Insee Conjoncture Centre-Val de LoireBilan économique 2019 - Centre-Val de Loire

Une année 2019 de reprise, avant la crise sanitaire mondiale et ses effets

Après une année 2017 très dynamique (+ 2,3 %) et une décélération en 2018 (+ 1,8 %), le PIB français ralentit de nouveau en 2019 (+ 1,5 %). L’économie régionale, quant à elle, reprend des couleurs, suite à une année 2018 contrastée. L’emploi se redresse après une longue période de stagnation : + 5 000 salariés en un an. Le tertiaire marchand (hors intérim) et la construction gagnent des effectifs, l’industrie recrée de l’emploi après seize années de repli. Le nombre de déclarations préalables à l’embauche hors intérim reste stable. Le taux de chômage s’améliore nettement sur l’année 2019, comme au niveau national, pour atteindre 7,7 %.

Les échanges commerciaux entre la région et le reste du monde demeurent dynamiques en 2019. Le nombre d’entreprises créées atteint son plus haut niveau historique (21 000 entreprises) et les défaillances continuent de diminuer pour la quatrième année consécutive. Ceci témoigne d’une solide vitalité de la démographie des entreprises en Centre-Val de Loire. L’activité de crédit destinée aux entreprises et aux ménages progresse, soutenue par les crédits à l’habitat. Les fortes chaleurs estivales et l’automne pluvieux n’ont pas eu d’effet négatif sur les secteurs liés au tourisme. Les grands sites touristiques et la célébration des 500 ans de la Renaissance ont contribué à la venue plus nombreuse des touristes dans les hôtels et les campings de la région (8,3 millions de nuitées). L’agriculture a partiellement profité du climat ensoleillé, certaines activités ayant toutefois souffert du manque d’eau.

La qualité de l’air en Centre-Val de Loire s’améliore. La mobilité individuelle devient, dans une certaine mesure, plus propre : la part des véhicules électriques immatriculés progresse et les ventes de véhicules particuliers au diesel, considérés comme davantage polluants, poursuivent leur repli.

Insee Conjoncture Centre-Val de Loire
No 29
Paru le : Paru le 18/06/2020
Martine Blouin (Insee)
Insee Conjoncture Centre-Val de Loire  No 29 - Juin 2020

Ce bilan économique fait partie des 17 bilans économiques régionaux 2019 publiés par l'Insee.
Retrouvez les bilans des autres régions ici.

Cette année, la situation exceptionnelle de la pandémie dans les premiers mois de 2020 introduit une rupture avec la dynamique de 2019 et remet en question les éventuelles prévisions réalisées précédemment. Ainsi, ces bilans rendent également compte de la crise, uniquement sur la période de confinement.

Consulter

Commerce extérieur - Le dynamisme des échanges commerciaux se poursuitBilan économique 2019

Martine Blouin (Insee)

Le commerce extérieur du Centre-Val de Loire continue sa progression en 2019. Les importations (20 Mds€) croissent plus vite (+ 7,8 %) que les exportations (21 Mds€ soit + 5,1 %), dégageant un excédent commercial de 430 M€, en net recul par rapport à 2018 (880 M€). Le Loiret, l’Eure-et-Loir et l’Indre-et-Loire représentent près de 80 % des exportations et les trois quarts des importations. Les produits pharmaceutiques et cosmétiques conservent leur prédominance dans les exportations (35 %), les importations étant plus diversifiées (machines et équipements d’usage général, produits pharmaceutiques, cuir-bagages-chaussures…). L’Union européenne est prépondérante dans le commerce extérieur régional (73 % des exportations et 77 % des importations), en particulier l’Allemagne, à la fois premier client et premier fournisseur.

Insee Conjoncture Centre-Val de Loire

No 29

Paru le : 18/06/2020

Sur une base FAB/CAF, le commerce extérieur du Centre-Val de Loire poursuit sa progression pour la troisième année consécutive. Le montant des exportations atteint 21 Mds€, soit une hausse de 5,1 % par rapport à 2018 (certains produits, comme les céréales, ne sont pas comptabilisés en Centre-Val de Loire, mais dans la région du port d’exportation). Les importations augmentent davantage (+ 7,8 %) pour atteindre 20 Mds€. Ainsi, le solde commercial régional demeure positif (430 M€) mais a diminué de moitié (figure 1), en raison du fort déficit des échanges avec l’Union européenne (UE).

Le Centre-Val de Loire représente 4,2 % des exportations et 3,6 % des importations de France métropolitaine, poids stables par rapport à l’année précédente. La région reste 11ᵉ exportatrice devant la Bretagne et la Corse et réalise le 4e meilleur excédent commercial.

Figure 1Évolution des échanges extérieurs du Centre-Val de Loire

million d'euros
Évolution des échanges extérieurs du Centre-Val de Loire (million d'euros)
Exportations Importations Solde
2010 15 353 14 479 874
2011 17 000 16 575 425
2012 19 045 18 275 770
2013 18 637 17 954 683
2014 17 666 16 934 732
2015 18 833 18 243 590
2016 18 560 18 207 353
2017 19 344 18 482 862
2018 19 805 18 925 880
2019 20 820 20 393 427
  • Source : Direction générale des douanes et droits indirects.

Figure 1Évolution des échanges extérieurs du Centre-Val de Loire

  • Source : Direction générale des douanes et droits indirects.

Le Loiret toujours largement en tête des échanges extérieurs régionaux

Le Loiret domine le commerce extérieur régional (près de 50 % des échanges), suivi de l’Eure-et-Loir et de l’Indre-et-Loire. Ensemble, ils réalisent près de 80 % des exportations et les trois quarts des importations (figure 2). Les soldes commerciaux départementaux varient fortement. Ils s'améliorent dans le Cher (+ 93 M€) et l’Indre (- 188 M€) grâce à une augmentation des exportations pour le premier et d’une baisse supérieure des importations pour le second. Les soldes se creusent pour les autres départements en raison d’une croissance des importations plus rapide, conjuguée pour l’Indre-et-Loire à une légère diminution des exportations. Il en résulte des déficits pour le Loir-et-Cher (- 380 M€, le plus négatif) et l’Indre-et-Loire (- 316 M€) et un léger excédent dans le Loiret (+ 22 M€, en baisse de 90 %). L’Eure-et-Loir garde sa prédominance régionale avec un excédent de 1,2 Mds€.

Figure 2Ventilation départementale 2019 des échanges extérieurs du Centre-Val de Loire

%
Ventilation départementale 2019 des échanges extérieurs du Centre-Val de Loire (%)
Exportations Importations
Cher 5,11 4,76
Eure-et-Loir 19,51 14,04
Indre 5,78 6,83
Indre-et-Loire 13,48 15,31
Loir-et-Cher 10,42 12,50
Loiret 45,71 46,56
  • Source : Direction générale des douanes et droits indirects.

Figure 2Ventilation départementale 2019 des échanges extérieurs du Centre-Val de Loire

  • Source : Direction générale des douanes et droits indirects.

Pharmacie, parfums et cosmétiques : un tiers des exportations régionales

Les exportations régionales restent concentrées : produits pharmaceutiques (4,1 Mds€), parfums et cosmétiques (3,2 Mds€) et machines et équipements d’usage général (1,7 Mds€) représentent près de la moitié de la valeur totale exportée (figure 3). Le Centre-Val de Loire réalise 12 % des exportations nationales de produits pharmaceutiques, se classant 4e derrière l’Île-de-France, la Normandie et Grand Est. Il conserve la 3e place derrière les Hauts-de-France et l’Île-de-France pour les parfums et cosmétiques, 18 % des exportations nationales.

Les importations restent plus diversifiées. En hausse de près de 9 %, les machines et équipements d’usage général (1,6 Mds€) restent les produits les plus importés. Après une chute de 25 % l’an passé, les importations de produits pharmaceutiques (1,5 Mds€) repartent à la hausse, sans toutefois retrouver le niveau des années antérieures. Viennent ensuite les importations de cuirs-bagages-chaussures d’une valeur de 1,4 Mds€ (+ 20 %) et les produits chimiques de base (1,1 Mds€) (figure 4).

Figure 3Part des dix principaux produits exportés du Centre-Val de Loire en 2019

%
Part des dix principaux produits exportés du Centre-Val de Loire en 2019 (%)
Exportations 2019
Produits en plastique 2,3
Appareils ménagers 2,5
Équipements pour automobile 2,9
Chimie de base, mat. plastiques et caoutchouc synthétique 3,3
Articles d'habillement 3,3
Matériels électriques 3,6
Cuir, bagages et chaussures 4,2
Machines et équipements d'usage général 8,3
Parfums, cosmétiques et produits d'entretien 15,2
Produits pharmaceutiques 19,9
  • Source : Direction générale des douanes et droits indirects.

Figure 3Part des dix principaux produits exportés du Centre-Val de Loire en 2019

  • Source : Direction générale des douanes et droits indirects.

Figure 4Part des dix principaux produits importés par le Centre-Val de Loire en 2019

%
Part des dix principaux produits importés par le Centre-Val de Loire en 2019 (%)
Importations 2019
Machines agricoles et forestières 3,4
Coutellerie, outillage, ouvrages divers en métaux 3,8
Articles d’habillement 3,8
Produits en plastique 3,9
Matériels électriques 4,0
Produits chimiques divers 4,1
Chimie de base, mat. plastiques et caoutchouc synthétique 5,3
Cuir, bagages et chaussures 6,8
Produits pharmaceutiques 7,6
Machines et équipements d'usage général 7,9
  • Source : Direction générale des douanes et droits indirects.

Figure 4Part des dix principaux produits importés par le Centre-Val de Loire en 2019

  • Source : Direction générale des douanes et droits indirects.

Une dépendance toujours plus forte vis-à-vis des pays de l’Union européenne

Sa structure productive (PME, sous-traitants…) rend la région très dépendante de l’UE. En 2019, celle-ci regroupe 73 % des exportations et 77 % des importations du Centre-Val de Loire, parts très supérieures au niveau national (respectivement 59 % et 56 %) (figure 5 et figure 6). Huit pays de l’UE figurent parmi les dix premiers clients et fournisseurs, dont l’Allemagne, le Royaume-Uni, la Belgique, l’Espagne et l’Italie. Le solde commercial avec l’UE, excédentaire de 12 M€ l’an passé, affiche un déficit de 500 M€ en 2019. Les deux autres plus gros clients et fournisseurs sont les États-Unis et la Chine.

Augmentant ses achats de 4 % pour atteindre 3,2 Mds€, l’Allemagne, plus gros client, maintient sa part de marché (15 %), suivie par le Royaume-Uni et la Belgique. Ces trois pays importent principalement des produits pharmaceutiques, des parfums et cosmétiques, des machines et équipements d’usage général et des cuir-bagages-chaussures (à des rangs différents). L’UE achète 82 % des produits pharmaceutiques, 1er poste d’exportation régional. Les États-Unis et la Chine achètent surtout des parfums et cosmétiques ainsi que des machines et équipements d’usage général. La région fournit aussi au premier des produits de la construction aéronautique et spatiale, des composants et cartes électroniques au second.

À l’importation, l’Allemagne reste le 1er fournisseur de la région (3,4 Mds€). En hausse de 17 %, les machines agricoles et forestières renforcent leur position de principal produit importé. Essentiellement achetées par le Loiret, elles pèsent sur les résultats de ce département et de la région, expliquant l’augmentation du déficit commercial avec l’Allemagne. Viennent ensuite les importations de machines et équipements d’usage général et les produits chimiques. Ces produits figurent en tête des achats venus d’Espagne (3e fournisseur régional), suivis de près par les équipements automobiles. L’Italie, confortant sa place de 2e fournisseur, procure plutôt du cuir, des bagages, des chaussures et des articles d’habillement. Hors UE, la Chine et les États-Unis vendent principalement des machines et équipements d’usage général. Les produits cuir-bagages-chaussures, des ouvrages divers en métaux ainsi que du matériel électrique sont également achetés à la Chine ; des produits pharmaceutiques et les machines agricoles et forestières aux États-Unis. Les soldes commerciaux régionaux s’élèvent à - 873 M€ avec la Chine et + 235 M€ avec les États-Unis.

Figure 5Exportations du Centre-Val de Loire en 2019 par zone géographique

%
Exportations du Centre-Val de Loire en 2019 par zone géographique (%)
Exportations 2019
Union européenne 73,3
Europe hors UE 4,0
Afrique 3,3
Amérique 6,7
Proche et Moyen-Orient 2,3
Asie 10,2
Divers 0,1
  • Source : Direction générale des douanes et droits indirects.

Figure 5Exportations du Centre-Val de Loire en 2019 par zone géographique

  • Source : Direction générale des douanes et droits indirects.

Figure 6Importations du Centre-Val de Loire en 2019 par zone géographique

%
Importations du Centre-Val de Loire en 2019 par zone géographique (%)
Importations 2019
Union européenne 77,3
Europe hors UE 2,4
Afrique 1,5
Amérique 4,6
Proche et Moyen-Orient 0,3
Asie 12,2
Divers 1,7
  • Source : Direction générale des douanes et droits indirects.

Figure 6Importations du Centre-Val de Loire en 2019 par zone géographique

  • Source : Direction générale des douanes et droits indirects.

Définitions

FAB/CAF : les échanges commerciaux sont valorisés CAF pour les importations (à la frontière du pays exportateur, « coûts, assurances et fret » inclus jusqu’à cette limite) et FAB pour les exportations (à la frontière du pays exportateur, « franco à bord », coûts, assurances et fret inclus à cette limite). Ils n’intègrent pas les échanges de matériel militaire.

Définitions

FAB/CAF : les échanges commerciaux sont valorisés CAF pour les importations (à la frontière du pays exportateur, « coûts, assurances et fret » inclus jusqu’à cette limite) et FAB pour les exportations (à la frontière du pays exportateur, « franco à bord », coûts, assurances et fret inclus à cette limite). Ils n’intègrent pas les échanges de matériel militaire.