Bilan économique 2014 de Guyane

La Guyane avait connu une année 2013 morose. Son économie commençait à marquer le pas avec une croissance plus faible que les années précédentes. En 2014, le contexte mondial est toujours morose avec des perspectives à moyens termes toujours aussi médiocres. Malgré tout, dans les économies avancées la reprise semble solide même si elle reste encore faible. En France, grâce à la consommation des ménages et des administrations publiques, la croissance revient à petits pas. En revanche, dans l'environnement proche de la Guyane, la zone Amérique latine et Caraïbes, le rythme de croissance (+ 1,3 %) est le plus faible depuis 2002. Il est encore trop tôt pour déterminer le chiffre de croissance de l'économie de la Guyane en 2014. Néanmoins, l'analyse des parties de son économie nous permet d'en dessiner les contours.

Insee Conjoncture Guyane
Paru le : 15/06/2015

Commerce extérieur - Des échanges commerciaux en retrait

Laurent Huault, Insee

Après une année 2013 marquée par des exportations exceptionnelles à destination de la zone Caraïbe, les échanges commerciaux sont en retrait en 2014. La baisse de la demande des entreprises conjuguée à une atonie de celle des ménages entraînent une légère baisse des importations (– 6,6 % hors produits pétroliers), tandis que les exportations sont en repli (– 13,6 % hors mouvements pétroliers et exceptionnels).

Insee Conjoncture Guyane
No 1
Paru le : 15/06/2015

Baisse des importations et de la demande des entreprises

La demande en produits importés en Guyane diminue en 2014 (– 6,6 % hors produits pétroliers) : alors que la demande des ménages semble atone, celle des entreprises apparaît en retrait.

La demande des ménages en biens importés est en légère hausse, dynamisée par les besoins des ménages en produits non alimentaires. Ainsi, les importations de boissons et de produits alimentaires évoluent peu (hausse de 0,8 % en 2014 pour un poids de 9,4 % dans le total des importations). Les importations d'appareils ménagers, d'habits et d’ordinateurs sont en hausse (de respectivement 15,1 %, 10,6 % et 3 %).

La demande des entreprises est en retrait en 2014. La hausse des importations d'équipements électriques et de communication traduit un certain élan (+ 23,0 % en 2014 pour un poids de 6,0 % dans le total des importations). Cependant, les importations de machines et de produits de sidérurgie et de première transformation de l'acier chutent en 2014 (– 42,5 % pour une proportion de 7,5 % dans le total des importations). Dans le secteur de la construction, les importations de ciment reculent de 17,4 %.

La métropole, avec 38,2 % des marchandises, reste le principal fournisseur. Alors que les importations chinoises sont en hausse de 19,8 %, celles en provenance des pays de l'Union Européenne et des États-Unis, sont en baisse de respectivement 9,9 % et 43,3 %. Les mouvements sur les produits pétroliers conduisent à une baisse des importations en provenance de Guadeloupe et Martinique de 73,7 % et 30,3 %.

Repli des exportations

Les exportations chutent entre 2013 et 2014, passant de 296 millions à 195 millions (– 34,3 %). En 2012, le niveau des exportations était de 226 millions d’euros. Le niveau de 2013 était exceptionnellement élevé du fait d’exportations vers Trinidad et Tobago de machines de forage, principalement. Les exportations diminuent de 13,6 % en 2014, hors mouvements exceptionnels et produits pétroliers. La métropole, avec 42,7 % des exportations, est le principal partenaire, les échanges avec celle-ci étant en légère baisse de 2,7 %.

Les ventes d’or guyanais sont en légère baisse en 2014 (– 3,8 %). Si les exportations d'or affiné ou raffiné (par première ou seconde fusion) diminuent de 10,3 %, les exportations du minerai sont eux en hausse de 39,5 %. Les exportations de poissons et crustacés sont en léger repli (– 2,0 % pour un total de 11,21 millions), malgré une hausse des ventes de crevettes (+ 32,1 %, pour un montant de 3,91 millions).

Figure 1 – Les échanges diminuent en 2014 - Montants et évolutions des importations et des exportations par activité

En % et millions d'euros
Les échanges diminuent en 2014 - Montants et évolutions des importations et des exportations par activité
Importations Exportations
Valeur Evolution en 2014 Valeur Evolution en 2014
AZ - Agriculture, sylviculture et pêche 15,4 -7,1 0,5 -14,7
DE - Hydrocarbures naturels, autres produits des industries extractives, éléctricité, déchets 1,4 -20,5 13,0 15,3
C1 - Denrées alimentaires, boissons et produits à base de tabac 215,8 0,8 11,8 5,3
C2 - Produits pétroliers raffinés et coke 178,4 -6,1 1,7 -61,3
C3 - Equipements mécaniques, matériel électrique, électronique et informatique 276,3 -15,9 37,7 -67,0
C4 - Matériels de transport 153,9 -6,6 50,5 -15,0
dont industrie automobile 139,9 -5,8 47,8 -17,2
C5 - Autres produits industriels 590,8 -4,3 79,3 -16,6
dont pharmacie 62,7 7,3 0,0 -84,9
Autres 11,4 -1,5 0,1 -59,3
Total 1 443,4 -6,6 194,5 -34,3
  • Source : Douanes, calculs Insee

Figure 2 – La Guyane exporte surtout vers la métropole

en millions d'euros
La Guyane exporte surtout vers la métropole
France métropolitaine Union européenne hors France Caraïbe ACP Martinique Guadeloupe Etats-Unis Caraïbe hors ACP Autres
2009 49,5 22,7 2,0 7,6 6,1 3,7 0,2 23,5
2010 77,8 25,0 3,4 9,2 6,4 4,1 0,0 32,2
2011 92,7 19,9 2,4 7,7 6,8 10,7 0,0 27,4
2012 111,6 35,7 21,3 8,8 7,7 9,9 0,0 30,9
2013 85,3 37,4 118,3 8,4 6,4 7,7 0,0 32,6
2014 83,0 30,2 28,0 8,3 6,6 5,9 0,0 32,6
  • Source : Douanes, calculs Insee

Figure 2 – La Guyane exporte surtout vers la métropoleRépartition des exportations selon leur destination de 2009 à 2014

Figure 3 – Le marché métropolitain progresse

en millions d'euros
Le marché métropolitain progresse
France métropolitaine Union européenne hors France Martinique Etats-Unis Caraïbe hors ACP Caraïbe ACP Guadeloupe Autres
2009 352,1 98,6 64,3 17,1 16,9 61,3 65,0 317,6
2010 380,6 109,0 75,6 24,4 11,1 71,8 66,4 387,1
2011 392,3 151,4 73,4 42,9 30,4 79,2 33,8 501,9
2012 465,6 325,7 103,7 51,7 40,9 53,7 9,0 370,3
2013 497,0 299,2 114,0 146,0 15,3 36,6 32,7 404,1
2014 551,8 269,5 148,5 82,9 15,8 9,4 8,6 357,0
  • Source : Douanes, calculs Insee

Figure 3 – Le marché métropolitain progresseRépartition des importations selon leur destination de 2009 à 2014

Figure 4 – Des échanges commerciaux en expansion depuis 10 ans - Évolution des importations et exportations de la Guyane de 2003 à 2014

en millions d'euros
Des échanges commerciaux en expansion depuis 10 ans - Évolution des importations et exportations de la Guyane de 2003 à 2014
2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014
Importations 632 675 739 756 896 1 065 993 1 126 1 315 1 421 1 545 1 443
Exportations 111 90 93 112 114 96 115 158 167 226 296 195
Balance commerciale -521 -585 -646 -644 -782 -969 -878 -968 -1 148 -1 195 -1 249 -1 249
  • Source : Douanes, calculs Insee

Encadré

Espace Caraïbe

L’espace Caraïbe comprend toutes les îles de la Caraïbe, ainsi que les pays d’Amérique Centrale et du Sud qui possèdent une ouverture maritime sur la Caraïbe. Les échanges avec Porto-Rico sont confondus avec ceux des États-Unis faute de données les isolant. On y distingue un groupe de pays signataires de l’accord de libre échange de Cotonou (pays ACP de la Caraïbe) et ceux qui n’en font pas partie (« Pays non-ACP de la Caraïbe »), dans la mesure où ils ne bénéficient pas du même régime douanier dans leurs relations avec l’Union européenne et donc avec les départements français d’outre mer.

Documentation

Définitions (pdf, 50 Ko)