Bilan économique 2014 de Provence-Alpes-Côte d'Azur

L'activité mondiale a légèrement accéléré en 2014. Si la reprise s'est affermie dans les pays avancés, elle a à l'inverse fléchi dans la plupart des pays émergents. La zone euro n'a pour sa part que timidement renoué avec la croissance. En France, l'économie française a nettement ralenti, progressant de 0,2 % après + 0,7 % en 2013. Dans ce contexte, l'emploi salarié a continué de reculer. Les signes d'amélioration de l'économie régionale apparues en 2013 en Provence-Alpes-Côte d'Azur n'ont pas perduré en 2014. Cette détérioration a été ressentie dans la quasi-totalité des secteurs d'activité. En conséquence, l'emploi salarié régional s'est orienté à la baisse en 2014, alors qu'il s'était distingué du niveau national en enregistrant des créations d'emplois en 2013. En parallèle, le chômage a persisté. Le taux de chômage a notamment fortement augmenté au second semestre 2014.

Insee Conjoncture Provence-Alpes-Côte d'Azur
Paru le : 29/05/2015
Consulter

Chômage - Nouvelle année morose pour le marché du travail

Rémi Belle et Marie-Christine Chesneau, Direccte Provence-Alpes-Côte d’Azur

Entre 2013 et 2014, le nombre de demandeurs d'emploi a continué d'augmenter en Provence-Alpes-Côte d’Azur ; une accélération a même été observée au second semestre. Les actifs de plus de 50 ans et les demandeurs d'emploi inscrits depuis plus d'un an restent les plus touchés. Parallèlement, le taux de chômage localisé a augmenté de 0,5 point sur un an, dont + 0,4 point au second semestre. Fin 2014, il s'établit à 11,6 % de la population active. Enfin, le nombre de contrats aidés a atteint un niveau record, soutenu par les emplois d’avenir.

Insee Conjoncture Provence-Alpes-Côte d'Azur
No 5
Paru le : 29/05/2015

Fin 2014, 446 600 demandeurs d’emploi immédiatement disponibles pour travailler (catégories A, B, C) sont inscrits à Pôle emploi en Provence-Alpes-Côte d’Azur. Pour la deuxième année consécutive, l’évolution régionale dépasse celle du niveau national : + 6,7 % sur un an (soit + 28 070 demandeurs d’emploi) en Paca, contre + 6,3 % en France métropolitaine (figure 1). La région est toujours caractérisée par une part de demandeurs d’emploi sans aucune activité, plus importante qu’au niveau national (71,2 %, contre 67,1 %). Au total, 317 900 chômeurs n’ont exercé aucune activité au cours du dernier mois de l’année 2014 en Paca. Comme en France métropolitaine, la progression du nombre de demandeurs d’emploi dans la région s’est fortement accentuée au cours du deuxième semestre 2014 (+ 16 710 demandeurs).

Au sein de la région, le nombre de demandeurs d’emploi (catégories A, B, C) a progressé plus rapidement en 2014 qu’en 2013, dans les Hautes-Alpes (+ 10,4 % sur un an, soit 3,2 points de plus que fin 2013) et dans les Bouches-du-Rhône (+ 5,6 %, soit + 1,1 point). Cependant, dans ce département, l’évolution annuelle reste une des plus faibles de la région, avec les Alpes-de-Haute-Provence (+ 5,5 %).

Figure 1 – Demandeurs d'emploi en fin de mois dans la région Provence-Alpes-Côte d'Azur

Demandeurs d'emploi en fin de mois dans la région Provence-Alpes-Côte d'Azur
Demandeurs d'emploi au 31/12/2014 (en milliers) Évolution sur un an (en %)
Catégorie A, B, C Catégories A Catégorie A, B, C Catégories A
Hommes 227,5 169,2 7,6 6,9
Femmes 219,1 148,7 5,8 5,1
Moins de 25 ans 61,1 44,9 2,2 0,8
25 à 49 ans 280,3 195,7 5,8 5,0
50 ans ou plus 105,2 77,3 12,0 12,4
Inscrits depuis plus d'un an 181,6 nd 10,1 nd
Alpes-de-Haute-Provence 14,6 10,0 5,5 7,0
Hautes-Alpes 11,8 7,2 10,4 5,6
Alpes-Maritimes 92,6 68,4 8,7 7,7
Bouches-du-Rhône 185,3 132,4 5,6 5,3
Var 86,0 61,5 6,8 5,6
Vaucluse 56,3 38,4 6,7 6,5
Provence-Alpes-Côte d'Azur 446,6 317,9 6,7 6,1
France métropolitaine 5 216,0 3 500,7 6,3 5,7
  • (nd) : données non disponibles
  • Source : Pôle emploi, Direccte-SESE

La demande d’emploi continue d’affecter plus fortement les hommes

Comme en 2013, la demande d’emploi des hommes a davantage augmenté que celle des femmes en 2014 (respectivement + 7,6 % contre + 5,8 %). Fin 2014, on compte 8 420 hommes de plus que de femmes inscrites à Pôle emploi. La conjoncture dégradée affecte par ailleurs surtout les seniors (23,6 % des demandeurs d’emploi), même si leur demande d’emploi progresse moins fortement (+ 12,0 %, contre + 12,6 % en 2013). La demande d’emploi des jeunes accélère, mais l’évolution annuelle reste contenue (+ 2,2 %, contre + 1,7 % en 2013).

La demande d’emploi s’intensifie fortement avec la durée d’inscription à Pôle emploi : de + 4,5 % pour les inscrits depuis moins d’un an, à + 19,5 % pour les inscrits depuis 3 ans ou plus. Les demandeurs d’emploi inscrits depuis un an ou plus représentent ainsi 40,7 % de l’ensemble des demandeurs d’emploi en 2014. Cette part varie selon l’âge : entre 17,7 % pour les jeunes et 58,0 % pour les seniors. Au total, le nombre de chômeurs de longue durée augmente de + 10,6 % en 2014. Parmi eux, un demandeur d’emploi sur deux est inscrit depuis deux ans ou plus à Pôle emploi, dont près de six sur dix depuis au moins trois ans. Enfin, la durée moyenne d’inscription à Pôle Emploi atteint un nouveau record en 2014 : 484 jours en Paca (soit + 24 jours par rapport à 2013), contre 544 jours au niveau national (soit + 28 jours).

Forte hausse du taux de chômage au second semestre 2014

Parallèlement à la progression de la demande d’emploi, le taux de chômage a augmenté de 0,5 point en Provence-Alpes-Côte d’Azur en 2014, dont 0,4 point au cours du second semestre. Fin 2014, il s’établit à 11,6 % de la population active (figure 2). En France métropolitaine, le taux de chômage au sens du BIT a également augmenté pour atteindre 10,0 % fin 2014 (+ 0,4 point sur un an) (figure 3). La région demeure l’une des plus touchées par le chômage : elle reste au 4e rang, derrière le Languedoc-Roussillon (14,3 %), le Nord-Pas-de-Calais (13 %) et la Picardie (11,7 %).

Au sein de la région, c’est dans le Vaucluse que le taux de chômage a le plus augmenté (+ 0,7 point sur un an). Ce département conserve le plus fort taux de chômage de la région (12,8 %). À l’inverse, les Bouches-du-Rhône (12,0 %) et les Hautes-Alpes (9,3 %) enregistrent la plus faible hausse en 2014 (+ 0,3 point chacun).

Figure 2 – Taux de chômage

en % de la population active
Taux de chômage
2013 T4 2014 T1 2014 T2 2014 T3 2014T4 (p) Évolution 2014T4/2013T4 (en points de %)
Alpes-de-Haute-provence 11,5 11,5 11,5 12,0 12,0 0,5
Hautes-Alpes 9,0 9,0 9,1 9,2 9,3 0,3
Alpes-Maritimes 10,1 10,2 10,2 10,6 10,7 0,6
Bouches-du-Rhône 11,7 11,7 11,6 12,0 12,0 0,3
Var 11,0 11,0 11,0 11,3 11,4 0,4
Vaucluse 12,1 12,3 12,3 12,8 12,8 0,7
Provence-Alpes-Côte d'Azur 11,1 11,2 11,2 11,5 11,6 0,5
France métropolitaine 9,6 9,7 9,7 9,9 10,0 0,4
  • p : données provisoires.
  • Note : données CVS.
  • Source : Insee, taux de chômage au sens du BIT et taux de chômage localisé.

Figure 3 – Évolution trimestrielle du taux de chômage

en % de la population active
Évolution trimestrielle du taux de chômage
Provence-Alpes-Côte d'Azur France métropolitaine
1er trim. 2005 9,7 8,3
2e trim. 2005 9,9 8,4
3e trim. 2005 10,1 8,6
4e trim. 2005 10,0 8,7
1er trim. 2006 10,2 8,8
2e trim. 2006 10,1 8,6
3e trim. 2006 10,0 8,5
4e trim. 2006 9,4 8,0
1er trim. 2007 9,7 8,1
2e trim. 2007 9,4 7,8
3e trim. 2007 9,2 7,6
4e trim. 2007 8,5 7,1
1er trim. 2008 8,3 6,8
2e trim. 2008 8,3 7,0
3e trim. 2008 8,4 7,1
4e trim. 2008 8,5 7,4
1er trim. 2009 9,5 8,2
2e trim. 2009 10,0 8,8
3e trim. 2009 10,0 8,8
4e trim. 2009 10,3 9,1
1er trim. 2010 10,2 9,0
2e trim. 2010 10,2 8,9
3e trim. 2010 10,2 8,8
4e trim. 2010 10,1 8,8
1er trim. 2011 10,3 8,7
2e trim. 2011 10,3 8,6
3e trim. 2011 10,4 8,8
4e trim. 2011 10,5 8,9
1er trim. 2012 10,7 9,1
2e trim. 2012 10,9 9,3
3e trim. 2012 10,9 9,4
4e trim. 2012 11,1 9,7
1er trim. 2013 11,4 9,9
2e trim. 2013 11,5 10,0
3e trim. 2013 11,4 9,9
4e trim. 2013 11,1 9,6
1er trim. 2014 11,2 9,7
2e trim. 2014 11,2 9,7
3e trim. 2014 11,5 9,9
4e trim. 2014 11,6 10,0
  • Note : données CVS.
  • Source : Insee, taux de chômage au sens du BIT et taux de chômage localisé.

Figure 3 – Évolution trimestrielle du taux de chômage

Niveau record des contrats aidés grâce aux emplois d’avenir

Avec 33 180 contrats aidés signés ou reconduits en Provence-Alpes-Côte d’Azur en 2014, l’activité du service public pour l’emploi a été soutenue. Le nombre de contrats a toutefois diminué de 13 % par rapport à 2013, uniquement du fait des contrats unique d’insertion (CUI). La durée des contrats s’est en revanche allongé au sein de ce dispositif : elle passe de huit mois en moyenne en 2013, à dix mois en 2014 pour les CUI.

Ainsi, fin 2014, la région compte 28 770 salariés en contrats aidés, dont 86 % dans le secteur non marchand (figure 4). C’est 23 % de plus que fin 2013. Avec 5 340 bénéficiaires supplémentaires en un an, dont plus de la moitié en emplois d’avenir, la région atteint son plus haut niveau de contrats aidés depuis l’origine du CUI début 2010 (figure 5). Pour la seconde année consécutive, le nombre d’entrées en contrats d’apprentissage (19 975) diminue de 3 % par rapport à 2013. Cette tendance est similaire au niveau national.

Figure 4 – Stock de bénéficiaires des principaux contrats aidés en Provence-Alpes-Côte d'Azur

Stock de bénéficiaires des principaux contrats aidés en Provence-Alpes-Côte d'Azur
Effectifs en fin d'année Évolutions annuelles
2013 2014 en niveau en %
Secteur non marchand 19 910 24 650 4 740 23,8
CUI-CAE (1) 14 950 17 550 2 600 17,4
Emplois d'avenir 4 960 7 100 2 140 43,1
Secteur marchand 3 520 4 120 600 17,0
CUI-CIE 2 250 2 050 - 200 -8,9
Emplois d'avenir 1 270 2 070 800 63,0
Total 23 430 28 770 5 340 22,8
  • (1) Les CUI-CAE n'incluent plus les chantiers d'insertion.
  • Note : données brutes arrondies en fin de trimestre, provisoires au 7 avril 2015
  • Source : ASP ; Traitements : Dares, Direccte Paca / Sese

Figure 5 – Évolution du stock de bénéficiaires des principaux contrats aidés, hors ateliers et chantiers d'insertion, en Provence-Alpes-Côte d'Azur

effectifs en niveau
Évolution du stock de bénéficiaires des principaux contrats aidés, hors ateliers et chantiers d'insertion, en Provence-Alpes-Côte d'Azur
CUI seuls CUI + Emplois d'avenir
2010T1 10 012 10 012
2010T2 20 503 20 503
2010T3 24 460 24 460
2010T4 23 538 23 538
2011T1 20 439 20 439
2011T2 16 540 16 540
2011T3 13 994 13 994
2011T4 17 550 17 550
2012T1 20 699 20 699
2012T2 20 340 20 340
2012T3 18 071 18 071
2012T4 15 978 16 126
2013T1 15 833 16 773
2013T2 15 909 17 841
2013T3 14 979 18 968
2013T4 17 201 23 432
2014T1 18 492 26 252
2014T2 19 278 27 706
2014T3 19 051 27 803
2014T4 19 602 28 771
  • Source : ASP ; Traitements : Dares, Direccte Paca / Sese

Figure 5 – Évolution du stock de bénéficiaires des principaux contrats aidés, hors ateliers et chantiers d'insertion, en Provence-Alpes-Côte d'Azur

Sources

Avertissement 

Les données chiffrées sont parfois arrondies (selon les règles mathématiques). Le résultat arrondi d'une combinaison de données chiffrées (qui fait intervenir leurs valeurs réelles) peut se trouver légèrement différent de celui que donnerait la combinaison de leurs valeurs arrondies.