Bilan économique 2014 de Provence-Alpes-Côte d'Azur

L'activité mondiale a légèrement accéléré en 2014. Si la reprise s'est affermie dans les pays avancés, elle a à l'inverse fléchi dans la plupart des pays émergents. La zone euro n'a pour sa part que timidement renoué avec la croissance. En France, l'économie française a nettement ralenti, progressant de 0,2 % après + 0,7 % en 2013. Dans ce contexte, l'emploi salarié a continué de reculer. Les signes d'amélioration de l'économie régionale apparues en 2013 en Provence-Alpes-Côte d'Azur n'ont pas perduré en 2014. Cette détérioration a été ressentie dans la quasi-totalité des secteurs d'activité. En conséquence, l'emploi salarié régional s'est orienté à la baisse en 2014, alors qu'il s'était distingué du niveau national en enregistrant des créations d'emplois en 2013. En parallèle, le chômage a persisté. Le taux de chômage a notamment fortement augmenté au second semestre 2014.

Insee Conjoncture Provence-Alpes-Côte d'Azur
Paru le : 29/05/2015
Consulter

Activités bancaires - En 2014, l’encours de crédits bancaires progresse plus vite qu’en France de province

Bernard Benitez, Banque de France

En 2014, l’encours de crédits bancaires a augmenté de 2,2 % en Provence-Alpes-Côte-d’Azur. Cette progression est supérieure à celle de France de province (+ 1,0 %). La hausse régionale est principalement portée par les crédits de trésorerie et à l’habitat. Tous les départements de la région sont concernés.

Insee Conjoncture Provence-Alpes-Côte d'Azur
No 5
Paru le : 29/05/2015

La région Provence-Alpes-Côte-d’Azur représente 9,5 % des encours de crédits de la France de province. Elle se place ainsi au 2e rang des régions, derrière Rhône-Alpes (14,2 %). En 2014, l’encours de crédits de Paca a progressé de 2,2 % (+ 2,5 milliards d’euros) et s’élève à un peu plus de 110 milliards fin décembre 2014 (figure 1). Pour autant, cette hausse est moins importante que celle observée fin 2013 (+ 3,4 %, soit + 3,5 milliards d’euros sur un an). En France de province comme en France métropolitaine, la hausse a été moins soutenue (+ 1,0 % chacune).

Figure 1 – Évolution des différents types d'encours entre décembre 2013 et décembre 2014 (en %)

Évolution des différents types d'encours entre décembre 2013 et décembre 2014 (en %)
Provence-Alpes-Côte d'Azur France de province France métropolitaine
Créances| commerciales -2,1 -7,9 -6,2
Crédits de| Trésorerie 7,5 -2,7 0
Crédits à| l'équipement -0,7 -0,3 0,2
Crédits à| l'habitat 2,8 2,3 2,3
Comptes Ordinaires| Débiteurs 2 -3 -2,6
Autres | Crédits 0,7 0,7 -7,1
Total 2,2 1 1
  • Source : Banque de France, Centralisations financières territoriales des dépôts et crédits à fin décembre 2013 et 2014

Figure 1 – Évolution des différents types d'encours entre décembre 2013 et décembre 2014 (en %)

Les crédits à l’habitat et de trésorerie ont soutenu la croissance de l’encours global

En Paca, les crédits à l’habitat, à l’équipement et ceux de trésorerie représentent 95,4 % de l’encours de crédit total fin 2014, soit un niveau équivalent à celui de décembre 2013 (figure 2). Pour la France de province, cette part atteint 96,5 %, soit 0,1 point de plus qu’un an auparavant. En France métropolitaine, elle s’établit à 92,7 % (+ 0,3 point).

Figure 2 – Répartition par type de crédits en Provence-Alpes-Côte d'Azur fin 2014 (en %)

Répartition par type de crédits en Provence-Alpes-Côte d'Azur fin 2014 (en %)
2014/2013
Créances commerciales 0,4
Crédits de| Trésorerie 7,9
Crédits à| l'équipement 24,5
Crédits à| l'habitat 63,1
Comptes Ordinaires Débiteurs 2,7
Autres- Crédits 1,4
  • Source : Banque de France, Centralisations financières territoriales des dépôts et crédits - décembre 2014

Figure 2 – Répartition par type de crédits en Provence-Alpes-Côte d'Azur fin 2014 (en %)

En 2014, la progression des encours régionaux a été majoritairement portée par la hausse des crédits à l’habitat et des crédits de trésorerie. En Paca, les crédits à l’habitat ont augmenté de 2,8 % sur un an ; ils représentent 63 % du total des crédits, soit 3,1 points de plus qu’en France de province. Les crédits de trésorerie ont pour leur part progressé de 7,5 % ; ils représentent 7,9 % de l’encours global en Paca, contre 8,8 % en France de province. À l’inverse, les crédits à l’équipement ont légèrement diminué (– 0,7 %). Ils représentent 24,5 % du total de l’encours de crédit de Paca (27,8 % en province). Parmi les crédits les moins représentés, une baisse a été enregistrée dans les autres crédits et notamment ceux à l’exportation. Les créances commerciales ont également reculé (– 2,1 %).

En France de province, l’évolution plus modérée de l’encours a été portée par les crédits à l’habitat (+ 2,3 %) et les autres crédits (+ 0,7 %).

Crédits en hausse dans tous les départements

L’encours de crédit total a progressé dans tous les départements de Provence-Alpes-Côte-d’Azur (figure 3 et 4). Dans les Bouches-du-Rhône (40 % de l’encours régional), le crédit a augmenté de 3,5 % sur un an ; la hausse est identique dans le Vaucluse et comparable dans les Hautes-Alpes (+ 3,7 %). Elle est moins soutenue dans les Alpes-de-Haute-Provence (+ 1,7 %) et le Var (+ 1,5 %), et encore plus modérée dans les Alpes-Maritimes (+ 0,5 %). Ce dernier département représente un quart des encours de la région. Comme au niveau régional, la hausse des encours départementaux a été majoritairement soutenue par celle des crédits à l’habitat et de trésorerie.

Figure 3 – Répartition départementale des encours de crédits en 2014 (en %)

Répartition départementale des encours de crédits en 2014 (en %)
Évolutions des encours de crédits en 2014
Alpes-de-|Haute-Provence 2,2
Hautes-|Alpes 2,9
Alpes-|Maritimes 24,6
Bouches-|du-Rhône 41,2
Var 19,4
Vaucluse 9,7
  • Source : Banque de France, Centralisations financières territoriales des dépôts et crédits - décembre 2014

Figure 3 – Répartition départementale des encours de crédits en 2014 (en %)

Figure 4 – Évolutions départementales des encours de crédits en 2014 (en %)

Évolutions départementales des encours de crédits en 2014 (en %)
Évolutions des encours de crédits
Alpes-de-|Haute-Provence 1,7
Hautes| Alpes 3,7
Alpes| Maritimes 0,5
Bouches-|du-Rhône 3,3
Var 1,5
Vaucluse 3,5
  • Source : Banque de France, Centralisations financières territoriales des dépôts et crédits - décembre 2014

Figure 4 – Évolutions départementales des encours de crédits en 2014 (en %)

Encadré

Pour comprendre les résultats

Les centralisations financières territoriales recensent, sur une base conventionnelle, les opérations (dépôts et crédits) traitées par les banques adhérentes à la Fédération bancaire française, pour le compte de leur clientèle non financière (résidente et non résidente). Ne participent à cette centralisation ni les sociétés financières ni les institutions financières spécialisées.

Les centralisations sont élaborées en fonction de l’implantation géographique des guichets ayant traité les opérations et sont agrégées par département de France métropolitaine. Les variations données peuvent refléter les modifications affectant les réseaux bancaires.

Pour en savoir plus

« Titres, dépôts et crédits », site internet de la Banque de France

« La conjoncture économique pour Paca », site internet de la Banque de France