Insee Conjoncture Centre-Val de LoireBilan économique 2019 - Centre-Val de Loire

Une année 2019 de reprise, avant la crise sanitaire mondiale et ses effets

Après une année 2017 très dynamique (+ 2,3 %) et une décélération en 2018 (+ 1,8 %), le PIB français ralentit de nouveau en 2019 (+ 1,5 %). L’économie régionale, quant à elle, reprend des couleurs, suite à une année 2018 contrastée. L’emploi se redresse après une longue période de stagnation : + 5 000 salariés en un an. Le tertiaire marchand (hors intérim) et la construction gagnent des effectifs, l’industrie recrée de l’emploi après seize années de repli. Le nombre de déclarations préalables à l’embauche hors intérim reste stable. Le taux de chômage s’améliore nettement sur l’année 2019, comme au niveau national, pour atteindre 7,7 %.

Les échanges commerciaux entre la région et le reste du monde demeurent dynamiques en 2019. Le nombre d’entreprises créées atteint son plus haut niveau historique (21 000 entreprises) et les défaillances continuent de diminuer pour la quatrième année consécutive. Ceci témoigne d’une solide vitalité de la démographie des entreprises en Centre-Val de Loire. L’activité de crédit destinée aux entreprises et aux ménages progresse, soutenue par les crédits à l’habitat. Les fortes chaleurs estivales et l’automne pluvieux n’ont pas eu d’effet négatif sur les secteurs liés au tourisme. Les grands sites touristiques et la célébration des 500 ans de la Renaissance ont contribué à la venue plus nombreuse des touristes dans les hôtels et les campings de la région (8,3 millions de nuitées). L’agriculture a partiellement profité du climat ensoleillé, certaines activités ayant toutefois souffert du manque d’eau.

La qualité de l’air en Centre-Val de Loire s’améliore. La mobilité individuelle devient, dans une certaine mesure, plus propre : la part des véhicules électriques immatriculés progresse et les ventes de véhicules particuliers au diesel, considérés comme davantage polluants, poursuivent leur repli.

Insee Conjoncture Centre-Val de Loire
No 29
Paru le : Paru le 18/06/2020
Audrey Sampedro-Lopez (Observatoire Régional de l'Energie et des Gaz à Effet de Serre en région Centre-Val de Loire), Carole Flambard et Abderrazak Yahyaoui (Lig’Air)
Insee Conjoncture Centre-Val de Loire  No 29 - Juin 2020

Ce bilan économique fait partie des 17 bilans économiques régionaux 2019 publiés par l'Insee.
Retrouvez les bilans des autres régions ici.

Cette année, la situation exceptionnelle de la pandémie dans les premiers mois de 2020 introduit une rupture avec la dynamique de 2019 et remet en question les éventuelles prévisions réalisées précédemment. Ainsi, ces bilans rendent également compte de la crise, uniquement sur la période de confinement.

Consulter

Air-Climat-Énergie - Transversalité atmosphérique : une exposition hétérogène des territoiresBilan économique 2019

Audrey Sampedro-Lopez (Observatoire Régional de l'Energie et des Gaz à Effet de Serre en région Centre-Val de Loire), Carole Flambard et Abderrazak Yahyaoui (Lig’Air)

En 2019, le Centre-Val de Loire connaît une meilleure qualité atmosphérique qu’au début des années 2010. La présence de polluants primaires réglementés dans l’air y est plus limitée. Toutefois, selon leur caractère rural, urbain ou leur situation géographique, les territoires sont différemment exposés à la pollution.

Insee Conjoncture Centre-Val de Loire

No 29

Paru le : 18/06/2020

Moins de polluants primaires dans l’atmosphère

Par rapport au début des années 2010, la qualité de l’air en Centre-Val de Loire s’est améliorée. Les principaux polluants primaires, directement émis par les phénomènes naturels ou les activités humaines, sont globalement moins présents en 2019 qu’en 2011. Les concentrations atmosphériques en dioxyde d’azote (NO2) et en particules en suspension de diamètre inférieur à 10 micromètres (PM10) et à 2,5 micromètres (PM2,5) montrent une baisse respectivement de 21 %, 38 % et 47 % par rapport à 2011 (figure 1). Malgré sa diminution, la concentration moyenne annuelle en PM2,5 reste, en 2019, au-dessus du seuil annuel de recommandation de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) avec des pics à 11 microgrammes par mètre cube (10 µg/m³ préconisés). Par ailleurs, des épisodes de pollution en PM10 se sont déroulés en février et décembre dans la région. Comme en 2018, ces dépassements ont conduit à activer des procédures préfectorales de gestion des épisodes de pollution de l’air.

Un nouvel été caniculaire avec des épisodes de pollution à l’ozone

Comme l’an passé, une présence plus élevée d’ozone a été observée à plusieurs reprises. Ce polluant secondaire est produit à partir de polluants primaires lors de journées ensoleillées. Sa concentration a, cette année encore, dépassé certains jours le seuil d’information à 180 µg/m3/h. Un pic à 219 µg/m3/h a été atteint au nord de la région. Pour la deuxième année consécutive, en lien avec des étés caniculaires, la concentration annuelle moyenne dépasse de 15 % celle de 2011. Toutefois, les valeurs réglementaires pour ce polluant restent respectées en 2019 : en moyenne sur 3 ans le seuil de 120 µg/m3/8 h est dépassé, au plus, 22 jours (pour un maximum de 25 jours autorisés).

Une exposition hétérogène des territoires

La qualité globale de l’air diffère au sein de la région (figure 2). Pour le dioxyde d’azote, les niveaux annuels de concentration en 2019 varient ainsi de 3 à 14 µg/ m3 selon les communes. Les plus urbaines sont les plus exposées. Pour l’ozone, les concentrations moyennes se situent entre 52 µg/ m3 et 63 µg/ m3 par an. Les communes rurales au nord de la région connaissent davantage de pics d’ozone provenant de la région francilienne par vent de nord-est alors que celles du sud sont sujettes à un niveau de fond plus élevé (niveau minimal annuel). A contrario, l’exposition aux PM10est globalement homogène sur l’ensemble de la région en raison de l’origine multi-sources de ce polluant : pratiques agricoles, industries, chauffages, transports.

Baisse de la consommation d’énergie depuis 2008

Dans le cadre du schéma régional d’aménagement, de développement durable et d’égalité des territoires (SRADDET) adopté fin 2019, la région s’est fixé pour objectifs à l’horizon 2050, de réduire la consommation d’énergie finale à environ 35 TWh (térawatt-heure) et de développer la production d’énergie renouvelable à hauteur de cette consommation.

En 2018, la consommation énergétique finale en Centre-Val de Loire est estimée à 71 119 GWh (gigawatt-heure). Elle a baissé de 8 % en 10 ans mais tend à se stabiliser depuis 2014 où un point bas a été atteint. Ce niveau de consommation dépasse de plus de 4 % celui de la trajectoire visée pour atteindre l’objectif de 2050 (figure 3). Le mix énergétique évolue peu en dix ans. Les produits pétroliers restent la principale source de consommation, à l’origine de 45 % de l’énergie consommée dans l’année. Ce poids diminue cependant au profit des autres énergies (figure 4). Cette évolution du mix concerne tous les secteurs économiques à l’exception de celui du transport.

La production d’énergie renouvelable reste en deçà des objectifs SRADDET

Avec 8 036 GWh d’énergies renouvelables (EnR) produites en 2018, le Centre-Val de Loire couvre 11 % de sa consommation finale. Cette production se situe en dessous du niveau attendu à cette date pour atteindre l’objectif 2050 d’équilibre entre la consommation et la production d’EnR. À l’exception du bois et du biogaz, les autres filières d’EnR sont en retard par rapport aux objectifs (figure 5). Le bois énergie reste l’EnR la plus produite avec 5 057 GWh, soit 63 % de la production d’EnR régionale. Cette prédominance s’atténue cependant depuis 2008 (- 15 points) du fait, notamment, du développement de l’éolien. Avec 2 044 GWh d’énergie produite en 2018, cette filière représente désormais un quart de la production d’EnR en région (+ 10 points en 10 ans).

Figure 1Évolution des concentrations annuelles moyennes des polluants à effets sanitaires (PES)

Base 100 en 2011
Évolution des concentrations annuelles moyennes des polluants à effets sanitaires (PES) (Base 100 en 2011)
PM10 PM2,5 NO2 O3
2011 100 100 100 100
2012 91 85 100 100
2013 89 93 102 102
2014 74 67 93 103
2015 74 67 93 104
2016 69 62 87 98
2017 69 59 82 103
2018 68 52 77 112
2019 62 53 79 115
  • Note : PM10 et PM2,5 (particules en suspension de diamètre inférieur à 10 µm et à 2,5 µm), NO2 (Dioxyde d’azote), O3 (ozone).
  • Source : Lig’air

Figure 1Évolution des concentrations annuelles moyennes des polluants à effets sanitaires (PES)

  • Note : PM10 et PM2,5 (particules en suspension de diamètre inférieur à 10 µm et à 2,5 µm), NO2 (Dioxyde d’azote), O3 (ozone).
  • Source : Lig’air

Figure 2Répartition des concentrations annuelles moyennes en polluant au sein des communes en 2019

Répartition des concentrations annuelles moyennes en polluant au sein des communes en 2019
Minimum Quartile 1 Médiane Quartile 3 Maximum
NO2 3,0 4,3 5,0 6,0 14,2
PM10 13,9 14,7 15,0 15,2 15,9
O3 52,1 58,0 59,2 60,3 62,9
  • Note : Pour la moitié des communes du Centre-Val de Loire, l’air présente en moyenne en 2019 une concentration journalière en dioxyde d’azote (NO2) supérieure à 5,0 µg/m³ . Pour un quart des communes, cette concentration dépasse 6,0 µg/m³ avec un maximum à 14,2 µg/m³
  • Champ : communes du Centre-Val de Loire
  • Source : Statistiques COMMUN’AIR 2019, Lig’air

Figure 2Répartition des concentrations annuelles moyennes en polluant au sein des communes en 2019

  • Note : Pour la moitié des communes du Centre-Val de Loire, l’air présente en moyenne en 2019 une concentration journalière en dioxyde d’azote (NO2) supérieure à 5,0 µg/m³ . Pour un quart des communes, cette concentration dépasse 6,0 µg/m³ avec un maximum à 14,2 µg/m³
  • Champ : communes du Centre-Val de Loire
  • Source : Statistiques COMMUN’AIR 2019, Lig’air

Figure 3Consommation énergétique totale par secteur entre 2014 et 2018

GWh
Consommation énergétique totale par secteur entre 2014 et 2018 (GWh)
Transport Résidentiel Tertiaire Industrie Agriculture Inconnu Cible consommation totale annuelle Cible consommation totale en 2050
2014 22 922 23 947 9 531 11 880 2 657 177 71 113 34 672
2015 22 960 23 736 9 201 11 615 2 718 229 71 579 34 672
2016 23 670 22 839 8 655 11 686 2 542 240 70 664 34 672
2017 23 991 23 476 9 227 11 790 2 578 315 69 540 34 672
2018 23 588 23 814 9 429 11 639 2 493 156 68 090 34 672
  • Note : Le secteur « inconnu » contient les consommations de gaz et d’électricité qui n’ont pu être affectées à un secteur énergétique par les opérateurs énergétiques
  • Champ : Ensemble des énergies transformées et mises à disposition du consommateur final (Consommation énergétique finale), en Centre-Val de Loire, corrigées des variations climatiques.
  • Source : OREGES

Figure 3Consommation énergétique totale par secteur entre 2014 et 2018

  • Note : Le secteur « inconnu » contient les consommations de gaz et d’électricité qui n’ont pu être affectées à un secteur énergétique par les opérateurs énergétiques
  • Champ : Ensemble des énergies transformées et mises à disposition du consommateur final (Consommation énergétique finale), en Centre-Val de Loire, corrigées des variations climatiques.
  • Source : OREGES

Figure 4Répartition de la consommation énergétique par secteur et par type d’énergie en 2008 et 2018

%
Répartition de la consommation énergétique par secteur et par type d’énergie en 2008 et 2018 (%)
Gaz naturel Électricité Produits pétroliers Bois Autres (charbon, combustibles spéciaux)
Consommation non affectée - 2018 0,0 0,2 0,0 0,0 0,0
Consommation non affectée - 2008 0,1 0,2 0,0 0,0 0,0
Agriculture - 2018 0,4 0,5 2,6 0,0 0,0
Agriculture - 2008 0,2 0,5 2,6 0,0 0,0
Industrie - 2018 8,1 5,5 1,0 1,2 0,6
Industrie - 2008 9,5 5,5 1,7 0,8 0,9
Transport - 2018 0,0 1,0 32,2 0,0 0,0
Transport - 2008 0,0 0,9 30,9 0,0 0,0
Résidentiel et tertiaire - 2018 13,3 17,8 9,2 6,5 0,0
Résidentiel et tertiaire - 2008 12,8 16,0 11,9 5,4 0,0
Ensemble des secteurs - 2018 21,7 24,9 45,0 7,7 0,6
Ensemble des secteurs - 2008 22,5 23,1 47,2 6,2 0,9
  • Note : Le secteur « consommation non affectée » contient les consommations de gaz et d’électricité qui n’ont pu être affectées à un secteur énergétique par les opérateurs énergétiques. En 2008, tous secteurs confondus, la consommation énergétique en gaz naturel représente 21 % de la consommation énergétique annuelle de la région.
  • Champ : Ensemble des énergies transformées et mises à disposition du consommateur final (Consommation énergétique finale), en Centre-Val de Loire, corrigées des variations climatiques.
  • Source : OREGES

Figure 4Répartition de la consommation énergétique par secteur et par type d’énergie en 2008 et 2018

  • Note : Le secteur « consommation non affectée » contient les consommations de gaz et d’électricité qui n’ont pu être affectées à un secteur énergétique par les opérateurs énergétiques. En 2008, tous secteurs confondus, la consommation énergétique en gaz naturel représente 21 % de la consommation énergétique annuelle de la région.
  • Champ : Ensemble des énergies transformées et mises à disposition du consommateur final (Consommation énergétique finale), en Centre-Val de Loire, corrigées des variations climatiques.
  • Source : OREGES

Figure 5Production d’énergie renouvelable par filière (réalisée et objectivée par le SRADDET)

GWh
Production d’énergie renouvelable par filière (réalisée et objectivée par le SRADDET) (GWh)
BOIS RETARD OBJECTIF BOIS BIOGAZ RETARD OBJECTIF BIOGAZ DECHETS* SOLAIRE THERMIQUE RETARD OBJECTIF SOLAIRE THERMIQUE PHOTOVOLTAIQUE RETARD OBJECTIF PHOTOVOLTAIQUE EOLIEN RETARD OBJECTIF EOLIEN GEOTHERMIE RETARD OBJECTIF GEOTHERMIE HYDRAULIQUE RETARD OBJECTIF HYDRAULIQUE TRAJECTOIRE CIBLE DE PRODUCTION D’ENR - HORS DECHETS
2014 4 516 0 113 0 138 18 0 198 0 1 626 0 99 0 138 0 6 708
2015 4 910 -150 141 -11 145 20 1 234 21 1 928 95 102 -3 99 38 7 426
2016 5 252 -369 149 0 139 21 1 244 80 1 802 333 103 95 128 8 7 848
2017 5 076 -79 169 1 159 21 4 267 140 1 890 483 103 219 68 68 8 430
2018 5 057 47 193 -1 168 22 7 305 191 2 044 604 105 345 142 -6 9 055
  • Notes : * Il n’y a pas d’objectif de développement de la production d’énergie renouvelable (EnR) à partir des déchets
  • La production EnR totale régionale est de 7 868 GWh en excluant les déchets (8 036 GWh en les incluant).
  • Champ : Production EnR hors déchets, la production EnR à partir des déchets n’ayant pas d’objectif de développement.
  • Source : OREGES

Figure 5Production d’énergie renouvelable par filière (réalisée et objectivée par le SRADDET)

  • Note : La production EnR totale régionale est de 7 868 GWh en excluant les déchets (8 036 GWh en les incluant).
  • Champ : Production EnR hors déchets, la production EnR à partir des déchets n’ayant pas d’objectif de développement.
  • Source : OREGES

Pour en savoir plus

Lig’Air : Association Agréée de Surveillance de la Qualité de l’Air en région Centre-Val de Loire

OREGES Centre-Val de Loire : Observatoire Régional de l’Énergie et des Gaz à Effet de Serre

Données territorialisées sur l’Open Data, Air, Climat, Énergie (ODACE).

Les gaz à effet de serre (GES) : les données les plus récentes sont disponibles dans le bilan économique Centre-Val de Loire 2018 (mise à jour tous les deux ans).