Insee Conjoncture Centre-Val de LoireBilan économique 2019 - Centre-Val de Loire

Une année 2019 de reprise, avant la crise sanitaire mondiale et ses effets

Après une année 2017 très dynamique (+ 2,3 %) et une décélération en 2018 (+ 1,8 %), le PIB français ralentit de nouveau en 2019 (+ 1,5 %). L’économie régionale, quant à elle, reprend des couleurs, suite à une année 2018 contrastée. L’emploi se redresse après une longue période de stagnation : + 5 000 salariés en un an. Le tertiaire marchand (hors intérim) et la construction gagnent des effectifs, l’industrie recrée de l’emploi après seize années de repli. Le nombre de déclarations préalables à l’embauche hors intérim reste stable. Le taux de chômage s’améliore nettement sur l’année 2019, comme au niveau national, pour atteindre 7,7 %.

Les échanges commerciaux entre la région et le reste du monde demeurent dynamiques en 2019. Le nombre d’entreprises créées atteint son plus haut niveau historique (21 000 entreprises) et les défaillances continuent de diminuer pour la quatrième année consécutive. Ceci témoigne d’une solide vitalité de la démographie des entreprises en Centre-Val de Loire. L’activité de crédit destinée aux entreprises et aux ménages progresse, soutenue par les crédits à l’habitat. Les fortes chaleurs estivales et l’automne pluvieux n’ont pas eu d’effet négatif sur les secteurs liés au tourisme. Les grands sites touristiques et la célébration des 500 ans de la Renaissance ont contribué à la venue plus nombreuse des touristes dans les hôtels et les campings de la région (8,3 millions de nuitées). L’agriculture a partiellement profité du climat ensoleillé, certaines activités ayant toutefois souffert du manque d’eau.

La qualité de l’air en Centre-Val de Loire s’améliore. La mobilité individuelle devient, dans une certaine mesure, plus propre : la part des véhicules électriques immatriculés progresse et les ventes de véhicules particuliers au diesel, considérés comme davantage polluants, poursuivent leur repli.

Insee Conjoncture Centre-Val de Loire
No 29
Paru le : Paru le 18/06/2020
Ludovic Rosmorduc (Union de Recouvrement pour la Sécurité Sociale et les Allocations Familiales du Centre-Val de Loire)
Insee Conjoncture Centre-Val de Loire  No 29 - Juin 2020

Ce bilan économique fait partie des 17 bilans économiques régionaux 2019 publiés par l'Insee.
Retrouvez les bilans des autres régions ici.

Cette année, la situation exceptionnelle de la pandémie dans les premiers mois de 2020 introduit une rupture avec la dynamique de 2019 et remet en question les éventuelles prévisions réalisées précédemment. Ainsi, ces bilans rendent également compte de la crise, uniquement sur la période de confinement.

Consulter

Déclarations d’embauches - Hausse des déclarations d’embauches en CDIBilan économique 2019

Ludovic Rosmorduc (Union de Recouvrement pour la Sécurité Sociale et les Allocations Familiales du Centre-Val de Loire)

En Centre-Val de Loire, le nombre de déclarations préalables à l’embauche (DPAE) hors intérim reste stable en 2019. À l’échelle de la France, il continue de progresser. Les contrats à durée indéterminée sont en hausse dans tous les départements de la région, et plus nettement dans l’industrie. Les contrats à durée déterminée « longs » enregistrent une très légère baisse, avec des évolutions disparates entre les départements. Enfin, les contrats à durée déterminée « courts » se replient, excepté dans l’Eure-et-Loir et le Loiret.

Insee Conjoncture Centre-Val de Loire

Paru le : 18/06/2020

En 2019, 667 700 déclarations préalables à l’embauche (DPAE) hors intérim ont été enregistrées en Centre-Val de Loire (figure 1). Ce chiffre est stable par rapport à 2018, alors qu’il augmente au niveau national (+ 2,3 %). L’Eure-et-Loir (+ 5,9 %) ainsi que le Loiret (+ 1,5 %) peinent à compenser le recul des DPAE dans l’Indre-et-Loire (- 3,9 %), département où les déclarations d’embauches restent les plus nombreuses (211 200).

Cette formalité obligatoire liée à l’embauche doit être effectuée par l’employeur dans les 8 jours précédant l’embauche et adressée à l’Urssaf dont il relève, quelles que soient la durée et la nature du contrat de travail. Cet indicateur est souvent vu comme précurseur des évolutions d’emplois à venir. Néanmoins, le dynamisme observé à la fin du second semestre 2019 pourrait ne pas avoir une conséquence aussi franche sur l’emploi, dans le contexte de la crise sanitaire survenue début 2020.

Une hausse de 12 % des embauches en CDI dans l’industrie

121 500 contrats à durée indéterminée (CDI) ont été signés en 2019 en Centre-Val de Loire, soit une progression de 4,4 % sur un an (figure 2). C’est 0,4 point de moins que l’évolution nationale. La hausse est effective dans tous les départements, mais le dynamisme est plus principalement marqué dans le Loir-et-Cher qui enregistre 14 100 CDI (+ 9 %) et dans l’Indre-et-Loire (32 200 CDI, soit + 5 %). L’Indre (7 000 CDI, soit + 4,7 %) a une évolution proche de celle observée au niveau national. La progression est enfin plus faible dans l’Eure-et-Loir (18 000 CDI, soit + 2,8 %), le Loiret (38 600 CDI, soit + 3,3 %) et le Cher (11 500 CDI, soit + 2 %).

Trois CDI sur quatre sont signés dans le secteur tertiaire, tandis que l’industrie et la construction se répartissent les autres à parts égales (12 %). Les évolutions sont contrastées par secteur d’activités. L’industrie est dynamique en 2019 avec une hausse de 12 % des CDI. Les signatures de CDI dans le tertiaire et la construction progressent aussi, mais de façon plus modérée : respectivement + 3 % et + 4 %.

La part des CDI dans l’ensemble des embauches représente 18 %, allant de 15 % dans l’Indre-et-Loire à 21 % dans les départements du Cher et du Loiret.

Légère baisse des embauches en CDD « longs »

97 900 contrats à durée déterminée (CDD) de plus de 31 jours, dits « longs », ont été signés en 2019 en Centre-Val de Loire, soit un très léger recul de 0,3 % en un an (+ 0,7 % au niveau national) (figure 3).

Les résultats départementaux sont très disparates : dynamiques dans le Loir-et-Cher (+ 3 %), relativement atones dans l’Indre (+ 1 %), l’Indre-et-Loire (+ 0,4 %) et le Loiret (- 0,6 %), et en recul dans l’Eure-et-Loir (- 3 %) et le Cher (- 2 %).

La part des CDD longs dans l’ensemble des embauches est de 14 %, allant de 12 % dans l’Indre-et-Loire à 18 % dans le Loir-et-Cher.

Un recul des embauches en CDD « courts »

48 300 CDD de moins de 31 jours, dits « courts », ont été signés en 2019 en Centre-Val de Loire, soit un recul de 1,4 % (figure 4). Au niveau national, leur nombre progresse de 2 %.

Quatre départements subissent une baisse : le Cher (- 1 %), l’Indre (- 2 %), le Loir-et-Cher (- 3 %) et surtout l’Indre-et-Loire (- 6 %). A contrario, le Loiret (+ 2 %) et surtout l’Eure-et-Loir (+ 9 %) ont signé davantage de CDD courts en 2019, comparativement à 2018.

Les CDD courts représentent un peu plus des deux tiers des embauches (67 %), allant de 61 % dans le Cher à près des trois quarts en Indre-et-Loire (72 %).

Figure 1Déclarations préalables à l’embauche par département

Déclarations préalables à l’embauche par département
2019 2018 Evolution 2019/2018
Cher 54 900 55 300 -0,7
Eure-et-Loir 92 600 87 400 5,9
Indre 45 100 45 400 -0,7
Indre-et-Loire 211 200 219 700 -3,9
Loir-et-Cher 77 600 77 800 -0,2
Loiret 186 400 183 600 1,5
Centre-Val de Loire 667 700 669 200 -0,2
France 25 313 500 24 745 000 2,3
  • Champ : Ensemble des activités concurrentielles (hors intérim et entreprises affiliées à la MSA). Données corrigées des variations saisonnières et des jours ouvrables (CVS– CJO).
  • Source : Acoss - Urssaf

Figure 2Évolution par trimestre du nombre d’embauches en CDI

Base 100 en 2011
Évolution par trimestre du nombre d’embauches en CDI (Base 100 en 2011)
France Centre-Val de Loire
T3-2011 101 102
T4-2011 100 97
T1-2012 95 92
T2-2012 92 90
T3-2012 92 87
T4-2012 89 82
T1-2013 88 82
T2-2013 88 82
T3-2013 89 87
T4-2013 88 87
T1-2014 88 88
T2-2014 88 85
T3-2014 87 83
T4-2014 86 83
T1-2015 87 85
T2-2015 89 87
T3-2015 91 88
T4-2015 92 90
T1-2016 96 91
T2-2016 96 93
T3-2016 98 98
T4-2016 101 99
T1-2017 102 101
T2-2017 108 106
T3-2017 110 109
T4-2017 116 116
T1-2018 118 116
T2-2018 118 121
T3-2018 120 119
T4-2018 120 117
T1-2019 125 123
T2-2019 124 124
T3-2019 126 124
T4-2019 124 123
  • Champ : Ensemble des activités concurrentielles (hors intérim et entreprises affiliées à la MSA). Données corrigées des variations saisonnières et des jours ouvrables (CVS– CJO).
  • Source : Acoss - Urssaf

Figure 2Évolution par trimestre du nombre d’embauches en CDI

  • Champ : Ensemble des activités concurrentielles (hors intérim et entreprises affiliées à la MSA). Données corrigées des variations saisonnières et des jours ouvrables (CVS– CJO).
  • Source : Acoss - Urssaf

Figure 3Évolution par trimestre du nombre d’embauches en CDD longs

Base 100 en 2011
Évolution par trimestre du nombre d’embauches en CDD longs (Base 100 en 2011)
France Centre-Val de Loire
T3-2011 101 100
T4-2011 97 93
T1-2012 95 88
T2-2012 91 88
T3-2012 93 87
T4-2012 91 81
T1-2013 91 83
T2-2013 88 81
T3-2013 91 84
T4-2013 91 83
T1-2014 91 80
T2-2014 92 85
T3-2014 89 76
T4-2014 91 79
T1-2015 92 80
T2-2015 95 80
T3-2015 93 78
T4-2015 95 79
T1-2016 99 80
T2-2016 97 79
T3-2016 100 84
T4-2016 100 86
T1-2017 101 86
T2-2017 101 86
T3-2017 102 86
T4-2017 103 85
T1-2018 101 84
T2-2018 101 86
T3-2018 103 86
T4-2018 102 85
T1-2019 102 85
T2-2019 103 85
T3-2019 103 85
T4-2019 101 84
  • Champ : Ensemble des activités concurrentielles (hors intérim et entreprises affiliées à la MSA). Données corrigées des variations saisonnières et des jours ouvrables (CVS– CJO).
  • Source : Acoss - Urssaf

Figure 3Évolution par trimestre du nombre d’embauches en CDD longs

  • Champ : Ensemble des activités concurrentielles (hors intérim et entreprises affiliées à la MSA). Données corrigées des variations saisonnières et des jours ouvrables (CVS– CJO).
  • Source : Acoss - Urssaf

Figure 4Évolution par trimestre du nombre d’embauches en CDD courts

Base 100 en 2011
Évolution par trimestre du nombre d’embauches en CDD courts (Base 100 en 2011)
France Centre-Val de Loire
T3-2011 101 102
T4-2011 101 102
T1-2012 103 103
T2-2012 105 105
T3-2012 107 105
T4-2012 109 111
T1-2013 111 111
T2-2013 112 111
T3-2013 113 113
T4-2013 116 110
T1-2014 117 112
T2-2014 120 117
T3-2014 119 113
T4-2014 122 117
T1-2015 123 119
T2-2015 123 119
T3-2015 123 121
T4-2015 125 123
T1-2016 127 125
T2-2016 128 125
T3-2016 129 127
T4-2016 129 131
T1-2017 132 134
T2-2017 131 132
T3-2017 132 132
T4-2017 133 131
T1-2018 133 132
T2-2018 133 133
T3-2018 134 132
T4-2018 134 131
T1-2019 134 127
T2-2019 138 131
T3-2019 136 130
T4-2019 137 132
  • Champ : Ensemble des activités concurrentielles (hors intérim et entreprises affiliées à la MSA). Données corrigées des variations saisonnières et des jours ouvrables (CVS– CJO).
  • Source : Acoss - Urssaf

Figure 4Évolution par trimestre du nombre d’embauches en CDD courts

  • Champ : Ensemble des activités concurrentielles (hors intérim et entreprises affiliées à la MSA). Données corrigées des variations saisonnières et des jours ouvrables (CVS– CJO).
  • Source : Acoss - Urssaf

Pour en savoir plus