dernières dans l’emploi au sens du Bureau international du travail (BIT) ne cesse d’augmenter depuis le début des années 1980 pour atteindre 48,6 % en 2020 (+ 8,1 points depuis 1982).

Figure 2a - Taux d’activité des femmes par âge de 1975 à 2020

en %
Figure 2a - Taux d’activité des femmes par âge de 1975 à 2020 (en %) - Lecture : en 2020, le taux d'activité des femmes âgées de 50 à 64 ans s'élève à 64,4 %.
Femmes
15-24 ans 25-49 ans 50-64 ans 15-64 ans 65-69 ans
1975 51,3 58,9 41,2 52,7 9,9
1976 51,6 60,6 41,5 53,7 9,5
1977 51,3 62,4 42,4 54,8 8,8
1978 50,2 63,2 41,7 54,8 8,3
1979 50,3 65,0 42,8 56,0 7,5
1980 49,0 65,8 43,9 56,4 6,6
1981 48,2 66,7 43,4 56,5 5,9
1982 48,1 68,1 41,5 56,5 4,5
1983 47,4 69,3 38,8 56,3 4,1
1984 46,7 70,5 37,8 56,4 4,3
1985 46,0 71,3 37,0 56,5 4,7
1986 46,0 72,7 37,3 57,4 3,2
1987 44,8 72,7 37,9 57,4 3,7
1988 42,2 73,5 38,0 57,4 3,4
1989 41,4 74,2 38,2 57,8 3,8
1990 39,7 75,0 38,0 58,0 3,2
1991 37,5 75,9 38,0 58,3 2,9
1992 36,9 77,0 37,6 59,0 2,7
1993 36,0 78,0 38,0 59,7 3,1
1994 34,3 78,6 38,8 60,1 3,0
1995 33,7 79,0 39,8 60,6 2,8
1996 32,6 79,6 41,2 61,2 2,9
1997 31,5 78,9 42,3 60,8 2,3
1998 31,9 79,4 43,4 61,5 2,3
1999 31,2 79,9 45,8 62,0 2,0
2000 32,8 79,9 46,4 62,4 1,9
2001 32,8 80,3 46,8 62,5 2,2
2002 33,0 80,5 48,2 62,8 2,1
2003 33,8 80,6 50,9 63,7 1,8
2004 33,9 80,8 51,7 63,9 2,0
2005 33,8 81,1 52,3 64,1 2,4
2006 33,8 81,5 52,4 64,2 2,0
2007 34,5 82,0 52,3 64,5 2,4
2008 34,3 82,9 52,1 64,8 2,9
2009 35,7 83,1 52,9 65,3 3,0
2010 34,8 83,3 53,6 65,4 3,1
2011 34,1 83,0 54,5 65,4 4,3
2012 33,6 82,9 56,8 66,0 4,9
2013 33,8 83,6 58,0 66,7 4,5
2014 33,2 83,3 59,9 67,1 4,5
2015 33,9 83,0 61,0 67,3 4,8
2016 34,2 82,9 62,1 67,6 5,1
2017 33,5 82,7 63,0 67,6 5,8
2018 33,9 83,4 63,4 68,2 5,4
2019 33,9 83,3 64,0 68,2 6,4
2020 33,1 82,5 64,4 67,6 6,7
  • Lecture : en 2020, le taux d'activité des femmes âgées de 50 à 64 ans s'élève à 64,4 %.
  • Champ : France hors Mayotte, personnes âgées de 15 à 69 ans vivant en logement ordinaire.
  • Source : Insee, séries longues sur le marché du travail.

Figure 2a - Taux d’activité des femmes par âge de 1975 à 2020

  • Lecture : en 2020, le taux d'activité des femmes âgées de 50 à 64 ans s'élève à 64,4 %.
  • Champ : France hors Mayotte, personnes âgées de 15 à 69 ans vivant en logement ordinaire.
  • Source : Insee, séries longues sur le marché du travail.

Pour les femmes comme pour les hommes, le taux d’activité des jeunes a nettement reculé entre 1975 et la fin des années 1990, sous l’effet de la prolongation des études ; depuis, il est relativement stable. Entre 1975 et 2020, le taux d’activité des 15‑24 ans est passé de 51,3 % à 33,1 % pour les femmes et de 62,9 % à 38,2 % pour les hommes. En 2020, le taux d’activité des jeunes femmes demeure inférieur de 5,1 points à celui des hommes, principalement en raison d’études plus longues : en 2020, parmi les 15‑24 ans, 57,4 % des femmes sont inactives et encore en études, contre 52,9 % des hommes.

Pour les 25‑49 ans, le taux d’activité des femmes a fortement progressé de 1975 jusqu’au milieu des années 1990, sous l’effet de l’élévation de leur niveau d’études et de la baisse de la fécondité. Depuis, avec l’arrêt de l’allongement des études et le redressement de la fécondité jusqu’au milieu des années 2010, la hausse s’est poursuivie, mais à un rythme moindre. Stable de 1975 au début des années 1990, le taux d’activité des hommes âgés de 25 à 49 ans s’est depuis lentement érodé. Au total, entre 1975 et 2020, le taux d’activité des femmes âgées de 25 à 49 ans a augmenté de 23,6 points, atteignant 82,5 %, alors que celui des hommes a reculé de 5,2 points (91,9 % en 2020). Malgré une participation accrue des femmes au marché du travail à ces âges, c’est pour les 25‑49 ans que les écarts de taux d’activité entre femmes et hommes demeurent les plus prononcés (9,4 points en 2020).

Depuis le milieu des années 1990, sous l’effet des diverses réformes ayant repoussé l’âge de départ en retraite, le taux d’activité des 50‑64 ans est en hausse. Cette hausse est plus forte pour les femmes, en raison de l’arrivée à ces âges de générations plus présentes sur le marché du travail. Depuis 1995, le taux d’activité des 50‑64 ans a en effet augmenté de 24,6 points pour ces dernières, atteignant 64,4 % en 2020, contre + 15,8 points pour les hommes (69,9 % en 2020). Par ailleurs, depuis le milieu des années 2000, de plus en plus de personnes âgées de 65 à 69 ans sont actives : 6,7 % des femmes en 2020 (contre 2,4 % en 2005) et 8,9 % des hommes (3,3 % en 2005).

Pour les femmes comme pour les hommes, le taux d’activité augmente avec le niveau de diplôme. En 2020, 85,2 % des femmes âgées de 15 à 64 ans diplômées du supérieur sont actives (89,5 % pour les hommes), contre 52,7 % pour celles qui n’ont pas de diplôme ou un diplôme de niveau inférieur au baccalauréat (65,1 % pour les hommes).

Enfin, en 2020, parmi les immigrés âgés de 15 à 64 ans, 58,3 % des femmes sont actives, contre 79,2 % des hommes, soit un écart de 20,9 points. Cet écart n’est que de 6,7 points parmi les descendants d’immigrés et de 4,9 points parmi les personnes sans ascendance migratoire directe.

Définitions

Le taux d’activité est le rapport entre le nombre d’actifs au sens du Bureau international du travail (BIT) et la population totale correspondante. Il peut être calculé sur l’ensemble de la population d’un pays, mais le champ se limite le plus souvent à la population âgée de 15 à 64 ans, ou à une sous-catégorie de la population (femmes de 25 à 29 ans, par exemple).

La population active regroupe les personnes qui sont en emploi ou au chômage au sens du Bureau international du travail (BIT). Les personnes qui ne sont ni en emploi ni au chômage sont dites « inactives ».

L’emploi au sens du Bureau international du travail (BIT) inclut les personnes ayant effectué au moins une heure de travail rémunéré au cours de la semaine de référence, ou absentes de leur emploi sous certaines conditions de durée, et de motif (congés annuels, maladie, maternité, etc.). En particulier, les personnes ayant un emploi mais n’ayant pas travaillé pendant la semaine de référence pour cause de congés, de congés maladie de moins d’un an ou de chômage partiel ou technique (quelle que soit la durée) sont considérées comme en emploi.

Un immigré est une personne née étrangère à l’étranger et résidant en France. Les personnes nées françaises à l’étranger et vivant en France ne sont donc pas comptabilisées. À l’inverse, certains immigrés ont pu devenir français, les autres restant étrangers. Un individu continue à être immigré même s’il acquiert la nationalité française.

Un descendant d’immigrés est une personne née en France ayant au moins un parent immigré.

Pour en savoir plus

« Une photographie du marché du travail en 2020 », Insee Première n° 1844, mars 2021.

« Activité, emploi et chômage en 2020 et en séries longues », Insee Résultats, mai 2021.

Définitions

Le taux d’activité est le rapport entre le nombre d’actifs au sens du Bureau international du travail (BIT) et la population totale correspondante. Il peut être calculé sur l’ensemble de la population d’un pays, mais le champ se limite le plus souvent à la population âgée de 15 à 64 ans, ou à une sous-catégorie de la population (femmes de 25 à 29 ans, par exemple).

La population active regroupe les personnes qui sont en emploi ou au chômage au sens du Bureau international du travail (BIT). Les personnes qui ne sont ni en emploi ni au chômage sont dites « inactives ».

L’emploi au sens du Bureau international du travail (BIT) inclut les personnes ayant effectué au moins une heure de travail rémunéré au cours de la semaine de référence, ou absentes de leur emploi sous certaines conditions de durée, et de motif (congés annuels, maladie, maternité, etc.). En particulier, les personnes ayant un emploi mais n’ayant pas travaillé pendant la semaine de référence pour cause de congés, de congés maladie de moins d’un an ou de chômage partiel ou technique (quelle que soit la durée) sont considérées comme en emploi.

Un immigré est une personne née étrangère à l’étranger et résidant en France. Les personnes nées françaises à l’étranger et vivant en France ne sont donc pas comptabilisées. À l’inverse, certains immigrés ont pu devenir français, les autres restant étrangers. Un individu continue à être immigré même s’il acquiert la nationalité française.

Un descendant d’immigrés est une personne née en France ayant au moins un parent immigré.