Bilan économique 2014 de Guyane

La Guyane avait connu une année 2013 morose. Son économie commençait à marquer le pas avec une croissance plus faible que les années précédentes. En 2014, le contexte mondial est toujours morose avec des perspectives à moyens termes toujours aussi médiocres. Malgré tout, dans les économies avancées la reprise semble solide même si elle reste encore faible. En France, grâce à la consommation des ménages et des administrations publiques, la croissance revient à petits pas. En revanche, dans l'environnement proche de la Guyane, la zone Amérique latine et Caraïbes, le rythme de croissance (+ 1,3 %) est le plus faible depuis 2002. Il est encore trop tôt pour déterminer le chiffre de croissance de l'économie de la Guyane en 2014. Néanmoins, l'analyse des parties de son économie nous permet d'en dessiner les contours.

Insee Conjoncture Guyane
Paru le : 15/06/2015

Tourisme - Fléchissement de la fréquentation hôtelière

Ali Benhaddouche, Insee

En 2014, en Guyane, la fréquentation hôtelière atteint son plus bas niveau depuis 2009. Le nombre des arrivées a baissé de 7 % et les nuitées de 2 % par rapport à 2013. Fortement dépendante de la clientèle professionnelle, l’hôtellerie enregistre une progression de 3 % des nuitées d’affaires. Comme aux Antilles, la Guyane a une clientèle principalement métropolitaine. Le taux d’occupation chute et la durée de séjour progresse légèrement.

Insee Conjoncture Guyane
Paru le : 15/06/2015

Plus bas niveau de fréquentation depuis 2009

En 2014, la fréquentation des hôtels atteint son niveau le plus faible depuis la crise économique de 2009. Le nombre des arrivées a baissé de 7 % et les nuitées de 2 %. Le recul des nuitées concerne toutes les catégories  d’hôtels à l’exception de l’hôtellerie 1 et 2 étoiles qui enregistre une forte hausse : + 39 % du nombre de nuitées par rapport à 2013.

La désaffection touristique de la région tient au caractère fortement affinitaire du tourisme en Guyane. Cette tendance n’est pas propre au département puisque le constat est identique en Martinique et à la Réunion. Les étrangers représentent 23 % des nuitées totales, un taux bien inférieur à celui observé en France métropolitaine (37 %). Depuis 2007, les touristes sont plus nombreux à opter pour un gîte ou une location. Or, le tourisme affinitaire apporte moins de recettes que le tourisme d'agrément ou le tourisme d'affaires, les dépenses liées à l'hébergement et à la restauration étant moindres.

Une offre hôtelière dépendante de la clientèle professionnelle

Selon la dernière enquête sur les flux touristiques en Guyane en 2009, les visiteurs viennent en majorité pour des raisons professionnelles (45 %). Ces derniers se déplacent exclusivement dans le cadre de l’activité spatiale. La majorité des nuitées (80 % en 2014) est réalisée dans le cadre d’un déplacement professionnel. En 2014, l’activité spatiale a été un peu plus dynamique qu’en 2013 (une dizaine de lancements contre 7 en 2013) et a généré une hausse de 3 % des nuitées d’affaires liée, en partie, à la forte progression de la clientèle étrangère (+ 44 %).

Une clientèle principalement métropolitaine

A l’inverse de ses principaux concurrents caribéens qui accueillent une clientèle majoritairement anglo-saxonne, la clientèle hébergée dans l’hôtellerie guyanaise provient principalement de la France métropolitaine. En 2014, sur les 117 000 clients séjournant à l’hôtel, 83 % résident en France métropolitaine et 17 % viennent de l’étranger. La baisse de la fréquentation hôtelière est principalement imputable à la clientèle venant de métropole (– 13 %). Si la part des touristes étrangers a fortement progressé en 2014 (17 % des arrivées contre 11 % en 2010), elle reste encore faible. Cette situation de mono-clientèle crée une grande sensibilité à la conjoncture économique française et constitue un handicap pour la Guyane. Autre handicap, les contraintes administratives (visa obligatoire pour les pays voisins) et sanitaires peuvent contribuer à rendre la destination moins attrayante.

Un taux d’occupation qui chute

En 2014, le taux d’occupation moyen dans les hôtels de Guyane a été le plus faible depuis 2010. Il a atteint un maximum de 55 % en octobre et novembre. C’est 11 points de moins que pendant les trois années précédentes.

Le caractère fluctuant du taux d’occupation s’explique par les différentes évolutions de la cadence des lancements du port spatial européen et de son impact sur la fréquentation de la clientèle d’affaires, principaux clients de l’hôtellerie en Guyane.

Une capacité hôtelière insuffisante

L’offre est limitée et peu adaptée à la clientèle d’agrément. En effet, cette clientèle s’oriente généralement vers les hôtels de catégorie 2 et 3 étoiles plus restreinte en capacité d’accueil. Pour autant, depuis 2010, l’offre hôtelière s’est étoffée afin de répondre à la demande croissante des touristes français et étrangers, notamment la clientèle professionnelle. En 2014, le nombre de chambres offertes dans l’hôtellerie reste relativement stable par rapport à 2013, mais l’offre progresse de 150 chambres environ depuis 2010.

Des durées de séjours en légère progression

La durée moyenne des séjours est en légère progression (+ 0,2 jours) pour s’établir à 2,8 jours en 2014. En très légère baisse pour les touristes venant de la France métropolitaine (2,4 jours), elle progresse d’une demi-journée pour les touristes étrangers (4,1 jours). Pour ces derniers, les touristes européens forment le plus gros contingent (43 %) devant les pays d’Amériques centrales et du Sud (25 %) et les États-Unis (15%).

Figure 1 – En 2014, la fréquentation est inférieure à celle des 3 dernières années

En 2014, la fréquentation est inférieure à celle des 3 dernières années
Guyane en 2014 France métropolitaine en 2014 Guyane - moyenne 2010-2013 France métropolitaine - moyenne 2010-2013
janv-14 48,45 46,86 50,04 47,89
févr-14 55,96 50,72 57,81 51,07
mars-14 56,96 53,08 58,75 55,97
avr-14 59,43 57,99 59,10 57,11
mai-14 45,38 60,52 58,85 61,91
juin-14 56,03 68,30 59,82 69,20
juil-14 53,04 66,04 54,40 67,45
août-14 45,45 68,78 54,85 67,07
sept-14 43,88 68,05 60,70 68,58
oct-14 56,84 61,41 68,93 60,77
nov-14 54,16 51,94 68,39 54,14
déc-14 51,70 51,06 58,53 49,86
  • Données 2010, 2011, 2012 et 2013 rétropolées suite au changement de classification début 2014.
  • Source : Insee en partenariat avec la DGE et les comités régionaux du tourisme (CRT).

Figure 1 – En 2014, la fréquentation est inférieure à celle des 3 dernières annéesTaux d'occupation moyen dans les hôtels de la Guyane (en %)

Figure 2 – Hausse de 39 % des nuitées dans les hôtels de catégorie 1 et 2 étoiles - Nombre de nuitées dans les hôtels selon la catégorie

Hausse de 39 % des nuitées dans les hôtels de catégorie 1 et 2 étoiles - Nombre de nuitées dans les hôtels selon la catégorie
Nombre de nuitées en 2014 (milliers) Évolution 2014/2013 (%)
Guyane France métropolitaine Guyane France métropolitaine
1-2 étoiles 45 53 862 38,5 0,8
3 étoiles 121 71 935 -6,5 -0,7
4-5 étoiles 90 44 287 -8 0
Non classés 67 28 426 -4,1 -9
Total 322 198 509 -2 -1,4
  • Note : données 2014 définitives. Données 2010, 2011, 2012 et 2013 rétropolées suite au changement de classification début 2014.
  • Source : Insee en partenariat avec la DGE et les comités régionaux du tourisme (CRT).

Figure 3 – Recul des nuitées de 2 % - Nombre de nuitées dans les hôtels (en %)

Recul des nuitées de 2 % - Nombre de nuitées dans les hôtels (en %)
Nombre de nuitées dans les hôtels Part de nuitées effectuées en 2014 par une clientèle étrangère
2014 (en milliers) Évolution 2014/2013 Évolution moyenne annuelle 2013/2010 (1)
Guyane 322 -2 -0,9 25,9
France métropolitaine 198 509 -1,4 1 36,7
  • Note : données 2014 définitives. Données 2010, 2011, 2012 et 2013 rétropolées suite au changement de classification début 2014.
  • (1) : taux d'évolution annuel qu'aurait connu le nombre de nuitées si l'évolution avait été la même pour chaque année de la période considérée.
  • Source : Insee en partenariat avec la DGE et les comités régionaux du tourisme (CRT).

Figure 4 – 83 % des clients viennent de la France métropolitaine - Fréquentation des hôtels en 2014 (en milliers et nbre et jours)

83 % des clients viennent de la France métropolitaine - Fréquentation des hôtels en 2014 (en milliers et nbre et jours)
Guyane France métropolitaine
Arrivées 117 110 244
- Français 97 76 003
- Etrangers 20 34 241
Nuitées 322 198 509
- Français 239 125 568
- Etrangers 84 72 941
durée moyenne de séjour (en jours) 2,8 1,8
- Français 2,5 1,7
- Etrangers 4,1 2,1
  • Note : données 2014 définitives. Données 2010, 2011, 2012 et 2013 rétropolées suite au changement de méthode début 2014.
  • Source : Insee en partenariat avec la DGE et les comités régionaux du tourisme (CRT).

Figure 5 – Recul des arrivées et des nuitées en 2014

en indice base 100 en 2010
Recul des arrivées et des nuitées en 2014
Nbre de nuitées - Guyane Nbre de nuitées - France métropolitaine Nbre d'arrivées - Guyane Nbre d'arrivées - France métropolitaine
2010 100,0 100,0 100,0 100,0
2011 102,6 103,2 99,5 103,4
2012 103,6 103,3 107,3 103,7
2013 97,2 102,9 112,5 104,3
2014 95,3 101,4 104,7 103,1
  • Note : données 2014 définitives. Données 2010, 2011, 2012 et 2013 rétropolées suite au changement de méthode début 2014.
  • Source : Insee en partenariat avec la DGE et les comités régionaux du tourisme (CRT).

Figure 5 – Recul des arrivées et des nuitées en 2014Evolution des nuitées et des arrivées dans les hôtels

Figure 6 – Taux d'occupation dans les hôtels

en % du nombre de lits disponibles
Taux d'occupation dans les hôtels
Guyane - en 2014 Guyane - moyenne 2010-2013 France métropolitaine - en 2014 France métropolitaine - moyenne 2010-2013
janvier 48,450337562638600 50,043165260010900 46,855794177496900 47,887890871911200
février 55,958410699131600 57,814980510725900 50,721021273904300 51,067716713253900
mars 56,959502730485400 58,751840738870600 53,082497798302100 55,972594768826700
avril 59,432578823951500 59,104957362364000 57,986763134573400 57,114788238315400
mai 45,381332283192500 58,854091825552900 60,515044790224800 61,912012031004400
juin 56,034597087119100 59,819332202962400 68,298830776600200 69,195328663143400
juillet 53,042742391606500 54,404222114103300 66,044248414169600 67,449710187606600
août 45,449686718543700 54,845232023478500 68,781437607636900 67,067007641924500
septembre 43,875997565150700 60,696828338966900 68,053652348572900 68,579196561308200
octobre 56,842834854153800 68,931220743861300 61,409757301538200 60,766195248378900
novembre 54,163147228389800 68,392761966969300 51,941319891825200 54,142641898719500
décembre 51,697601637771600 58,534142728755800 51,059327125830100 49,856461893125500
  • Note : données 2013 définitives. Données 2010, 2011, 2012 et 2013 rétropolées suite au changement de classification début 2014.
  • Source : Insee en partenariat avec la DGE et les comités régionaux du tourisme (CRT).

Figure 6 – Taux d'occupation dans les hôtels

Encadré

Avertissement

Les données chiffrées sont parfois arrondies (selon les règles mathématiques). Le résultat arrondi d'une combinaison de données chiffrées (qui fait intervenir leurs valeurs réelles) peut se trouver légèrement différent de celui que donnerait la combinaison de leurs valeurs arrondies.

Documentation

Définitions (pdf, 50 Ko)