Bilan économique 2014 de Provence-Alpes-Côte d'Azur

L'activité mondiale a légèrement accéléré en 2014. Si la reprise s'est affermie dans les pays avancés, elle a à l'inverse fléchi dans la plupart des pays émergents. La zone euro n'a pour sa part que timidement renoué avec la croissance. En France, l'économie française a nettement ralenti, progressant de 0,2 % après + 0,7 % en 2013. Dans ce contexte, l'emploi salarié a continué de reculer. Les signes d'amélioration de l'économie régionale apparues en 2013 en Provence-Alpes-Côte d'Azur n'ont pas perduré en 2014. Cette détérioration a été ressentie dans la quasi-totalité des secteurs d'activité. En conséquence, l'emploi salarié régional s'est orienté à la baisse en 2014, alors qu'il s'était distingué du niveau national en enregistrant des créations d'emplois en 2013. En parallèle, le chômage a persisté. Le taux de chômage a notamment fortement augmenté au second semestre 2014.

Insee Conjoncture Provence-Alpes-Côte d'Azur
Paru le : 29/05/2015
Consulter

Tourisme - Nouvelle baisse de fréquentation dans les hôtels

Éric Rubiloni, Philippe Winnicki, Insee Provence-Alpes-Côte d'Azur

En 2014, la fréquentation hôtelière a baissé pour la deuxième année consécutive en Provence-Alpes-Côte d’Azur. La clientèle étrangère, qui soutenait le tourisme régional depuis 2010, est venue moins nombreuse et la clientèle française a de nouveau été moins présente. Pour autant, les touristes ont séjourné plus longtemps dans la région et le taux d’occupation des hôtels a renoué avec la hausse. Dans le même temps, la fréquentation des campings a continué d’augmenter.

Insee Conjoncture Provence-Alpes-Côte d'Azur
No 5
Paru le : 29/05/2015

Recul inédit de la clientèle étrangère

En 2014, la fréquentation hôtelière a baissé pour la deuxième année consécutive en Provence-Alpes-Côte d’Azur. Ce recul est comparable à celui enregistré en 2013 (– 1,8 % après – 1,7 %, soit - 400 000 après - 380 000 nuitées). La clientèle étrangère, qui soutenait la fréquentation hôtelière régionale depuis 2010, est venue moins nombreuse (– 1,1 %, après + 1,6 %). La clientèle française a pour sa part continué de se replier : le nombre de nuitées a baissé de 2,3 %, après – 3,8 % en 2013. Au niveau national, le recul de la fréquentation hôtelière a été un peu moins marqué qu’en Paca (– 1,4 %). Comme dans la région, les clients français et étrangers ont été moins présents (respectivement – 2,1 % et – 0,3 %) (figure 1).

Avec 21,7 millions de nuitées en 2014, Paca conserve la deuxième place des régions touristiques derrière l’Île de France (66,7 millions) et devant Rhône-Alpes (18,3 millions).

Au sein de la région, la fréquentation touristique a augmenté seulement dans le Vaucluse (+ 2,8 %), tirée uniquement par une forte progression de sa clientèle étrangère (+ 11,6 %). À l’opposé, les Hautes-Alpes ont enregistré la plus forte baisse de la région (– 4,1 %) (figure 2).

Figure 1 – Évolution de la fréquentation hôtelière entre 2013 et 2014

en %
Évolution de la fréquentation hôtelière entre 2013 et 2014
France métropolitaine Provence-Alpes-Côte d'Azur
Ensemble -1,4 -1,8
Clientèle française -2,1 -2,3
Clientèle étrangère -0,3 -1,1
dont : Clientèle lointaine -0,3 -5,0
dont : Clientèle européenne -0,3 0,7
  • Source : Insee en partenariat avec la DGE et les comités régionaux du tourisme (CRT).

Figure 1 – Évolution de la fréquentation hôtelière entre 2013 et 2014

Figure 2 – Nombre de nuitées dans les hôtels par département

en %
Nombre de nuitées dans les hôtels par département
Nombre de nuitées dans les hôtels Part de nuitées effectuées en 2014 par une clientèle étrangère
2014 (en milliers) Évolution 2014/2013 Évolution moyenne annuelle 2013/2010 (1)
Alpes-de-Haute-provence 674 -2,1 2,0 23,2
Hautes-Alpes 920 -4,1 -1,6 16,4
Alpes-Maritimes 8 682 -2,6 1,0 55,1
Bouches-du-Rhône 5 629 -1,5 3,5 30,4
Var 3 513 -2,5 0,4 29,6
Vaucluse 2 278 2,8 -0,3 38,4
Provence-Alpes-Côte d'Azur 21 695 -1,8 1,3 40,2
France métropolitaine 198 509 -1,4 1,0 36,7
  • Note : données 2014 définitives. Données 2010, 2011, 2012 et 2013 rétropolées suite au changement de classification début 2014.
  • (1) : taux d'évolution annuel qu'aurait connu le nombre de nuitées si l'évolution avait été la même pour chaque année de la période considérée.
  • Source : Insee en partenariat avec la DGE et les comités régionaux du tourisme (CRT).

Moins de touristes en provenance de pays lointains

La clientèle étrangère, qui contrebalançait le recul de la clientèle française depuis 2012, est venue moins nombreuse cette année (– 1,1 %, soit – 95 000 nuitées). C’est notamment la clientèle en provenance des pays lointains qui a fortement diminué (– 5,0 %, soit 139 000 nuitées en moins). Les touristes en provenance des États-Unis, qui constitue un tiers de la clientèle lointaine, ont été moins présents (– 3,3 %). Le recul de la clientèle russe s’est amplifié (– 16,4 %, après – 5,3 % en 2013). À l’inverse, la clientèle chinoise a continué de progresser (+ 14,6 %, après + 22,1 %).

La clientèle européenne (y compris la Turquie) a augmenté de 0,7 % (soit 44 000 nuitées en plus). Celle en provenance des pays de la zone euro a renoué avec la hausse (+ 2,1 %, après – 4,9 % en 2013), tandis que celle des autres pays européens s’est légèrement contractée (– 1,0 %, après + 4,5 %). Pour la zone euro, ce sont notamment les Hollandais (+ 7,6 %), les Italiens (+ 6,2 %) et les Espagnols (+ 5,7 %) qui ont été plus présents. Belges (– 4,0 %) et Allemands (– 1,4%) sont en revanche venus moins nombreux. Hors zone euro, le retour de la clientèle britannique (+ 3,6 %, après – 6,0 %), de loin la plus nombreuse (14,3 % de la clientèle étrangère) n’a pas permis de compenser la forte baisse de celle des pays de l’Europe de l’Est (– 14,8 %).

Des séjours plus longs et un meilleur taux d’occupation

Si les touristes français et étrangers ont été moins nombreux en Paca, ils sont restés plus longtemps (figure 3). La durée moyenne de séjour a ainsi augmenté de 0,25 point en 2014.

Le taux d’occupation des hôtels de la région a renoué avec la hausse en 2014 (+ 0,3 point, contre – 1,3 point en 2013) et s’établit désormais à 57,4 %. Cette progression ne concerne cependant que les hôtels 3 et 5 étoiles (respectivement + 2,2 points et + 0,3 point).

Figure 3 – Taux d'occupation dans les hôtels

en % du nombre de lits disponibles
Taux d'occupation dans les hôtels
Provence-Alpes-Côte d'Azur - en 2014 Provence-Alpes-Côte d'Azur - moyenne 2010-2013 France métropolitaine - en 2014 France métropolitaine - moyenne 2010-2013
janvier 36,748641067657100 37,939392821645100 46,855794177496900 47,887890871911200
février 42,403392860545200 43,051159922468300 50,721021273904300 51,067716713253900
mars 46,092587268063800 47,888964034970200 53,082497798302100 55,972594768826700
avril 54,965689705592700 53,352294387065900 57,986763134573400 57,114788238315400
mai 62,846546115742700 62,112058169163900 60,515044790224800 61,912012031004400
juin 69,937853806710100 71,060231826679500 68,298830776600200 69,195328663143400
juillet 72,826326032005200 76,901777646222200 66,044248414169600 67,449710187606600
août 81,691865484912000 80,308465724823400 68,781437607636900 67,067007641924500
septembre 68,495808870777000 70,207992011838600 68,053652348572900 68,579196561308200
octobre 55,073197264217500 54,764095426174300 61,409757301538200 60,766195248378900
novembre 39,486981864597600 42,101791328997200 51,941319891825200 54,142641898719500
décembre 39,131969830025100 37,202191496897300 51,059327125830100 49,856461893125500
  • Note : données 2013 définitives. Données 2010, 2011, 2012 et 2013 rétropolées suite au changement de classification début 2014.
  • Source : Insee en partenariat avec la DGE et les comités régionaux du tourisme (CRT).

Figure 3 – Taux d'occupation dans les hôtels

La fréquentation des campings continue d'augmenter

La fréquentation des campings de Provence-Alpes-Côte d’Azur a continué à augmenter en 2014 (+ 0,5 %, après + 2,3 %). Le nombre de nuitées progresse ainsi pour la quatrième année consécutive. La hausse régionale est légèrement supérieure à celle observée au niveau national (+ 0,3 %, après + 2,8 % en 2013) (figure 4).

Au sein de la région, de fortes différences entre les départements sont toutefois enregistrées : dans les campings azuréens, la fréquentation a vivement progressé (+ 6,3 %) alors qu’elle a fortement diminué dans les Hautes-Alpes (– 6,7 %).

Les clientèles française et étrangère ont été plus présentes dans les campings de Paca (respectivement + 0,4 % et + 0,8 % des nuitées). Ce sont plus particulièrement les emplacements locatifs haut de gamme et les campings situés dans l’espace littoral qui ont tiré leur épingle du jeu.

Figure 4 – Nombre de nuitées dans les campings par département

en %
Nombre de nuitées dans les campings par département
Nombre de nuitées dans les campings Part de nuitées effectuées en 2014
2014 (en milliers) Évolution 2014/2013 Évolution moyenne annuelle 2013/2010 (1) par une clientèle étrangère sur emplacements équipés
Alpes-de-Haute-provence 1 853 -1,3 2,1 45,0 38,3
Hautes-Alpes 1 159 -6,7 0,6 36,8 20,5
Alpes-Maritimes 1 043 6,3 -0,4 37,4 46,2
Bouches-du-Rhône 1 693 0,1 4,1 36,6 46,6
Var 7 853 1,4 4,7 38,6 57,7
Vaucluse 1 633 1,2 3,8 55,6 38,7
Provence-Alpes-Côte d'Azur 15 233 0,5 3,5 40,8 48,4
France métropolitaine 109 743 0,3 1,6 33,4 47,3
  • Note : données 2014 définitives. La fréquentation des campings n'est observée que de mai à septembre. Données 2010, 2011, 2012 et 2013 rétropolées suite au changement de classification début 2014.
  • (1) : taux d'évolution annuel qu'aurait connu le nombre de nuitées si l'évolution avait été la même pour chaque année de la période considérée.
  • Source : Insee en partenariat avec la DGE et les comités régionaux du tourisme (CRT).

Encadré

Plus de 1,1 milliard de touristes ont voyagé à l’étranger en 2014

Selon l’Organisation Mondiale du Tourisme, le nombre de touristes internationaux dans le monde a atteint 1 138 millions en 2014. Avec 51 millions de touristes supplémentaires, il progresse ainsi de 4,7 % par rapport à 2013. L’Europe a conforté sa position de région la plus visitée au monde : elle a accueilli 588 millions de touristes, soit une hausse de 4,0 % sur un an.

Sources

Avertissement 

Les données chiffrées sont parfois arrondies (selon les règles mathématiques). Le résultat arrondi d'une combinaison de données chiffrées (qui fait intervenir leurs valeurs réelles) peut se trouver légèrement différent de celui que donnerait la combinaison de leurs valeurs arrondies.

 

Pour en savoir plus

Rubiloni E., Winnicki P., « Saison d'été 2014 - Fréquentation en baisse dans les hôtels », Insee Flash Paca n° 7, décembre 2014.

Rubiloni E., Winnicki P., « Saison d'été 2014 - La fréquentation des campings continue d'augmenter », Insee Flash Paca n° 8, décembre 2014.