Bilan économique 2014 de Guyane

La Guyane avait connu une année 2013 morose. Son économie commençait à marquer le pas avec une croissance plus faible que les années précédentes. En 2014, le contexte mondial est toujours morose avec des perspectives à moyens termes toujours aussi médiocres. Malgré tout, dans les économies avancées la reprise semble solide même si elle reste encore faible. En France, grâce à la consommation des ménages et des administrations publiques, la croissance revient à petits pas. En revanche, dans l'environnement proche de la Guyane, la zone Amérique latine et Caraïbes, le rythme de croissance (+ 1,3 %) est le plus faible depuis 2002. Il est encore trop tôt pour déterminer le chiffre de croissance de l'économie de la Guyane en 2014. Néanmoins, l'analyse des parties de son économie nous permet d'en dessiner les contours.

Insee Conjoncture Guyane
Paru le : 15/06/2015

Transport aérien - Transport de passagers en hausse

Émilie Charles-Euphrosine, Benoit Hurpeau, Insee

En 2014, plus de 446 000 passagers ont été accueillis à l’aéroport Félix Éboué de Guyane. Après une chute en 2012, les lignes repartent à la hausse. Les vols transatlantiques assurent la majorité de l’accueil de l’aéroport Félix Éboué. Par ailleurs, le nombre de passagers sur les vols intérieurs augment de 6 %.

Insee Conjoncture Guyane
No 1
Paru le : 15/06/2015

En 2014, le nombre de passagers à l’aéroport Félix Éboué de Guyane s’élève à 446 039, soit 2 % de plus qu’en 2013. La hausse du nombre de passagers transportés au départ et à l'arrivée de la Guyane se poursuit. Ainsi, depuis 2006, le trafic aéroportuaire a augmenté de 20 %. Si le trafic passagers continue à augmenter au même rythme, l’aéroport atteindra ses limites de capacité d’accueil (600 000 passagers/an) d’ici une quinzaine d’années.

Dans le même temps, le nombre de vols commerciaux n’a que peu augmenté (+ 6 %). L’arrêt de la desserte des Antilles par la compagnie Air Caraïbes en 2012 a notamment mis un coup d’arrêt à la hausse du nombre de dessertes offertes jusqu’alors. Bien que Suriname Airways a repris les liaisons vers Paramaribo et Belém, son impact sur le trafic passagers reste faible.

Un trafic extérieur tourné vers la France métropolitaine

Le trafic au départ et à l’arrivée de Métropole reste le plus dense, avec 262 936 passagers et augmente de 5,6 % en un an. Celui des Antilles est à peu près deux fois moins dynamique. Sur les vols transatlantiques, Air-France et Air Caraïbes se partagent le marché aérien et traitent ainsi plus de 80 % de l’accueil. Par ailleurs, Air France conserve son leadership sur la desserte Paris/Orly. La compagnie a transporté 1,8 fois plus de passagers qu’Air Caraïbes. Les passagers en provenance ou à destination de la Martinique sont plus nombreux que ceux de Guadeloupe.

Deux liaisons vers l’étranger sont disponibles au départ de l’aéroport de Cayenne ; Belém et Paramaribo. Les lignes vers l’étranger ont ainsi transporté 11 820 passagers en 2014. Par rapport à 2013, le nombre de passagers transportés est en augmentation de 6 % vers Belém et de 42,5 % vers Paramaribo.

Cette croissance soutenue peut s’expliquer par le fait que les agences de voyages proposent souvent d’emprunter la desserte par Paramaribo à destination des Caraïbes, principalement vers les îles anglaises comme Tobago, Barbade et Trinidad.

Les personnes faisant escales aux Antilles pour prendre un vol vers l’étranger ne sont pas comptabilisées dans les passagers provenant de l’étranger, tout comme ceux faisant transit dans les aéroports parisiens.

Maripasoula, passage obligé du trafic intérieur

La compagnie Air Guyane assure la liaison des vols intérieurs. Le nombre de passagers sur ces vols augmente de 6 % ; les trois quarts sont à destination de Maripasoula. Là encore, ce constat masque des choix de compagnies. Les lignes de l’Ouest passent quasi obligatoirement par l’aérodrome de Maripasoula et une grande partie du trafic provient de Saint-Laurent-du-Maroni et de Grand-Santi.

Figure 1 – Depuis 2006, 72 000 passagers en plus…

Depuis 2006, 72 000 passagers en plus…
Evolution du nombre de passagers (départs / arrivées)
2006 374 394
2007 386 979
2008 385 146
2009 400 555
2010 423 849
2011 435 440
2012 428 865
2013 436 991
2014 446 039
  • source : CCIG

Figure 1 – Depuis 2006, 72 000 passagers en plus…Évolution du nombre de passagers commerciaux à l'arrivée et au départ de l'aéroport Félix Éboué

Figure 2 – …pour seulement 500 vols supplémentaires

…pour seulement 500 vols supplémentaires
Evolution du nombre de vols commerciaux
2006 9 232
2007 9 381
2008 8 828
2009 8 967
2010 9 661
2011 10 304
2012 9 334
2013 10 415
2014 9 789
  • source : CCIG

Figure 2 – …pour seulement 500 vols supplémentairesÉvolution du nombre de vols commerciaux à l'arrivée et au départ de l'aéroport Félix Éboué

Figure 3 – Hausse de 5,6 % du nombre de passagers

  • Source : CCIG.

Figure 4 – Hausse du nombre de passagers

  • Source : CCIG.

Encadré

Encadré

La Région Guyane a une obligation de service public vis-à-vis des communes de l’intérieur et notamment celle de solidarité régionale qui vise a l’intégration des populations de l’intérieur. La Région Guyane et la compagnie Air Guyane Express ont renouvelé en 2014 la convention qui les lie pour une nouvelle durée de 2 ans. L’engagement financier de la Région par cette convention permet d’assurer la desserte régulière des lignes suivantes : Cayenne-Saül ; Cayenne-Maripasoula, Cayenne – Grand Santi, Saint-Laurent-du-Maroni – Grand Santi, Saint -Laurent-du-Maroni – Maripasoula.

Documentation

Définitions (pdf, 50 Ko)