L'économie et la société à l'ère du numériqueÉdition 2019

Cet ouvrage inédit rassemble les données de la statistique publique rendant compte des transformations de l’économie et de la société par le numérique.

Insee Références
Paru le : Paru le 04/11/2019
L'économie et la société à l'ère du numérique - Novembre 2019
Consulter
Sommaire

Échanges extérieurs des TCSI

Insee Références

Paru le : 04/11/2019

Le solde des échanges extérieurs des technologies, contenus et supports de l’information (TCSI) se dégrade entre 1999 et 2016, passant de – 4,2 milliards d’euros à – 15,9 milliards d’euros. Cette dégradation résulte essentiellement de la baisse du solde des échanges de biens des TCSI, grevé par une hausse des importations des biens de grande consommation (ordinateurs en début de période puis équipements de communication, notamment) tandis que l’activité française se tourne essentiellement vers des marchés de niche à haute technologie (figure 1).

Figure 1 - Composition du solde extérieur des biens et services des TCSI de 1999 à 2016, en valeur

en %
Figure 1 - Composition du solde extérieur des biens et services des TCSI de 1999 à 2016, en valeur (en %) - Lecture : en 2016, le solde extérieur des TCSI est négatif pour les produits informatiques électroniques et optiques, à – 15,6 milliards d’euros.
Fabrication de produits informatiques, électroniques et optiques Édition Production de films cinématographiques, de vidéo et de programmes TV ; enregistrement sonore et édition musicale Télécommunications Programmation, conseil et autres activités informatiques
1999 -4 285 -1 016 -250 129 1 186
2000 -6 451 -735 195 239 1 408
2001 -6 120 -680 -117 140 2 193
2002 -6 183 -731 48 568 2 007
2003 -7 911 -634 247 450 1 901
2004 -9 430 -614 622 736 2 183
2005 -11 157 -722 423 813 2 477
2006 -12 600 -724 145 985 3 097
2007 -13 104 -876 65 914 2 530
2008 -13 911 -1 030 71 625 2 428
2009 -13 684 -879 61 286 2 231
2010 -16 395 -643 361 946 2 864
2011 -16 371 -665 -245 1 263 360
2012 -14 490 -720 -110 881 608
2013 -14 109 -700 -645 357 -532
2014 -13 557 -705 -227 -303 836
2015 -15 021 -692 71 -163 732
2016 -15 574 -654 90 -652 848
  • Lecture : en 2016, le solde extérieur des TCSI est négatif pour les produits informatiques électroniques et optiques, à – 15,6 milliards d’euros.
  • Source : Insee, comptes nationaux.

Figure 1 - Composition du solde extérieur des biens et services des TCSI de 1999 à 2016, en valeur

  • Lecture : en 2016, le solde extérieur des TCSI est négatif pour les produits informatiques électroniques et optiques, à – 15,6 milliards d’euros.
  • Source : Insee, comptes nationaux.

Hors biens des TCSI, la part des échanges extérieurs de services des TCSI dans le total des échanges extérieurs reste faible mais augmente sur la même période : les exportations en services des TCSI représentent 2,8 % du total des exportations en 2016, contre 1,6 % en 1999. La part des importations suit une progression proche, mais un peu moins dynamique (2,8 % du total des importations en 2016, contre 1,8 % en 1999) (figure 2).

Figure 2 - Part des biens et services des TCSI dans les échanges extérieurs de 1999 à 2016

en %
Figure 2 - Part des biens et services des TCSI dans les échanges extérieurs de 1999 à 2016 (en %)
Part des exportations en biens et services des TCSI dans le total des exportations Part des importations en biens et services des TCSI dans le total des importations Part des exportations en services des TCSI dans le total des exportations Part des importations en services des TCSI dans le total des importations
1999 10,2 12,5 1,6 1,8
2000 11,4 13,3 1,9 1,8
2001 10,5 12,2 2,2 2,0
2002 9,6 11,5 2,4 2,1
2003 8,8 10,8 2,3 2,0
2004 8,9 10,8 2,4 1,9
2005 8,9 10,6 2,5 1,9
2006 8,6 10,3 2,5 1,8
2007 7,7 9,4 2,3 1,8
2008 7,0 8,7 2,2 1,7
2009 7,3 9,5 2,6 2,1
2010 7,6 9,6 2,6 1,8
2011 7,2 9,2 2,3 2,1
2012 7,2 9,0 2,5 2,3
2013 7,0 9,2 2,5 2,6
2014 7,1 8,9 2,7 2,7
2015 7,3 9,4 2,7 2,7
2016 7,2 9,3 2,8 2,8
  • Source : Insee, comptes nationaux.

Figure 2 - Part des biens et services des TCSI dans les échanges extérieurs de 1999 à 2016

  • Source : Insee, comptes nationaux.

Les échanges extérieurs de services des TCSI ont progressé au début des années 2000, mais ont souffert de la crise économique. Ils sont principalement portés par le dynamisme des activités liées aux logiciels spécifiques. Ces activités couvrent le développement, l’adaptation et la maintenance des logiciels non standards, réalisés pour les besoins particuliers d’une entreprise. L’investissement en logiciels dans les économies avancées stimule ainsi les entreprises informatiques françaises, qui exportent davantage chaque année au début des années 2000. Les importations sont également très dynamiques, témoins d’une activité mondiale soutenue par la diffusion des matériels informatiques (ordinateurs, serveurs, etc.). Toutefois, à partir de 2008, l’activité en programmation, conseil et autres activités informatiques s’essouffle, avec un solde extérieur toujours positif mais fortement réduit, de l’ordre de 0,8 milliard d'euros en 2016 contre 2,0 milliards d'euros avant la crise.

S’agissant des services de télécommunications, le solde des échanges extérieurs est faible en niveau, car ces services sont peu délocalisés. En outre, ils subissent une guerre des prix, initiée par la directive européenne de 1998 qui ouvre le marché à la concurrence et le solde extérieur des services de télécommunications devient ainsi négatif à partir de 2014.

Les biens qui contribuent à la baisse du solde des échanges extérieurs de TCSI sont variés : ordinateurs, équipements de communication ou encore produits électroniques grand public (figure 3). Les importations d’ordinateurs, massives, augmentent au début des années 2000, puis baissent à la suite de la crise, sans se redresser par la suite. Il s’agit en effet de biens durables, et les ménages et entreprises françaises désormais équipés les achètent à un rythme moins soutenu qu’au début de la décennie. En matière d’informatique, la production française est essentiellement tournée vers des marchés de niches, destinés à des entreprises spécifiques, dont l’activité est moins dynamique que celle du secteur informatique dans son ensemble. Les exportations françaises diminuent ainsi de près de moitié entre 2007 et 2016.

Figure 3 - Composition du solde des échanges extérieurs de biens des TCSI de 1999 à 2016

en millions d’euros
Figure 3 - Composition du solde des échanges extérieurs de biens des TCSI de 1999 à 2016 (en millions d’euros)
Composants et cartes électroniques Ordinateurs, équipements périphériques Équipements de communication Produits électroniques Autres¹
1999 167 -4 856 2 851 -1 449 -999
2000 -1 578 -6 253 4 748 -1 899 -1 469
2001 548 -6 281 2 510 -1 459 -1 438
2002 365 -6 127 2 875 -1 870 -1 428
2003 642 -6 763 1 448 -2 156 -1 082
2004 648 -7 574 1 058 -2 436 -1 125
2005 969 -8 093 -260 -2 658 -1 115
2006 1 276 -7 866 -1 407 -3 416 -1 188
2007 1 134 -7 035 -2 674 -4 506 -23
2008 828 -6 237 -3 281 -5 058 -163
2009 280 -6 011 -3 280 -4 466 -207
2010 -93 -6 878 -4 328 -4 878 -218
2011 -188 -7 210 -4 262 -4 460 -251
2012 1 199 -7 384 -4 390 -3 697 -218
2013 1 618 -7 452 -4 933 -3 486 144
2014 1 590 -7 328 -5 054 -3 297 532
2015 1 835 -7 877 -6 085 -3 562 668
2016 1 932 -7 862 -6 740 -3 619 715
  • 1. Appareils de mesure, équipements d'irradiation médicale, matériels optiques et photographiques, etc.
  • Source : Insee, comptes nationaux.

Figure 3 - Composition du solde des échanges extérieurs de biens des TCSI de 1999 à 2016

  • 1. Appareils de mesure, équipements d'irradiation médicale, matériels optiques et photographiques, etc.
  • Source : Insee, comptes nationaux.

Les équipements de télécommunication présentent aussi un solde d’échanges en baisse, qui devient négatif à partir de 2005. La production française, tournée notamment vers les appareils d’émission et de réception (vocale, d’images) qui sont exportés, est peu dynamique et subit les effets de la crise. Les exportations françaises se redressent au cours des années récentes. Cependant, les entreprises et ménages français importent massivement des appareils de téléphonie, et ce, sur l’ensemble de la période 1999-2016 (+ 6,5 % en moyenne par an).

La France est exportatrice de composants et cartes électroniques, ainsi que d’appareils techniques spécifiques (appareils de mesure notamment). La production en composants électroniques est ainsi dynamique tandis que les importations baissent. Les exportations françaises ont pâti de la crise en 2009, mais se sont redressées rapidement.

Définitions


Technologies, contenus et supports de l’information (TCSI) : elles désignent les activités économiques correspondant aux codes de la nomenclature d’activités française (NAF) suivants et les produits associés : fabrication de produits informatiques, électroniques et optiques (26), commerce de gros d’équipements de l’information et de la communication (46.5), édition – livres, périodiques, logiciels (58), production de films cinématographiques, de vidéo et de programmes de télévision : enregistrement sonore et édition musicale (59), programmation et diffusion – radio, télévision (60), télécommunications (61), programmation, conseil et autres activités informatiques (62), services d’information dont traitement de données, hébergement et portails internet (63). Ce champ correspond approximativement aux « technologies de l’information et de la communication » (TIC) et aux « contenus et supports » définis par l’OCDE.

Champ

Technologies, contenus et supports de l’information (TCSI) : elles désignent les activités économiques correspondant aux codes de la nomenclature d’activités française (NAF) suivants et les produits associés : fabrication de produits informatiques, électroniques et optiques (26), commerce de gros d’équipements de l’information et de la communication (46.5), édition – livres, périodiques, logiciels (58), production de films cinématographiques, de vidéo et de programmes de télévision : enregistrement sonore et édition musicale (59), programmation et diffusion – radio, télévision (60), télécommunications (61), programmation, conseil et autres activités informatiques (62), services d’information dont traitement de données, hébergement et portails internet (63). Ce champ correspond approximativement aux « technologies de l’information et de la communication » (TIC) et aux « contenus et supports » définis par l’OCDE.

Faute de données disponibles dans la comptabilité nationale et les estimations d’emploi, il exclut la réparation d’ordinateurs et d’équipements de communication (95.1). À l’inverse, il inclut des technologies connexes aux TIC : la fabrication d’instruments et d’appareils de mesure, d’essai et de navigation, l’horlogerie (26.5), la fabrication d’équipements d’irradiation médicale, d’équipements médicaux et électro-thérapeutiques (26.6), ainsi que la fabrication de matériels optiques et photographiques (26.7). Pour l’analyse en valeur ajoutée dans la fiche 3.5, le secteur du commerce de gros d’équipement de l’information et de la communication (46.5) est ajouté à partir des données du compte du commerce aux données des autres branches des TCSI, la donnée par branche étant indisponible à ce niveau de détail de la NAF en comptabilité nationale. De même, pour des raisons de comparabilité internationale, les activités de commerce de gros d’équipements de l’information et de la communication (46.5) ne sont pas prises en compte dans la fiche 5.3.

Ce champ n’identifie pas l’ensemble de l’économie numérique. Conformément à leur objectif de décrire des activités, indépendamment de leur mode d’exercice, les nomenclatures statistiques disponibles agrègent les activités économiques sans tenir compte de leur degré de numérisation. En particulier, elles ne permettent pas d’isoler le commerce électronique et les plateformes sur internet.

Définitions

Pour en savoir plus