Bilan économique 2018 - Centre-Val de Loire

En 2018, une année contrastée

Après une accélération vive de la croissance en 2017, le PIB français ralentit en 2018 :+ 1,7 % après + 2,3 %. Dans ce contexte de décélération, l’économie régionale est partiellement impactée. Les effectifs salariés sont de nouveau en retrait en 2018 (- 4 000 emplois) après trois années de progression. La baisse globale n’est pas endiguée par les sursauts dans le transport, le commerce ou l’hébergement-restauration. Le taux de chômage stagne, retrouvant son niveau de fin 2017 (8,3 %).
Le commerce extérieur enregistre une nouvelle progression permettant à la région de dégager un excédent commercial plus élevé qu’en 2017. Les créations d’entreprises plus nombreuses et les défaillances en repli témoignent d’une solide vitalité de la démographie des entreprises.
Les conditions météorologiques – printemps ensoleillé, arrière-saison chaude et sans pluie – ont contribué à la venue des touristes dans les hôtels et les campings de la région. L’agriculture a partiellement profité du temps clément, certaines activités ayant toutefois souffert du manque d’eau.
La qualité de l’air en Centre-Val de Loire s’améliore. Les immatriculations des véhicules particuliers diesel reculent quand celles des véhicules électriques et hybrides rechargeables progressent à un rythme soutenu.

Insee Conjoncture Centre-Val de Loire
No 25
Paru le : Paru le 06/06/2019
Audrey Sampedro-Lopez (OREGES Centre-Val de Loire), Carole Flambard et Abderrazak Yahyaoui (Lig’Air)
Insee Conjoncture Centre-Val de Loire  No 25 - juin 2019

Ce bilan économique fait partie des 17 bilans économiques régionaux 2018 publiés par l'Insee.
Retrouvez les bilans des autres régions ici.

Consulter

Air-Climat-Énergie - Transversalité atmosphérique : des émissions de polluants en baisseBilan économique 2018

Audrey Sampedro-Lopez (OREGES Centre-Val de Loire), Carole Flambard et Abderrazak Yahyaoui (Lig’Air)

La qualité de l’air en Centre-Val de Loire s’améliore depuis une dizaine d’années avec la baisse des émissions de nombreux polluants. Cependant, la région est soumise périodiquement à des épisodes de pollution. Gaz à effet de serre le plus émis en Centre-Val de Loire, le dioxyde de carbone (CO2) confirme une baisse en 2016, amorcée depuis 2012. La diminution de la consommation énergétique et l’augmentation de la production des énergies renouvelables expliquent en partie cette tendance.

Insee Conjoncture Centre-Val de Loire

No 25

Paru le : 06/06/2019

Diminution globale des émissions de Polluants à Effet Sanitaire …

Entre 2008 et 2016, la qualité de l’air en Centre-Val de Loire s’améliore : les émissions de Polluants à Effet Sanitaire (PES) reculent (figure 1). Parmi les principaux PES issus des combustions fossiles (fuel, charbon, bois…) la baisse est importante : - 60 % pour le dioxyde de soufre (SO2), - 30 % pour les oxydes d’azote et - 23 % pour les particules en suspension d’un diamètre inférieur à 10 micromètres (PM10) et 2,5 micromètres (PM2,5). En revanche, les émissions d’ammoniac, essentiellement liées aux activités agricoles, sont plus importantes : après un point bas en 2012, elles augmentent chaque année.

Figure 1Baisse des émissions de Polluants à Effets Sanitaires (PES)

Indice base 100 (base année 2008)
Baisse des émissions de Polluants à Effets Sanitaires (PES) (Indice base 100 (base année 2008))
Base 100 SO₂ NO₂ COVNM Benzène NH₃ PM₁₀ PM₂,₅ HAP
2008 100,0 100,0 100,0 100,0 100,0 100,0 100,0 100,0
2009 90,2 94,5 89,7 91,8 90,3 98,0 96,3 100,1
2010 90,4 90,0 90,7 90,0 92,7 97,5 96,6 105,6
2011 75,7 85,1 83,1 72,3 90,8 90,4 84,4 92,9
2012 61,1 80,7 78,8 74,5 84,5 88,4 84,5 99,7
2013 59,7 78,0 77,2 75,7 87,9 89,2 86,1 105,6
2014 47,7 73,3 72,3 64,4 93,4 83,1 76,0 94,3
2015 41,1 68,3 69,0 58,7 99,0 78,6 70,7 92,9
2016 38,9 66,4 68,1 59,1 102,1 78,2 70,8 95,6
  • Note : Les évolutions sont présentées en base 100 par rapport à l’année de référence 2008. Ainsi les émissions de PES de 2008 ont été fixées à 100 % pour constater les évolutions relatives sur les années suivantes.
  • Source : Lig'Air - Inventaire des émissions Lig’Air - 2016 v2.2 (mars 2019).

Figure 1Baisse des émissions de Polluants à Effets Sanitaires (PES)

  • Note : Les évolutions sont présentées en base 100 par rapport à l’année de référence 2008. Ainsi les émissions de PES de 2008 ont été fixées à 100 % pour constater les évolutions relatives sur les années suivantes.
  • Source : Lig'Air - Inventaire des émissions Lig’Air - 2016 v2.2 (mars 2019).

...Mais toujours des épisodes de pollution

Depuis 2014, après plusieurs années de dépassement, la concentration annuelle de l’air en dioxyde d’azote (NO2) respecte largement le plafond fixé par la réglementation sur la qualité de l’air (figure 2). Toutefois ce n’est pas toujours le cas à proximité des grands axes et dans certains centres urbains, ce polluant relevant principalement du secteur des transports.

Pour les particules en suspension, les concentrations annuelles en PM10, sont inférieures de 30 % à la réglementation en vigueur et cela depuis 2011. En revanche, les PM2,5 sont, cette année, juste au niveau du seuil de recommandations OMS (10 µg/m³). En 2018, cependant, deux épisodes de pollution aux PM10 ont conduit, en février, à activer les procédures préfectorales d’information et de recommandations en Centre-Val de Loire.

Figure 2L’amélioration de la qualité de l’air avec l’exemple du dioxyde d’azote NO₂Évolution des maxima des moyennes annuelles en NO₂

L’amélioration de la qualité de l’air avec l’exemple du dioxyde d’azote NO₂
Stations trafic Stations de fond Valeur limite
2011 55,6 19,8 40,0
2012 42,7 18,0 40,0
2013 41,0 18,1 40,0
2014 38,9 15,9 40,0
2015 37,0 18,0 40,0
2016 34,8 17,8 40,0
2017 34,0 15,0 40,0
2018 31,1 15,0 40,0
  • Source : Lig'Air.

Figure 2L’amélioration de la qualité de l’air avec l’exemple du dioxyde d’azote NO₂Évolution des maxima des moyennes annuelles en NO₂

  • Source : Lig'Air.

Un été 2018 exceptionnel pour la pollution à l’ozone

Dans la région, l’ozone respecte largement les valeurs réglementaires en vigueur. Toutefois en 2018, en lien avec les fortes chaleurs de l’été, le seuil de protection de la santé humaine (120 µg/m3/8h) est dépassé pendant 34 jours, soit 22 jours de plus qu’en moyenne sur les 5 dernières années. Cette hausse interroge l’impact du changement climatique sur les concentrations en ozone à l’avenir.

Baisse des émissions de gaz à effet de serre et de la consommation d’énergie

Dans le cadre de son schéma régional climat air énergie (SRCAE), adopté en 2012, la région Centre-Val de Loire s’est fixée des objectifs de réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES) et de consommation d’énergie ; ainsi que de développement des énergies renouvelables entre 2008 et 2020. Ceux-ci seront revus courant 2019, avec l’adoption du schéma régional d’aménagement et de développement durable et d’égalité des territoires (SRADDET). Entre 2015 et 2016, les évolutions restent bien orientées mais sur la période 2008-2016, elles accusent un léger retard par rapport aux objectifs du SRCAE (- 6 % pour la consommation d’énergie et - 3 % pour les GES).

Majoritairement dus à la combustion fossile (74 %), les GES sont, en Centre-Val de Loire émis en premier lieu par les secteurs du transport routier, de l’agriculture, de l’industrie et du résidentiel (figure 4) sous forme de CO2 (69 % des émissions) puis de protoxyde d’azote (14 %), de fluorés (9 %) et de méthane (8 %). En 2016, leur émission sur le territoire s’abaisse à 19 496 kteqCO2, soit une réduction de 4 % en un an et de 22 % par rapport à 2008 (- 24 % attendu en 2016 dans le SRCAE) (figure 3).

La consommation énergétique régionale continue également de baisser : - 1 % entre 2015 et 2016. Elle s’établit à 68 198 GWh soit un niveau inférieur de 10 % à 2008 (- 15 % attendu en 2016 dans le SRCAE) (figure 5).

Figure 3Baisse des émissions globales de gaz à effet de serre (GES)

ktonnes eq. CO₂
Baisse des émissions globales de gaz à effet de serre (GES) (ktonnes eq. CO₂)
Nom indicateurs ou objectifs Emissions de GES du secteur du bâtiment Emissions de GES du secteur des transports Emissions de GES du secteur de l'économie Emissions totales de GES suivi
2008 6 431 6 319 12 126 24 876 24 876
2009 6 201 6 108 11 823 24 132 24 089
2010 5 970 5 898 11 520 23 387 24 298
2011 5 740 5 687 11 216 22 643 22 551
2012 5 509 5 476 10 913 21 899 23 616
2013 5 279 5 266 10 610 21 155 21 371
2014 5 048 5 055 10 307 20 410 21 223
2015 4 818 4 844 10 004 19 666 20 233
2016 4 588 4 634 9 701 18 922 19 496
  • Source : OREGES - Inventaire des émissions Lig’Air - 2016 v2.2 (mars 2019).

Figure 3Baisse des émissions globales de gaz à effet de serre (GES)

  • Source : OREGES - Inventaire des émissions Lig’Air - 2016 v2.2 (mars 2019).

Figure 4Transport routier : premier contributeur de GES

Transport routier : premier contributeur de GES
Secteur Emissions de GES (tonne équivalent CO₂) Part du secteur (en %)
Branche énergie 19 768 0,1%
Autres transports 41 051 0,2%
Déchets 320 609 1,6%
Tertiaire, commercial et institutionnel 1 319 864 6,8%
Résidentiel 3 300 405 16,9%
Industrie (hors branche énergie) 3 652 879 18,7%
Agriculture 4 549 398 23,3%
Transport routier 6 291 713 32,3%
Total 19 495 688 100,0%
  • Source : OREGES - Inventaire des émissions Lig’Air - 2016 v2.2 (mars 2019).

Figure 4Transport routier : premier contributeur de GES

  • Source : OREGES - Inventaire des émissions Lig’Air - 2016 v2.2 (mars 2019).

Figure 5Baisse des consommations énergétiques Consommation énergetique totale régionale en gwh - bilan OREGES avec correction climatique

GWh
Baisse des consommations énergétiques (GWh)
PRODUITS PETROLIERS ELECTRICITE GAZ BIOMASSE AUTRES Total TRAJECTOIRE LINEAIRE DE L'OBJECTIF SRCAE 2020
2008 36 614 17 804 15 995 4 292 766 75 471 75 471
2009 36 299 17 615 15 174 4 435 721 74 245 74 069
2010 35 530 18 162 16 387 4 613 640 75 333 72 668
2011 35 108 17 839 15 514 4 787 668 73 916 71 266
2012 34 243 18 020 15 257 4 892 552 72 963 69 865
2013 33 598 18 195 15 397 5 215 364 72 769 68 463
2014 32 854 17 340 14 593 5 281 400 70 467 67 062
2015 31 177 17 542 14 580 5 535 390 69 224 65 660
2016 30 696 17 225 14 427 5 476 373 68 198 64 259
  • Source : OREGES - Inventaire des émissions Lig’Air -2016 v2.2 (mars 2019).

Figure 5Baisse des consommations énergétiques Consommation énergetique totale régionale en gwh - bilan OREGES avec correction climatique

  • Source : OREGES - Inventaire des émissions Lig’Air -2016 v2.2 (mars 2019).

Hausse de la production d’énergie renouvelable

Avec 7 933 GWh d’énergie renouvelable (ENR) produits en 2016, la région Centre-Val de Loire couvre près de 11 % de sa consommation finale et permet d’éviter 1 472 kteqCO2 d’émissions de GES. En progression de 4 % par rapport à 2015, la production d’ENR dépasse de 54 % celle de 2008 (figure 6) (contre + 165 % attendu dans le SRCAE). Elle continue de se développer en 2016, grâce à la filière de la biomasse : + 8 % d’énergie produite à partir du bois et du biogaz en un an. Représentant 67 % de l’énergie renouvelable, cette filière reste prépondérante en région Centre-Val de Loire devant l’éolien (23 %).

Figure 6Augmentation de la production régionale d’énergie renouvelableProduction ENR et objectifs de developpement

GWh
Augmentation de la production régionale d’énergie renouvelable (GWh)
BOIS BIOGAZ SOLAIRE THERMIQUE PHOTOVOLTAIQUE EOLIEN GEOTHERMIE TOTAL evol 2008 TRAJECTOIRE LINEAIRE DE L'OBJECTIF SRCAE 2020
2008 4 133 10 1 758 58 4 960 4 960
2009 4 285 11 2 961 58 5 318 7 % 6 242
2010 4 876 39 13 11 1 094 69 6 101 23 % 7 229
2011 4 064 55 14 67 1 216 76 5 492 11 % 8 215
2012 4 664 62 16 126 1 261 92 6 221 25 % 9 202
2013 5 252 69 17 166 1 513 97 7 114 43 % 10 188
2014 4 539 109 18 198 1 626 100 6 591 33 % 11 174
2015 4 951 144 20 234 1 928 103 7 380 49 % 12 161
2016 5 331 154 21 244 1 802 108 7 659 54 % 13 147
  • Source : OREGES - Inventaire des émissions Lig’Air -2016 v2.2 (mars 2019).

Figure 6Augmentation de la production régionale d’énergie renouvelableProduction ENR et objectifs de developpement

  • Source : OREGES - Inventaire des émissions Lig’Air -2016 v2.2 (mars 2019).

Définitions

Les Gaz à effet de serre (GES) : gaz qui absorbent une partie des rayons solaires en les redistribuant sous la forme de radiations au sein de l’atmosphère terrestre, phénomène appelé effet de serre. Les principaux gaz à effet de serre (GES) d’origine anthropique émis sont le dioxyde de carbone (CO2), le protoxyde d’azote (N2O), le méthane (CH4) et les fluorés.

Les Polluants à Effets Sanitaires (PES) : polluants de l’atmosphère soumis à des valeurs réglementaires et ayant des effets sur la santé. Effets variés suivant la nature du polluant ainsi que la concentration et la durée d’exposition.



Pour en savoir plus

Lig’Air : Association Agréée de Surveillance de la Qualité de l’Air en région Centre-Val de Loire, créée en 1996

OREGES Centre-Val de Loire : Observatoire Régional de l’Énergie et des Gaz à Effet de Serre, créé en 2012 par l’ADEME, la DREAL et la Région Centre-Val de Loire